Le roi Mohammed VI gracie Hajar Raissouni, la journaliste condamnée pour avortement illégal    La diaspora africaine, un nouvel État ?    Sommet africain sur le climat : "Au Tchad, on enregistre déjà 48°C à l’ombre"    Élections au Mozambique : le nouvel eldorado africain du gaz (3/3)    L'Égypte voit descendre dans la rue "les enfants de la révolution de 2011"    Élections au Mozambique : une campagne d'une violence inédite (2/3)    L'analyse de notre correspondant Karim Yahiaoui à Tunis    Élections au Mozambique : des ONG musulmanes au chevet de la population (1/3)    Présidentielle en Tunisie : l'austère Kaïs Saïed porté au sommet de l'État    Kaïs Saïed donné gagnant de la présidentielle tunisienne, revivez la soirée électorale    Sans enthousiasme, les Tunisiens votent pour la troisième fois en un mois    Présidentielle en Tunisie : un concours de cuisine incite les femmes des zones rurales à voter    Attaque meurtrière contre une mosquée dans le nord du Burkina Faso    Le Nobel de la paix à l'Éthiopien Abiy Ahmed : un "encouragement" prématuré ?

Huitièmes de finale Can 2019 /Surpris par le Bénin, bye-bye Renard et au Maroc

Huitièmes de finale Can 2019 /Surpris par le Bénin,  bye-bye Renard et au Maroc

Il ya une véritable  révolution au niveau du football africain. Si les Lions de l’Atlas du Maroc, coachés par Hervé Renard ne le savaient pas, ils viennent de l’appendre à  leurs dépens. Surpris ce 5 juillet 2019, en huitième de finale de la coupe d’Afrique des nations 2019 qui se déroule en Egypte par le Bénin de Michel Dussuyer qui jusqu’ici réalise un sans-faute . Alors que les Ecureuils du Bénin avaient ouvert le score, ils se sont vus rattraper par les Marocains qui rétablissent la parité. Temps règlementaire 1-1. Les deux équipes sont à égalité à l’issue des prolongations. A l’épreuve fatidique des tirs au but, les Béninois se montrent plus adroits et s’imposent 4 tab1. A la surprise générale,  ils boutent hors compétition  le Maroc et s’invitent en quarts. Bravo aux Ecureuils qui ont joué sans complexe devant une équipe marocaine pourtant favorite au début de la compétition. Bye-bye Renard et au Maroc.

 Patricia Lyse

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut