Battu à la présidentielle, le Premier ministre tchadien Succès Masra présente sa démission    La politique migratoire tunisienne inquiète les Nations Unies    Interrogations en RD Congo au lendemain de la tentative de coup d'État    En RD Congo, de nombreuses zones d'ombre après la "tentative de coup d'État"    En Afrique du Sud, la justice exclut l'ex-président Jacob Zuma des élections prévues le 29 mai    Fin de la 16ème édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (FEMUA)    RD Congo : l'élection du bureau de l’Assemblée nationale reportée    RD Congo : une "tentative de coup d'État" déjouée à Kinshasa, selon l'armée    Ahramat, le bras du Nil qui en dit long sur la construction des pyramides d'Égypte    La santé mentale des jeunes, un enjeu majeur en Afrique    Conférence sur les relations entre l’Afrique et l’Europe : Ousmane Sonko parle du rôle de la France    Sonko s'en prend à la France, l'armée burkinabè accusée, répression en Tunisie : l'hebdo Afrique    Au Sénégal, le Premier ministre Ousmane Sonko s'en prend durement à la présidence Macron    Arrestations de Sonia Dahmani et Mehdi Zagrouba : manifestations des avocats à Tunis    Tchad : le général Mahamat Idriss Déby Itno officiellement élu président    En Côte d'Ivoire, la précampagne présidentielle 2025 a commencé    RD Congo : hommage aux victimes de Mugunga    Afrique du Sud : des gangs contrôlent l'exploitation minière illégale et sèment la terreur    Mali : le seul but du dialogue était de "prolonger la transition", estime le chef du parti Yelema    Ouverture d'une crise diplomatique entre le Niger et le Bénin    Massacres au Burkina Faso : des vidéos accablent l'armée burkinabè    Soudan : le chef de l'ONU "très inquiet" par les combats à El-Facher, au Darfour    Sénégal : Mélenchon invité par Ousmane Sonko, en terrain conquis ?    Tunisie : descente de police musclée à la Maison de l’avocat de Tunis    En Tunisie, le retour de "l'autocensure" face à "la crainte de la dénonciation et de l'arrestation"    Niger-Nigeria : reprise des échanges commerciaux à la frontière    "Comment vais-je m'en sortir ?" : des Nigérians en grande difficulté face à l'inflation    Ali Mahaman Lamine Zeine accuse le Bénin de déstabiliser le Niger    Au Tchad, Succès Masra demande l'annulation de l'élection présidentielle    En Tunisie, l'avocate Sonia Dahmani arrêtée de force après des propos sarcastiques

Art & Culture

Avant sa prestation au Masa 2024/ Le groupe artistique coréen NANTA en attraction au CSCTICAO

Le groupe artistique coréen Nanta à avers une comédie musicale  a époustouflé le CSCTICAO   . Dans un mélange de comédie et de musique avec des instruments traditionnels coréens, Nanta a apporté de l'animation et de l'ambiance  le jeudi 11 avril 2024 à la salle polyvalente du Centre Sportif Ivoiro-Coréen. C’était  en présence du Directeur de l'Institut King Sejong Abidjan (Institut de langue et de promotion de la culture coréenne) Maître Anzoumana Siaka, DG par intérim du Centre Sportif Ivoiro-Coréen, d’un parterre d’invités  et des férus de culture coréenne.

Pendant quarante minutes, il a présenté un avant-goût  de ce qu'il prévoit au Marché d'Arts du Spectacle Africain (MASA) 2024. Venu de la République de Corée,  le groupe NANTA qui a réussi à mobiliser plus de dix millions de spectateurs à travers le monde en se produisant dans 290 villes de 51 pays,  sera l'attraction du MASA 2024. Sa popularité n'étant plus à discuter en terre coréenne, NANTA veut toucher d'autres cœurs en faisant le tour du monde. Sa production à Abidjan sera son 326ème spectacle depuis  sa sortie officielle le 18 octobre 1997 à Séoul en Corée et la Côte d'Ivoire, son troisième pays d'Afrique, après l'Afrique du Sud et la Tunisie où il pose ses valises.

Rendez-vous au MASA 2024 avec la République de Corée, invitée spéciale  de cette édition pour des shows inédits avec le groupe de comédie musicale coréen Nanta.

 P.L avec sercom CSCTICAO

Formation en films d’animation 2D et 3D/ La 1ère promotion célébrée au CSCTICAO

Pour la première fois  en Côte d’Ivoire,  30 jeunes ont bénéficié d’une formation de 3 mois  en film d’animation 2D et 3D au Centre Sportif, Culturel et des TIC Ivoiro-Coréen Alassane Ouattara (CSCTICAO).  Au cours de la  cérémonie de graduation qui s’est déroulée le jeudi 14 mars 2024, au CSCTICAO, les étudiants de cette première promotion  ont été célébrés. Ils ont reçu leur Certificat des mains du Directeur de cabinet du ministère de la Culture  et de la francophonie Thiam Assane représentant la ministre Françoise Remarck,  marraine de cette cérémonie. L’aventure de ces jeunes apprenants a pris une autre dimension  suite à une visite de la ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck au CSCTICAO. Séduite par ce programme, elle  a décidé de financer la formation de  ces 30 jeunes. Toute chose qui a décuplé leur motivation à aller jusqu’au bout ainsi que  leur abnégation.

Assidus durant les 3 mois  de cours,  leurs efforts ont été récompensés par l’obtention de ce certificat qui va, à n’en point douter, leur offrir un large horizon. Raison  pourquoi, le représentant de la ministre de la culture et de la Francophonie  Thiam Assane les a félicités tout en espérant qu’ils trouveront un cadre pour exploiter leurs talents.

Initiateur de ce programme, le Centre Sportif, Culturel et des TIC Ivoiro-Coréen Alassane Ouattara (CSCTICAO), par la voix de son Directeur Général, Anzoumana Siaka,  a  traduit  son infinie gratitude à la ministre de la culture et de la Francophonie pour ce geste qui a non seulement touché la Direction générale, mais également  le Conseil d’administration présidé par Bamba Cheick Daniel. Saluant  la détermination  des étudiants et l’intérêt qu’ils ont accordé à cette formation, le Directeur général les a rassurés que le centre « est prêt à les accompagner  dans  d’autres domaines  de la formation ».

Au Directeur de cabinet du ministère de la culture et de la francophonie, il lui a demandé de traduire son  infini reconnaissance  à Mme la ministre « pour son soutien indéfectible à toutes leurs actions notamment celles qui sont de nature à  contribuer à la promotion et au développement de la culture ».

Aux diplômés, il les a exhortés  à continuer à se former car dira-t-il, « plus vous serez formés, plus vous serez compétents et le pays aura besoin de vous pour  le servir ».

Tekpo Christ a,  au nom des diplômés, dit sa reconnaissance au brillant DG du CSCTICAO et  aux enseignants en animation 2D et 3D  qui se présente selon lui,  comme un art incontournable

Président de l’Association Ivoirienne des films d’animation 2D et 3D (AIFA) Simon Adayé, tout en exprimant sa gratitude au Directeur Général du CSCTICAO pour leur avoir offert le cadre pour cette formation, n’a pas manqué de féliciter les étudiants dont la créativité a été le moteur de cette formation.

 Les films d’animation 3D  sont,  selon  Doumbia  Salia, l’un des formateurs,  « des  films qui se déroulent dans un espace 3D  c’est-à-dire où on peut voir  le volume contrairement aux films d’animation 2D qui se déroulent sur un plan  et où on ne voit pas  de volume.  Dans  les films 3D s’ajoute l’axe des profondeurs et ils se rapprochent plus de la réalité qu’un film 2D. La 3D couvre l’architecture, les effets spéciaux,  les éléments  synthétiques, virtuels  et réels ».

Pour montrer aux  parents et amis qui ont effectué le déplacement qu’ils ont bien assimilé les cours,  une diffusion de leurs  travaux a été présentée. C’est par une photo de famille que la cérémonie de graduation de la première promotion des étudiants en films d’animation 2D et 3D a pris fin en attendant la prochaine session.

 Patricia Lyse  

Dabou: Célébration de l’Ebeb à Vieil-Aklodj /Gnagne Agnéro Jean Claude à l’honneur

Cadre et militant intrépide du Pdci-Rda, Gbagne Agnéro Jean- Claude est fils de Viel-Aklodj à une dizaine de kilomètre de Dabou. Membre de la génération Bodjr, Gnagne Agnéro participe activité aux festivités  de l'Ebeb qui ont démarrées le 2 décembre pour prendre fin ce samedi 9 décembre. L’intrépide Gnagne Agnero a mis les bouchées doubles pour faire de cette célébration une véritable réussite.

Sa marraine l’honorable Euphrasie N’guessan , député de la nation et déléguée Pdci-Rda de Yopougon-Centre a tout mis en œuvre pour que les invités de son collaborateur passent une fête inoubliable.

Il faut noter que la célébration de l'èbeb est le dernier niveau que tout individu en pays adjoukrou doit franchir. Elle est célébrée chaque 8 ans et donne autorité à la génération à l'honneur de gouverner village. Cette année c'est la génération Bodjr qui est à l'honneur à Vieil-Aklodj donc fait partie Jean-Claude GNAGNE Agnero.

Vieil-Aklodj est un village moderne très populaire, renommé pour son hospitalité et son sens de partage. Dans ce village vous trouverez des quartiers comme Edjikew, Okpoyou, Brotagne et Esr sans compter les quartiers modernes du fait des nouvelles constructions. Après que l'impétrant ait accompli l'étape de l'Agbandji, tout le monde est invité ce samedi 09 décembre pour l'apothéose.

Jésus Marie Gottah

CSCTICAO / L'enseignement des cours de coréen officiellement lancé à Abidjan

La langue coréenne est à l’honneur. Né de la volonté du ministre Bamba Cheick Daniel, l’Institut  King Sejong d’Abidjan  a officiellement ouvert ses portes au grand public. Le  lancement officiel  de l’enseignement de la langue coréenne en Côte d’Ivoire  a eu lieu vendredi 24 Novembre 2023, au CSCTICAO. Placée sous le parrainage de la ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck et co-organisée par le Centre Sportif , Culturel  et des Tic Ivoiro-Coréen Alassane Ouattara (CSCTICAO) et l’ambassade  de la République de Corée , la cérémonie de lancement officiel  des cours de coréen s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de la République de  Corée, SEM KIM Saeng,  de la 3e Secrétaire et vice- Consul de la République de Corée , Lee Dan Bee , des membres de la direction  du CSCTICAO, du Directeur Général de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports, Habib Sanogo , de la communauté coréenne et des premiers apprenants.

En sa qualité de Directeur Général par intérim du CSCTICAO,  Anzoumana Siaka,  tout en souhaitant la bienvenue à tous à cette cérémonie, a rappelé  que c’est grâce au ministre Bamba Cheick Daniel qui a toujours réussi  à faire de ses rêves des réalités que ce projet a vu le jour. Il n’a pas manqué de remercier l’ambassadeur de Corée qui a bien compris  la vision du ministre Bamba Cheick, la marraine Françoise Remarck et la communauté Coréenne.

Quant au Président du Conseil d’Administration du centre  sportif, culturel et des Tic Ivoiro-coréen, Bamba Cheick Daniel,  il a salué le rapprochement entre les ivoiriens et  le peuple coréen,  inspirant par son Histoire. Une Histoire sur laquelle l’ambassadeur Kim Saeng  est revenu succinctement. Selon  lui, c’est le 4e roi Sejong du Royaume  Joseon qui a créé  l’alphabet coréen appelé  ‘’Hunminjeongeum’’ au moment où  les anciens caractères chinois étaient employés. « Le CSCTICAO a été ouvert en 2021 pour nourrir  les rêves des jeunes  et les soutenir. J’espère que de nombreux jeunes qui ont décidé d’apprendre le coréen  réaliseront leurs rêves  et les développeront » a conclu SEM Kim Saeng.

Se réjouissant de participer à cette  activité en lien avec ses attributions, la ministre de la culture  et de la Francophonie, Françoise Remarck a indiqué que « le développement des langues  est inscrit dans notre pays la Côte d’Ivoire  comme une priorité …Nous sommes fière de lancer ce programme et encourageons les apprenants à poursuivre cette nouvelle aventure linguistique », a-t-elle souhaité avant de promettre d'accompagner le CSCTICAO dans ce projet de faire de la langue coréenne un projet culturel fort pour les deux pays. Tout comme le Directeur Général de l'Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS), Habib Sanogo, qui a pris l’engagement  d'inscrire au nombre des matières à enseigner aux étudiants de son institution universitaire inscrits au professorat, option Taekwondo,  l'alphabet coréen et la langue coréenne.

 A la fin de la cérémonie,  les premiers étudiants en apprentissage de la langue coréenne au nombre d'une vingtaine dont le Directeur Général par intérim et le personnel du CSCTICAO ont été présentés.

Il faut signaler que l’institut Américan Corner, l’institut de l'Ambassade des Etats-Unis d'Amérique, l'institut Espagnol, l'Institut Français et l'Institut Goethe (Institut Allemand) ont marqué de leur présence ce lancement officiel de l'enseignement de la langue coréenne à Abidjan.

Patricia Lyse

 

 

 

Musique/Alpha Blondy immortalisé à l’université Félix Houphouët-Boigny

Le samedi 30 septembre a été mis sur pied au sein de l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan (Cocody) un club dénommé : “Club Reggae Alpha Blondy”. Dirigé par des étudiants du département des Arts de cette université, ce club vise selon son initiateur, Dr Koné Bassirima, enseignant-chercheur à l’Ufrica (Ufr Information, Communication et Arts) à perpétuer l’œuvre du reggaeman Alpha Blondy : « Nous connaissons Alpha Blondy depuis les années 1990 lorsque nous étions plus jeunes. Aujourd’hui, il est important pour nous de transmettre cette flamme aux jeunes générations qui à leur tour la transmettront aux générations futures » a-t-il indiqué en soulignant qu’en tant que star mondiale de la musique reggae, Alpha Blondy est un ambassadeur de la Côte d’Ivoire. « A travers son parcours, Alpha Blondy montre l’exemple à la jeunesse ivoirienne. Ce reggaeman nous dit qu’on peut partir de rien et devenir quelqu’un dans la vie et dans la société en prenant au sérieux le travail qu’on a choisi d’exercer », a laissé entendre l’universitaire. Présent à cette cérémonie pour l’installation du “club reggae Alpha Blondy”, Georges Taї Benson, premier producteur de la méga star s’est dit heureux que des universitaires choisissent d’immortaliser Alpha Blondy au sein de l’université. « A ses débuts, Alpha n’était pas la star qu’il est aujourd’hui. On l’a traité de tout. Aujourd’hui, son œuvre inspire des universitaires. Je ne peux que féliciter les initiateurs de cette organisation » s’est réjoui l’ex animateur vedette de la Radio et de la télévision ivoirienne (Rti). A noter que la mise en place de ce club s’est déroulée lors d’un concert dédié à Alpha Blondy, artiste dont l’œuvre a fait l’objet d’un colloque tenu du 28 au 30 septembre à l’université Félix Houphouët-Boigny et qui avait pour thème : « Alpha Blondy, d’hier à demain : un reggae engagé pour la renaissance de l’Afrique ». Ce colloque a vu la participation de près d’une soixantaine de chercheurs et enseignants-chercheurs originaires de plusieurs pays d’Afrique (Sénégal, Bénin, Mali, Burkina Faso, Côte d’Ivoire) et de la France.    

 

Anna B.

 

Toumodi-Carnaval de la Nouvelle Igname / Le PCO appelle à la mobilisation de la population

Dans moins d'une semaine, le stade municipal de Toumodi va accueillir le Carnaval de la Nouvelle Igname de Toumodi dit CNIT. Les promoteurs de l'événement sont à la tâche et font les derniers réglages. Le Président du Comité d'organisation du CNIT Pokou Yannick M'Bra s'est entretenu avec la presse.

" Le Carnaval de la Nouvelle Igname de Toumodi sera lancé le lundi 25 septembre prochain au stade municipal de Toumodi. Ce carnaval est un cadre de rencontre et d'échanges autour de la culture de l'igname comme une activité génératrice de revenus à fort potentiel.

Nous voulons vulgariser la culture de l'igname en créant de la richesse. Aussi, voulons-nous permettre aux producteurs de se prendre en charge en les encourageant à faire de grands champs. Ce carnaval qui sera célébré tous les ans ne concerne pas exclusivement le seul département de Toumodi mais toute la région du Bélier.

Il faut faire une différence entre la fête des ignames de Djangomenou et le Carnaval de la Nouvelle Igname de Toumodi. L'on peut le dire ainsi, Djangomenou fête sa culture et Nativité Côte d'Ivoire, promoteur d'événements, crée les conditions autour de l'igname pour son industrialisation. Pour faire simple, " fêter " et " promouvoir " sont deux verbes distincts. Nous invitons le grand public à faire le déplacement afin d'apprécier les bienfaits de l’igname. "

Houphouët Laurent

S'abonner à ce flux RSS
xxx