En Tunisie, un code électoral "taillé sur mesure pour éliminer certains candidats"    Journée mondiale des réfugiés : "Quand je joue au foot, je me sens grand"    Bénin : mesures coercitives à l'encontre de l'ancien président Thomas Boni Yayi    Soudan : la procureure de la CPI demande qu’Omar el-Béchir soit maintenant remis à La Haye    Premières inculpations pour le massacre de Garissa en 2015 au Kenya    À cinq mois de la présidentielle, la Tunisie durcit le code électoral    L'analyse de notre correspondante à Bamako    Des dizaines de morts dans de nouvelles attaques dans le centre du Mali    L'économie, enjeu du scrutin présidentiel mauritanien    Au Soudan, les lutteurs de retour sur le ring malgré les violences    L'ONU demande une enquête indépendante sur la mort de Mohamed Morsi    Bénin : retour au calme à Tchaourou    L'ex-président égyptien Mohamed Morsi meurt après un malaise au tribunal    Un attentat attribué à Boko Haram fait plusieurs dizaines de morts au Nigeria    Présidentielle en Mauritanie : les Haratines, descendants d'esclaves toujours discriminés

Fédération Ivoirienne de Tennis de table : Assemblée générale extraordinaire/ Le bureau obtient le quitus

Le président de la Fitt, Nzi Michel, ses deux vice-présidents Alfred Karou et Mambo Annick en compagnie de Djaco Emile, représentant le ministère des Sports Le président de la Fitt, Nzi Michel, ses deux vice-présidents Alfred Karou et Mambo Annick en compagnie de Djaco Emile, représentant le ministère des Sports

 La Fédération ivoirienne de Tennis de table (Fitt) dirigée par Nzi Michel a tenu son assemblée générale extraordinaire ce samedi 18 mai 2019, au siège de ladite fédération sis aux II Plateaux. C’était en présence de Djaco Emile, représentant le ministère des sports et de 9 présidents de clubs sur 12.  Cette  assemblée, au dire du président Nzi Michel, leur a permis  de faire le bilan de l’année 2018. « Nous avons  dû prendre un peu de retard parce qu’il y avait un certain nombre de choses qui n’étaient pas encore prêtes. Il était donc  important  qu’à quelques trois mois de l’Assemblée générale élective, nous puissions faire cette Assemblée générale extraordinaire maintenant    puisque là-bas aussi il va falloir faire le bilan de tout notre mandat »,  a indiqué le président. Du Rapport moral et des activités, il ressort que de Février à Décembre 2018,  la fédération ivoirienne de tennis a organisé plusieurs activités au plan national. Il s’agit entre autres des  championnats  Poussins, Poussines, Benjamins, Benjamines, Minimes filles, Minimes garçons, Cadets, Cadettes, Juniors filles garçons, Seniors Messieurs et Dames , Double Juniors et Seniors Messieurs, la Coupe nationale , les finales nationales  et plusieurs tournois.  Au titre des compétitions internationales, la Côte d’Ivoire a pris part au  Circuit           mondial cadet et juniors, au      Championnat              D’Afrique     cadets              et         juniors ainsi que  Seniors           et         vétérans. Parlant du bilan technique qui concernait la préparation et la participation des pongistes ivoiriens aux compétitions nationales et internationales, le Directeur technique national  Coulibaly Papa Lamine, tout en livrant le nom des vainqueurs du championnat national, n’a pas manqué de faire le classement par équipe. Il ressort donc que le Centre de formation Koumassi Tennis de Table  Club (CFKTTC) est 1er avec 6 trophées.  Même s’il ressort du bilan financier que le solde de la Fédération est négatif, tous ont reconnu que des efforts ont été faits pour mener à bien toutes les activités auxquelles la Côte d’Ivoire s’est engagée surtout au niveau de l’organisation du circuit mondial et du championnat d’Afrique qui a généré un dépassement de 5 millions  sur  les 50 000 000Fcfa reçus du ministère . Mais pour Fattoh Charles Elleingand, commissaire aux comptes,  c’est une expérience qu’il faudra capitaliser.   « Pour l’année 2018, on a vu qu’énormément de frais ont été engagés pour le circuit mondial et le championnat d’Afrique .Ce  sont des frais engagés par le ministère qui sont passés dans des rubriques que la Fédération n’a pas géré. Mais  cela a permis à la fédération de voir quelle organisation il y a dans les compétitions internationales qui ne peuvent se faire sans l’apport des sponsors. C’est un vécu qui sera un acquis pour la fédération .A la longue donc, si la fédération veut organiser une telle compétition, les acquis financiers doivent être  présents. Tout ne doit pas reposer sur le ministère des sports.  Toutefois, en  tant que commissaire aux compte,  je note qu’il il y a une amélioration dans la gestion de la fédération par rapport à celle du précédent président. Quand je demande les preuves, on me produit  les factures, les reçus. Ce qui me permet de faire facilement mon travail et  vous constatez qu’il n’y a pas de palabre sur ces choses-là », a-t-il précisé. Après la lecture du rapport moral, technique et financier,  l’assemblée a  accordé par 6 voix pour  sur 9,  2 contre et 1 neutre  son quitus à l’actuel bureau pour sa gestion 2018. A l’issue de  cette assemblée,  le président de la Fédération ivoirienne de tennis de table (FITT) a déclaré que ça été un plaisir pour lui de présider  cette rencontre .Pour lui,  tout ce qu’on fait dans la vie peut ne pas être sanctionné par un succès mais tout ce qui compte c’est la volonté .Malheureusement les hommes ne regardent que les résultats et oublient très souvent tous les moyens humains et matériels qu’on met en œuvre pour arriver à ces résultats. « Je pense que nous avons travaillé utilement au cours de cette année 2018. Nous sommes à deux mois de la fin de notre mandat et je voudrais sincèrement remercier M.Niéré  qui a ouvert mers yeux sur un certain nombre de choses qui étaient et dont nous n’avions pas l’habitude de prendre en compte .On va les prendre en compte parce que nous allons aller vers une assemblée générale élective où on doit présenter les choses de façon claire sans qu’il n’y ait une volonté de vouloir dissimuler une information », a-t-il conclu.  Pour Djaco Emile représentant le ministère des sports, cette assemblée générale s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. « Cette Assemblée générale extraordinaire bilan s’est passée dans une atmosphère de famille. Tout le monde a eu à donner son avis sur le bilan moral et financier. Au sortir,  tous les acteurs ont  parlé d’’une même voix. Ce qui me réconforte et je transmettrai fidèlement cela à la tutelle », a-t-il déclaré.  Avant donc l’assemblée générale élective, la  fédération  ivoirienne de tennis de table a retrouvé sa quiétude.   

Affia Marie

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut