Afrique de l'Ouest : un plan d'un milliard de dollars pour lutter contre le jihadisme    La Tunisie aux urnes pour élire son président    Élection présidentielle : ces jeunes Tunisiens qui veulent faire entendre leur voix (4/4)    En RD Congo, l'ex-ministre chargé de la lutte contre Ebola placé en garde à vue    Présidentielle en Tunisie : "La Révolution française a pris du temps, la nôtre aussi"    Le Zimbabwe a rendu un dernier hommage au "héros" de l'indépendance Robert Mugabe    Paroles d’électeurs tunisiens : "On vit avec l'espoir que ça puisse changer"    "Les réponses sociales en Tunisie n’ont pas été à la hauteur des attentes"    Les Tunisiens de l'étranger votent pour la présidentielle    Élection présidentielle : les habitants des zones rurales tunisiennes désabusés (3/4)    L'opposant algérien Karim Tabbou placé en détention provisoire    Élection présidentielle : mobiliser les électrices tunisiennes, l'un des enjeux du scrutin (2/4)    Un déraillement de train meurtrier en RD Congo    Xénophobie en Afrique du Sud : arrivée à Lagos des premiers rapatriés nigérians    Disparition de Maurice Audin : ouverture des archives publiques

Athlétisme : Finale de la Diamond League Bruxelles 2019/Ta Lou en bronze

Athlétisme : Finale de la Diamond League Bruxelles 2019/Ta Lou en bronze

Ta Lou Marie Josée, la sprinteuse ivoirienne la plus constante en ce moment,  est innarêtable. Blessée ou à 100% de ses capacités physiques,  la pouliche du coach Koffi Anthony ne rechigne jamais à la tâche et a toujours à cœur de faire retentir l’hymne national de la Côte  d’Ivoire aux différentes compétitions internationales auxquelles elle participe. Depuis le rendez-vous manqué des Jeux olympiques de 2016, à Rio,  où elle avait terminé au pied du podium aux 100 et 200m, Ta Lou Marie Josée a repris du poil de la bête. Et depuis, elle enfile les médailles comme des perles. Pas surprenant puisque  son maitre mot,  c’est le travail rien que le travail.   Ainsi, après avoir obtenu une médaille d’or en 11’09 aux 100 m des 12èmes Jeux Africains à Rabat  en août et une médaille de  bronze dans la douleur  (elle a été victime de crampe)aux 200 m, la meilleure  athlète des onzièmes Jeux Africains de  Brazzaville a tenu son rang aux 100 m féminin  de la finale de la ligue de Diamant 2019, vendredi 6 septembre  dernier,  à Bruxelles. Avec un chrono de 11’08,  Ta Lou Marie Josée a occupé la 3ème marche du podium   comme en 2018.  Elle a été devancée par l'Américaine Asher, 1ère et  la Jamaïcaine Fraser 2e (10'95).Une performance somme toute satisfaisante pour la sprinteuse ivoirienne  qui revient de blessure.

P.L

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut