Battu à la présidentielle, le Premier ministre tchadien Succès Masra présente sa démission    La politique migratoire tunisienne inquiète les Nations Unies    Interrogations en RD Congo au lendemain de la tentative de coup d'État    En RD Congo, de nombreuses zones d'ombre après la "tentative de coup d'État"    En Afrique du Sud, la justice exclut l'ex-président Jacob Zuma des élections prévues le 29 mai    Fin de la 16ème édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (FEMUA)    RD Congo : l'élection du bureau de l’Assemblée nationale reportée    RD Congo : une "tentative de coup d'État" déjouée à Kinshasa, selon l'armée    Ahramat, le bras du Nil qui en dit long sur la construction des pyramides d'Égypte    La santé mentale des jeunes, un enjeu majeur en Afrique    Conférence sur les relations entre l’Afrique et l’Europe : Ousmane Sonko parle du rôle de la France    Sonko s'en prend à la France, l'armée burkinabè accusée, répression en Tunisie : l'hebdo Afrique    Au Sénégal, le Premier ministre Ousmane Sonko s'en prend durement à la présidence Macron    Arrestations de Sonia Dahmani et Mehdi Zagrouba : manifestations des avocats à Tunis    Tchad : le général Mahamat Idriss Déby Itno officiellement élu président    En Côte d'Ivoire, la précampagne présidentielle 2025 a commencé    RD Congo : hommage aux victimes de Mugunga    Afrique du Sud : des gangs contrôlent l'exploitation minière illégale et sèment la terreur    Mali : le seul but du dialogue était de "prolonger la transition", estime le chef du parti Yelema    Ouverture d'une crise diplomatique entre le Niger et le Bénin    Massacres au Burkina Faso : des vidéos accablent l'armée burkinabè    Soudan : le chef de l'ONU "très inquiet" par les combats à El-Facher, au Darfour    Sénégal : Mélenchon invité par Ousmane Sonko, en terrain conquis ?    Tunisie : descente de police musclée à la Maison de l’avocat de Tunis    En Tunisie, le retour de "l'autocensure" face à "la crainte de la dénonciation et de l'arrestation"    Niger-Nigeria : reprise des échanges commerciaux à la frontière    "Comment vais-je m'en sortir ?" : des Nigérians en grande difficulté face à l'inflation    Ali Mahaman Lamine Zeine accuse le Bénin de déstabiliser le Niger    Au Tchad, Succès Masra demande l'annulation de l'élection présidentielle    En Tunisie, l'avocate Sonia Dahmani arrêtée de force après des propos sarcastiques
Administrator2

Administrator2

Mort du président iranien Ebrahim Raïssi : une enquête a été ouverte après l'accident d'hélicoptère

Le président iranien Ebrahim Raïssi est mort dans un accident d'hélicoptère lundi 20 mai. Son corps et celui du ministre des Affaires étrangères et de sept autres passagers ont été retrouvés dans une zone montagneuse du nord-ouest de l'Iran.

Un hélicoptère en morceaux et neuf corps sans vie évacués de cette zone escarpée du nord-ouest de l'Iran. Parmi les dépouilles, celle du président ultraconservateur Ebrahim Raïssi. Une enquête vient d'être ouverte pour déterminer les circonstances de ce crash. Un journaliste iranien évoque notamment les mauvaises conditions météorologiques. Une manifestation a eu lieu lundi 20 mai, dans les rues de Téhéran, pour rendre hommage au président décédé. Ce rassemblement a été organisé par le pouvoir. Le Guide suprême, l'ayatollah Khamenei, s'est empressé de rassurer la population. "Ne vous inquiétez pas, il n'y aura pas de perturbation dans l'administration du pays", a-t-il déclaré.

"Il est le responsable de cette répression"

Après l'annonce de son décès, des feux d'artifice célébrant l'accident et la mort du président ont retenti. Une jeune femme dit sa joie de voir la disparition de ce religieux ultra-conservateur. "Beaucoup de gens qui ont des opinions politiques différentes, beaucoup d'opposants qui militent pour le droit des femmes ont été exécutés et il est le responsable de cette répression", assure-t-elle. Les présidents russe, turc et chinois disent avoir perdu un grand ami, mais la France a présenté des condoléances très sommaires.

 Avec Franceinfo

Ligue 2 : Après sa victoire face à ISSIA hier / L’Africa fait un pas important vers l’élite

Le suspense  reste entier dans la poule A de la Ligue 2 ivoirienne de football.  La bataille à distance entre  l’Africa Sports d’Abidjan et Inova Sporting Club Association (ISCA), les deux prétendants à la montée  n’a pas encore livré son verdict. Il faudra attendre la 22e et  dernière journée de la Ligue 2 le week-end prochain,  pour connaitre le nom de celui qui accèdera à l’Elite du football ivoirien  la saison prochaine.    Hier  lundi 20 mai 2024, au stade Champroux de Marcory et au Parc des Sports de Treichville,  en match comptant pour la 21e et avant dernière journée de la Ligue 2, l’Africa et  ISCA, respectivement 1er et 2e ont remporté les 3 points de la victoire. Les Aiglons, ont fait un pas important vers l’élite après leur victoire (2-0)  face à  Issia Wazi, au stade Champroux de Marcory  quand  ISCA, toujours en embuscade,  s’est imposé sur le lourd score de 6-1   face à Sirocco FC. Avec désormais 46 points+17  pour l’Africa et 44+18 pour ISCA,  la dernière journée reste déterminante. Pour accéder à la Ligue 1,  il faudra absolument une victoire aux poulains de Kouyo Tea Narcisse  qui se déplacent  à Korhogo pour y croiser le fer avec l’US Tchologo, qui lutte pour son maintien,  pour monter en première division. Un résultat autre que les 3 points  couplé à une victoire de leur poursuivant direct de la poule A, à savoir ISCA, scellerait définitivement le sort des Oyés  qui verront ainsi leur rêve de retrouver l’élite brisé. Dans la poule B, OSA d’Abobo qui a battu (4-2) WAC, a déjà assuré sa montée dans l’élite.

Patricia Lyse      

Athlétisme : Championnats nationaux U20 -seniors et vétérans / Le président de la fédération satisfait des performances

A l’issue des Championnats nationaux  d’Athlétisme  U20 -seniors et vétérans qui se sont déroulés le  samedi 18 mai 2024, au stade olympique Alassane Ouattara, à Ebimpé,  le président de la Fédération ivoirienne d’Athlétisme  (FIA), Jeannot Kouamé Kouadio, analysant les performances, s’est dit satisfait.

Quelle analyse faites-vous des résultats  de ces championnats nationaux ? 

Il faut  dire que nous avons fait une belle compétition. Cela se voit par les résultats. Vendredi, j’avais dit à l’un de vos confrères qu’aujourd’hui,  (NDLR samedi 18 mai2024)  on allait avoir de très belles performances parce que nous avons fait un petit travail avec les athlètes qui sont dans les pôles et que ceux-ci allaient s’exprimer sur la piste. Et  c‘est ce qu’ils ont eu à prouver. Djehi Lou qui est des  U20 a fait 11.65 sur le plan national au 100m et  puis  24. 37 au 200m.  Toute catégorie confondue  c’est elle qui a la meilleure performance. Klah Dawa a suivi. Au niveau de la hauteur, nous avons eu 2 m. Cela fait très longtemps  que nous n’avons pas fait cette performance et cette année, Doumbia Mamadou  a pu  battre son  propre record qui n’est pas trop loin  du record national qui est 2m 08.  Donc je dirais que les athlètes se sont très bien comportés. Si vous prenez les 200m seniors, Adzeu a  fait  20.79. C’est une très belle performance car sur le plan national nous n’avons jamais réalisé cette performance. S’ils le font, c’est  aux compétitions internationales ou quand ils vont à l’étranger. Donc je dirai que  nous avons fait une belle compétition.

 Dans quelques semaines, il y aura le championnat d’Afrique aux Cameroun. Est-ce  ces athlètes qui vont représenter la Côte d’Ivoire ?

Les athlètes qui ont fait de belles performances seront  à la région. Mais au Cameroun,   en fonction des objectifs que nous allons nous fixer, nous allons faire une  sélection. Au Cameroun,  il faut dire que ce sera les athlètes qui ont un niveau mondial, un niveau olympique. Certains vont venir chercher les minimas. Ce sera leur dernière compétition  pour  chercher les minimas pour aller aux Jeux Olympiques. Donc  le niveau  sera très relevé.

Vous étiez au Champroux, aujourd’hui, vous êtes  au stade Olympique d’Ebimpé. Est-ce qu’on peut dire que la Fédération ivoirienne d’athlétisme bénéficie des retombées de la CAN ?  

Nous sommes les plus heureux parce que  dans tous les nouveaux stades qui ont  été construits, nous avons une piste d’athlétisme.  C’est de notre devoir d’utiliser ces infrastructures  pour  permettre à nos athlètes de performer. Si nous sommes venus ici   et qu’il y a eu de belles performances c’est parce que le tartan  et les installations sont de qualité. Si on était au Champroux, je ne pense pas que nous aurions ces résultats.     

 Transcris par Patricia Lyse

OISSU – Finales départementales 2024 à Tiébissou/ Le DG de l'ONS invite les élèves à épouser les valeurs cardinales du sport

Les finales départementales de l'Office Ivoirien des Sports Scolaires et Universitaires (OISSU) se sont déroulées du 12 avril au  11 mai 2024,  au stade Lambert Konan Kouassi, à Tiébissou. C’était en présence du Directeur Général de l'Office National des Sports (ONS), Ousmane Gbané, parrain de ces festivités qui ont tenu leurs promesses. Au menu de ces  grands rendez-vous  tant attendus, du football,  du handball ... avec des prestations de haut vol servies par des élèves âgés de 14 à 20 ans. A la grande joie du DG Ousmane Gbané et des autorités administratives présentes.

Aux décomptes  finaux, les établissements de Didiévi  se sont taillé la part du lion au football, avec quatre (4) victoires dans leur besace sur six (6) finales. Les formations de Tiébissou n’ont pas non plus fait dans la dentelle au niveau du handball où elles ont remporté huit (8) finales sur les dix (10) disputées. Comme à l’accoutumée, vainqueurs et vaincus ont été récompensés à la hauteur de leurs efforts.

Ouvrant la série des allocutions  au cours de ces festivités sportives qui n’ont laissé personne indifférent, Ousmane Gbané,  ‘’pur produit de l’OISSU’’ et très attaché à la ville de Tiébissou, a félicité les  différents acteurs et leurs encadreurs avant d’exprimer sa joie de parrainer ces finales départementales. « Tout ce qui touche à Tiébissou, me touche profondément. Il serait très ingrat  de ma part de ne pas y retourner avec les possibilités que j'ai d'aider ces enfants à s'amuser et apprendre des uns et des autres, en pratiquant le sport de leur préférence », a-t-il asserté. Puis d’ajouter : « le sport est porteur de valeurs cardinales telles que le rassemblement, la cohésion nationale et le développement ». A l’orée des examens de fin d’année scolaire, Mme Mel Marcelle, Secrétaire générale de la Préfecture de Tiébissou, au nom du Préfet empêché, en a profité pour exhorter les élèves à être vertueux et exemplaires. « M. le Préfet voudrait saisir cette aubaine pour vous inviter à cultiver l'amour du travail, le civisme, le respect de l'autorité, de l'autorité parentale, de  la tolérance et de la courtoisie. Il vous invite également à fuir la corruption, la tricherie surtout que les examens à grand tirage approchent. Il vous demande de vous détourner de la consommation de l'alcool,  de la cigarette, de la drogue, de la chicha et des rapports sexuels précoces qui ne pourront que vous conduire à l'échec », leur a-t-elle recommandé.

 Patricia Lyse avec Sercom Ons

S'abonner à ce flux RSS
xxx