L’OMS déclare l’épidémie Ebola "urgence" sanitaire mondiale    Militaires et chefs de la contestation s'entendent sur un accord au Soudan    Mort de Johnny Clegg, symbole de la lutte anti-apartheid    Le patient atteint d'Ebola à Goma, en RD Congo, est décédé    La faim continue de progresser dans le monde    Pour le chef de la diplomatie malienne, "la principale menace est la menace terroriste"    L'ex-président Jacob Zuma prié de s'expliquer devant une commission anticorruption    Un premier cas d'Ebola confirmé à Goma en RD Congo    CAN-2019 : les Lions du Sénégal défiés par la Tunisie en demi-finale    Khartoum, Madani, Port-Soudan... rendent hommage aux manifestants tués    En Somalie, le bilan de l’attaque d'un hôtel de Kismayo s'alourdit    En Somalie, les Shebab revendiquent une attaque contre un hôtel de la côte    Nouveau vendredi de mobilisation en Algérie, à l'heure du vide constitutionnel    L’Érythrée ou l'intimidation sans frontières    Mariam, esclave sexuelle : "Son bourreau libyen ne risque rien"
Infosivoir

Infosivoir

Jeux de hasard / Bientôt un nouvel arsenal juridique pour lutter contre la prolifération des jeux de hasard illicites en Côte d’Ivoire

Un conseil des ministres, le 21ème de l’année 2019, s’est tenu ce mercredi 17 juillet, au Palais présidentiel à Abidjan sous  la présidence de Son excellence Alassane Ouattara .Au titre du ministère de l’économie et des finances, le conseil a adopté un projet de loi portant régime juridique des jeux de hasard en Côte d’Ivoire. Ce projet de loi, au dire du porte-parole du gouvernement, Sidi Touré,   répond à la volonté du gouvernement d’assainir et de mieux règlementer l’environnement des jeux de hasard. Il vise à doter le secteur d’un nouveau cadre juridique et institutionnel   qui prend en compte l’apparition de nouvelles formes de jeux et de  nouveaux acteurs issus des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ainsi, ce projet de loi permettra de lutter efficacement contre la forte prolifération des jeux de hasard illicites et clandestins qui constituent un terrain favorable à la réalisation d’activités criminelles telles que  le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme .Le gouvernement  entend  ainsi protéger la population notamment les mineurs  et les personnes vulnérables contre l’addiction aux jeux de hasard à travers la promotion du jeu responsable  organisé par la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (Lonaci) créée le 20 mars 1970.Ce nouvel arsenal juridique permettra le combattre  le  loto ghanéen qui possède plus de 5000 lieux de ventes repartis sur l’ensemble du territoire national et qui génère 36 milliards de Fcfa qui  passe sans contrôle de l’Etat selon le porte-parole du gouvernement Sidi Touré par ailleurs ministre de la communication et des médias qui dénombre aussi  500 sites de jeux de hasard en ligne  avec un chiffre d’affaires de 6 milliards de Fcfa  et 300 machines à sous installés dans divers endroits du pays. Ce projet de loi, va donc permettre une mise à jour de notre arsenal juridique qui favorisera la mise en place d’une  autorité de régulation,  a-t-il conclu.

Patricia Lyse

Comment arrêter rapidement une Diarrhée

Avoir la diarrhée, c'est vraiment pénible... Ça fait mal au ventre, ça déshydrate, et en plus on est coincé aux toilettes. Alors comment faire pour arrêter ces symptômes rapidement ? Saviez-vous qu'il est possible de stopper une diarrhée sans prendre de médicaments ? Eh oui, il existe 2 remèdes de grand-mère efficaces pour soigner une diarrhée. Tout ce dont vous avez besoin, c'est de jus de citron ou d'huile de essentielle de citron.

1. Jus de citron vert

Contre la diarrhée, pressez le jus d’un citron vert. Versez un verre d’eau minérale à température ambiante, puis diluez le jus de citron dans l’eau. Buvez-le chaque matin jusqu’à ce que la diarrhée disparaisse.

2. Huile essentielle de citron

Vous pouvez aussi compléter ce traitement en versant 5 gouttes d’huile essentielle de citron sur un morceau de sucre ou un bout de pain de mie. À consommer une fois par jour pour une action rapide.

Pourquoi ça marche ?

Le citron a des vertus antiseptiques et astringentes qui calment rapidement les coliques. Le jus de citron ou l'huile essentielle de citron vont directement tuer le germe responsable des diarrhées. Résultat, les symptômes de la diarrhée vont s'estomper et vous allez vous sentir mieux sans prendre de médicament.

Astuce bonus

Parfois les diarrhées sont la conséquence de la prise de médicaments, comme les antibiotiques. Pour éviter ce problème, essayez de manger des myrtilles pendant tout le traitement. Pensez aussi à cuisiner avec de l’ail et à boire du jus de citron régulièrement pour protéger vos intestins. Et voilà, vous savez que faire pour arrêter la diarrhée sans médicament.


20 fruits rares à découvrir

Connaissez-vous le salak, le Pandanus tectorius, ou encore le jacoticaba ? Sans doute pas ! Il ne s’agit pas de noms de dinosaures éteints mais tout simplement ceux de fruits incroyables. Leur saveur vous est vraisemblablement inconnue. Pourtant, comme les fruits qui poussent sous nos latitudes, ils sont gorgés de vitamines et leurs bienfaits méritent d’être connus.
Ces fruits exotiques aux noms inconnus ont des formes et des couleurs surprenantes. Vous serez probablement étonné par la diversité de ces fruits : une preuve supplémentaire que la nature est une magicienne ! La preuve qu’il n’existe pas que des pommes, des oranges ou encore des bananes ! La biodiversité de votre planète doit nous rendre fière et nous devons tout faire pour la préserver. Regardez :

1. La pomme de Jacquier

Vous trouverez cet arbre de la famille des Moraceae en Asie du Sud-Est, au Brésil et en Haïti. Bien qu’il vienne de l’Inde et du Bangladesh, il est présent aujourd’hui dans toutes les régions tropicales. Le jacquier ou jaquier ou encore Artocarpus heterophyllus est surnommé le ‘fruit du pauvre’. Même s’il est proche de l’arbre à pain (Artocarpus altilis) et que ses fruits sont aussi comestibles, il ne faut pas les confondre.

2. Le salak ou fruit du serpent

Salak signifie « serpent » en javanais mais aussi en soudanais. C’est sans doute la peau du fruit composée d’écailles rappelant la peau du serpent qui lui vaut ce nom. Il est recouvert d’écailles dures et brunes. Couvert d’épines, le salak est un palmier rampant qui peut atteindre 6 mètres de haut. C’est un fruit charnu à chair blanche, de 5 à 8 cm de long, avec un petit noyau à l’intérieur. Vous le trouverez à Java, Sumatra, en Thaïlande, en Malaisie, ou encore en Indonésie, même si son origine est inconnue.

3. Le jaboticaba

Le jaboticaba est un arbre qui vient de la région de Minas Gerais, dans le Sud-Est du Brésil. On l’appelle aussi guapuru. C’est un petit arbre à fruits de couleur noire qui mesure 3 à 4 cm de diamètre. Chaque fruit contient une à quatre graines. Sa pulpe est soit blanche et sucrée ou alors rose et gélatineuse.

4. Le lougane ou l’œil du dragon

Le longanier est un petit arbre de 20 mètres de haut environ originaire du Sud-Est de la Chine. Le longane ou appelé encore longani est son fruit. Longane est un nom d’origine vietnamienne (lung ngaan) qui veut dire : œil du dragon.

5. Le fruit de l'hala ou Pandanus tectorius

Le fruit de l'hala est un fruit magnifique qui mesure environ 20 cm de diamètre. Il est très apprécié en Micronésie où il est mangé cuit ou cru : dans ce cas-là, on le mâche longuement ou on en fait des jus de fruit. Il sert aussi de fil dentaire ! Ses feuilles sont utilisées pour parfumer les plats. Il pousse sur le « Pandanus utilis ». On le trouve aussi à Hawaï et en Australie.

6. Les mains de Bouddha

Pas sûr que Bouddha sache que ses mains sont en fait un agrume aromatique qui pousse sur un arbrisseau aux longues branches épineuses. La peau des mains de Buddha est très épaisse. Il est légèrement acide, sans pépin, sans jus et presque… sans chair ! D’ailleurs, les Japonais et les Chinois ne les mangent pas mais l’utilisent pour parfumer les pièces intérieures ou les armoires et les vêtements qu’elles contiennent.

7. Le durian

Le durian se trouve dans toute l’Asie du Sud-Est mais aussi en Amérique du Sud. Il pousse tout en haut d’un arbre à feuillage persistant qui s’appelle aussi le durian. De forme ovale, assez gros puisqu’il mesure quelques 40 cm de longueur et pèse environ 5 kg, il a une caractéristique très particulière : son odeur pestilentielle ! Bon à savoir : il est souvent interdit dans les lieux et transports publics en Asie à cause de son odeur. Son goût est… spécial. Mais il est très apprécié en Asie. Sa chair blanche se cache sous une carapace surmontée d’épines épaisses.

8. Le roucou

Petit arbre d’Amérique tropicale, on trouve le roucou également dans le Sud-Est asiatique. Il produit de très belles fleurs rouges et des fruits rouges surmontés d’épines remplis de graines… rouges. Aussi beau soit-il, on ne mange pas ce fruit. On le récolte pour en sécher les graines entourées d’une cire riche en caroténoïdes. On en fait une huile ou des colorants alimentaires.

9. Le kiwano 

On l’appelle aussi le melon (ou concombre) à cornes sans doute à cause de ces épines qui surmontent la peau de ce fruit tropical. Originaire d'Afrique et d'Arabie, au Yémen, on se régale de son fruit. 10. L’akebia L’akébia à cinq feuilles, recouvert d’une couche bleuâtre et cireuse, pousse dans les forêts tempérées d'Asie orientale. Les fleurs qui s'épanouissent sur cette liane sont magnifiques. S’il est original, son fruit qui mûrit entre septembre et octobre, est relativement insipide.

11. L’akée Encore un fruit magnifique

! Originaire d'Afrique occidentale, on l’appelle aussi aki ou blighia sapida. On dirait un litchi dans une coque rouge orangée avec de grosses graines noires. On le cultive dans les régions tropicales. On mange sa chair blanche. Mais si elle n’est pas consommée à complète maturité, elle devient très toxique.

12. Le ramboutan

Le ramboutan est un fruit étonnant ! Sa coque est recouverte de longs fils rouges. Il est de la même famille que les litchis, les longanes et les quenettes. Le goût de sa chair sucrée et parfois peu juteuse est d’ailleurs proche du litchi avec une petite saveur de raisin ! Il pousse en Asie sur un arbre qui s’appelle aussi ramboutan.

13. Le combava

Le combava s’appelle aussi combawa, cumbava, cumbaba, makrut, citron combera, ou encore lime kaffir ! Bref… quel que soit le nom choisi, c’est un agrume originaire d’Indonésie, dans l’archipel de la Sonde dans la mer des Moluques. Selon les anciennes cartes maritimes, le nom de son île d’origine est « Sumbawa ». D’où son nom !

14. Le mangoustan

On l’appelle aussi le fruit des dieux ou encore mangouste. Si vous avez la chance de croiser ce fruit, faites-en une cure : il est un des fruits les plus riches en antioxydants naturels (40 xanthones au moins). Il est utilisé en Asie et en Afrique centrale pour ses vertus curatives. Mais au-delà, son goût est très agréable, entre acide et sucre. C’est un petit fruit rond de la taille d’une balle de golf, dont la chair blanche est divisée en 5 ou 6 quartiers. Sa peau (péricarpe) est très épaisse. C’est elle qui concentre les antioxydants naturels.

15. Le pitaya

Le pitaya est le fruit du dragon, d’une dizaine de cm pour 350 grammes environ. C’est aussi un des plus beaux fruits sur Terre. Sa belle peau rose et verte cache une chair blanche parsemée de petites graines noires. Son goût délicat rappelle un peu le kiwi.

16. L’aguaje

Le buriti ou fruit du Palmier-bâche (ou aguaje) est à lui seul une cure de vitamines ! Il contient jusqu’à 38 fois plus de provitamine A que la carotte et jusqu’à 31 fois plus de vitamine E que l’avocat. En plus, il a autant de vitamine C qu’une orange ou un citron !

17. La carambole

La carambole qui est aussi connue pour être la pomme de Goa vient d’Asie. Mais on trouve aujourd’hui son arbre, le carambolier, en Amérique du Sud, en Australie, en Israël et aux Indes. La forme de ce fruit et son aspect nous interpelle : légèrement translucide, jaune, cireux. Sa chair est croquante et acide. Elle décore très agréablement vos assiettes avec sa forme d’étoile et leur apporte de la fraîcheur !

18. Le langsat

Le langsat ou duku est le symbole de la province de Narathiwat en Indonésie. Sous sa peau claire, se trouve un gros noyau entouré d’une chair blanche translucide et sucrée. Il est populaire en Asie du Sud-Est.

19. La chérimole

Curieusement, on l’appelle aussi le fruit crème glacée. Originaire d’Amérique du Sud, la chérimole dispose d’une chair blanche et de gros pépins noirs. Son goût fait penser à celui de la pomme cannelle, du cœur de bœuf et du corossol.

20. Le cupuaçu Ce cousin du cacaotier est un gros fruit à cabosse allongée qui peut faire jusqu’à 20 cm de long pour 10 de diamètre. Le cupuaçu peut peser 1 à 2 kg. Sa peau est marron et recouverte d’un duvet.


Taekwondo : Open de Corée 2019/ 3 médailles de bronze pour les Eléphants

« Les morts ne sont pas morts ». Partis en  Corée  habités de l’esprit de leur  parrain,    Feu Dossou Théophile, premier  africain médaillé à un Championnat du Monde en 1975,   les Eléphants taekwondoins n’ont pas failli à leur réputation de gagneurs en Corée. Avec trois places de quart de finaliste à l’Open de Chuncheon qui s’est déroulé du 9 au 10 juillet dernier, les Eléphants Taekwondoins ont repris du poil de la bête lors de l’Open de Corée 2019 (15 au 16 juillet 2019) au cours duquel ils ont remporté une, deux, trois médailles de bronze. Une moisson somme toute satisfaisante des protégés de Bamba Cheick Daniel  qui,  par la voix de leur capitaine Diomandé Banassa,   avaient promis, lors d’une cérémonie d’envoi en mission organisée à leur intention, le 1er juillet dernier, au Dojang National sis au Stade Félix Houphouët-Boigny à Abidjan-Plateau, faire honneur au drapeau ivoirien.  C’est le jeune KOBENAN Aaron, dans la catégorie masculine des moins de 63 kg, qui s’illustre en premier. Vif, technique et doté d’un esprit d’anticipation à nul autre pareil, il atteint le stade de la demi-finale avant malheureusement de tomber les armes à la main, face à son adversaire coréen. Cette première médaille de bronze va en appeler deux autres. Sur le tapis le mardi 16 Juillet, COULIBALY Bouma Férima (-49 kg) et EKPITINI Marie Frédérique (-67 Kg) marcheront avec courage dans les pas de KOBENAN Aaron.

Pour rappel, l’Open de Corée 2019 compte pour le ranking de la Word Taekwondo (WT) pour  la qualification  aux Jeux Olympiques  de Tokyo 2020. La délégation ivoirienne est composée de 8 athlètes dont 3 dames et 5 hommes. Le retour des Eléphants Taekwondo Ins à Abidjan est prévu dans l’après-midi du samedi 20 Juillet 2019.

Patricia Lyse Infos Sercom

S'abonner à ce flux RSS