Gabon : dans la presse et devant la justice, l’état de santé d’Ali Bongo fait toujours polémique    En perte de vitesse, le G5 Sahel s’invite au sommet du G7    Arrestation de Nabil Karoui, candidat à l'élection présidentielle en Tunisie    Arrestation de Nabil Karoui, candidat à l'élection présidentielle en Tunisie    Cinq morts en Algérie lors d'une bousculade avant un concert    Présidentielle tunisienne : le Premier ministre délègue ses pouvoirs pour faire campagne    Expertise de la santé d'Ali Bongo : la justice gabonaise est-elle libre ?    Au Ghana, les Afro-Américains attirés par le tourisme mémoriel    Après six mois de contestation en Algérie, la "révolution" dans l’impasse    Rwanda-Ouganda : Paul Kagame et Yoweri Museveni enterrent la hache de guerre    Au Soudan, le Conseil souverain et le nouveau Premier ministre investis    L'analyse de notre correspondant à Khartoum Bastien Renouil    Transition au Soudan : le Conseil souverain a prêté serment    Transition au Soudan : un Conseil souverain, composé de six civils et cinq militaires, a été formé    Au Burkina Faso, "les jihadistes attaquent l’armée pour se ravitailler en armes et munitions"

Sport

Jeux Africains Rabat 2019/ Cissé Cheick dédie sa médaille d’or à Arafat Dj

Le champion olympique Cissé Cheick Sallah a confirmé tout le bien qu’on dit de lui mercredi 21 août 2019, lors du tournoi de Taekwondo, à la 12e édition des Jeux Africains à Rabat au Maroc. Détenteur du titre dans la catégorie des -80kg, l’Ivoirien a conservé sa couronne continentale acquise aux Jeux Africains de Brazzaville en 2015 au Congo. Après son exploit, Cissé Cheick a dédié son titre à l’artiste Arafat Dj décédé le 12 août 2019, suite à un accident de moto à Abidjan.

« Ça fait plaisir quand on est N°1 aux Jeux Olympiques, il faut représenter ce titre-là dignement. Mais avant tout, je voudrais rendre hommage à Dj Arafat qui a fait beaucoup pour la Côte d’Ivoire et surtout pour la jeunesse. Je lui dédie cette médaille », a confié le médaillé d’or, précisant qu’après les Jeux olympiques de Rio, il était important pour lui d’être toujours au top niveau, « de ne pas baisser les bras, de continuer à travailler parce que les jeux de Tokyo c’est déjà demain ». Au-delà, il est animé par la volonté de faire  connaitre son pays à travers le monde. «C’est cela ma mission et celle de Ruth Gbagbi, médaillée de bronze aux JO de Rio, championne du monde, également Marie Josée Ta Lou et tous les autres athlètes ivoiriens de haut niveau. Nous voulons parler autrement de l’Afrique en dehors du continent », a fait remarquer le champion olympique des -80kg.

 Infos A.C au Maroc

Jeux Africains Rabat 2019/La Côte d’Ivoire 3 fois en or au Taekwondo

La Côte d’Ivoire réalise un excellent parcours dans le tournoi de Taekwondo de la 12e édition des Jeux Africains Rabat 2019. Hier mercredi 21 août, au Complexe sportif Prince MoulayAbdellah, les Eléphants taekwondo-ins ont offert au pays ses premières médailles d’or de la compétition.

Précédés d’une bonne réputation, les Ivoiriens ont tenu leur rang dans ces jeux qui se tiennent dans la capitale marocaine. Au nombre de 5 athlètes engagés dans la compétition, 3 Taekwondo-ins ivoiriens sont arrivés en finale. Gbané Seydou a offert la première médaille d’or à la Côte d’Ivoire. En finale, dans la catégorie des -87kg, l’enfant de Koumassi, très tactique dans sa prestation, a expédié sans grand peine l’Egyptien Khairy Salaheldine (11-3). Auparavant, Gbané Seydou, lentement mais surement, a construit sa marche vers le podium en sortant d’abord, le Nigérien Oumarou Hamissou en quart, ensuite, le Nigerian Onofe Sunday.

Imitant son aîné, Coulibaly Bouma a explosé en finale des -49 kg, l’Egyptienne Abdelsalam Nour sur le score de 34-10 pour prendre la deuxième médaille de la Côte d’Ivoire. Elle a battu en quart de finale Adebayo Sekinat du  Nigeria, ensuite Dharhri Ikhral de la Tunisie en demi. Bouma s’est hissée en finale, au terme d’un combat à suspense au cours duquel elle a été menée d’abord. Mais l’Ivoirienne a renversé la vapeur dans le dernier round en assurant une parité, avant de gagner le combat sur le score de 26-23.

En tête des combattants ivoiriens, Cissé Cheick Sallah, champion olympique dans la  catégorie des -80kg a terminé le travail en arrachant la 3e médaille d’or ivoirienne aux dépens du Marocain Mahboubi Achraf sur le score de 38 à 35. Détenteur de la médaille d’or en 2015 aux jeux de Brazzaville, il conservé son titre en balayant ses adversaires sur son passage pour se hisser en finale sous les ovations du public. Entre autres, le Soudanais Justin Luis en quarts de finale et le Nigérien Mahamadou Idrissa. Après le bon coup réalisé par Cissé et ses coéquipiers, ce jeudi, d’autres taekwondo-ins ivoiriens prennent le relais.

Infos A.C à Rabat

 

Ouverture du tournoi de football des centres de formation Footstar Dabou 2019/ Santos domine Jaguar

Après les deux premières éditions en 2016 et 2017 à Songon, puis la 3ème à Bonoua l’année dernière, place à  la 4ème Edition du tournoi de football des centres de formation dénommé Footstar Dabou  2019. Le lancement de ce tournoi dont l’apothéose est prévue le dimanche 29 septembre prochain a eu lieu le samedi 17 août 2019, au stade municipal de Dabou,  en présence des autorités municipales et du directeur régional des sports des Grands Ponts, Assuah Alfred.  Parrainée par le Maire de Dabou, Yede Niagne Jean Claude, l’ouverture de cette compétition des jeunes de 16 à 17 ans qui se veut tournante a mis aux prises deux centres de formation de la cité du Leboutou notamment  Santos et Jaguar. Mais avant  de déclarer officiellement ouvert ce tournoi, le premier Adjoint au maire,  au nom du  Premier magistrat de la commune, a salué l’initiative du promoteur.  Le Sport étant un facteur de rapprochement, le parrain  de ce tournoi par ailleurs maire de Dabou, a prodigué quelques conseils aux athlètes. « Il ne faut pas chercher coûte que coûte à gagner. Le Sport, ce n’est pas la guerre. Alors pas de croche pied,  pas d’injure,  pas de violence. Que la fête soit belle», a-t-il  souhaité avant donner le coup d’envoi de cette confrontation. Dominateur, Athlético Jaguar ne parvient pas à trouver la faille. Au grand bonheur des joueurs de Santos qui poussent en seconde période. Pressés de toute part, les Vert et blanc vont craquer en fin de partie sur le score de 1-0.N’eut été la baraka de  leur portier Camara Amadou qui a repoussé en  corner un penalty, les Rouge et noir auraient pu corser l’addition dans l’ultime moment de la rencontre. A noter que 16 équipes réparties en 4 zones prennent part à ce tournoi dont les matches de poules seront éclatés. Finalement Jaguar s‘est incliné sur la courte marque de 1-0.

 Patricia Lyse

Jeux africains 2019/Près de 6500 athlètes à Rabat

Environ 6500 athlètes représentant 54 pays dans 29 disciplines sportives, dont certaines ont débuté la compétition avant la cérémonie d’ouverture, sont réparties sur 22 sites de compétition et 22 sites d’entraînement. Les villes de Salé, Témara, Casablanca, Benslimane et El Jadida abriteront également ces jeux. Rabat, accueillera le football, l’athlétisme, le karaté, le taekwondo, le judo, le triathlon, le beach volley, le volley-ball, le basket 3x3. Les participants se mesureront aussi dans d’autres disciplines telles que le kayak, le basket-ball, la boxe, les échecs, la gymnastique, le handball, le billard et le snooker. La particularité de cette édition pour plusieurs disciplines sportives est qualificative pour certains sports, pour les prochains Jeux olympiques (Tokyo 2020). Il s’agit de l’athlétisme, canoë, kayak, natation, beach volley-ball, haltérophilie, tennis, cyclisme, tennis de table, équitation, judo, tir à l’arc, taekwondo, tir sportif, badminton et l’escrime.

Infos A.C

Jeux Africains Rabat 2019/Voici la liste des Eléphants Taekwondo Ins

Les Jeux Africains Rabat 2019, se dérouleront du 19 au 31 Août. La Côte d’Ivoire y prendra part avec six disciplines dont le Taekwondo. Encadrés par deux coaches, les Maîtres Chérif Adama et Jérôme Essapa, les douze Eléphants Taekwondo Ins retenus pour cette expédition sont les suivants :

Hommes

  • DIAKITE Issa (-58 kg)
  • SERI Christ Cédrick (-63 kg)
  • KOBENAN Aaron (-68 kg)
  • CISSE Cheick (-80 kg)
  • GBANE Seydou (-87 kg)
  • DOSSO Cheick Oumar (+87 Kg)

 

Dames

  • COULIBALY Bouma (-49 kg)
  • AKA Chia Audrey (-53 kg)
  • DIOMANDE Banassa (-57 kg)
  • IBO Koumba Hélène (-62 kg)
  • EKPITINI Marie Frédérique (-67 kg)
  • TRAORE Aminata Charlène (+73 kg) 

Sercom FITKD

Clôture du stage international de mise à niveau « ITK Alumni Camp Côte d’Ivoire 2019 » /Le plaidoyer du président Jeannot Kouamé

Le stage international de mise à niveau « ITK Alumni Camp Côte d’Ivoire 2019 » regroupant les entraîneurs bénéficiaires de formation option athlétisme de l’école des entraîneurs étrangers de Leipzig a pris fin, vendredi 9 août 2019, à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS). A cette occasion, le président de la Fédération ivoirienne d’Athlétisme (FIA), Jeannot Kouamé Kouadio, a fait un plaidoyer en vue de la capitalisation du potentiel des apprenants. « M. le Directeur de Cabinet, pour ne pas que les entraîneurs de la faculté des Sciences de sport de l’université de Leipzig et qui ont le niveau III, IV, V IAAF (entraîneurs élites), conférencier international niveau 2 IAAF, deviennent les jouets du savoir, ils doivent être placés dans leur cadre d’intervention autre que les écoles et collèges où ils pourront capitaliser leurs connaissances et compétences acquises. C’est de là qu’ils vont nous produire des champions régionaux, africains, mondiaux et olympiques », telle est la principale doléance du président de la FIA au ministère des Sports de Côte d’Ivoire représenté par le Directeur de Cabinet, Alla François Yao, lors de la cérémonie de clôture du séminaire. Doléance prise en compte par la tutelle qui, au dire de M. Alla François, a dépêché Mme Djomo, responsable de la formation continue, à la cérémonie de clôture afin de mieux suivre les stagiaires. Il a ensuite invité les techniciens des huit (8) pays francophones à donner le meilleur d’eux – mêmes afin de relever le niveau de l’athlétisme dans la sous – région. Aussi le président Jeannot Kouamé a- t- il exhorté les 25 stagiaires à « créer un cadre d’échange d’expérience et de partage par le biais d’un réseau afin de partager les perspectives apprises dans une structure de formation d’entraîneurs, de Directeurs Techniques…pour méditer ensemble ces perspectives qui stipulent que les entraîneurs doivent savoir, savoir-faire, savoir être et laisser et surtout savoir…savoir ».Allah Kouamé, représentant le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire (CNO- CIV), a noté sur l’importance de cette mise à niveau. Il a souhaité la tenue de nouvelles sessions de formation au bord de la lagune Ebrié pour que les techniciens continuent d’apprendre. Quant à l’allemand Daniel Eckel- Lindhammer, directeur administratif de l’université des Science de Sport de Leipzig, il a traduit sa gratitude à tous les partenaires de ce projet de formation : la FIA et l’Association ITK Côte d’Ivoire. Pour sa part, le président d’ITK Côte d’Ivoire, Sosthène N’Dri, a remercié aussi les partenaires, les formateurs (Jens Künhast et Günter Karl Lange) et le Ministère des Sports. « Nous avons beaucoup appris. Nous allons retourner dans nos pays pour développer le sport et dupliquer la méthode Günter », a-t -il promis. A noter que l’INJS était représenté par M. Akpa Guy. Une remise de diplômes de participation aux 25 stagiaires et des échanges de présents entre la FIA, la délégation allemande et les stagiaires ont mis fin à cette cérémonie.

Sercom

 

S'abonner à ce flux RSS