À Dakar, des riverains mobilisés contre la décharge de Mbeubeuss, véritable "bombe écologique"    Le G5 Sahel réuni en sommet extraordinaire au Niger après le massacre d’Inates    En Algérie, les caricaturistes manifestent sur le papier    Au Soudan, l’ex-président Omar el-Béchir condamné à deux ans de "résidence surveillée" pour corruption    Algérie : A. Tebboune élu président, la rue reste mobilisée    L'hommage du Niger à ses 71 soldats tués à Inates    Abdelmadjid Tebboune, un apparatchik à la tête de l'État algérien    Du lait à l'huile de palme exporté en Afrique de l'Ouest par des industriels européens    L'actu en dessin : les Algériens face à leur destin    Algérie : conspué par la rue, le nouveau président Tebboune "tend la main" aux contestataires    L'Algérie dans l'attente des résultats de sa première présidentielle post-Bouteflika    Edition spéciale élection présidentielle en Algérie    En Libye, le maréchal Haftar lance la "bataille finale" pour le contrôle de Tripoli    Présidentielle en Algérie : une élection sous tension    Présidentielle algérienne : débat télévisé entre les cinq candidats

1ère journée élim. Can 2021 : (CIV-Niger) WALLEME Jean Guy (Coach NIGER) : « J’aurai aimé qu’on prenne un but des 30 mètres sur coup de pied arrêté qu’un penalty litigieux «

WALLEME Jean Guy (Coach NIGER)  et  OUWO Moussa Maazou (Capitaine NIGER) WALLEME Jean Guy (Coach NIGER) et OUWO Moussa Maazou (Capitaine NIGER)

En match comptant pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2021, au Cameroun, les Eléphants de Côte d’Ivoire, logés dans le groupe K, ont battu par la courte marque de 1-0, le Mena du Niger, samedi 16 novembre 2019. Le but de la Cote d’Ivoire a été inscrit  à la 68ème  mn, par Kessié Franck  sur penalty,  suite à une faute de main dans la surface de réparation adverse. Un penalty jugé litigieux par les Nigériens qui se prononcent à la fin de la rencontre.   

WALLEME Jean Guy (Coach NIGER) : « J’aurai aimé qu’on prenne un but des 30 mètres  sur coup de pied arrêté  qu’un penalty litigieux « 

Malgré les commentaires, on est content de ce qu’on a mis en place pendant 3à 4 jours. Il y a une rigueur, il  ya une discipline. On a eu des situations.  Mais quand on est des compétiteurs on ne peut  pas être satisfait de perdre. Le deuxième penalty, écoutez, vous connaissez l’Afrique mieux que moi. .Mais nous n’allons pas nous arrêter sur il a raison ou il a tort. Je suis content de la prestation de  mes garçons, ils ont fait honneur à ce qu’on a mis en place. Ils ont fait honneur  à leur noyau.  Nous sommes des compétiteurs et nous n’allons pas nous satisfaire d’une défaite .Bien évidemment  gagner aurait été le hold-up mais  ce n’est pas le cas et nous allons nous concentrer sur le match contre Madagascar.  Nous devons nous servir de cette défaite pour battre Madagascar chez nous très vite. Mais la  récupération va être différente. On a mis des choses en place, on savait qu’on n’allait pas forcément avoir le ballon, on savait qu’il y avait une addition de talents et d’individualités en face  mais ça reste  le football  et il se joue en équipe. Les ivoiriens étant un peu en doute,  il fallait qu’on joue absolument  en équipe. Ils ont des qualités certainement différentes des nôtres. Mais  on connait parfaitement cette équipe ivoirienne, il n’y avait pas besoin de s‘éterniser sur leur qualité. Je connais particulièrement Serge Aurier que j’ai lancé à Lens  Maintenant, vous avez vu que  c’est sur  un coup de pied que ça s’est joué. Ils ont eu des possibilités  de marquer  mais nous aussi, nous avons eu 2 ou 3 situations qu’on négocie mal.  Bref,  j’aurai aimé qu’on prenne un but des 30 mètres  sur coup de pied arrêté  qu’un penalty litigieux. Nous déçus de n’avoir pas pris un point.

OUWO Moussa Maazou (Capitaine NIGER) : « On a été énormes face à la Côte d’Ivoire »   

On a fait une mise en place pour empêcher les deux demi centre de toucher le ballon .C’était un match  très compliqué pour moi. Mais je suis fier de mon équipe. On a fait un très bon match contre cette belle équipe de la Cote d’Ivoire. Mais mon regret c’est de ne n’avoir mis au fond cette balle que Mohamed Ali me donne. Je dois la mettre en une mais je fais un contrôle de trop. Si je l’avais mis en une, j’avais beaucoup de chance de tromper le gardien. Sinon je suis fier de mes coéquipiers. Ils ont été énormes. C’est la première fois de ma carrière qu’on siffle deux penalties. Mais l’arbitre est un homme et il peut se tromper. Mais c’est oublié.  On a un deuxième match important  à jouer au Niger. On va tout faire pour gagner ce match contre Madagascar  et se qualifier pour cette Can.

 Transcrit par Patricia Lyse       

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut