Battu à la présidentielle, le Premier ministre tchadien Succès Masra présente sa démission    La politique migratoire tunisienne inquiète les Nations Unies    Interrogations en RD Congo au lendemain de la tentative de coup d'État    En RD Congo, de nombreuses zones d'ombre après la "tentative de coup d'État"    En Afrique du Sud, la justice exclut l'ex-président Jacob Zuma des élections prévues le 29 mai    Fin de la 16ème édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (FEMUA)    RD Congo : l'élection du bureau de l’Assemblée nationale reportée    RD Congo : une "tentative de coup d'État" déjouée à Kinshasa, selon l'armée    Ahramat, le bras du Nil qui en dit long sur la construction des pyramides d'Égypte    La santé mentale des jeunes, un enjeu majeur en Afrique    Conférence sur les relations entre l’Afrique et l’Europe : Ousmane Sonko parle du rôle de la France    Sonko s'en prend à la France, l'armée burkinabè accusée, répression en Tunisie : l'hebdo Afrique    Au Sénégal, le Premier ministre Ousmane Sonko s'en prend durement à la présidence Macron    Arrestations de Sonia Dahmani et Mehdi Zagrouba : manifestations des avocats à Tunis    Tchad : le général Mahamat Idriss Déby Itno officiellement élu président    En Côte d'Ivoire, la précampagne présidentielle 2025 a commencé    RD Congo : hommage aux victimes de Mugunga    Afrique du Sud : des gangs contrôlent l'exploitation minière illégale et sèment la terreur    Mali : le seul but du dialogue était de "prolonger la transition", estime le chef du parti Yelema    Ouverture d'une crise diplomatique entre le Niger et le Bénin    Massacres au Burkina Faso : des vidéos accablent l'armée burkinabè    Soudan : le chef de l'ONU "très inquiet" par les combats à El-Facher, au Darfour    Sénégal : Mélenchon invité par Ousmane Sonko, en terrain conquis ?    Tunisie : descente de police musclée à la Maison de l’avocat de Tunis    En Tunisie, le retour de "l'autocensure" face à "la crainte de la dénonciation et de l'arrestation"    Niger-Nigeria : reprise des échanges commerciaux à la frontière    "Comment vais-je m'en sortir ?" : des Nigérians en grande difficulté face à l'inflation    Ali Mahaman Lamine Zeine accuse le Bénin de déstabiliser le Niger    Au Tchad, Succès Masra demande l'annulation de l'élection présidentielle    En Tunisie, l'avocate Sonia Dahmani arrêtée de force après des propos sarcastiques

Audiovisuel/René Bourgoin rassure : « Nous veillons sans état d’âme à la régulation de l’espace audiovisuel ivoirien »

Audiovisuel/René Bourgoin rassure : « Nous veillons sans état d’âme à la régulation de l’espace audiovisuel ivoirien »

Le Président de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), René Bourgoin a  reçu mercredi 15 mars 2023, des journalistes et communicateurs membres de l’ONG « Confrères Journalistes », au siège de l’institution. Il a saisi l’occasion pour présenter les missions et obligations de la HACA.

Les populations sont influencées par les médias audiovisuels notamment la télé mais plus fortement, ces dernières années, par les réseaux sociaux. La régulation de cet espace qui influence  la vie  des ‘‘usagers’’ s’avère capitale. C’est là tout le sens de l’existence de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), qui reste cependant, très peu connue. Evoquant le fonctionnement de son institution, le président de la HACA René Bourgoin.   S’est voulu rassurant : « nous veillons sans état d’âme à la régulation de l’espace audiovisuel ivoirien. Il est évident que nous ne pouvons pas avoir la connaissance de tous les manquements possibles. C’est pour cela que le rôle de la population est primordial. Nous pouvons être saisis par tous les moyens ».  Placée sous le thème : « les Missions, actions et obligations de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle, à la lumière de la loi », cette visite fut une belle  opportunité pour le président de la HACA, René Bourgouin qui était entouré pour l’occasion  de ses collaborateurs, d’insister sur les missions de la structure qu’il dirige. Selon lui, la loi fait obligation à la HACA de garantir et d’assurer la liberté et la protection de la communication audiovisuelle, un principe à valeur constitutionnelle.

Se réjouissant de cette initiative tout en saluant la présence des journalistes, Me Bourgoin s’est adressé à la population en ces termes : « Nous sommes là pour préserver la liberté de la télévision. Si quelqu’un veut regarder un film adulte, il a le droit. C’est à nous de faire que cela ne gêne pas les autres téléspectateurs. L’Etat a donc prévu des barrières tels que les programmes cryptés, les chaînes payantes, un code parental et aussi une heure de diffusion ».

Avant lui, Dr Karim Wally, Journaliste et membre de l’Ong Confrères Journalistes, représentant le président  Traoré Moussa, a exprimé ses chaleureux remerciements au président de la HACA pour cette opportunité. « Je voudrais dire mes chaleureux remerciements à notre aîné, le Président René Bourgoin, pour avoir accepté de nous recevoir dans ses locaux pour nous parler de l'institution qu'il dirige. On entend parler de la HACA généralement lorsqu'il y a attribution de fréquences radio et télé. Mais depuis quelques mois, quelques affaires médiatiques ont mis la HACA sur orbite. On se pose des questions. Comment fonctionne cette prestigieuse institution ? Comment gère-t-elle ces scandales médiatiques ? » A-t-il interrogé. 

Précisons que cette journée a débuté par une visite des locaux conduite par Mme Ouleon Tanguy Epse Kangha, Conseiller technique en charge des études et de la prospective.

Sur la question de la régulation des médias sociaux, la HACA prévoit organiser une table ronde avec les influenceurs, blogueurs et activistes. Il s'agira pour le premier responsable de l’institution de les sensibiliser afin de les amener à signer une charte de bonnes pratiques. Concernant le cas de la blogueuse « Lolo Beauté » qui a été officiellement bloquée des réseaux sociaux comme l’avait annoncé la HACA, et dont le compte continue à émettre, Me René Bourgoin a déploré le fait « qu’il n’y ai pas de possibilité d’imposer une sanction s’il n’y a pas de coopération des plateformes (Facebook, WhatsApp, TikTok) ». A cet effet, langue a été prise avec les différentes plateformes afin de créer un cadre de collaboration pour une meilleure régulation des médias visuels dans le pays.

Notons que, selon le président, la HACA réagi entre 3 ou 4 jours en moyenne en cas de manquement.

Pour finir retenons qu’à l’exception du président, les autres fonctions à la HACA ne sont pas permanentes. La structure comporte 5 directions avec 84 agents dont 47 hommes et 37 femmes.

 P.L avec Sercom

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut
xxx