"Moi, capitaine" : un film poignant sur le périple de deux jeunes migrants sénégalais    Extradition des migrants illégaux du Royaume-Uni au Rwanda, "une opportunité pour Kigali"    Niger : le départ américain acté, quelles conséquences ?    Au Mali, la junte au pouvoir verrouille la scène politique    Cameroun : face à l'inflation, le gouvernement crée des sites de ventes promotionnelles    Tensions diplomatiques entre le Mali et la Mauritanie après des enlèvements à la frontière    Thierry Vircoulon : ""Les gens souffrent plus des conséquences de la guerre que des combats"    Au Sénégal, l'influence économique et culturelle croissante de la Chine    Le Togo adopte une nouvelle Constitution et passe à un régime parlementaire    En Centrafrique, plusieurs dizaines de morts dans un naufrage à Bangui    En Côte d’Ivoire, l’interminable combat des planteurs de cacao    Niger : les États-Unis acceptent de retirer leurs troupes    Du sucre en plus dans les produits Nestlé pour bébé dans les pays pauvres ? Une ONG suisse accuse    La nouvelle Constitution du Togo est adoptée, le régime devient parlementaire    Albert Pahimi Padacké, ex-Premier ministre tchadien : "Déby est une menace pour la démocratie"    Bibliothèque Senghor, Touadéra à Paris, Bassirou Diomaye Faye en Mauritanie : l'hebdo Afrique    Témoignages de rescapés : le drame des migrants éthiopiens à la frontière saoudienne    Au Togo, la mission de la Cédéao a rencontré les acteurs politiques et de la société civile    Le chef des armées du Kenya et plusieurs responsables militaires tués dans un crash d'hélicoptère    Le nouveau président du Sénégal en Mauritanie pour sa première visite à l'étranger    Le Burkina Faso expulse trois diplomates français en raison d'"activités subversives"    Chaleur meurtrière au Sahel : une étude incrimine le changement climatique "d'origine humaine"    Le président centrafricain Touadéra à Paris pour nouer un "partenariat constructif" avec la France    La France et la Centrafrique s'accordent sur une "feuille de route" pour relancer leur relation    Élections au Tchad : le Premier ministre Succès Masra "convaincu" de gagner dès le premier tour    Vente de la bibliothèque de Senghor : un "enjeu symbolique fort" pour le Sénégal et la France    Libye : sans espoir de solution politique, l'émissaire de l'ONU jette l'éponge    Le Sénégal envisage d'acquérir la bibliothèque de Léopold Sédar Senghor    Au Soudan, un an de guerre

Pour une gestion efficiente des infrastructures sportives après la CAN / L’ONS doit passer à un Etablissement Public à caractère commercial (EPIC)

Stade Amadou Gon Coulibaly de Korhogo Stade Amadou Gon Coulibaly de Korhogo

L'Office National des Sports (ONS) a été créé le 12 décembre 1980 par l’État de Côte d’Ivoire pour assurer la construction, l’entretien et la gestion des infrastructures sportives civiles de l’État. C’est un Etablissement Public à caractère Administratif (EPA) qui  joue un rôle crucial dans la gestion financière des compétitions sportives internationales et participe à l’organisation de plusieurs événements sportifs nationaux et internationaux.

La Coupe d’Afrique des Nations de Football (CAN 2023) qui s’est déroulée du 13 janvier au 11 février 2024  en Côte d’Ivoire a suscité une ferveur et un engouement sans précédent, témoignant de l'importance du sport dans ce pays. Pour permettre à l’ONS d’assurer avec efficacité sa mission, il est impérieux de renforcer ses capacités par l'adoption de textes réglementaires et juridiques qui permettront de passer d'un Établissement Public à caractère administratif à un Etablissement Public à caractère commercial (EPIC). Cela lui permettra de mobiliser des ressources additionnelles qui donneraient les moyens nécessaires pour la construction, la réhabilitation, la maintenance, l’entretien et la gestion des infrastructures sportives.

Il est crucial d'encourager les entreprises ou autres partenaires à investir dans le sport et de soutenir les cadres sportifs dans leur spécialisation grâce à des bourses de formation et/ou de renforcement des capacités dans des domaines tels que le management, la gestion, la communication, le marketing sportif et la maintenance du matériel technique…

En érigeant l’ONS en EPIC, le gouvernement va lui permettre d'intégrer des valeurs commerciales, d'établir des partenariats fructueux et d'ajuster ses tarifs conformément à son nouveau mode de gestion, en tenant compte des dernières infrastructures réalisées à des coûts énormes et héritées de la CAN 2023. L’ONS dispose d'un capital humain qualifié et perfectible qui est essentiel pour garantir la pérennité des investissements du gouvernement ivoirien dans le secteur sportif. Or, méconnaissant pour la plupart la mission de cette structure,    des individus et médias sociaux tentent de salir l'image de marque de l’ONS en ce qui concerne la gestion des installations sportives héritées de la CAN. Ils distillent des informations erronées  au lieu de  se rapprocher des responsables pour qu’ils éclairent leur lanterne. Ayant ainsi  les bonnes informations, ils pourront donc faire des propositions constructives pour améliorer le positionnement des installations sportives.

 Patricia Lyse

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut
xxx