Burkina Faso : plusieurs civils tués dans une attaque attribuée aux jihadistes    Le Journal de l'Afrique    En Côte d’Ivoire, Bouaké "la rebelle" veut regarder vers l’avenir    Au Cameroun, la lutte contre le Covid-19 ravive la guerre des chefs    Les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo assouplies par la CPI    La CPI allège les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé    Coronavirus, le défi africain : enquête sur l’évolution de la pandémie sur le continent    Pandémie de Covid-19 : les transferts de fonds vers l'Afrique diminuent    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France après la diffusion de documentaires sur le "Hirak"    La justice algérienne rejette la demande de libération du journaliste Khaled Drareni    RD Congo : le premier vice-président de l'Assemblée destitué, des députés se bagarrent    Libye : l'armée américaine accuse la Russie d'avoir déployé des avions de chasse    Covid-19 au Sénégal : "Le graffiti pour sauver des vies"    Michel Sidibé, ministre malien : "Hormis le Covid-19, d'autres pathologies sont tueuses en Afrique"    L'Afrique post-coronavirus : des lendemains de défis économiques

Mort de Robert Mugabé ce vendredi à Singapour / Voici les première réactions

Mort de Robert Mugabé ce vendredi à Singapour / Voici les première réactions

L'ancien président du Zimbabwe Robert Mugabe est mort à l'âge de 95 ans, a annoncé ce vendredi son successeur, Emmerson Mnangagwa, sur son compte Twitter. Robert Mugabe, malade, était hospitalisé depuis plusieurs mois à Singapour.

Les premières réactions internationales commencent à arriver. Son successeur Emmerson Mnangagwa, qui l'avait poussé à la démission en novembre 2017, rend hommage à Robert Mugabe, père de l'indépendance de son pays et icône de la libération de son peuple. Emmerson Mnangagwa a réagi depuis le Cap en Afrique du Sud, où il participe aux travaux du Forum économique mondial Afrique. Il est d'ailleurs rentré en urgence à Harare.

En Afrique du Sud, la mort de l’ex-dirigeant fait réagir, surtout  l’ANC de Nelson Mandela, dont Mugabe était le plus fidèle allié. Le parti a exprimé sa profonde tristesse au moment d’apprendre son décès et regrette la disparition d’un ami, d’un leader et d’un « révolutionnaire ». Le président sud-africain Cyril Ramaphosa salue un « champion » de la lutte contre le colonialisme.

Quant à la Chine, elle voit en Robert Mugabe un dirigeant « exceptionnel ». Pékin fut l'un des rares partenaires du régime de Robert Mugabe. « Durant sa vie, il a fermement défendu la souveraineté de son pays, s'est opposé aux ingérences étrangères et a activement promu l'amitié et la coopération entre la Chine et le Zimbabwe et la Chine et l'Afrique », a déclaré devant la presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang.

Pour rappel, Robert Mugabe était marié depuis 1995 à Grace Marufu, son ex-secrétaire qu'il a épousée trois ans après la mort de sa première femme Sally. C'est en souhaitant voir Grace lui succéder en 2017, que Robert Mugabe déclenchera la colère des militaires et le coup d'État qui mettra fin à son règne commencé en 1980.

 A.M. avec Rfi

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut