Au Niger, l'immunité de l'ex-président Mohamed Bazoum levée par la Cour d'État    Accord de l'ANC, nouvelle attaque en RDC et exploitation pétrolière au Sénégal : l'hebdo Afrique    La RD Congo envisage des poursuites contre Apple en France et aux États-Unis    Afrique du Sud : l'ANC conclut un accord de dernière minute pour un gouvernement de coalition    Au Kenya, la découverte de gisements de coltan suscite l'espoir    Crise économique au Nigeria : Bola Tinubu défend ses réformes    Au Nigeria, une insécurité quotidienne et un regain d'activité du groupe État islamique    La musique au Cap-Vert : quand l'art devient un enjeu national    À Gaza ou au Soudan, l'ONU dénonce des "niveaux extrêmes" de violences contre les enfants    La Cour pénale internationale "extrêmement" préoccupée par la situation au Darfour    Le Sénégal fait son entrée dans le cercle des producteurs de pétrole    Soudan : fermeture du dernier hôpital d'El-Fasher au Darfour    Au Somaliland, bousculer les traditions à travers le basket : à la rencontre des filles de Hargeisa    Au Cameroun, Samuel Eto'o repart au clash avec le ministère des sports    Nouvelle attaque imputée aux paramilitaires FSR au Soudan    Cris de détresse d'une centaine de migrants sénégalais bloqués au Niger    Nouvelle montée de tension entre le Niger et le Bénin : 5 nigériens arrêtés à Sèmè-Kpodji    RD Congo : 53 accusés de "tentative de coup d'État" encourent la peine de mort    Égypte : hausse de 300% du pain subventionné    RD Congo : ouverture du procès de la "tentative de coup d'État"    Des inégalités à réduire dans la santé de la population mondiale    Attaque meurtrière au Soudan, l'ANC perd sa majorité absolue, opération Torch : l'hebdo Afrique    Au Soudan, le chef de l'ONU "condamne fermement" une attaque meurtrière de paramilitaires    "Opération Torch" en 1942 au Maroc et en Algérie : l'autre Débarquement    Cellou Dalein Diallo : la junte veut "rester au pouvoir" en Guinée    Bénin : sept soldats tués lors d'une attaque dans le nord du pays    Sergueï Lavrov poursuit sa tournée africaine en République du Congo    Au Congo, Sergueï Lavrov accuse l'Occident du chaos libyen    Neuf pays africains parmi les dix crises de déplacés "les plus négligées" en 2023    Le Nigeria paralysé par une grève générale pour une hausse du salaire minimum

¼ de finale de la CAN 2023 /Les Eléphants veulent plumer les Aigles maliens

¼ de finale de la CAN 2023 /Les Eléphants veulent  plumer  les Aigles maliens

Après les 8e,  place aux quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 qui débutent ce week-end avec les rencontres Nigeria  et Angola et Guinée-RDC ce  vendredi, au stade Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan  pour tenter d’atteindre les demi-finales. Après avoir écarté le Sénégal, à l’issue des 8èmes  de finale disputés lundi 29 janvier 2024 à Yamoussoukro, les Eléphants  de Côte d’Ivoire espèrent plumer   les Aigles du Mali,  en quart de finale   samedi au stade de la paix de Bouaké.

Pour cette autre étape cruciale qui mène vers les demi-finales, les Eléphants dont on ne vendait pas chère  la peau après les défaites face au Nigeria et la Guinée équatoriale, ne veulent pas se louper et visent les demi- finales. Pour atteindre cet objectif, les Eléphants doivent absolument battre le Mali. Mais la tâche ne s’annonce pas aisée face à des Aigles du Mali en nette progression.  Eux qui ont terminé la phase de poules avec 5 points et éliminé 2-1 le Burkina Faso mardi dernier à Korhogo.  Lors donc de ces retrouvailles avec le Mali après  la rencontre amicale interrompue en septembre dernier à cause de la forte pluie qui d’est abattue sur le stade d’Ebimpé, le coach intérimaire des Eléphants  Fae Emerse demande à ses joueurs de faire comme face au Sénégal. A l’entrainement mardi dernier,  il a demandé à ses joueurs de maintenir la barre haut

« Samedi, face au Mali  le minimum que vous puissiez faire  c’est de maintenir la barre à ce niveau et allez se qualifier pour mercredi. L’objectif,  c’est  ça. Vous avez mis la barre haut face au Sénégal.  C’est terminé, vous n’avez plus le droit de redescendre. Mais ça va vous demandez beaucoup d’humilité. On a fait fort lundi dernier mais on reste tranquille. On n’oublie pas d’où on vient.  Et on n’oublie pas comment on est arrivé là », a conseillé Fae Emerse à ses poulains. Il faut dire qu’à cette étape de la compétition, toutes les  équipes gardent intactes leurs chances de qualification. Raison pourquoi, les Eléphants doivent rester concentrés et déterminés  tout au long de la rencontre s’ils veulent franchir l’obstacle malien. La mission est certes difficile mais pas impossible. Eléphants, la victoire est au bout de l’effort, faites plaisir au peuple qui vous soutient.

 Patricia Lyse   

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut
xxx