Coronavirus : au Nigeria, Lagos et Abuja entrent en confinement pour 14 jours    Les artistes africains donnent de la voix contre le coronavirus    Nigeria : face au coronavirus, Lagos et Abuja en confinement    En Algérie, le correspondant de Reporters sans frontières incarcéré    Les législatives au Mali maintenues malgré le coronavirus et l'insécurité    En RD Congo, les gestes barrières contre le coronavirus sont difficiles à respecter    La Libye en rangs divisés face à l'arrivée du coronavirus    En Guinée, la commission électorale proclame un "oui" massif à la nouvelle Constitution    La France et 12 autres pays forment la Task Force Nakuba pour combattre les terroristes au Sahel    Coronavirus en Afrique du Sud : 1 000 cas et confinement strict    "En Afrique, l’évolution de la pandémie de coronavirus est très rapide et très préoccupante"    Coronavirus au Maroc : "La réflexion se poursuit pour aider les travailleurs informels"    Coronavirus : l'Afrique du Sud, "en guerre contre l'ennemi invisible", déplore ses deux premiers morts    Coronavirus en Afrique : "Le plan de réponse à l’épidémie doit être adapté au contexte africain"    Mali : le chef de l'opposition Soumaïla Cissé a été enlevé

Mardi Gras/ 3idées pour fabriquer vos masques

Mardi Gras/ 3idées pour fabriquer vos masques
  1. Avec du carton et de l'imagination : le masque personnalisé

- Si vous gardez comme moi soigneusement toutes les chutes de carton ou de papiers cartonnés, vous êtes bien parti. Assiette en carton, face d'un paquet de céréales, toute source cartonnée plate peut faire l'affaire pour un masque.

 - Je réquisitionne ensuite toute mon imagination pour dessiner un masque ou un loup. Je vais parfois m'inspirer de photos sur Internet ou je m'aide de patrons.

 - Et voilà pas plus compliqué que ça, je coupe et je customise !

Feutres, gommettes, plumes, paillettes, chutes de tissus ou de papiers colorés, feutrine. Un tube de colle et hop ! - Pour les enfants, ce qui est souvent drôle, c'est d'y ajouter un pot de yaourt retourné pour le nez, un bouchon de bouteille ou un rouleau de papier-toilette. "Rien ne se perd, tout se récupère", non ?

 - J'attache le masque autour de la tête en poinçonnant un trou au centre de chaque côté et j'y accroche un fil élastique ou un ruban.

  1. Avec un foulard et un peu de goût : le masque express

Non je ne vous proposerai pas de découper votre joli foulard en soie. Mais on a tous, au fond d'un tiroir, des chutes de beaux tissus ou d'anciens foulards déchirés, troués ou juste passés de mode et prêts à être recyclés.

 - Si c'est le cas, dans 2 min, votre masque est prêt. Comme avec le jeu du "colin-maillard", je me bande les yeux avec mon foulard.

- Une fois le foulard bien attaché, je pince deux petites barrettes en plastique au niveau de mes yeux. Je détache mon foulard et je viens y découper deux trous au niveau de mes barrettes (et donc pour mes yeux).

 - En prenant un peu plus le temps et pour un peu plus de finesse, je couds le contour des trous avec un fil bien noir pour faire ressortir mes yeux. C'est l'eye-liner du masque !

 - De même, il est possible de customiser encore son masque en y cousant des formes juste avec du fil ou avec des plumes, des perles, et tout ce qui vous passe sous les doigts.

  1. Avec du plâtre et de la patience : un masque sur-mesure​

Bon là, un investissement s'impose : les plaques de plâtre. Mais cette activité émerveille les enfants. Armez-vous d'un partenaire, d'un rouleau de papier toilette, d'une bassine d'eau et de serviettes. C'est parti !

 - Je trempe des bandes de papier-toilette (ou de Sopalin) dans la bassine et je répartis les bandes sur le visage de mon cobaye en évitant les petites narines.

 - Une fois que le visage est bien recouvert et protégé, je passe aux bandes de plâtre. Une trempette et hop, je les dépose par-dessus la couche de papier en faisant bien attention de suivre les courbes et les contours du joli minois en face de moi. Et on n'oublie pas de laisser un trou pour les narines !

 - Pour finir, je réhumidifie légèrement et je lisse l'extérieur du futur masque avec mon doigt.

- Je fais attendre mon bambin sans bouger 10 min, le temps que le masque se solidifie un peu. - Et voilà, je retire enfin le masque (avec douceur), je découpe les bords pour qu'il soit le plus beau et le plus parfait possible. J'enlève le papier à l'intérieur. Il ne reste plus qu'à attendre qu'il soit complètement sec (une bonne demi-journée au moins).

- Le lendemain, on passe à la décoration. Peinture, collages, tout ce que vous voulez.

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut