À l'Élysée, Haftar affirme que les conditions d'un cessez-le-feu en Libye ne sont pas réunies    En Centrafrique, le massacre de 26 civils menace l'accord de paix    Cyril Ramaphosa réélu président de la République en Afrique du Sud    RD Congo : Sylvestre Ilunga Ilunkamba, un Premier ministre de consensus    Libye : les combats s’intensifient au sud de Tripoli, l'ONU redoute une "longue" guerre    Une religieuse franco-espagnole assassinée en Centrafrique    En Algérie, étudiants et enseignants dans la rue contre "un État militaire"    RD Congo : la dépouille d'Étienne Tshisekedi sera rapatriée à Kinshasa    Tunisie : l'expert de l'ONU arrêté pour "espionnage" remis en liberté provisoire    "La Guinée représente la première nationalité parmi les mineurs non accompagnés en France"    Les Malawites se rendent aux urnes sur fond de lutte contre la corruption    Au Soudan, les négociations sur la transition s'achèvent sans accord    République Démocratique du Congo : Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Premier ministre    Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé Premier ministre de la RD Congo    En Algérie, le chef de l'armée appelle au respect du calendrier de la présidentielle

Athlétisme : Compétition mixte armée, civile, scolaire et universitaire/ 600 athlètes attendus samedi prochain au Champroux

Poda Siè Directeur Technique national de la Fédération ivoirienne d'athlètisme Poda Siè Directeur Technique national de la Fédération ivoirienne d'athlètisme

 Remis au goût du  jour  le 17 mars 2018 après plusieurs années de disette,  la  Fédération ivoirienne d’Athlétisme dirigée par Kouadio Kouamé Jeannot organise le samedi 9 mars 2019, au stade Champroux de Marcory,  la deuxième édition de la  compétition mixte  qui va réunir  500 à 600 athlètes de l’armée,  de la vie civile,  du scolaire et universitaires  toutes catégories confondues. Une manière  de faire la promotion des jeunes   au dire du Directeur technique National Poda Siè qui a animé  une conférence de presse  ce mardi 5 mars, au siège de la fédération sis au stade Félix Houphouët-Boigny. Selon lui,  cette activité  a pour objectif  de refaire les catégories jeunes  notamment juniors  où la Côte d’Ivoire est pauvre en athlète et de créer une fraternité entre les différents corps qui vont se frotter. Elle vise aussi à permettre aux athlètes ivoiriens de se préparer avant les championnats d’Afrique U 18- U20 qui se dérouleront du 15  au 20 avril  prochain à Abidjan, les Jeux Africains au Maroc et le championnat du monde à Doha afin d’atteindre les objectifs de l’année. Le classement de cette compétition, au dire du conférencier, ne se fera pas  par catégorie mais au point. «  Quand nous avons 9 équipes par exemple,  le 1er va avoir 9 points +1 pour son équipe, le 2ème 9 points -1 ainsi de suite. A la fin on va cumuler le nombre de points pour  pouvoir dire que telle équipe a gagné.  C’est donc une compétition aux points mais nous allons tenir compte de certains paramètres. Par exemple on ne pas obliger un enfant qui a 16 ans à lancer un poids  d’un adulte. Nous allons encadrer la compétition pour que les choses puissent bien se passer » , a précisé le Dtn, qui révèle que ce  sont les meilleurs des différents corps qui vont prendre part à cette compétition qui aura au tableau des épreuves, le 100, 200, 400, 800 m , 3000 m steeples,  le lancer de poids, le triple saut ,  le saut en hauteur et le saut en longueur. Les athlètes de l’armée ont été sélectionnés par le DGA  Yao Bernard,  Koné Oumar s’est chargé de la sélection des civils, Saré Aboulaye  Dtn adjoint du Scolaire et Konan Thierry  et Kra Alain des étudiants. A noter qu’après cette compétition, il y aura le 16 mars prochains les interligues.  Comme on peut le constater, la Fédération ivoirienne d’athlétisme est en train de dérouler son programme d’activités 2019, qui va leur permettre, a n’en point douter, de glaner des lauriers pour la Côte d’Ivoire.

 Affia Marie

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut