"Moi, capitaine" : un film poignant sur le périple de deux jeunes migrants sénégalais    Extradition des migrants illégaux du Royaume-Uni au Rwanda, "une opportunité pour Kigali"    Niger : le départ américain acté, quelles conséquences ?    Au Mali, la junte au pouvoir verrouille la scène politique    Cameroun : face à l'inflation, le gouvernement crée des sites de ventes promotionnelles    Tensions diplomatiques entre le Mali et la Mauritanie après des enlèvements à la frontière    Thierry Vircoulon : ""Les gens souffrent plus des conséquences de la guerre que des combats"    Au Sénégal, l'influence économique et culturelle croissante de la Chine    Le Togo adopte une nouvelle Constitution et passe à un régime parlementaire    En Centrafrique, plusieurs dizaines de morts dans un naufrage à Bangui    En Côte d’Ivoire, l’interminable combat des planteurs de cacao    Niger : les États-Unis acceptent de retirer leurs troupes    Du sucre en plus dans les produits Nestlé pour bébé dans les pays pauvres ? Une ONG suisse accuse    La nouvelle Constitution du Togo est adoptée, le régime devient parlementaire    Albert Pahimi Padacké, ex-Premier ministre tchadien : "Déby est une menace pour la démocratie"    Bibliothèque Senghor, Touadéra à Paris, Bassirou Diomaye Faye en Mauritanie : l'hebdo Afrique    Témoignages de rescapés : le drame des migrants éthiopiens à la frontière saoudienne    Au Togo, la mission de la Cédéao a rencontré les acteurs politiques et de la société civile    Le chef des armées du Kenya et plusieurs responsables militaires tués dans un crash d'hélicoptère    Le nouveau président du Sénégal en Mauritanie pour sa première visite à l'étranger    Le Burkina Faso expulse trois diplomates français en raison d'"activités subversives"    Chaleur meurtrière au Sahel : une étude incrimine le changement climatique "d'origine humaine"    Le président centrafricain Touadéra à Paris pour nouer un "partenariat constructif" avec la France    La France et la Centrafrique s'accordent sur une "feuille de route" pour relancer leur relation    Élections au Tchad : le Premier ministre Succès Masra "convaincu" de gagner dès le premier tour    Vente de la bibliothèque de Senghor : un "enjeu symbolique fort" pour le Sénégal et la France    Libye : sans espoir de solution politique, l'émissaire de l'ONU jette l'éponge    Le Sénégal envisage d'acquérir la bibliothèque de Léopold Sédar Senghor    Au Soudan, un an de guerre

Après la CAN 2023 / L’ONS invite les experts à réfléchir sur l’amélioration et la gestion des infrastructures sportives

Après la CAN 2023 / L’ONS invite les experts à réfléchir sur l’amélioration et la gestion des infrastructures sportives

La première journée de l’atelier de réflexion sur la stratégie de gestion des infrastructures civiles de l’Etat et de la gouvernance de l’ONS face aux nouveaux défis s’est tenu le mercredi 06 mars, à l’hôtel Belle Côte de Cocody,. La cérémonie d’ouverture de cet atelier était essentiellement ponctué par deux interventions notamment celles du Directeur Général de l’Office National des Sports  (ONS), Ousmane Gbané et du représentant du Directeur de cabinet du Ministre en charge des Sports et du cadre de vie, Alfred Yao N’guessan. Dans son intervention, Le Directeur général de l’ONS a donné les raisons de cet atelier en commençant par faire le point  sur l’état et la qualité des infrastructures sportives après la CAN 2023. Saluant la vision extraordinaire du Chef de l’Etat dont le leadership séduisant réalise la transformation holistique de la Côte d’Ivoire, il a rappelé qu’à l’occasion de la CAN 2023 ,  six (6) stades de compétitions  ont été construits et/ou réhabilités à Abidjan, San Pedro, Yamoussoukro, Bouaké et Korhogo,  t compris  vingt-quatre (24) terrains d’entraînements, trois (3) cités CAN et un (1) hôtel CAN.

Il a ajouté que la gestion de telles infrastructures sportives nécessite une expertise analytique afin d’opérer des choix judicieux pour faire face aux défis actuels. Pour Ousmane GBANE, même si des réflexions antérieures portant notamment sur l’héritage de la CAN 2023 ont été menées avant la compétition, l’ONS a jugé  impérieux de thésauriser et de mutualiser le partage d’idées, la mise en commun des expériences, surtout dans le contexte mouvant de sa restructuration aux fins de performativité efficiente. C’est tout le sens  du présent « atelier de réflexion sur la stratégie de gestion des infrastructures et de gouvernance de l’ONS face aux nouveaux défis ».

Prenant la parole, Prof Alfred N’GUESSAN a insisté sur le fait que  la qualité des infrastructures sportives ont fait de la Côte d’Ivoire une référence mondiale en matière d’organisation d’événement sportif de grande envergure. Cependant, au terme de l’organisation de cette Coupe d’Afrique réussie, naît une préoccupation principale: quel est l’héritage de la CAN 2023? Il a affirmé que l’ONS,  dans sa volonté  de gérer de façon efficiente les infrastructures sportives,  est ouvert aux propositions des experts conviés à cet atelier afin de faciliter aussi l’avènement en Côte d’Ivoire du Sport-business. Après l’état des lieux des infrastructures et leur mode de gestion et la synthèse des réflexions sur l’héritage de la CAN, l’après-midi  a été marqué par  un partage d’expériences suivi d’échanges.  Il faut rappeler que cet atelier de réflexion s’est achevé hier jeudi 07 mars 2024.

 Cédric Kouamé

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut
xxx