Burkina Faso : la junte "contrôle la situation" et appelle à cesser les violences contre la France    Le Tchad prolonge de deux ans maximum la transition vers des élections    Putsch au Burkina Faso : incidents près de l'ambassade de France, situation confuse à Ouagadougou    Nouveau coup d'État au Burkina Faso : le chef de la junte démis de ses fonctions    "Nos silences" : raconter les avortements clandestins en Côte d'Ivoire    Karim Khan, procureur de la CPI, applaudit la tenue en Guinée du procès du massacre du 28-Septembre    Burkina Faso : des tirs nourris entendus à Ouagadougou    Soldats ivoiriens détenus au Mali : un contentieux diplomatique qui s'enlise    Ouverture du procès de Félicien Kabuga, financier présumé du génocide des Tutsis du Rwanda    Le procès de Félicien Kabuga à La Haye : l'attente des victimes du génocide au Rwanda    Guinée : un procès historique, 13 ans après le massacre du 28-Septembre    Génocide au Rwanda : ouverture du procès de Félicien Kabuga à La Haye    Guinée : justice pour les victimes du stade de Conakry ?    Procès du 28-Septembre en Guinée : Moussa Dadis Camara devant les juges    Burkina Faso : au moins 11 soldats tués et 50 civils portés disparus après une attaque

Invité du 8e numéro des Rendez-vous la Cjsrpci/ Allou Honoré, Président de la FIL déballe ses objectifs pour Paris 2024 et Dakar 2026

Invité du 8e numéro des Rendez-vous  la Cjsrpci/ Allou Honoré,  Président  de la FIL  déballe ses objectifs pour Paris 2024 et Dakar 2026

 Invité  du 8e numéro des Rendez-vous  de la Conférence des journalistes sportifs des radios privées de Côte d’Ivoire (CJSRPCI), Allou Honoré, président de la Fédération ivoirienne de Lutte (FIL) qui était accompagné   par son homologue Français Lionel Lacaze s’est prononcé, lundi dernier, au studio  François Albert Amichia de la Radio Treichville sur le thème « Lutte ivoirienne, défi et enjeux  d’une qualification pour les Jeux Olympiques Paris 2024 ». Pour lui, l’objectif est clair, qualifier au moins 4 athlètes pour  ce rendez-vous de l’olympisme.  Pendant 90 minutes, le président de la Fédération ivoirienne de lutte (FIL) a fait  l’Etat des lieux de la Fédération. Une fédération  désormais rassemblée depuis l’avènement du président Allou Honoré à la tête de la Fédération en Novembre 2019, et  qui a fait de la promotion de la lutte son cheval de bataille avec son extension  dans  des villes de l’intérieur notamment  dans le civil, le scolaire et l’armée. L’environnement  est donc propice  pour préparer  les Jeux olympiques de 2024 à Paris et surtout les jeux de la jeunesse à Dakar en 2026. Pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, le président de la Fédération ivoirienne de lutte s’est assigné comme objectifs de  qualifier au moins 4 athlètes dont 2, Manouan Ulrich et Amy  sont presqu’assurés d’y être. Outre les compétitions nationales, le président Allou Honoré compte organiser des stages et séminaires de formation à l’intention des cadres.

 «  Nous revendiquons plus de 500 entraîneurs et arbitres formés  sur le territoire national, nous revendiquons plus de 400 enseignants formés d'où notre présence à l'école pour ce qui concerne la lutte des jeunes. Nous revendiquons plus d'une trentaine de médaille lors de grands événements sportifs, je veux dire  lors des jeux de la francophonie 2017, des jeux africains et des championnats d’Afrique. Par exemple nous revenons d’ El Jadida avec 6 médailles (1 en or, 3 en argent et 2 en bronze) des jeux africains, au Maroc en 2019. La lutte fait partie des trois meilleures disciplines en thème de médailles glanées », a-t-il révélé. Des performances qui n’ont pas laissé indifférent le président de la Fédération Française de Lutte, Lionel Lacaze  qui a signé hier un partenariat avec son homologue ivoirien. Un partenariat gagnant- gagnant  qui va permettre de hisser hauts  les drapeaux ivoiriens  et français  dans les grandes compétitions à venir.

D’entrée, le directeur de la Radio Treichville, Fofié Ibrahim a souhaité la bienvenue aux membres de la conférence quand,  au terme de l’émission,  Aimé Guéhi, au nom de la CJSRPCI  a remercié les invités.  

 Patricia Lyse

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut