Ebola déclarée "urgence" sanitaire mondiale par l'OMS    Militaires et chefs de la contestation s'entendent sur un accord au Soudan    Mort de Johnny Clegg, symbole de la lutte anti-apartheid    Le patient atteint d'Ebola à Goma, en RD Congo, est décédé    La faim continue de progresser dans le monde    Pour le chef de la diplomatie malienne, "la principale menace est la menace terroriste"    L'ex-président Jacob Zuma prié de s'expliquer devant une commission anticorruption    Un premier cas d'Ebola confirmé à Goma en RD Congo    CAN-2019 : les Lions du Sénégal défiés par la Tunisie en demi-finale    Khartoum, Madani, Port-Soudan... rendent hommage aux manifestants tués    En Somalie, le bilan de l’attaque d'un hôtel de Kismayo s'alourdit    En Somalie, les Shebab revendiquent une attaque contre un hôtel de la côte    Nouveau vendredi de mobilisation en Algérie, à l'heure du vide constitutionnel    L’Érythrée ou l'intimidation sans frontières    Mariam, esclave sexuelle : "Son bourreau libyen ne risque rien"

Huitièmes de finale Can 2019 /Surpris par le Bénin, bye-bye Renard et au Maroc

Huitièmes de finale Can 2019 /Surpris par le Bénin,  bye-bye Renard et au Maroc

Il ya une véritable  révolution au niveau du football africain. Si les Lions de l’Atlas du Maroc, coachés par Hervé Renard ne le savaient pas, ils viennent de l’appendre à  leurs dépens. Surpris ce 5 juillet 2019, en huitième de finale de la coupe d’Afrique des nations 2019 qui se déroule en Egypte par le Bénin de Michel Dussuyer qui jusqu’ici réalise un sans-faute . Alors que les Ecureuils du Bénin avaient ouvert le score, ils se sont vus rattraper par les Marocains qui rétablissent la parité. Temps règlementaire 1-1. Les deux équipes sont à égalité à l’issue des prolongations. A l’épreuve fatidique des tirs au but, les Béninois se montrent plus adroits et s’imposent 4 tab1. A la surprise générale,  ils boutent hors compétition  le Maroc et s’invitent en quarts. Bravo aux Ecureuils qui ont joué sans complexe devant une équipe marocaine pourtant favorite au début de la compétition. Bye-bye Renard et au Maroc.

 Patricia Lyse

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut