En direct : le Tchad ferme ses frontières après la mort du président Idriss Déby    Tchad : le président Idriss Déby est mort de blessures reçues au front    Présidentielle au Tchad : Idriss Déby réélu pour un 6e mandat    Tchad : le président Idriss Déby Itno réélu, selon des résultats officiels provisoires    Attaques au Mozambique : les déplacés de Palma terrorisés par les enlèvements    Hassan Hajjaj, le pionnier du pop art marocain qui se joue des clichés    Génocide au Rwanda : un rapport de Kigali pointe la "lourde responsabilité" de la France    La RD Congo face aux défis économiques : "Les richesses ne profitent pas aux Congolais"    La Tunisie ferme ses écoles après une augmentation des cas de Covid-19    Égypte : une dizaine de morts dans un nouvel accident de train    Le débat africain : les femmes, vectrices de modernité au Mali ?    Au moins 19 morts dans l'attaque d'un village de l'ouest du Niger    L'Érythrée reconnaît à son tour la présence de ses soldats au Tigré et promet de les retirer    Congo : Denis Sassou-Nguesso a prêté serment pour son 4e mandat    Mozambique : de nouvelles attaques et des réfugiés qui affluent de Palma par milliers

De simples baisers qui font courir d'énormes risques à bébé

De simples baisers qui font courir d'énormes risques à bébé

Des risques plus importants chez les nourrissons

Une pédiatre américaine s'est exprimée dans les colonnes de Newsweek pour rappeler qu'à cause de ces baisers, les enfants peuvent également contracter le VRS (le virus respiratoire syncytial) qui est beaucoup plus dangereux en bas âge. Il peut ainsi provoquer une inflammation des poumons, une bronchite et une pneumonie chez les nourrissons et les jeunes enfants. L'experte explique notamment que les bébés de moins de six mois sont particulièrement exposés à ces infections. Un danger qui ne devrait pas être pris à la légère.

Fin 2018, une petite fille américaine de 8 jours prénommée Aliza était d'ailleurs décédée après avoir contracté un herpès suite à un contact avec un.e adulte. L'infection s'était transformée en méningite virale, fatale pour le nourrisson. Sa mère avait alors posté son histoire sur les réseaux sociaux, afin de sensibiliser aux risques de ce "baiser de la mort". "Lavez-vous les mains avant de toucher les bébés, et évitez de les embrasser", écrivait-elle. Aux Etats-Unis encore, en 2017, un bébé de 18 jours avait succombé dans des circonstances similaires.

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut