Afrique de l'Ouest : un plan d'un milliard de dollars pour lutter contre le jihadisme    La Tunisie aux urnes pour élire son président    Élection présidentielle : ces jeunes Tunisiens qui veulent faire entendre leur voix (4/4)    En RD Congo, l'ex-ministre chargé de la lutte contre Ebola placé en garde à vue    Présidentielle en Tunisie : "La Révolution française a pris du temps, la nôtre aussi"    Le Zimbabwe a rendu un dernier hommage au "héros" de l'indépendance Robert Mugabe    Paroles d’électeurs tunisiens : "On vit avec l'espoir que ça puisse changer"    "Les réponses sociales en Tunisie n’ont pas été à la hauteur des attentes"    Les Tunisiens de l'étranger votent pour la présidentielle    Élection présidentielle : les habitants des zones rurales tunisiennes désabusés (3/4)    L'opposant algérien Karim Tabbou placé en détention provisoire    Élection présidentielle : mobiliser les électrices tunisiennes, l'un des enjeux du scrutin (2/4)    Un déraillement de train meurtrier en RD Congo    Xénophobie en Afrique du Sud : arrivée à Lagos des premiers rapatriés nigérians    Disparition de Maurice Audin : ouverture des archives publiques

60ème championnat du monde Senior de jeu de dames Yamoussoukro 2019/ Le financement toujours attendu

Le président de la Fédération ivoirienne de Jeu de Dames (Fijd) Goué Bi Basileen compagnie de Jérôme Djé,, lors de la conférence de lancement Le président de la Fédération ivoirienne de Jeu de Dames (Fijd) Goué Bi Basileen compagnie de Jérôme Djé,, lors de la conférence de lancement

La 60ème édition du championnat du monde Senior  de jeu de Dames aura lieu du 15 septembre au 3 octobre 2019 à Yamoussoukro notamment à HP Resort. A quelques jours du début de la compétition, les préparatifs vont bon train. Mais  la grande équation reste le financement qui tarde.  Malgré les démarches entreprises par le président  de la Fédération ivoirienne de Jeu de Dames (Fijd) Goué Bi Basile, le comité d’organisation peine à boucler le budget qui est  d’environ 52 millions de Fcfa. Pour cause,  les sponsors sont toujours à la traine de même que la manne financière de l’Etat. Et pourtant,  ce troisième grand rendez-vous en Afrique et le  deuxième  en terre ivoirienne après 1996, pourrait contribuer au rayonnement  du pays  du président de la République Alassane Ouattara qui aspire à l’émergence à l’horizon 2020. En effet, outre les atouts touristiques qu’offre Yamoussoukro,  la capitale  verte,  le président actuel de la Fédération mondiale des Jeux de Dames  Janek Maggi, ministre de l’administration territoriale de l’Estonie est annoncé à cette compétition qui verra la participation de 20 joueurs venus de l’Afrique, de l’Asie, de l’Amérique et de l’Europe.  Plus précisément de la  Côte d’Ivoire, du Mali, du Cameroun, du Sénégal, du Belarus,  de la Lettonie, de la Russie,  de la Chine, du Suriname, du Brésil, de la Mongolie et des Pays Bas. Les participants qui arrivent des quatre coins du monde fouleront le sol ivoirien  à partir du 12 septembre quand  le président mondial, Janek Maggi arrive le 13 septembre prochain. Une sommité mondiale, à qui il faudra montrer une belle image de la Côte d’Ivoire qui accueille l’événement. Et cela passe par le décaissement des fonds qui permettront au comité d’organisation d’offrir le meilleur. Vivement donc que la tutelle et les sponsors se hâtent pour ne pas gâcher la fête. Il y va de l’image de la Côte d’Ivoire si chère au président Alassane Ouattara.  

Patricia Lyse

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut