Israël ouvre une ambassade au Rwanda, allié stratégique de l'État hébreu    Présidentielle au Nigeria : les électeurs appelés aux urnes dans un climat de tensions    Au Soudan, Omar el-Béchir déclare l'état d'urgence et limoge le gouvernement    Plusieurs milliers de personnes manifestent à Alger contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika    Le ministère français des armées annonce avoir tué l'un des chefs d'Aqmi    À Paris, la diaspora sénégalaise se prépare à la présidentielle    Au Sénégal, l'influence des confréries musulmanes sur la présidentielle (4/5)    Au Sénégal, l'opposition peine à exister (3/5)    En Côte d’Ivoire, Guillaume Soro ne pense plus qu’à la présidentielle de 2020    Présidentielle au Sénégal : les candidats tentent de conquérir les internautes    En Ouganda, le président Yoweri Museveni en lice pour un sixième mandat    Au Sénégal, la jeunesse face à la montée d'un islam plus radical (2/5)    Deux policiers égyptiens tués dans une explosion au Caire    Au Sénégal, l’incompréhensible positionnement d’Abdoulaye Wade    En images : des Algériens dans la rue pour protester contre un 5e mandat de Bouteflika

L'Ail, un antibiotique naturel.

À l'heure où les antibiotiques redeviennent "un peu trop automatiques", je me suis penchée sur l'un de nos aliments préférés pour la santé : l'ail. Il a, figurez-vous, les mêmes bienfaits ! Du grec "anti" contre et "bios" la vie, un antibiotique est une molécule naturelle ou semi-synthétique, faite pour détruire des bactéries ou bloquer leur croissance.

Qu'est-ce qu'un antibiotique ?

Il est donc utile en cas de maladies bactériennes mais inutile en cas de maladie virale. La plupart des antibiotiques sont des molécules naturelles, fabriquées par des micro-organismes (champignons ou autres bactéries). Ils luttent naturellement contre des bactéries concurrentes à l'intérieur-même de leur biotope. Il n'était donc pas impossible d'en trouver dans des aliments que nous avons l'habitude de consommer et, en l'occurrence, c'est l'ail qui en contient le plus !

Des études sont menées régulièrement sur l'ail

 Il y a maintenant plusieurs dizaines d'années que les chercheurs se penchent sur les bienfaits de l'ail. Les études américaines les plus récentes affirment que l'ail est probablement l'un des plus puissants aliments naturels. Il est d'ailleurs utilisé avec succès dans les laboratoires de recherche, où l'on a pu régulièrement démontrer qu'un concentré d'ail était très efficace pour arrêter la croissance de certaines bactéries, comme la Campylobacter jejuni, par exemple. Cette bactérie au nom bizarre est connue depuis plus d'un siècle comme agent responsable des diarrhées, maladies intestinales, maladies paralysantes, ou encore des toxi-infections alimentaires. L'ail va donc servir à réduire les bactéries pathogènes de notre environnement alimentaire, tout en augmentant naturellement le niveau d'antioxydants de notre organisme. Il est également utile naturellement pour tous les petits maux du quotidien, comme la toux, les maux de tête ou encore les entorses...

Consommez de l'ail tous les jours !

 - Consommer de l'ail va vous permettre non seulement de prévenir les développements des bactéries, mais également de mieux lutter contre celles qui seraient déjà présentes dans votre organisme. Adoptez donc le plus vite possible un régime méditerranéen ! Mettez quotidiennement de l'ail dans votre cuisine (cru de préférence, mais aussi cuit, dans vos viandes) ou croquez ceux qui accompagnent vos cornichons. - N'hésitez pas non plus à vous en servir comme remède contre vos rhumes, en infusion par exemple, au lieu de demander des antibiotiques à votre médecin. Antibiotiques qui, si vous en prenez trop souvent, n'auront plus aucun effet sur vous. Alors autant n'en prendre qu'en cas de maladie plus sévère... Non ?

Ce que raconte votre selle sur votre santé

On va tous à la selle ! Et pourtant, cette activité reste un sujet tabou... Mais saviez-vous que votre selle peut vous apprendre plein de choses sur votre santé ? Une fois que vous êtes allé aux toilettes, jetez un coup d'œil pour regarder le résultat. Certes, ce  n’est pas très glamour mais vous serez surpris... votre caca a plein de choses à vous raconter sur votre santé.

À quel point connais-tu ton caca ?

Ce qu’il faut savoir pour commencer, c’est que l'étron qui se trouve au fond de la cuvette n’est que le résultat de ce que vous mangez. C’est ce que votre corps rejette après avoir absorbé tous les nutriments dont il a besoin pour fonctionner. C’est pour cette raison qu’aller à la selle est indispensable et qu’il ne faut pas se retenir. Faire ses besoins, c’est la seule façon de rejeter tous ces déchets dont ne veut pas votre corps. La texture et la couleur du caca nous fournissent de précieux indices pour savoir comment fonctionne notre corps. Voici comment :

  1. Les textures

 Les petites crottes : un caca en forme de petites boules dissociées est le signe que vous ne buvez pas assez d’eau et que vous ne mangez pas assez de fruits et de légumes, autrement dit de fibres. La saucisse de petites crottes :c’est également un signe que vous n’avalez pas assez de fibres et que vous ne buvez pas assez. Il est temps de manger des fruits et des légumes !

La saucisse : d’aspect uniforme et homogène, pas trop dure ou trop molle, ce caca-là est parfait. Ne changez rien à votre alimentation.

Le caca liquide : oups… vous devez être malade. Un petit microbe a dû se loger dans vos intestins. La liquéfaction du caca est un moyen de défense du corps. Ça lui permet d’expulser tout ce qui est mauvais pour lui le plus rapidement possible. D’où ce besoin incessant d’aller aux toilettes quand on a la diarrhée. Le risque, chez les petits comme chez les grands, est la déshydratation. Buvez beaucoup d’eau et suivez ce conseil efficace pour lutter contre la diarrhée.

Les petites crottes irrégulières : pas de panique, si ça vous arrive. C’est normal chez les personnes qui vont faire la grosse commission plusieurs fois par jour. Le caca mou : votre caca n’est pas très consistant et a des contours irréguliers ? C’est peut-être le début d’une diarrhée. C’est le moment d’anticiper et de prendre quelques remèdes préventifs.

 La saucisse irrégulière : votre caca présente des petites fissures ? Rien d’alarmant : il faut juste penser à boire plus régulièrement. Voici un truc malin pour savoir si vous avez bu assez d’eau dans la journée.

Le caca visqueux : c’est clair, vous mangez trop gras. Votre corps n’arrive plus à absorber les graisses. C’est peut-être aussi le signe d’une pancréatite chronique. Dans ce cas, le corps ne parvient plus à digérer les graisses. Si les symptômes perdurent malgré une alimentation plus saine, il faut consulter un médecin.

  1. Les couleurs Marron :

Tout va bien ! Le marron est la couleur naturelle de vos selles, due aux substances rejetées par le foie.

Vert : vos intestins travaillent beaucoup trop vite ! Il se peut qu’ils soient trop dilatés. Ou alors vous avez mangé beaucoup de légumes verts.

Jaune : non pas que vos besoins sentent généralement la rose, mais là… on n’est pas loin de l’attaque chimique. Il est temps de changer votre alimentation. Vous mangez trop gras et votre digestion est perturbée. D’où cette couleur et cet aspect graisseux.

 Noir : la couleur noire de vos selles indique la présence de sang. Le fer et le bismuth contenus dans les vitamines peuvent expliquer cette couleur. Il se peut que le sang provienne d’un ulcère ou résulte d’une lésion cancéreuse. Si en plus vos selles sont collantes, il faut consulter un médecin très vite.

Blanc : ça bouche quelque part ! Si cette couleur ne vous est pas familière, il est probable qu’un boyau soit bouché. Mais la prise de médicaments peut aussi l’expliquer. Rouge : inévitablement, ça rappelle la couleur du sang. Il faut consulter un médecin très rapidement des selles rouges peuvent être un symptôme cancéreux.

  1. La fréquence

La plupart des gens y vont 1 à 2 fois par jour. Mais selon l’appareil digestif des uns et des autres, ça peut être plus ou moins. Les médecins estiment qu’il n’y a pas de normalité en la matière. En tout cas, dès qu’une envie se fait sentir, il faut aller aux toilettes.

  1. Comment avoir de « belles » selles

Pour avoir une couleur et une forme de caca optimales, il faut manger au moins 25 g de fibres par jour. Il faut boire aussi beaucoup d’eau (2 litres environ) et avoir une activité physique régulière. Pour vous motiver, rappelez-vous tous les bienfaits de l’eau sur le corps. Pourquoi est-ce si important ? Parce qu’un corps bien hydraté, ce sont des intestins qui fonctionnent bien et des crottes moins dures.

Résultat : vous faites caca plus facilement et plus régulièrement. Si vous êtes constipé, il faut faire le plein de fibres. Certains aliments sont particulièrement riches en fibres : faites-en une cure.

  1. Quand faut-il consulter un médecin ? En cas de selles anormales, il ne sert à rien de s’inquiéter tout de suite. Attendez la prochaine fois que vous irez aux toilettes pour savoir si ces petits problèmes persistent. Si c’est le cas, soyez attentif à ce que vous observez. Et consultez rapidement un médecin. Le saviez-vous ? Il faut 1 à 3 jours pour que votre corps digère et évacue les aliments que vous mangez ! Mucus, bactéries, cellules mortes, nourriture non digérée… Voilà de quoi est formé votre caca. D’où l’odeur… Pour savoir si vous êtes en bonne santé, vous devez faire votre grosse commission sans effort et sans douleur. Votre étron ne doit pas être dur pour être expulsé en douceur !

 

Santé/Les 6 remèdes naturels contre la fièvre

 Fiévreux ? Fébrile ? Rassurez-vous, la fièvre, c'est bon signe. Cela montre que votre organisme est encore capable de réagir contre les agressions microbiennes. Mais on peut lui donner des coups de pouce et aider nos défenses immunitaires naturelles à ramener la température du corps à 37° environ. Heureusement, ma grand-mère connaît les bons réflexes pour être rapidement en pleine forme dès le lendemain. Voici ses 6 remèdes naturels pour lutter contre la fièvre.

  1. Les tisanes alicamenteuses

 De mon côté, je suis une fana des tisanes en tous genres. Quand je suis fiévreuse, je me mets à la diète jusqu'à amélioration (moins d'une journée, rassurez-vous) et je ne bois que des tisanes ou du jus d'ananas (bio) tout au long de la journée, excellents contre la fièvre. Voici mes petits trucs : a) 6 feuilles de menthe et un petit morceau de gingembre avec de l'eau bouillante b) Le jus d'un citron, une cuillère de miel pur et de l'eau bouillante (la même tisane préconisée contre le rhume) c) Une infusion de tilleul. Et après, hop au lit. Mon corps est bien chaud et je vais lui faire repousser la fièvre en me faufilant sous la couette. Comment ça marche ? Il faut boire ces tisanes aussi chaudes que possible pour favoriser la sudation et permettre une élimination plus rapide des toxines. Le citron a une action sudorifique. Une bonne suée ? C'est bon signe, votre fièvre va s'abaisser ! 2. Les chaussettes magiques

 Juste avant d'aller m'allonger au chaud sous la couette, en prenant bien soin d'avoir les pieds déjà chauds (grâce à un bon bain de pieds chaud ou une bouillotte), j'enfile mes chaussettes anti-fièvres. Ça fonctionne aussi très bien pour la fièvre de nos enfants. Je trempe une paire de chaussettes dans de l'eau fraîche. En ajoutant 1 verre de vinaigre de cidre à cette eau, c'est encore plus efficace. J'essore mes chaussettes et les enfile. Et là, j'enfile une seconde paire de chaussettes de laine bien épaisses et sèches cette fois par-dessus (ou une serviette de toilette sèche). Et hop au lit ! Et je recommence dès que mes chaussettes sont devenues chaudes après 15 à 30 min. Attention les filles, si vous avez vos règles, on évite ce soin !

  1. La réflexologie

 Si quelqu'un peut vous aider, les points de réflexologie anti-fièvre sont placés aux extrémités de nos pouces et de nos orteils. Des pressions sur les pouces ou les orteils et le haut du pied en général devraient vous aider à la guérison.

  1. Les cataplasmes

Et puis dès que j'ai un peu de fièvre, je me fais un cataplasme d'argile froid sur le bas du ventre que je renouvelle le plus souvent possible jusqu'à guérison. Il suffit de mélanger de l'argile fine en poudre avec un peu d'eau.

  1. Prendre un bain

Je m'octroie aussi un bain de 15 à 30 min max en fin de journée en y ajoutant un mélange de 5 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus (radiata) mélangées à de l'huile d'olive ou du savon liquide neutre. Je commence mon bain tiède (environ 35°). Je fais ensuite monter la température jusqu'à 40-42°. Et encore une fois dès que je sors du bain, je me sèche rapidement et je me faufile sous la couette pour suer une dernière fois avant la nuit. Attention, ce soin est déconseillé aux enfants.

      6. L'astuce bonus

Pour les enfants, c'est l'inverse. Il faut faire couler un bain d'1° en-dessous de la température de l'enfant, et laisser tremper et barboter son ange jusqu'à ce que l'eau atteigne 35° environ. Une culotte, un T-shirt et une fois au lit, de petites caresses de la tête jusqu'au pied "pour lui enlever le feu". On peut économiser l'eau en faisant la même chose juste sur ses jambes et ses pieds avec le pommeau de douche en augmentant la température de l'eau de tiède à chaud. ATTENTION, si avec ces soins, si votre fièvre dure plus de 2 jours, ce n'est peut-être pas qu'une simple fièvre, consultez un médecin !

Envie d'arrêter de ronfler ? Voici les remèdes qui marchent (et Ceux qui ne marchent pas).

Longtemps considéré comme rien de plus qu'une petite nuisance, le ronflement est désormais une chose qui est prise au sérieux. Évidemment pour la plus grande joie des partenaires de gros ronfleurs ! Pour les médecins, le ronflement est un signe que quelque chose ne tourne pas rond. ‘’Lorsque vous ronflez, vous dépensez beaucoup trop d'énergie pour respirer", explique le Dr M. Safwan Badr, président de l'American Academy of Sleep Medicine. "Le ronflement c'est comme une bonne poussée de fièvre, ajoute-t-il. Cela signale qu'il y a un problème mais on ne sait pas lequel."

Le ron​flement c'est quoi ?

Le ronflement se produit lorsque les voies respiratoires sont diminuées ou bouchées. Cela provoque une vibration lorsque l'air passe à travers les tissus mous de la gorge. "Par principe, le ronflement n'est pas normal," dit le scientifique. En tant que médecin, le Dr Badr cherche d'abord à savoir pourquoi une personne ronfle afin de lui fournir le meilleur traitement possible. "Je dois avant tout savoir pourquoi le corps cherche sa respiration ou se met en apnée du sommeil" dit-il. Pendant les apnées du sommeil, les ronfleurs arrêtent de respirer, parfois des centaines de fois par nuit. Un diagnostic précis doit être émis en raison des nombreuses conséquences possibles de l'apnée du sommeil. Car l'apnée du sommeil augmente le risque de crise cardiaque, de dépression et de diabète. Le ronflement peut aussi être dû à un cas d'allergie saisonnière ou de congestion nasale. Il existe alors des traitements qui peuvent améliorer ces conditions et seul un médecin peut vous aider à les trouver. Pourtant, de nombreux ronfleurs (mais aussi leurs partenaires légèrement agacés de ne pouvoir dormir correctement) cherchent activement des remèdes maison pour lutter contre le ronflement. Pour y voir plus clair et éviter de dépenser votre argent pour rien, le Dr Badr nous donne son avis de médecin sur l'efficacité de ces différentes méthodes :

Les bandes nasales

Le verdict du médecin : passez votre chemin ! En règle générale, les bandes nasales ne fonctionnent pas super bien. Pourquoi ? Car le rétrécissement des voies nasales, qui est la cause du ronflement, se situe bien plus profondément que sur le nez. Ce n'est donc pas une bande collante qui peut changer quelque chose... Le médecin ajoute tout de même que ces bandes "peuvent parfois diminuer le problème de décibels, mais pas le problème mécanique des voies respiratoires." En d'autres termes, votre partenaire de lit sera peut-être moins gêné par le bruit de vos ronflements si vous portez des bandes nasales mais ce qui est sûr, c'est que le vrai problème ne sera pas résolu. Si vous êtes tout de même intéressé par les bandes nasales, nous vous conseillons celles-ci qui semblent être efficaces pour certaines personnes.

 Perdre du poids

Le verdict du médecin : à essayer ! L'excès de poids fait aussi grossir votre cou qui va presser et restreindre les voies aériennes, conduisant à des vibrations qui produisent le ronflement, indique le Dr Badr. Les personnes qui grossissent régulièrement de quelques kilos chaque année peuvent développer une apnée du sommeil. Si le ronflement a commencé en même temps que la prise de poids, en perdre peut aider à atténuer le ronflement. Sans oublier que perdre un peu de poids comporte un certain nombre d'avantages supplémentaires pour la santé ! À découvrir : 20 Aliments à ZERO Calorie Pour Vous Aider à Perdre du Poids.

Dormir sur le côté

 Le verdict du médecin : à essayer ! Comme la pression sur la gorge est plus importante lorsque vous êtes couché sur le dos, se tourner sur le côté peut réellement calmer vos problèmes de ronflement, indique le Dr Badr. Les personnes qui dorment sur le dos et qui ronflent se prennent souvent des coups de coudes de leurs partenaires pour qu'ils arrêtent... Pour vous épargner ces bleus, les experts recommandent un truc astucieux : Cousez une balle de tennis dans la poche avant d'un vieux t-shirt. Portez-le à l'envers pour dormir (la poche dans le dos). Dormir sur le dos sera donc très inconfortable, et vous ne serez donc plus tenté de vous mettre sur le dos pendant votre sommeil !

Dormir avec un humidificateur d'air

 Le verdict du médecin : à tester. Si votre ronflement est dû à la congestion nasale ou à des allergies, il ne faut pas que l'air de la chambre soit sec au risque d'accentuer les ronflements. C'est pourquoi on recommande de dormir avec un humidificateur d'air. Cependant, le Dr Badr ajoute : "Même s'il y a toujours des avantages à ces remèdes maison, sachez qu'ils ne résolvent pas tout." Croire que vous pouvez soigner un ronflement chronique avec un humidificateur d'air minimise la gravité du ronflement et ne pousse pas les gens à en parler à leur médecin.

 Éviter l'alcool le soir

 Le verdict du médecin : ça marche ! Un ronfleur occasionnel peut voir son problème exacerbé par la prise de boisson alcoolisée, indique le Dr Badr. En effet, l'alcool détend les muscles qui permettent de garder les voies respiratoires bien ouvertes. Résultat, vous avez plus de risques de ronfler en ayant bu la veille. En plus, boire le soir conduit à un sommeil moins reposant et plus perturbé. Il est donc judicieux d'éviter de trop boire le soir même si vous ne ronflez pas.

Changer d'oreiller

 Le verdict du médecin : ça ne sert pas à grand-chose. Même s'il est vrai que certaines positions peuvent aussi élargir ou rétrécir les voies respiratoires, il y a peu de chances que vous restiez dans la même position toute la nuit indique le Dr Badr. Malheureusement, il ne suffit pas d'acheter un oreiller anti-ronflement (comme celui-là par exemple) pour être tranquille. Ce n'est pas aussi simple que ça. De plus, il n'y a pas eu de preuves scientifiques qui valident leur utilisation.

L'opération chirurgicale

 Le verdict du médecin : À envisager si la PPC ne fonctionne pas. La PPC (pression positive continue) est une méthode très efficace. C'est la méthode référence, dit Badr. Un masque envoie de l'air dans les voies respiratoires qui sont maintenues ouvertes. Ainsi, les vibrations provoquant le ronflement sont impossibles. Si vous en êtes à considérer la chirurgie, c'est que votre ronflement est très important, voire que vous faites de graves apnées du sommeil. La chirurgie ne s'envisage que dans les cas où le traitement PPC n'a pas prouvé son efficacité. Une équipe de médecins et de spécialistes devra effectuer une évaluation complète de votre sommeil. Évidemment, cette méthode ne doit pas être prise à la légère mais s'avère très efficace pour beaucoup de personnes.

Conclusion

 N'ignorez surtout pas votre ronflement, surtout si votre santé n'est pas à son top par ailleurs ou si vous vous sentez fatigué pendant la journée. "Les gens ont tendance à toujours vouloir trouver une explication à leurs symptômes, pourtant, ils passent clairement à côté de quelque chose. N'oubliez pas que le ronflement est un indice que quelque chose ne va pas." rappelle le Dr Badr.

 

Comment vaincre l’anémie en 3 jours

Pour toute personne qui manque de sang  et qui attend des poches de sang payantes qui plus est rares, voici une solution palliative qui marche.

Ce qu’il faut faire

- Prendre quelques feuilles de manioc (2 poignets de jeunes feuilles)

- Nettoyer et ecrasez les feuilles de manioc sans y ajoutez de l'eau

- Mélanger le jus de feuille obtenu avec du lait (petite boîte)

- Boire le mélange obtenu

- Faire le mélange 1 fois par jour. Effectuer sur 3 jours.

Chaque jour, 1 mélange+ 1 boite de lait pendant 3 jours pas plus de 3 jours

Bronchite/ Un remède simple pour vaincre le mal

Comme presque tout le monde, la bronchite a frappé à votre porte aux temps pluvieux. Il est donc temps de vous donner mon remède de grand-mère ! Dès qu'il y a un coup de vent, dès que la température se rafraîchit, hop ! La bronchite, l'argile verte est mon allié le plus précieux contre la bronchite

Comment faire

  1. Mélangez de l'argile verte en poudre à un peu d'eau dans un récipient creux
  2. Ajustez les proportions pour obtenir une pâte épaisse.
  3. Mettez-vous torse nu.
  4. Allongez-vous.
  5. Étalez généreusement le cataplasme sur votre poitrine.
  6. Laissez agir 1h30.
  7. Rincez à l'eau.

Résultat

Et voilà, votre bronchite a disparu. Cela permet d'ailleurs 2 choses : prévenir la bronchite quand on commence à sentir une inflammation obstruer les bronches, et soigner la maladie quand elle est déjà installée.

 

S'abonner à ce flux RSS