Mort de Johnny Clegg, symbole de la lutte anti-apartheid    Le patient atteint d'Ebola à Goma, en RD Congo, est décédé    La faim continue de progresser dans le monde    Pour le chef de la diplomatie malienne, "la principale menace est la menace terroriste"    L'ex-président Jacob Zuma prié de s'expliquer devant une commission anticorruption    Un premier cas d'Ebola confirmé à Goma en RD Congo    CAN-2019 : les Lions du Sénégal défiés par la Tunisie en demi-finale    Khartoum, Madani, Port-Soudan... rendent hommage aux manifestants tués    En Somalie, le bilan de l’attaque d'un hôtel de Kismayo s'alourdit    En Somalie, les Shebab revendiquent une attaque contre un hôtel de la côte    Nouveau vendredi de mobilisation en Algérie, à l'heure du vide constitutionnel    L’Érythrée ou l'intimidation sans frontières    Mariam, esclave sexuelle : "Son bourreau libyen ne risque rien"    Au Soudan, l'armée affirme avoir déjoué une "tentative de coup d’État"    Tripoli exige des explications sur les missiles français trouvés en possession du maréchal Haftar

Signature de convention entre la CAA et le centre de développement de l’Athlétisme égyptien/Hamad Kalkaba : « C’est à nous de nous organiser pour accroitre la présence de l’Afrique sur les podiums mondiaux »

Le président de la Confédération africaine d'Athlétisme  Hamad Kalkaba et le directeur général du Centre Africain de développement de l'athlétisme Hamdi Abderrahim  Le président de la Confédération africaine d'Athlétisme Hamad Kalkaba et le directeur général du Centre Africain de développement de l'athlétisme Hamdi Abderrahim infosivoir

En marge des championnats d’Afrique d’Athlétisme U18 et U20 qui se déroulent actuellement à Abidjan,  la Confédération africaine d’athlétisme (CAA) et le Centre africain de developpement de l’athlétisme ont signé une convention pour   l’amélioration des performances des athlètes Africains dans les disciplines où ils n’existent pas    mercredi 17 avril 2017, à la salle de conférence du stade Félix Houphouët-Boigny . Avant la signature de la convention , le président de la Confédération Africaine d’Athlétisme, Hamad Kalkaba a présenté le bien-fondé de ce partenariat.  « Nous avons entrepris de mettre en place un certain nombre de centres de formation à l’endroit des officiels,  des entraineurs et autres intervenants dans la promotion de l’athlétisme d’un côté et de l’autre côté d’améliorer la performance des athlètes. Ces centres appartiennent à la Confédération africaine d’athlétisme mais nous avons identifié sur le continent des centres  qui ne nous appartiennent pas mais avec lesquels nous pouvons collaborer. Nous  avons également décidé de conclure des partenariats avec des Universités pour que nos athlètes tout en s’entrainant pour les compétitions sportives puissent aller suffisament à l’école dans la perspective de leur garantir  une reconversion sociale viable après leur carrière sportive. C’est donc dans cette logique de promotion de notre sport que nous avons identifié en Egypte un centre qui est specialisé dans le lancer.Vous savez qu’avant que le Kenya ne découvre  Julius Yego pour devenir champion du monde de javelot ,   nous n’existions pas dans cette discipline tout comme nous n’existons pas en marteau et en disque.Donc , nous devons faire l’effort d’exister là bas et aspirer à la plus haute marche du podium.Mais, il faut mettre en place des  conditions d’entrainement viables.Nous voulons également exister au saut à la perche , au saut en hauteur ,  dans toutes les disciplines. Au sprint, la Côte d’Ivoire a demontré qu’il n’y a pas que les Américaines qui peuvent être leaders .Le record du monde battu aux Jeux Olympiques par Eliud Kipchoge montre bien que l’Afrique a tout le potentiel. C’est à nous de nous organiser pour accroitre la présence de l’Afrique sur les podiums mondiaux.L’acte que nous posons aujourd’hui n’a l’air de rien mais plus tard, vous verrez qu’il a pu promouvoir l’honneur de l’Afrique », a indiqué le président de la CAA Hamad Kalkaba.Le Directeur général du centre africain de developpement de l’athlétisme  d’Egypte Hamdi Abderrahim  s’est dit satisfait de l’aboutissement de ce rêve qu’il a nourri depuis de longues années. « Je voudrais remercier le président Kalkaba.Il s’agit d’un rêve que nous avons nourri depuis des années. Il ya eu des échecs mais aujourd’hui grâce à l’action du président de la CAA  assisté  de ses collaborateurs Aziz Daouda et Lamine Faty, ce rêve est en train de devenir une  réalité pour l’avenir de l’athlétisme .En Egypte,  nous avons cette tradition de lancer de marteau et autres. C’est pour cela que nous avons voulu créer ce centre-là pour un début.  Et j’espère que  pour les pays Africains qui y enverront leurs athlètes et leurs entraineurs , le succès sera au bout de l’effort avec des médailles », a-t-il conclu.Après la signature de convention, les deux parties ont procédé à l’echange des parapheurs , gage de leur partenariat pour le rayonnement mondial de l’athlétisme africain.

Affia Marie

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut