Présidentielle en Tunisie : "Kais Saied a séduit par sa candidature anti-système"    Présidentielle tunisienne : Kais Saïed et Nabil Karoui s'affronteront bien au second tour    Au Soudan, Jean-Yves Le Drian plaide pour le retrait du pays de la liste noire américaine    Présidentielle tunisienne : vers un duel Saïed - Karoui au deuxième tour    CPI : Fatou Bensouda fait appel de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé    L'analyse de notre correspondante à Rabat, Théa Ollivier    Présidentielle en Tunisie : le grand chamboulement ?    Reprise du procès de la journaliste jugée au Maroc pour "avortement illégal"    FR NW GRAB LA HAYE STEPHANIE MAUPAS JT18H30    La tenue de la présidentielle en Algérie pourrait "radicaliser la mobilisation"    La procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo    Présidentielle tunisienne : Kais Saïed confirme son avance, la deuxième place indécise    Zimbabwe : Robert Mugabe sera enterré avec les héros de la Nation    Présidentielle tunisienne : Kais Saïed, un candidat conservateur qui revendique son indépendance    Présidentielle tunisienne : un universitaire et un publicitaire emprisonné assurent être au second tour

Coopération Côte d’Ivoire – Etats Unis/ Le ministre Sidiki Diakité et Kathérine Brucker satisfaient des relations entre les deux pays

Coopération Côte d’Ivoire – Etats Unis/ Le ministre Sidiki Diakité et Kathérine Brucker satisfaient des relations entre les deux pays

Le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a échangé ce mercredi 27 février 2019 à son cabinet, avec Katherine Brucker la chargé d’affaire de l’Ambassade des Etats Unis en Côte d’Ivoire sur l’état de la coopération sécuritaire Cote d’Ivoire – Etats Unis, mais aussi sur les questions d’ordres générales relevant de la bonne marche de l’Etat ivoirien. Sur l’appréciation de cette coopération entre les deux administrations, le ministre Sidiki Diakité a relevé et estimé que les différents engagements pris par l’administration américaine ont été respectés. « Votre appui est pratique, réel et quotidien et nous en sommes satisfaits » dira-t-il à Madame Katherine Brucker. Les échanges dont les discussions ont principalement portés sur le renforcement de la coopération sécuritaire entre la Côte d’Ivoire et les Etats Unis, notamment l’évolution de la mise en œuvre de la doctrine de la police de proximité et, les perspectives de renforcement des capacités opérationnelles des officiers supérieurs de la police nationale, ont été l’occasion pour le ministre de l’intérieur et de la sécurité, de rassurer les autorités américaines, de la volonté et de l’engagement des autorités ivoiriennes, à œuvrer dans le sens de la consolidation de la paix et de la sécurité en Côte d’Ivoire. En effet, sur l’état de cette coopération, des avancées visant à accroitre la capacité de réaction des acteurs de la police nationale ont été actées. Au nombre des acquis, on pourrait citer la récente formation aux Etats Unis dans le domaine de l’investigation et de l’application de la loi, de douze (12) hauts fonctionnaires ivoiriens dont onze (11) officiers supérieurs de la police et un (01) magistrat qui a récemment. D’autres actions sont en cours de planification pour leur exécution. La lettre d’accord sur la réforme des services de police civile et d’application de la loi entre le Gouvernement de Côte d’Ivoire et celui des Etats Unis d’Amérique signé le 19 septembre 2013, justifie et situe le cadre de ces actions. Sidiki Diakité et son hôte Madame Katherine Brucker, passant en revue les différents leviers de cette coopération, ont tous les deux estimés que si les avancés sont concrets, il n’en demeure pas moins que tant de choses restent à être fait.A ce titre, le ministre de l’intérieur et de la sécurité pour qui la performance de son département en termes de prestation de service de sécurité et de gestion de la territoriale demeure la priorité, a au terme des discussions, exprimé à son hôte, son souhait de voir aussi cette coopération s’élargir et se généraliser à l’échelle du territoire nationale avec la prise en compte du corps préfectoral et des commissariats de police dont l’action est quotidienne et à proximité des population. Monsieur David Mobsy, premier secrétaire et chef de la section politique et économique de l’ambassade en Côte d’ivoire, a également pris part à ces échanges.

Dircom

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut