Au Niger, l'immunité de l'ex-président Mohamed Bazoum levée par la Cour d'État    Accord de l'ANC, nouvelle attaque en RDC et exploitation pétrolière au Sénégal : l'hebdo Afrique    La RD Congo envisage des poursuites contre Apple en France et aux États-Unis    Afrique du Sud : l'ANC conclut un accord de dernière minute pour un gouvernement de coalition    Au Kenya, la découverte de gisements de coltan suscite l'espoir    Crise économique au Nigeria : Bola Tinubu défend ses réformes    Au Nigeria, une insécurité quotidienne et un regain d'activité du groupe État islamique    La musique au Cap-Vert : quand l'art devient un enjeu national    À Gaza ou au Soudan, l'ONU dénonce des "niveaux extrêmes" de violences contre les enfants    La Cour pénale internationale "extrêmement" préoccupée par la situation au Darfour    Le Sénégal fait son entrée dans le cercle des producteurs de pétrole    Soudan : fermeture du dernier hôpital d'El-Fasher au Darfour    Au Somaliland, bousculer les traditions à travers le basket : à la rencontre des filles de Hargeisa    Au Cameroun, Samuel Eto'o repart au clash avec le ministère des sports    Nouvelle attaque imputée aux paramilitaires FSR au Soudan    Cris de détresse d'une centaine de migrants sénégalais bloqués au Niger    Nouvelle montée de tension entre le Niger et le Bénin : 5 nigériens arrêtés à Sèmè-Kpodji    RD Congo : 53 accusés de "tentative de coup d'État" encourent la peine de mort    Égypte : hausse de 300% du pain subventionné    RD Congo : ouverture du procès de la "tentative de coup d'État"    Des inégalités à réduire dans la santé de la population mondiale    Attaque meurtrière au Soudan, l'ANC perd sa majorité absolue, opération Torch : l'hebdo Afrique    Au Soudan, le chef de l'ONU "condamne fermement" une attaque meurtrière de paramilitaires    "Opération Torch" en 1942 au Maroc et en Algérie : l'autre Débarquement    Cellou Dalein Diallo : la junte veut "rester au pouvoir" en Guinée    Bénin : sept soldats tués lors d'une attaque dans le nord du pays    Sergueï Lavrov poursuit sa tournée africaine en République du Congo    Au Congo, Sergueï Lavrov accuse l'Occident du chaos libyen    Neuf pays africains parmi les dix crises de déplacés "les plus négligées" en 2023    Le Nigeria paralysé par une grève générale pour une hausse du salaire minimum

Pourquoi les avions de ligne n'ont pas de parachutes pour les passagers ?

Pourquoi les avions de ligne n'ont pas de parachutes pour les passagers ?

L'avion est désormais un moyen de transport populaire. Mais, il fait encore un peu peur, car les accidents sont spectaculaires...bien que très peu nombreux. C'est pour ça qu'on se demande pourquoi il n'y a pas de parachutes pour chaque passager. Eh oui ! Ça pourrait sauver des vies, non ? J'ai donc cherché à savoir pourquoi nos avions de ligne n'en sont pas équipés. C'est un pilote de ligne, qui explique pourquoi ce n'est pas possible. Voici 4 raisons pour lesquelles les compagnies ne mettent pas de parachutes à disposition des passagers

  1. Les parachutes, c'est trop cher

Il n'y a pas de parachutes dans les avions de tourisme pour une question financière. Et quand on voit le prix d'un seul de ces objets, on comprend vite pourquoi. Ça coûte environ 5000€. Alors, imaginez… multiplié par le nombre de places dans un seul avion, soit environ 160 dans un Airbus A320. Ça représente déjà 800 000 €. Et multipliez encore par le nombre d'avions que compose une flotte pour une seule compagnie et vous aurez tout compris.

  1. Les parachutes, c'est trop encombrant

Autre argument des compagnies : le manque de place. On le sait, chaque centimètre est optimisé une surcharge et de la surconsommation en carburant.

  1. 3. Sauter en parachute demande une formation

Sauter en parachute, demande des heures et des heures de formation. D'abord en tandem, puis seul, sans parler des heures de théorie et de sécurité. Autant dire que ce n'est pas donné à tout le monde.

  1. Sauter en parachute d'un avion de ligne est impossible d'après sa configuration

Les avions de ligne ne sont pas construits sur le même modèle que ceux destinés au parachutisme. En effet, ils sont une large porte qui s'ouvre en coulissant. Ceux de l'armée peuvent même avoir une sorte de rampe qui s'abaisse. Rien à voir avec le design de l'appareil de ligne où les portes sont étroites. La configuration des sièges gênerait aussi les déplacements des passagers. Et pour faire sauter 180 personnes minimum en urgence, ce serait impossible.

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut
xxx