Israël ouvre une ambassade au Rwanda, allié stratégique de l'État hébreu    Présidentielle au Nigeria : les électeurs appelés aux urnes dans un climat de tensions    Au Soudan, Omar el-Béchir déclare l'état d'urgence et limoge le gouvernement    Plusieurs milliers de personnes manifestent à Alger contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika    Le ministère français des armées annonce avoir tué l'un des chefs d'Aqmi    À Paris, la diaspora sénégalaise se prépare à la présidentielle    Au Sénégal, l'influence des confréries musulmanes sur la présidentielle (4/5)    Au Sénégal, l'opposition peine à exister (3/5)    En Côte d’Ivoire, Guillaume Soro ne pense plus qu’à la présidentielle de 2020    Présidentielle au Sénégal : les candidats tentent de conquérir les internautes    En Ouganda, le président Yoweri Museveni en lice pour un sixième mandat    Au Sénégal, la jeunesse face à la montée d'un islam plus radical (2/5)    Deux policiers égyptiens tués dans une explosion au Caire    Au Sénégal, l’incompréhensible positionnement d’Abdoulaye Wade    En images : des Algériens dans la rue pour protester contre un 5e mandat de Bouteflika

Sport

Ouverture de la saison sportive de la Fédération Wado Academy Côte d’Ivoire / Maitres de salle et athlètes instruits sur le Kyu Syllabus

La Fédération Wado Academy Côte d’Ivoire (Fewaci)  a ouvert sa saison sportive samedi 16 février dernier au Groupe Scolaire Rodin sis à Yopougon-Maroc. Une ouverture marquée par une  formation spécifique  sur le Kyu Syllabus 1er, 2ème et 3ème niveau destinée essentiellement aux pivots.  C’était en présence du représentant du ministère des Sports,  Durand Gervais Emile,  sous-directeur à la direction de vie fédérale  et du  sport de haut niveau.  En effet, selon Félix Elakoua  Sensei, ceinture noire 8ème dan, président de la Fédération  Wado Academy Côte d’Ivoire, l’ouverture de la saison sportive a été sanctionnée par l’exploitation des  kyu Syllabus  1er, 2ème et 3ème niveau. Des techniques enseignées à l’international qu’il a développées pour mettre les maitres de salle et les athlètes  à jour sur le calendrier international. En d’autres termes,   mettre l’Academy et les maîtres de salle aux normes vis-à-vis des enseignements qu’ils doivent donner par rapport à ce qui est demandé de l’autre côté. A l’issue de ce stage de formation qui a vu la sélection des pivots c’est –à-dire des têtes,  pour pouvoir bénéficier d’un bon encadrement,  le président s’est dit satisfait  du nombre de maitres de salle et d’athlètes présents. Durand Gervais, sous-directeur  à la vie fédérale et du sport de haut niveau,  ne dit pas autre chose quand il  dit qu’il est satisfait de ce qu’il a vu lors de l’ouverture de la saison de la Fédération Wado Academy Côte d’’Ivoire.  ‘’Nous sommes venus ce matin pour assister à l’ouverture de la saison de Wado Academy, une jeune fédération qui est en train de faire son petit bonhomme de chemin. Pour savoir qu’une fédération existe c’est à travers ses activités. Le président a pris sur lui de faire venir certains clubs de l’intérieur dont  Dabou et  Bouaké. C’est le lieu ici de féliciter la fédération pour ce qu’elle fait  et  encourager tous ceux qui sont avec lui  dans ce processus de progression pour que demain la Fewaci soit une fédération, à l’instar  des fédérations de taekwondo et handball. Actuellement, cette fédération qui organise ses activités sur fonds propres ne bénéficie pas de la parafiscalité parce qu’elle est jeune. Pour bénéficier de  la parafiscalité, il faut avoir  fait au moins 3 années d’activités.  Or la Fewaci est à sa deuxième année de pratique  de  ses activités. Nous osons espérer qu’après la 3ème année, le ministère aura un regard sur cette fédération pour qu’elle puisse si possible bénéficier de la subvention de la parafiscalité. Je suis satisfait de tout ce que j’ai vu ce matin. Tous  ces enfants, ces jeunes  qui étaient à ce stage de formation,  c’est la base qui va constituer demain l’élite. Commencer la formation à la base est une bonne chose et je souhaite que la fédération puisse continuer ce travail  pour que nous ayons des enfants, au niveau  de la  Fédération Wado Academy,   qui puissent représenter la Côte d’Ivoire à l’international et pourquoi pas nous ramener des lauriers », a-t-il souhaité. Le calendrier de la Fewaci s’annonce très chargé. Après l’ouverture de la saison, cap sera mis  sur Brobo le 22 Février prochain pour un championnat national cadets, juniors, espoirs.  

Affia Marie

Championnats d’Afrique U18 - U20/Les présélections des athlètes ivoiriens commencent ce samedi

 C’est désormais un secret de polichinelle .Les 3èmes et 14èmes championnats d’Afrique d’athlétisme des U18 et U20 auront lieu du 15 au 20 avril 2019, à Abidjan, au stade Félix Houphouët-Boigny.  Les présélections des athlètes ivoiriens débutent ce week-end à Yamoussoukro.  L’annonce a été faite par  Poda Sié, Directeur Technique national de la Fédération ivoirienne d’athlétisme (Fia) qui avait à ses côtés le président Kouadio Kouamé Jeannot  lors d’un point de presse tenu le mercredi 13 février 2019  au stade Champroux de Marcory. D’emblée, le DTN a affirmé que la Côte d’Ivoire est prête à organiser ces championnats d’Afrique U18 et U 20. « Dieu merci, depuis le 18 janvier, grâce à la Direction des sports de haut niveau, nous avons eu le mot final de l’Etat. Nous avons déjà planifié beaucoup de choses en l’occurrence les compétitions et les stages au niveau de nos athlètes », a-t-il indiqué. Concernant la préparation des athlètes, il a annoncé  que la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme organise  du samedi 16 au dimanche 17 février un regroupement des cadets et juniors pour leur donner des séances spécifiques d’entraînement. Lequel se fera sous forme de compétitions tests en vue de recruter des athlètes et  qui consistera à l’établissement des interclubs  éclatés en 2 zones. La zone A concerne Abidjan (ligue Abidjan sud, Abidjan nord, Dabou et Abengourou) et la Zone B (ligue de Yamoussoukro, Bouaké, San Pedro, Dimbokro, Daloa et Daoukro). Les activités débutent ce week-end avec les interclubs de la zone B qui qui se déroulent au Lycée scientifique de Yamoussoukro. Cette activité sera calquée sur ce qui se fait aux championnats d’Afrique afin de mettre déjà dans le bain, les présélectionnés. A l’issue de cela, un classement sera donné aux points et par épreuves. Puis le nombre de points sera cumulé par club. Au finish, il sera ressorti le résultat par club. Il en sera de même pour la zone A qui sera en activité, le samedi 23 et dimanche 24 février 2019, au ‘’Félicia’’.  A l’issue des 2 deux compétitions, un noyau d’athlètes sera constitué et suivi de près par des encadreurs. Par ailleurs, il  y aura des sélections dans les inter-ligues. Les meilleurs des inter-ligues seront sélectionnés pour le championnat des jeunes. A la fin desdits championnats, la fédération aura désormais une idée nette  de l’équipe qui représentera la Côte d’Ivoire aux 3èmes et 14èmes championnats d’Afrique U18 et U20. Bien qu’on soit  à deux mois de ces championnats prestigieux, le Dtn estime que les athlètes ivoiriens seront prêts.  Mieux, il estime qu’ils pourront faire mal au sprint où le pays a un bon vivier de même que  dans les épreuves combinées, les fonds et demi-fonds. « Notre objectif pour ces championnats, c’est d’aller chercher des médailles. Mais à la fin de la compétition, il faudrait que nous puissions avoir des jeunes dans les différentes catégories que nous allons continuer à former », a conclu le DTN Poda Sié.

 Affia Marie Info E.K(STG)

Lors d’une cérémonie d’échange de vœux ce mercredi à Cocody- Angré/ Bamba Cheick catégorique :’’ le centre sportif culturel et des tic ivoiro-coréen est la propriété de la fédération’’

 ‘‘Si vous voulez aller vite, allez y seul, si vous voulez aller loin allez y ensemble’’. Ce slogan, Bamba Cheick  Daniel, président de la Fédération ivoirienne de taekwondo depuis 2009 en a fait sien. Avec la communauté taekwondoine forte de 40000 licenciés, il a réalisé la  presque totalité sinon la totalité de son plan  d’action  dont le clou est la construction du Palais du taekwondo. Une œuvre qui  fait envie et dont la livraison est prévue en décembre 2019. Au cours d’une cérémonie de présentation de  vœux des présidents de ligues  au président  tenue  ce mercredi 13 février 2019 au siège de la Fédération à Cocody-Angré et qui s’est voulue un cadre d’échange, celui qui a ramené deux médailles olympiques à la Côte d’Ivoire en une seule édition a  dévoilé sa vision pour le taekwondo  ivoirien qui doit pouvoir  maintenant tirer profit des ressources  qu’il génère.  Et cela nécessite une organisation interne  pour être plus fort.  Autre point saillant de cette rencontre, le Palais du Taekwondo qui  fait l’objet de rumeurs les plus folles. Pour mettre fin à tous ces ragots, le président Bamba Cheick, a rassuré les présidents de ligues en ces termes : « le Palais du taekwondo est la propriété  de la Fédération. C’est écrit noir sur blanc ». Pour corroborer ses dires,  un film retraçant l’historique de ce centre sportif, culturel et des Tic ivoiro coréen, dont la première pierre a été posée  le 27 novembre 2013, a été présenté.  Par ailleurs, le président de la FITKD a invité les taekwondoins à avoir les yeux rivés sur l’avenir. Pour lui, ce qui compte ce n’est pas sa propre promotion mais ce qu’il laisse pour la postérité. C’est pourquoi, il a remercié les présidents de ligue pour leur  soutien lors de la tempête  sans oublier leur vision qui a rassuré la fédération mondiale. Prenant la parole d’entrée, le porte-parole des  présidents de ligues, Marcel Djédjé président de la ligue de Koumassi,  saluant le leadership du président BCD, a fait le point de l’affaire comité Ad hoc, des compétitions organisées  durant la saison écoulée et a dévoilé les perspectives. Par ailleurs, il a fait savoir au président que les ligues manquaient d’équipements de protection et d’aires de combat. S’agissant de la première doléance,  le président les a informés que les équipements sont  arrivés après la Finale des Grands Prix mais à cause du prix élevé  (13 000 000Fcfa) à payer pour le dédouanement, ils sont restés au Port. Mais pour lui, la modernisation de la gestion va régler tous ces problèmes. Aussi, le président a promis faire des visite dans les ligues pour favoriser le contact car, dira-t-il, ‘‘la gestion rapprochée’’ est une  bonne chose. Pour terminer, le président Bamba Cheick a remercié le Colonel Daouda, récemment promu, pour tout ce qu’il a fait et a invité tous les taekwondoins à continuer l’aventure qui se poursuit.  C’est par une prière œcuménique que cette cérémonie de présentation de vœux a pris fin.

Affia Marie

Taekwondo : Renforcement des capacités/ Le Grand-Maître Lucien Kraidy exporte l’expertise ivoirienne au Togo

 Le Grand-Maître Lucien Kraidy, CN 7e Dan Kukkiwon, Inspecteur Général de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD), vient d’officier un stage de plus de 72 heures au Togo. Essentiellement ouvert aux Ceintures Noires 5e Dan, le stage a véritablement débuté le vendredi 8 Février 2019 par une séance de révision de poum de la trentaine de candidats retenus. Une façon pour l’Expert ivoirien, de jauger le niveau des impétrants. Une longue révision des connaissances, qui a pris fin le même jour autour de minuit.

Le lendemain, le Grand-Maître Lucien Kraidy maintenait les candidats dans la rigueur de l’apprentissage, en prenant connaissance de leurs mémoires. Les soutenances, qui ont pris le relais, se sont achevées aux environs de 23 heures. C’est par la séance technique sur le tapis, que ce passage de grades des Maîtres de salle togolais CN 5e Dan, a connu son épilogue le dimanche 10 Février 2019.

Trois jours durant, le collaborateur du Ministre Bamba Cheick Daniel, Président de la FITKD, a exporté l’expertise ivoirienne au Togo. Au grand bonheur des apprenants, qui ont noté avec satisfaction la qualité du Taekwondo ivoirien, qui fait office de leader en Afrique. Les Togolais ont particulièrement salué cette forme de coopération Sud-Sud qui leur permettra à n’en point douter, de tirer profit du savoir-faire de la Côte d’Ivoire. D’autant que concomitamment à la formation des CN 5e Dan, Me Ediémou Christophe, CN 6e Dan Kukkiwon, Arbitre Olympique et International, Président de la Commission des Arbitres de la FITKD, tenait une séance de renforcement des capacités des arbitres togolais. Ce stage a singulièrement porté sur les règles de compétition et de poomsae. 

En marge de ces formations, le Grand-Maître Lucien Kraidy et Me Ediémou Christophe ont été reçus par les autorités sportives du Togo, notamment le Président du Comité National Olympique Togolais.

SERCOM FITKD

CAN U20 Niger 2019/Sénégal, Nigeria, Afrique du Sud et Mali qualifiés pour le carré et la Coupe du monde

 On connait depuis ce samedi 9 février 2019, les quatre qualifiés pour la prochaine Coupe du monde des U20 en Pologne et  les demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations de cette catégorie  qui se déroule actuellement au Niger. Ce sont le Sénégal, l’Afrique du Sud, le Nigeria et le dernier qualifié le Mali  qui a  battu samedi dernier le Ghana 1-0 lors du troisième et dernier match de poules. Les Lionceaux du Sénégal sont les premiers qualifiés pour les demi-finales de la 21e édition de la Coupe d’Afrique des Nations U20 Total Niger 2019 et en  même temps pour le prochain mondial prévu en  mai -juin de cette année  en Pologne. C’était le 6 février dernier au stade de Maradi, au soir de leur  deuxième victoire face aux Black Satellites du Ghana suite au doublé de l’attaquant Youssouph Badji dans un match des vainqueurs de la première journée. Avec les Lionceaux du Sénégal qui ont étrillé (5-1) samedi dernier le Burkina lors du dernier match de poules,  les Amajita d’Afrique du Sud qui se sont aussi qualifiés pour leur deuxième Coupe du Monde U-20 après leur victoire 1-0 sur le Burundi le 8 février dernier  lors de leur dernier match de groupe de la Coupe d'Afrique des Nations Total U-20 Niger 2019 à Maradi. Une performance qui a réjoui  le coach sud-africain Thabo Senong qui veut faire partie des meilleures équipes du monde. «C’est une deuxième Coupe du Monde et une troisième CAN consécutives pour l’Afrique du Sud. Cela est la preuve que nous voulons faire partie de ces jeunes meilleures », a-t-indiqué à la fin de la  rencontre. Dans le cadre des matchs de la troisième journée du groupe A de cette CAN U20, les jeunes nigérians l’ont emporté par 1 but à 0 face  au pays hôte, le Niger au stade Général Seyni Kountché de Niamey, qui a pratiquement fait le plein. Le match Mali- Ghana  s’est soldé par une victoire des Aiglons  qui remportent le dernier ticket  pour le carré d’as. A noter que les demi-finales de la Can U20 qui opposeront d’une part le Nigeria au Mali et d’autre part le Sénégal à l’Afrique du Sud  auront lieu le 13 février prochain.

Affia Marie

Organisation de la Mara'Can Conakry 2019 /Les autorités guinéennes rassurent Bleu Charlemagne

La 8ème édition de la CAN de Maracana ou Mara'CAN 2019 aura lieu à Conakry du 23 au 30 septembre 2019. Les autorités guinéennes ont rassuré le Président de la Fédération Internationale de Maracana Associations, (FIMAA), l’Ivoirien Bleu Charlemagne, qui a séjourné dans la capitale guinéenne du 22 au 24 janvier 2019. Un séjour très enrichissant qui a permis au premier responsable du Maracana mondial de constater la farouche volonté de l'Etat guinéen de soutenir cette discipline. "J'ai été vraiment ravi après cette prise de contact sous forme de visite de travail et d'inspection. L’engagement ferme pris par les autorités guinéennes me rassure. En un mot, l'accueil a été extraordinaire" a déclaré le Président Bleu. Sur place, la délégation de la FIMAA a rencontré successivement Bantama Sow (Ministre des Sports), Mme Diené Kéita (Ministre de la Coopération et de l'Intégration Africaine), Malick Touré (Directeur de Cabinet Adjoint du Premier Ministre), Aboudramane DIiallo (Ministre Conseiller du Président de la République) et Maitre Nadi Camara (Président du Comité National Olympique et Sportif guinéen). A l'issue de ces importantes rencontres empruntes de convivialité, une visite des installations sportives susceptibles d'accueillir cette compétition a bouclé le séjour. "Nous avons jeté les bases de la mise en place du futur COCAN" a ajouté le Président de la FIMAA.  Dans la suite de son programme d'inspection, il est prévu deux autres visites à Conakry fin avril et fin juillet 2019. 

Jean-Claude Djakus

S'abonner à ce flux RSS