Libye : le maréchal Haftar annonce la levée sous conditions du blocus pétrolier    Côte d'Ivoire : Guillaume Soro appelle l'opposition à "faire bloc" contre le président Ouattara    Niger : le groupe État islamique revendique l'assassinat de huit personnes, dont six Français    Libye : les multiples raisons du départ de Fayez al-Sarraj, "contesté" et "fragilisé"    Présidentielle ivoirienne : Soro appelle l’opposition à s'unir et dit sa candidature "irrévocable"    Mali : la junte affirme que le pays est sous la menace d'un "embargo total" de la Cédéao    Libye : le chef du gouvernement Fayez al-Sarraj prêt à démissionner d'ici fin octobre    Un projet d'oléoduc menace des communautés locales en Afrique de l'Est    Algérie : avalanche de protestations après la condamnation de Khaled Drareni à 2 ans de prison ferme    La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans la course à la présidentielle ivoirienne    Mali : la Cédéao exhorte la junte à mettre en place sans délai un gouvernement de transition    L'ancien dictateur malien Moussa Traoré est mort à l'âge de 83 ans    Présidentielle en Côte d'Ivoire : l'opposition vent debout contre le Conseil constitutionnel    Algérie : le journaliste Khaled Drareni condamné à deux ans de prison en appel    Verdict attendu dans le procès en appel du journaliste algérien Khaled Drareni

De simples baisers qui font courir d'énormes risques à bébé

De simples baisers qui font courir d'énormes risques à bébé

Des risques plus importants chez les nourrissons

Une pédiatre américaine s'est exprimée dans les colonnes de Newsweek pour rappeler qu'à cause de ces baisers, les enfants peuvent également contracter le VRS (le virus respiratoire syncytial) qui est beaucoup plus dangereux en bas âge. Il peut ainsi provoquer une inflammation des poumons, une bronchite et une pneumonie chez les nourrissons et les jeunes enfants. L'experte explique notamment que les bébés de moins de six mois sont particulièrement exposés à ces infections. Un danger qui ne devrait pas être pris à la légère.

Fin 2018, une petite fille américaine de 8 jours prénommée Aliza était d'ailleurs décédée après avoir contracté un herpès suite à un contact avec un.e adulte. L'infection s'était transformée en méningite virale, fatale pour le nourrisson. Sa mère avait alors posté son histoire sur les réseaux sociaux, afin de sensibiliser aux risques de ce "baiser de la mort". "Lavez-vous les mains avant de toucher les bébés, et évitez de les embrasser", écrivait-elle. Aux Etats-Unis encore, en 2017, un bébé de 18 jours avait succombé dans des circonstances similaires.

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut