Afrique de l'Ouest : un plan d'un milliard de dollars pour lutter contre le jihadisme    La Tunisie aux urnes pour élire son président    Élection présidentielle : ces jeunes Tunisiens qui veulent faire entendre leur voix (4/4)    En RD Congo, l'ex-ministre chargé de la lutte contre Ebola placé en garde à vue    Présidentielle en Tunisie : "La Révolution française a pris du temps, la nôtre aussi"    Le Zimbabwe a rendu un dernier hommage au "héros" de l'indépendance Robert Mugabe    Paroles d’électeurs tunisiens : "On vit avec l'espoir que ça puisse changer"    "Les réponses sociales en Tunisie n’ont pas été à la hauteur des attentes"    Les Tunisiens de l'étranger votent pour la présidentielle    Élection présidentielle : les habitants des zones rurales tunisiennes désabusés (3/4)    L'opposant algérien Karim Tabbou placé en détention provisoire    Élection présidentielle : mobiliser les électrices tunisiennes, l'un des enjeux du scrutin (2/4)    Un déraillement de train meurtrier en RD Congo    Xénophobie en Afrique du Sud : arrivée à Lagos des premiers rapatriés nigérians    Disparition de Maurice Audin : ouverture des archives publiques

Football/ Jean-Michaël Seri attaque Nice pour escroquerie

Football/ Jean-Michaël Seri attaque Nice pour escroquerie

Transféré de Nice à Fulham en 2018, Jean-Michaël Seri estime avoir été escroqué par le Gym et a porté plainte contre son ancien club.

Ce lundi, Nice-Matin publie un communiqué des avocats de Jean-Michaël Seri. L’ancien milieu de terrain de Nice, qui évolue à Galatasaray depuis le début de la saison, vient de porter plainte contre l’OGCN. Il accuse son ancien club d’escroquerie. Ses avocats expliquent en effet que le transfert de leur client, à l’été 2018 à Fulham, a été « grossièrement sous-évalué » par les dirigeants niçois, qui avaient vendu Seri 12 millions d’euros. Pour appuyer leur propos, ils citent des études évaluant à l’époque le milieu de terrain à plus de 20 M€, et s’interrogent sur le fait que son coéquipier Maxime Le Marchand ait été vendu à Fulham pour un prix équivalent au sien. En quoi le montant de son transfert pose-t-il un problème au footballeur ivoirien ? Parce qu’il estime avoir été privé d’une partie de la prime calculée sur son transfert.

A Nice, on juge le dossier Seri « grossier »

Selon l’entourage du joueur, le manque à gagner atteindrait 700 000 euros. Du côté de Nice, on s’indigne par les attaques de Jean-Michaël Seri. Revenu aux affaires il y a quelques jours, Julien Fournier juge ce dossier « tellement grossier », dans des propos rapportés par l’AFP. Le directeur général du Gym indique la commission juridique de la LFP et la commission d’appel de la FFF « ont classé le dossier sans suite », et ajoute que le joueur et ses avocats connaissaient le montant du transfert et de la prime de transfert le jour de sa signature en Angleterre, il y a un an. La trêve internationale de Julien Fournier est en tout cas bien chargée, lui qui a dû reprendre ses marques au sein du club, et qui tente de recoller les morceaux avec Patrick Vieira, avec lequel les relations restent tendues selon un article publié par Nice-Matin ce lundi.

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut