Le Kenya vote pour élire un nouveau président    Mali : plusieurs morts dans une attaque jihadiste à Tessit    La justice marocaine favorable à l'extradition du Français Sébastien Raoult aux États-Unis    Tchad : la junte signe un accord avec des factions rebelles et lance un dialogue national    Kandy Guira, la voix du Burkina électro-pop qui défend le vivre-ensemble    Présidentielle au Kenya : l'heure du bilan pour Uhuru Kenyatta    Côte d'Ivoire : les ex-présidents Bédié et Gbagbo absents de la fête de l'indépendance    Diplomatie américaine : Antony Blinken en Afrique pour contrer l'influence russe    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara gracie l'ancien président Laurent Gbagbo    Présidentielle au Kenya : fin d'une campagne dominée par la crise économique    La région du Mont Kenya au cœur de la campagne présidentielle    Pour la RD Congo, "les dénégations du Rwanda ne valent plus rien" après le rapport de l'ONU    Pour Rached Ghannouchi, le référendum constitutionnel en Tunisie est "un échec"    Mali : l'ONU accuse des soldats maliens et "blancs" d'être impliqués dans la mort de 33 civils    Législatives au Sénégal : le camp présidentiel perd sa majorité absolue

Sport

Cameroun-Affaire Fécafoot / le Tas reporte le verdict au 30 août

L’affaire Pierre Ndjili et consorts contre la Fécafoot au sujet du dernier processus électoral était sur la table des juges du Tas ce jeudi.

Samuel Eto’o demeure président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Ses adversaires vont devoir patienter encore un mois avant d’espérer voir leur rêve se réaliser ou non. En effet, attendu ce jeudi, le verdict du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a été reporté au 31 août. C’est la troisième fois que le Tribunal Arbitral du Sport reporte sa décision dans cette affaire.  Mais cette fois, Me Delphine Deschenaux-Rochat, conseillère en charge de la présente procédure, n’a pas communiqué les raisons du report. N’ayant pas pu s’attendre avec l’ancien « Pichichi » de la Liga et son Comité exécutif, une petite frange des membres de l’Assemblée générale de 2009 de la Fécafoot avait porté l’affaire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Attendu ce 30 juillet 2022, le verdict de ce dernier a été reporté au 31 août prochain.

Match de Gala du 6 août prochain/ Le président de l’Académie El Schaddaï remet une tasse magique au Maire de Songon

En prélude du match de gala du 6 Août prochain, le maire de la commune de SONGON a rencontré le vendredi 22 juillet 2022 le président du comité d'organisation du gala de football du 6 Août prochain à SONGON. Au cours de cette rencontre, Monsieur Agbo Cyprien président de l'académie EL Schaddai  a remis une tasse magique  EL Schaddai my life au Maire de la commune de SONGON ÉRIC N'koumo  Mobio.  Il faut rappeler que deux rencontres des catégories U15 et U18  sont au menu de cette journée. Dans la catégorie U15, l’Académie EL Schaddai  sera  aux prises  avec Fréro FC d’une part quand d’autre part l’Académie EL Schaddaï rencontrera l’Association Sportive de Yopougon chez  les U18.  Plusieurs invités et non des moindres sont attendus à ce match de gala  prévu le 6 août prochain.

P.L

Championnat d’Afrique de taekwondo Senior 2022/Cissé Cheick : ‘’Le plus important était de prendre le maximum de points’’

 Parmi les  grandes figures du taekwondo africain  attendues à Kigali lors du championnat d’Afrique Senior 2022 qui s’est déroulé du 14 au 17 juillet dernier,   Cissé Cheick Sallah  (-87 kg) est celui qui a eu  le plus d’impact sur la compétition malgré  sa médaille d’argent. A l’issue de la compétition, il a été interviewé par la télévision rwandaise  qui estime qu’il part de Kigali avec le sentiment du devoir accompli.

«  C’était un très bon championnat. On a profité  avec un très bon niveau. Or repart avec la médaille d’argent mais comme je l’ai dit, le plus  important était de prendre le maximum de points pour  essayer de se qualifier directement pour   les Jeux Olympiques de Paris 2024. Ça a été fait. On a pris le maximum de points. On  repart et on se remettra au travail pour les compétitions  à venir » a-t-il déclaré au micro du confrère rwandais.

 Patricia Lyse avec TV Rwanda

Championnat du monde d'athlétisme Oregon 2022 / Ta Lou Marie Josée forfait au 200m suite à une douleur à l’épaule

 Le championnat du monde d'athlétisme à Hayward Field, à Eugene, Oregon a pris fin dimanche 17 juillet 2022 pour l’Ivoirienne Ta Lou Marie Josée. Qualifiée pour la finale féminine du 100 m,  la sprinteuse ivoirienne a terminé à  la 7e place en 10.93.  Cette contreperformance, selon l’athlète qui fait la confidence sur sa page Facebook, s’explique par une inflammation qu’elle a à l’épaule  gauche depuis avril. Ce qui l’a contraint à jeter l’éponge pour a suite de la compétition.  La fleche ivoirienne ne sera donc pas alignée aux 200m.  Malgré tout, elle reste optimiste pour la suite de sa carrière car selon elle, elle a réalisé son meilleur   temps  à Eugene.  « Depuis avril j’ai une inflammation à l’épaule gauche qui ne me permet pas d’être à mon meilleur niveau alors être ici, au championnat du monde et faire la finale cette année pour moi est une victoire. J’ai eu à faire 3 courses en dessous de 11s et mon meilleur temps de la saison. Le meilleur est à venir, je ne suis pas inquiète du tout, car je sais que je suis au bon endroit avec l’équipe qu’il me faut », a écrit la flèche ivoirienne sur sa page Facebook. Elle a terminé en remerciant l’équipe médicale qui depuis avril œuvre à ce qu’elle soit à 100%, son sponsor, son coach et la Fédération ivoirienne d’Athlétisme pour son soutien et son aide.  Pour rappel, le finale du 100m  féminin a été remporté par un trio jamaïcain.  La médaille d’or a été remportée par  l’inusable Shelly-Ann Fraser-Pryce (10.70) quand Shericka Jackson (10,73) a remporté la médaille d'argent et la championne olympique Elaine Thompson-Herah (10,81) a complété le podium vert-noir-jaune à Hayward Field. Après le forfait de Marie Josée Ta LOU  au 200 m Jessika Gbaï  s’est qualifiée pour la demi-finale ce mardi quand  Maboundou Koné est  éliminée.  

 Patricia Lyse

 

 

Championnats d’Afrique de Taekwondo Senior 2022 /Gbagbi Ruth et Kobenan Aaron étincelants d’or

 Présente dans la capitale rwandaise, Kigali  pour prendre part aux championnats d’Afrique de Taekwondo Senior 2022, l’équipe nationale ivoirienne   de taekwondo   qui a effectué le déplacement  avec 13 athlètes  fait honneur au pays. Au terme  de la compétition  hier dimanche, la Côte d’Ivoire  avec 7 médailles dont   2 d’or, 3 d‘argent  et 2 bronze occupe la 3ème place sur 36 pays   derrière le Maroc, 8 médailles d’or, 3 d’argent  et 4 bronze et  l’Egypte qui occupe la 2e  marche du podium.  Constante dans l’effort, Gbagbi Ruth, double médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Rio 2016  et Tokyo 2021, a arraché samedi dernier  la médaille d’or dans la catégorie féminine des-67KG.Avec elle, Kobenan Aaron a   été aussi étincelant  en enlevant la médaille d’or  chez les -68 kg masculin.  Entré en compétition hier,  Cissé Cheick Sallah (-87kg)  a chuté en finale, se contentant du métal argent  de même que Traoré Aminata Charlène  qui est vice-championne d’Afrique  dans la catégorie des +73Kg féminin  et Ibo Koumba (-62kg) . Le capitaine des Eléphants, Gbané Seydou n’est pas allé au bout. Le tireur ivoirien a été éliminé au stade des ¼ de finale des  -de 90 KG hommes. Issa Diakité et Cissé Mariama ont obtenu le bronze .Une performance somme toute satisfaisante pour la Cote d’Ivoire qui dirige allègrement vers ses objectifs  de Paris 2024

Patricia Lyse     

Invité du 8e numéro des Rendez-vous la Cjsrpci/ Allou Honoré, Président de la FIL déballe ses objectifs pour Paris 2024 et Dakar 2026

 Invité  du 8e numéro des Rendez-vous  de la Conférence des journalistes sportifs des radios privées de Côte d’Ivoire (CJSRPCI), Allou Honoré, président de la Fédération ivoirienne de Lutte (FIL) qui était accompagné   par son homologue Français Lionel Lacaze s’est prononcé, lundi dernier, au studio  François Albert Amichia de la Radio Treichville sur le thème « Lutte ivoirienne, défi et enjeux  d’une qualification pour les Jeux Olympiques Paris 2024 ». Pour lui, l’objectif est clair, qualifier au moins 4 athlètes pour  ce rendez-vous de l’olympisme.  Pendant 90 minutes, le président de la Fédération ivoirienne de lutte (FIL) a fait  l’Etat des lieux de la Fédération. Une fédération  désormais rassemblée depuis l’avènement du président Allou Honoré à la tête de la Fédération en Novembre 2019, et  qui a fait de la promotion de la lutte son cheval de bataille avec son extension  dans  des villes de l’intérieur notamment  dans le civil, le scolaire et l’armée. L’environnement  est donc propice  pour préparer  les Jeux olympiques de 2024 à Paris et surtout les jeux de la jeunesse à Dakar en 2026. Pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, le président de la Fédération ivoirienne de lutte s’est assigné comme objectifs de  qualifier au moins 4 athlètes dont 2, Manouan Ulrich et Amy  sont presqu’assurés d’y être. Outre les compétitions nationales, le président Allou Honoré compte organiser des stages et séminaires de formation à l’intention des cadres.

 «  Nous revendiquons plus de 500 entraîneurs et arbitres formés  sur le territoire national, nous revendiquons plus de 400 enseignants formés d'où notre présence à l'école pour ce qui concerne la lutte des jeunes. Nous revendiquons plus d'une trentaine de médaille lors de grands événements sportifs, je veux dire  lors des jeux de la francophonie 2017, des jeux africains et des championnats d’Afrique. Par exemple nous revenons d’ El Jadida avec 6 médailles (1 en or, 3 en argent et 2 en bronze) des jeux africains, au Maroc en 2019. La lutte fait partie des trois meilleures disciplines en thème de médailles glanées », a-t-il révélé. Des performances qui n’ont pas laissé indifférent le président de la Fédération Française de Lutte, Lionel Lacaze  qui a signé hier un partenariat avec son homologue ivoirien. Un partenariat gagnant- gagnant  qui va permettre de hisser hauts  les drapeaux ivoiriens  et français  dans les grandes compétitions à venir.

D’entrée, le directeur de la Radio Treichville, Fofié Ibrahim a souhaité la bienvenue aux membres de la conférence quand,  au terme de l’émission,  Aimé Guéhi, au nom de la CJSRPCI  a remercié les invités.  

 Patricia Lyse

S'abonner à ce flux RSS