Au Soudan du Sud, le pape appelle à rendre une "dignité" aux déplacés de la guerre civile    Burkina Faso : le président Traoré dément une "rupture diplomatique" avec la France    Au Soudan du Sud, le pape François lance un appel à la paix    Au Soudan du Sud, le pape François appelle à un "sursaut" pour la paix    Le pape est arrivé pour son "pèlerinage de paix" au Soudan du Sud    Le pape François peut-il être un facteur de paix pour le Soudan du Sud ?    Pollution de la rivière Nairobi, les habitants de plusieurs bidonvilles se plaignent    Procès d'Ousmane Sonko accusé de diffamation contre un ministre à Dakar    Procès en appel de proches de Soro pour "insurrection civile" en Côte d'Ivoire    Le Burkina Faso propose de créer "une fédération" avec le Mali    Le pape François au Soudan du Sud : une nouvelle terre promise pour l'Église catholique ?    Le pape attendu au Soudan du Sud, Juba se prépare depuis des jours    Aurélie Bambuck : "Raconter l’esclavage à hauteur d’enfant est une nécessité"    Ce qu'il faut retenir de l'actualité africaine de la semaine du 30 janvier

mardi, 17 janvier 2023

COMMUNIQUÉ DU PDCI-RDA /PRESENTATION DE VŒUX AU PRÉSIDENT BÉDIÉ

La Cérémonie de présentation des vœux de l’année 2023, à SEM Henri KONAN BÉDIÉ, Président du PDCI-RDA, aura lieu, le dimanche 29 janvier 2023, 11h00, à Daoukro.

Les personnalités ci-après désignées sont priées de participer à cette cérémonie.

Ce sont:

•Mesdames et messieurs les Vice-présidents

•Mesdames et messieurs les membres Secrétariat Exécutif

•Mesdames et messieurs les membres du cabinet du Président

•Mesdames et messieurs les députés

•Mesdames et messieurs les sénateurs

•Mesdames et messieurs les maires PDCI-RDA

•Mesdames et messieurs les présidents des conseils régionaux

•Mesdames et messieurs les membres du conseil de surveillance

•Mesdames et messieurs les responsables de la commission économique, sociale et culturelle

•Mesdames et messieurs les vice-coordonnateurs de l’inspection du parti

•Mesdames et messieurs les membres du bureau du comité politique •Mesdames et messieurs les membres du bureau du comité de gestion et de suivi des élections

•Mesdames et messieurs les membres du bureau du comité de mobilisation et de développement des ressources

•Mesdames et messieurs les membres du conseil d’administration de l’institut de formation politique •Monsieur le directeur général de l’institut de formation politique

•Mesdames et messieurs les membres du bureau du conseil de discipline et l'ordre du Bélier •Mesdames et messieurs les membres de la grande chancellerie

•Mesdames et messieurs les membres du bureau de la coordination du comité des sages •Mesdames et messieurs les membres du bureau de la grande cellule de la coordination de la communication

•Mesdames et messieurs les délégués départementaux et communaux

•Les membres des Bureaux Nationaux des UFPDCI et des JPDCI,

•Les membres du bureau de la Coordination des Enseignants PDCI-RDA,

•Les Présidents des Associations, Groupes et Mouvements de soutien au PDCI-RDA et au Président Henri KONAN BEDIE,

•Mesdames et messieurs du personnel administratif du parti Mise en place terminée à 10h30

Fait à Abidjan,

le 15 janvier 2022

PORQUET D. Romain

Directeur du Protocole du PDCI-RDA

En savoir plus...

Candidatures au Pdci-Rda, défection des cadres.../ Après une audience avec le président Henri Konan Bédié, Maurice Kakou Guikahué annonce : « Le président Bédié fera très bientôt une déclaration pour rassurer les militants »

Pas d’inquiétude à se faire. Le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, rassurera, à travers un discours qu’il prononcera très prochainement, les militants du Pdci-Rda sur l’évolution de l’actualité politique nationale. C’est le message qu’a bien voulu porter le Secrétaire exécutif en chef, Maurice Kakou Guikahué, à l’issue d’une audience à lui accordée par le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, hier mardi 17 janvier 2023 à Daoukro. « C’est la nouvelle année. Nous sommes venus voir le président du parti pour passer en revue les activités du Pdci, car nous rentrons dans l’année 2023 », a précisé le secrétaire exécutif en chef avant de dévoiler quelques activités à venir.

« D’abord, nous viendrons à Daoukro présenter les vœux du Pdci-Rda, le 29 janvier prochain. Les militants du Pdci-Rda viendront présenter les vœux à leur président. Nous avons également fait le tour d’horizon de l’actualité politique », a-t-il indiqué.

Relativement à l’actualité politique marquée par les défections de cadres, les élections locales, le choix des candidats Pdci, le vice-président Maurice Kakou Guikahué s’est voulu rassurant : « Comme vous le savez, aujourd’hui il est de plus en plus question de la défection des cadres et des élections. Tous ces sujets ont été passés en revue. Il y a également le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix en février prochain à Yamoussoukro. Le président en est conscient et travaille sur toutes ces questions. Très bientôt, il va s’exprimer. Je voudrais donc rassurer les militants et qu’ils restent sereins devant tout ce qui se passe. Le président travaille sur les élections, sur les listes des candidatures qui vont sortir incessamment.

C’est un travail méticuleux car il faudra vraiment faire des choix consensuels pour éviter que d’autres trouvent des raisons d’être candidats indépendants. Pour les défections, je voudrais vous rassurer que le président fera une adresse importante à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux qui se déroulera le 29 janvier 2023 ».

Par ailleurs, l’hôte du président Bédié a indiqué que le Secrétariat exécutif du Pdci-Rda, a été invité à présenter pour la nouvelle année ses activités. « Le président Bédié a demandé que le Secrétariat exécutif se mette au travail et que nous lui présentions les activités que nous devions mener au cours de cette année 2023. Vous savez, notre secrétariat exécutif fait des propositions et le président valide avant exécution », a conclu le SE Guikahué.

Sercom HKB

En savoir plus...

PPA-CI/ Elections municipales et régionales 2023/ Voici les soldats de Laurent Gbagbo

Les élections municipales et régionales prochaines promettent d’être palpitantes surtout que pour ces scrutins l’opposition n’entend pas se laisser surprendre. Le parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) se prépare donc à affronter cette échéance électorale.

Plusieurs sources annoncent déjà les couleurs avec notamment des noms qui circulent.

Même si pour l’heure, rien n’est encore officiel, Fleur Esther Aké Mbo est bien partie pour porter les couleurs de ce parti dans la commune d’Agboville alors que Hubert Oulaye (président exécutif) pourrait se voir confier la destinée de la formation politique de Laurent Gbagbo pour les Régionales dans la région du Cavally. Quant à Koné Katinan (porte-parole), il lorgnerait la commune balnéaire de Port Bouët alors que Damana Pickass (secrétaire général) serait prêt à se présenter à Marcory, sans oublier Michel Gbagbo ; Blaise Lasme, Marie Odette Lorougnon qui sont pressentis pour briguer respectivement les communes de Yopougon, Koumassi, et Attécoubé et Aguédé Paulin pour la commune de Cocody .

Autant dire que pour ces élections municipales et régionales, le PPA-CI mise sur ses chevaux les plus coriaces pour prendre à défaut le parti au pouvoir. Une ambition qui de source sûre au sein du parti de Laurent Gbagbo ne saurait se faire en dehors de l’alliance avec le Pdci-Rda d’Henri Konan Bédié.

D’ailleurs, interrogé lors de la 11ème tribune du PPA-CI le jeudi 12 janvier dernier au siège du parti à la Riviera 3 sur ses intentions à Port-Bouët, Justin Koné Katinan s’est voulu rassurant : « notre alliance avec le Pdci-Rda nous tient à cœur. Aucune ambition personnelle ne saurait primer sur cette alliance qui est vitale pour la cohésion, la réconciliation nationale et l’avenir de la Côte d’Ivoire », a-t-il fait savoir en indiquant que le moment venu les présidents Bédié et Gbagbo sauront trouver la stratégie et les mots qu’il faut pour permettre à l’opposition de gagner le maximum de postes mis en jeu.

Anna B.

En savoir plus...

L’ancien ministre de l'éducation nationale Paul Akoto Yao est décédé à l’âge de 84 ans (Proche)

L'ancien ministre ivoirien de l'éducation nationale, Paul Akoto Yao est décédé hier mardi à Abidjan à l'âge de 84 ans, a appris Abidjan.net de sources concordantes dans la capitale économique ivoirienne. Né en 1938 à Sakassou, Paul Akoto Yao fut pendant longtemps député de cette localité et ministre de l'éducation nationale de feu le Président Félix Houphouët Boigny.

Par ailleurs, il a été Président de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI) et est l'auteur de plusieurs ouvrages dont '' L'Envol du tisserand '' écrit en 1986. M. Paul Yao Akoto, premier Ivoirien agrégé de biologie, fut écrivain, vice-président de l’Assemblée nationale et membre du Conseil exécutif de l’UNESCO. Ce natif de Sakassou (centre) a marqué la scène politique en Côte d’Ivoire. Compagnon de feu Félix Houphouët-Boigny, premier président de la République et le "père" de l'indépendance, il est nommé sous l’ère de l’ancien président Henri Konan Bédié, ambassadeur de la Côte d'Ivoire en Afrique du Sud, de 1994 à 1998.

Il basculera ensuite dans le parti de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci), créé par les partisans du général Robert Guéï, ancien président de la République, assassiné le 19 septembre 2002.

Cette formation politique est aujourd’hui alliée au RHDP, le parti d’Alassane Ouattara.

Abidjan.net

En savoir plus...

PDCI-RDA Grand-Bassam : Municipales 2023 / Voici pourquoi la candidature de Linda Diplo se précise

Les nombreuses actions d'une femme battante  sur le terrain

A Grand-Bassam, on peut, sans aucun doute, la désigner comme la personnalité de l’année. Me Linda Diplo, cadre de la cité balnéaire, présidente des femmes du PDCI de Grand-Bassam (UFPDCI Urbaine) présidente des femmes cadres N’zima de Côte d’Ivoire n’est plus à présenter. Son seul nom suffit pour lui ouvrir toutes les portes dont celles de la Mairie de Grand-Bassam. Me Linda Diplo sonne la solidarité, la générosité, le don de soi tant ses actions sociales envers la population sont nombreuses.

En effet, depuis des années, celle qu’on surnomme la " fille" de Mme Henriette Bédié s’est mise entièrement à la disposition de ses frères et sœurs de Grand-Bassam. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, Me Linda Diplo a remis le couvert avec la même opiniâtreté et le même enthousiasme. A savoir : toujours " servir" les autres. Le mois de décembre a été l’apothéose de ses nombreuses actions de 2022. Le top départ a été donné le 20 décembre 2022.

A la demande de Mme Henriette Bédié, présidente de la Fondation " Servir", Me Linda Diplo, a conduit une quarantaine d’enfants de Grand-Bassam pour célébrer Noël à Abidjan. Précisément à l’espace Latrille Events des 2 Plateaux. Le 21 décembre 2022, Mme Henriette Bédié était aux côtés de sa fille, Me Linda Diplo, au Carrefour Jeunesse de Grand-Bassam pour donner la joie aux enfants de tous les quartiers. Le lendemain 22 décembre, la caravane de la charité de Me Linda Diplo a mis le cap dans les écoles primaires publiques de Grand-Bassam pour encore offrir des cadeaux aux élèves.

Reconnaissante à toutes ces actions de Me Linda Diplo, la population de Grand-Bassam lui a rendu hommage le 14 janvier dernier en sa résidence. « Nous nous souvenons de vos actions sur le terrain : distribution de kits alimentaires aux populations, assistance pendant les inondations, célébration des femmes, célébration de leurs maris à la fête des pères, distribution de kits scolaires à la rentrée, occupation saine des jeunes pendant les vacances. Pour toutes ces actions posées et celles à venir, que Dieu exauce vos prières », a prié la porte-parole des femmes, Soosso Roselyne.

Les jeunes qui ont également bénéficié de la générosité de Mme Linda Diplo lui ont souhaité plein succès dans tout ce qu’elle entreprendra. «L’année 2022 qui vient de s’achever a démontré combien de fois vous êtes incontournables dans notre belle cité de Grand-Bassam. Bassam seul suffit pour ouvrir les portes de votre résidence. Nous prions Dieu de nous donner la force pour vous accompagner à la tête de notre belle ville de Grand-Bassam », a souhaité Alla Kassi Michel porte-parole de la jeunesse.

Signalons que Me Linda Diplo est candidate à la candidature du PDCI-Rda pour les municipales 2023, à Grand-Bassam. Elle attend la publication de la liste officielle des candidats retenus par son parti pour occuper davantage le terrain.

 

Source L'HERITAGE

En savoir plus...

Une astuce pour désodoriser votre maison naturellement.

Envie de donner une bonne odeur chaleureuse à votre maison ? Une odeur rassurante et agréable est aussi importante que la décoration de la maison. Pas besoin d'acheter des produits spécifiques qui coûtent les yeux de la tête et qui sont bourrés de produits nocifs. Voici une astuce simple et naturelle pour désodoriser votre maison. Il suffit d'attacher des bâtons de cannelle tout autour d'une bougie.

Comment faire

  1. Procurez-vous une bougie pilier simple et naturelle.
  2. Disposez des bâtons de cannelle autour.
  3. Fixez-les avec un lien.

Résultat

Et voilà, vous avez fait votre désodorisant pour parfumer naturellement votre maison :-) Simple, pratique et efficace ! En plus, c'est naturel et économique. Lorsque vous l'allumerez, un parfum de cannelle très agréable se propagera dans toute la maison. Ça sent bon, vous ne trouvez pas ? Et en plus, cela fait un très bel objet de décoration. Ce DIY est très simple et rapide à faire. Et cela fait une belle idée de cadeau original à offrir. Et rien ne vous empêche de fabriquer vous-même votre bougie maison. Ne vous inquiétez pas c'est très facile à fa

En savoir plus...

À quoi sert le petit trou en haut d'un téléphone Android

 Avez-vous déjà remarqué le tout petit trou sur votre téléphone ? Mais à quoi sert-il au juste ? Je vous dévoile ici le secret de ce petit trou. Et vous allez voir : Il a une importance capitale pour le bon fonctionnement de votre appareil.

  1. Où se trouve exactement ce petit trou ?

Selon les téléphones, il n'est pas placé au même endroit. Sur  le Pixel 6, il est en haut. Mais sur d'autres marques de téléphones, il est en bas. Juste à côté de la sortie du câble de chargement. Et pour d'autres smartphones, notamment les plus anciens, on en trouve même 2. En fait, peu importe leur place. Pourquoi ? Tout simplement parce que leur fonction est sensiblement la même...

  1. Quelle est la fonctionnalité de ce petit trou ?

S'il n'y a qu'un seul petit trou sur votre smartphone, alors c'est tout simplement le micro. Celui qui permet de capter les sons et d'avoir de bonnes conversations téléphoniques. Mais aussi celui qui enregistre si vous transformez votre appareil en dictaphone. Votre téléphone possède 2 trous ? Voici à quoi ils servent : Le premier est aussi le microphone, comme sur l'autre téléphone. Mais le second a aussi son utilité. Il permet d'atténuer les bruits extérieurs afin de ne pas parasiter les conversations ou les enregistrements. Les bruits de fond ou de la vie quotidienne sont atténués. Ainsi, vos appels restent audibles et ne sont pas perturbés par des sons qui cassent les oreilles.

  1. Votre téléphone n'a pas de "petit trou" ?

Vous ne voyez pas ce fameux petit trou sur votre téléphone ? Ne vous inquiétez pas. C'est tout à fait probable sur les téléphones les plus récents. Pourquoi ? Car la technologie a évolué. Et maintenant, on est capable d'intégrer le microphone dans la zone qui sert de haut-parleur. Comme ça, on ne remarque qu'une seule ouverture au lieu de deux. Il y a encore mieux ! Le module qui sert à atténuer les bruits externes est lui aussi intégré au module "microphone".

  1. Ce petit trou est-il fragile ?

Qu'il soit microphone et/ou atténuateur de bruit, ce trou est un petit concentré de technologie. Vous vous doutez bien qu'il est super délicat. Il faut donc y faire très attention pour éviter d'endommager cette zone. Je vous recommande d'éviter de le mettre en contact avec de l'eau ou même l'humidité. Si jamais c'était le cas, séchez immédiatement le téléphone, par exemple avec du riz. Vous pouvez aussi enlever la poussière environ tous les 2 mois. Pour ça, utilisez une pâte nettoyante. Vous savez, cette pâte malléable avec laquelle on nettoie les grilles d'aération de la voiture. Son point fort : elle s'adapte à toutes les formes et en retire les saletés...tout ça sans apporter la moindre humidité. Attention à ne pas trop appuyer sur la pâte. Il ne faudrait pas qu'elle se colle dans les composants du micro. Évitez aussi d'utiliser un Coton-Tige dont les fibres pourraient abîmer les parties électroniques.

 

 

 

 

 

En savoir plus...

CHAN Algérie 2022 : Pour leur 2è match face à la RDC / Les Eléphants locaux n’ont pas droit à l’erreur

Pour leur entrée en lice dans le championnat d’Afrique des nations de Football  (CHAN Algérie 2022), les Eléphants A’ ont été défaits  (1-0) par les Lions de la Teranga samedi dernier, au stade du 19 mai 1956  d’Annaba. Un échec qui met la pression sur les poulains de Soualiho Haïdara qui n’ont pas droit à l’erreur face à la République Démocratique du Congo,  lors  de  leur deuxième match de groupe, ce mercredi, à Annaba. Car une autre défaite des Ivoiriens locaux  serait synonyme d’élimination. Conscients donc de l’immensité de la mission qui les attend, les  Goua Mahan Marc, Folly Ayayi Charles, Coulibaly Souleymane,  Ouattara Dognimin et consorts  avec en tête le sélectionneur  promettent de tout donner pour changer les choses. Pour ce faire, le coach Soualiho Haïdara compte sur les joueurs qui ont envie d’aller chercher la victoire.  « La défaite face au Sénégal n'entrave pas notre qualification pour les quarts de finale. Certainement que cette défaite va nous permettre de développer d'autres aspects au sein de notre équipe. Nous allons rencontrer  la RD Congo qui a un profil différent de celui du Sénégal qui avait plus d'atouts techniques contrairement à la RD Congo qui a une puissance athlétique. Par rapport au profil du RD Congo, il faudra changer certaines choses. Ce n'est pas que nous n'avons  pas de respect pour  l'adversaire et nous découvrir, mais il faudra s'adapter au nouveau profil de l'équipe en face et permettre à d'autres joueurs qui ont la capacité et la volonté de le faire, prendre des points pour gagner le droit d'avancer dans la compétition. La différence peut se faire au niveau de la mobilité. Si nous avons la possibilité d'être plus mobile que cette équipe, nous le ferons pour éviter des duels inutiles, je pense qu'on perdra moins de forces. Mais si on veut aller au combat avec eux, il faut qu'on soit prêt et s'adapter à la physionomie de la rencontre. Ce qui est certain, c'est que nous ferons ce qu'il y à faire, au moment de le faire », a confié l’entraineur des Eléphants locaux lors de la conférence de presse d’avant match ce soir.

Le constat est net, les Ivoiriens ont le dos au mur mais à cœur vaillant rien d’impossible. Ils comptent donc se donner à fond ce soir pour remporter les 3 points de la victoire ou à tout le moins accrocher le nul. Un résultat autre que ces deux options serait synonyme d’élimination prématurée  des Ivoiriens. Même si la tâche ne s’annonce pas aisée face à la RDC, 2 fois champion de la compétition en 2009 et 2016, les Ivoiriens doivent absolument tout mettre en œuvre pour ne  pas perdre. Faux pas donc interdit pour les Eléphants locaux ce soir face à la RDC qui avait obtenu 1 point lors de sa première sortie face à l’Ouganda qui de son côté croisera le fer avec le Sénégal.

 Patricia Lyse

  • Publié dans Sport
En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS