Charles Blé Goudé : "Je dénonce le harcèlement judiciaire contre l’adversaire politique que je suis"    Au cœur des combats pour Tripoli avec une milice de Misrata    L'ONU accuse la Jordanie, la Turquie et les Émirats d’avoir violé l’embargo sur les armes en Libye    Nil : le barrage de la discorde    Charles Blé Goudé devant la justice ivoirienne    Exclusif - Patrice Talon : "Je souhaite que Boni Yayi rentre au Bénin"    Patrice Talon : "Je souhaite que Boni Yayi rentre au Bénin"    RD Congo : l'ancien chef de guerre Bosco Ntaganda condamné à 30 ans de prison par la CPI    Burkina Faso : au moins 37 morts dans l'attaque d'un convoi d'une société canadienne    Au moins 1 500 enfants libérés d'"écoles de l'horreur" depuis septembre au Nigeria    La France annonce la mort du "deuxième terroriste le plus recherché" au Sahel    Mali : IBK s'adresse à la Nation et appelle à l'union nationale    Guinée : nouveaux heurts entre manifestants et forces de l'ordre

Athlétisme : Finale de la Diamond League Bruxelles 2019/Ta Lou en bronze

Athlétisme : Finale de la Diamond League Bruxelles 2019/Ta Lou en bronze

Ta Lou Marie Josée, la sprinteuse ivoirienne la plus constante en ce moment,  est innarêtable. Blessée ou à 100% de ses capacités physiques,  la pouliche du coach Koffi Anthony ne rechigne jamais à la tâche et a toujours à cœur de faire retentir l’hymne national de la Côte  d’Ivoire aux différentes compétitions internationales auxquelles elle participe. Depuis le rendez-vous manqué des Jeux olympiques de 2016, à Rio,  où elle avait terminé au pied du podium aux 100 et 200m, Ta Lou Marie Josée a repris du poil de la bête. Et depuis, elle enfile les médailles comme des perles. Pas surprenant puisque  son maitre mot,  c’est le travail rien que le travail.   Ainsi, après avoir obtenu une médaille d’or en 11’09 aux 100 m des 12èmes Jeux Africains à Rabat  en août et une médaille de  bronze dans la douleur  (elle a été victime de crampe)aux 200 m, la meilleure  athlète des onzièmes Jeux Africains de  Brazzaville a tenu son rang aux 100 m féminin  de la finale de la ligue de Diamant 2019, vendredi 6 septembre  dernier,  à Bruxelles. Avec un chrono de 11’08,  Ta Lou Marie Josée a occupé la 3ème marche du podium   comme en 2018.  Elle a été devancée par l'Américaine Asher, 1ère et  la Jamaïcaine Fraser 2e (10'95).Une performance somme toute satisfaisante pour la sprinteuse ivoirienne  qui revient de blessure.

P.L

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut