Au Niger, l'immunité de l'ex-président Mohamed Bazoum levée par la Cour d'État    Accord de l'ANC, nouvelle attaque en RDC et exploitation pétrolière au Sénégal : l'hebdo Afrique    La RD Congo envisage des poursuites contre Apple en France et aux États-Unis    Afrique du Sud : l'ANC conclut un accord de dernière minute pour un gouvernement de coalition    Au Kenya, la découverte de gisements de coltan suscite l'espoir    Crise économique au Nigeria : Bola Tinubu défend ses réformes    Au Nigeria, une insécurité quotidienne et un regain d'activité du groupe État islamique    La musique au Cap-Vert : quand l'art devient un enjeu national    À Gaza ou au Soudan, l'ONU dénonce des "niveaux extrêmes" de violences contre les enfants    La Cour pénale internationale "extrêmement" préoccupée par la situation au Darfour    Le Sénégal fait son entrée dans le cercle des producteurs de pétrole    Soudan : fermeture du dernier hôpital d'El-Fasher au Darfour    Au Somaliland, bousculer les traditions à travers le basket : à la rencontre des filles de Hargeisa    Au Cameroun, Samuel Eto'o repart au clash avec le ministère des sports    Nouvelle attaque imputée aux paramilitaires FSR au Soudan    Cris de détresse d'une centaine de migrants sénégalais bloqués au Niger    Nouvelle montée de tension entre le Niger et le Bénin : 5 nigériens arrêtés à Sèmè-Kpodji    RD Congo : 53 accusés de "tentative de coup d'État" encourent la peine de mort    Égypte : hausse de 300% du pain subventionné    RD Congo : ouverture du procès de la "tentative de coup d'État"    Des inégalités à réduire dans la santé de la population mondiale    Attaque meurtrière au Soudan, l'ANC perd sa majorité absolue, opération Torch : l'hebdo Afrique    Au Soudan, le chef de l'ONU "condamne fermement" une attaque meurtrière de paramilitaires    "Opération Torch" en 1942 au Maroc et en Algérie : l'autre Débarquement    Cellou Dalein Diallo : la junte veut "rester au pouvoir" en Guinée    Bénin : sept soldats tués lors d'une attaque dans le nord du pays    Sergueï Lavrov poursuit sa tournée africaine en République du Congo    Au Congo, Sergueï Lavrov accuse l'Occident du chaos libyen    Neuf pays africains parmi les dix crises de déplacés "les plus négligées" en 2023    Le Nigeria paralysé par une grève générale pour une hausse du salaire minimum

Sport

Mini Euro 2024/ L’Italie remporte le trophée

Placé sous la présidence du Ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé des sports et du cadre de vie Adjé Silas Metch, le Mini-Euro 2024 a connu son apothéose samedi 8 juin , au stade Champroux de Marcory, en présence de nombreuses personnalités. La finale de cet évènement sportif  dont le thème était « Qu’est-ce que je deviens quand le sport ne m’a pas réussi »  a mis aux prises les enfants de  CFA représentant l’Italie et Horizon Fc  l’Angleterre. En grande maitrise, les Italiens se sont imposés par  le score de 3-0, remportant ainsi le Trophée du mini Euro 2024, initié  par Sport Management,  Marketing et  Communication  (S2MC), structure au service de la jeunesse. Au terme de ce tournoi réservé aux centres de formation, Joël Orega, Promoteur Sportif  s’est dit satisfait de ce qu’il a vu aujourd’hui comparativement aux éditions précédentes. Et pour cause, « il  y a eu du progrès dans l’organisation, donc je félicite tout mon staff. Parmi les enfants qui se sont exprimés aujourd’hui, je retiens qu’il y a plein de talents. Il y a des recruteurs qui sont là aujourd’hui, j’attends de bons retours On a beaucoup de parents aujourd’hui qui veulent forcément que  leurs enfants deviennent des Didier Drogba, des Yaya Touré alors  que dans le football, il y a beaucoup de conséquences. Tu peux jouer un match  et tu te casses le pied de façon définitive. Si tu étais focalisé sur le football, après tu n’as plus d’autre solution.  Aller à l’école c’est quelque chose de fabuleux ; donc on demande à ces enfants  de pratiquer du sport et en même temps d’aller à l’école. Comme  ça, si le football ne te réussit pas, tu continues l’école. Secundo, pour tous ces enfants qui participent à nos tournois, on a demandé aux responsables des centres de formation de nous donner chacun 10 enfants  qu’on essaiera  de caser ».

Par ailleurs, il est revenu sur le choix d’Elye Wahi en tant que parrain : « On a choisi Elye Wahi comme parrain parce que c’est un jeune  qui est à la fois français et ivoirien. Il a été épaté  par la miniature des grands évènements  et par le thème ». Une adhésion que confirme son représentant Sylvain Gomez.

« Ça a été une très belle expérience. J’ai pu assister aux demi-finales et aujourd’hui à la finale sur deux terrains complètement différents mais l’idée de jeu et le plaisir étaient le même. C’est ce qui m’a rendu fier. Ce qui est le plus important pour nous,  c’est que la jeunesse ivoirienne vienne prendre du plaisir. De voir toute l’organisation et ce que vous pouvez faire pour la jeunesse c’est très encourageant. Eli n’a pas pu venir aujourd’hui pour suivre l’évènement, mais il le fera. Il est pressé de pouvoir venir ici et donner sa contribution aux jeunes  pour s’amuser. C’est le but premier de ce tournoi, ce n’est pas tant le résultat. L’objectif principal est que tout le monde s’amuse et prenne du plaisir. Vous avez vu un peu ce qui s’est passé aujourd’hui. Rendre un peu à l’Afrique c’est-à-dire donner des maillots et des ballons… », a-t-il conclu.

Après donc le succès du mini Euro place à l’Euro 2024 en Allemagne prévu du  14 juin au 14 juillet 2024.

Patricia Lyse

 

Mini Euro 2024 / Elye Wahi, l’attaquant de Lens annonce la présence d’un recruteur à Abidjan

Bonne nouvelle pour les participants au Mini Euro 2024. Le parrain sportif Elye Wahi , sociétaire de Lens en France a annoncé une très bonne nouvelle a informé  les organisateurs de la compétition qu’un recruteur  sera  en Côte d’Ivoire  pour  superviser l’édition qui bat son plein dans le district autonome d’Abidjan depuis le 11 mai dernier.  Le recruteur Français assistera aux matchs du carré d’as et  à la finale qui se tiendra le samedi 8 juin prochain au stade Robert Champroux de Marcory. Les plus heureux  sont les jeunes des écoles et centres de formation qui prennent part à ce rendez-vous de Mini Euro.

L’initiateur du projet, Joël Orega, patron de Sport Management Marketing et Communication (S2MC), a profité du coup d’envoi des matchs des 8ème de finales le week-end dernier pour saluer l’action du parrain sportif Elye Wahi. Il a également remercié le directeur général de l’Office National des Sports (ONS) Ousmane Gbané pour son appui sans oublier les partenaires El Paradis Cosmetic (EPC) – Coco Market et la Conférence des Journalistes Sportifs des Radios Privées de Cote d’Ivoire (CJSRPCI). 

Notons que le tournoi de football Mini Euro 2024 est placé sous la présidence du ministre en charge des sports et du cadre de vie, Silas Adjé Metch.  

 

 Avec Sercom

Confejes Côte - d'Ivoire / Le Club de l’INJS -Abidjan installé

La Cellule Nationale de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) a procédé à  l'installation du Club CONFEJES  INJS  Abidjan, le mercredi 29 mai 2024, à  l'Institut  National de la Jeunesse et des Sports (INJS). A cet effet, les étudiants ont procédé à l’élection du nouveau président. Cinq (5) candidats était en lice. Au terme du vote qui s’est déroulé en toute transparence, Gogbé Sigui Romaric, étudiant en licence 2 des Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS)  a été élu président du  premier Club CONFEJES  INJS  Abidjan avec cinq (5) voix sur dix (10) contre 3 pour Tounkara Fatim . Prenant la parole,  Gogbé Sigui Romaric  a  remercié les étudiants pour la confiance placée en lui.  Il a promis constituer un comité de gestion pour  favoriser  l'émulation au sein des INJS,  promouvoir les valeurs liées  à la CONFEJES  auprès  de la jeunesse des EGM, sensibiliser les étudiants sur les thématiques  que porte la CONFEJES  et favoriser la mise en réseau  international  des étudiants  des INJS. 

Satisfait du vote, le Directeur Général  de l'INJS et par ailleurs président  du Réseau  International  des Instituts, Habib Sanogo, a félicité  les dix (10) étudiants  qui ont été choisis parmi les dix (10) premiers (1ers) de la  classe. Selon lui, ils ont une grande maturité ; ce qui va leur permettre  d'avoir un club dynamique  qui va impacter l'INJS. 

En outre, il a suggéré que Tounkara Fatim soit la Vice - présidente  du club et que Gogbé  Romaric compose son bureau au-delà des dix (10) étudiants présents dans la salle. Au cours de cette cérémonie,  le DG de l'INJS  était entouré de ses plus proches collaborateurs dont Mme Guessan Paulette, Directrice de la Coopération.

Pour sa part, Niaba Yolande épouse Diop, Correspondante nationale de la CONFEJES, a indiqué que le Club CONFEJES Côte d'Ivoire est une plate-forme de rencontre et de partage pour tous les jeunes de l'Institut. Il vise  à offrir des opportunités de formation et de développement des compétences pour préparer nos jeunes aux défis du monde professionnel, renforcer les liens de coopération avec d'autres clubs CONFEJES à travers le monde, favorisant ainsi une riche diversité d'expériences et de perspectives.

Selon Mme Diop, le club CONFEJES Côte - d'Ivoire est une invitation à chaque étudiant de devenir acteur de son avenir, à s'investir dans des projets porteurs, et à contribuer activement au développement de notre société. Elle a présenté le club sur PowerPoint. Plusieurs clubs Confejes seront créés  dans les prochains jours dans l'espace francophone.

Rappelons que lors de sa visite de travail en avril 2024 à Abidjan, Mme Louisette Renée-THOBI, Secrétaire Général de la CONFEJES,  a échangé avec la présidente de l'Union des Femmes  Reporters Sportives d'Afrique (UFRESA), Élisabeth Goli, pour poser les  jalons d'une collaboration entre les deux structures

Commission des athlètes de L'Union Africaine de taekwondo / Cissé Cheick Sallah nommé président

Encore une autre distinction pour le médaillé d'Or de Rio De Janeiro 2016. Après avoir été nommé membre de la World Taekwondo, le champion ivoirien vient d'être appelé par le Président de l'Union Africaine de Taekwondo Monsieur IDE Issaka pour se voir confier la Commission des Athlètes de l'instance dirigeante du Taekwondo africain, faisant de lui un membre du comité exécutif de l'instance continentale.

Un autre titre qui vient à un moment où l'étoile du Taekwondo ivoirien est en pleine préparation pour les JO de Paris 2024, ce qui n'est pas fait pour déplaire quand on sait qu'un tel honneur ne peut qu'apporter un plus au moral du premier mondial des +80 kg. 

Naturellement, le poulain de Bamba Cheick Daniel n'a pas caché sa joie en recevant sa feuille de route des mains du Président de l'Union Africaine de Taekwondo. Il a dit et je cite : " Je suis à nouveau comblé par cette nomination qui fait de moi un membre de l'Union Africaine de Taekwondo. C'est certes un honneur mais beaucoup plus de la considération. Je voudrais adresser mes sincères remerciements au Président de l'Union Africaine, Monsieur IDE Issaka pour la confiance placée en ma modeste personne. Les athlètes sont les moteurs de notre art. Leurs voix doivent porter. Car ce sont les résultats obtenus aux compétitions phares qui donnent davantage de notoriété à notre discipline. Je promets d'être ce porte-voix qu'ils attendent de sorte que les jeunes générations qui arrivent trouvent du plaisir à pratiquer leur discipline. Assurément, cette nomination va me procurer plus de tonus aux JO de Paris. En tant que leur leader, je me dois de me battre à fond à Paris pour leur faire plaisir mais surtout pour leur dire que lorsqu'on est tête de file, on doit être un modèle, un exemple à tout point de vue...", fin de citation.

Notons qu'avant cette nomination, Cissé Cheick Sallah Junior a obtenu d'autres distinctions remarquables, à savoir :

-auréolé du titre de champion du monde et de meilleur athlète 2023,

-classé parmi les 70 personnalités ayant porté les valeurs de la République de Côte d'Ivoire,

-Nommé Co-Président de la Commission des Athlètes de la World Taekwondo,

-détenteur du prix d'excellence 2023,

-distingué à Lausanne en Suisse par Monsieur Thomas Bach, Président du Comité International Olympique,

-Elu meilleur athlète d'Afrique 2023

Outre ces titres, récemment à Abidjan il a été fait :

-Ambassadeur de la COCAN (Comité d'Organisation de la Coupe d'Afrique des Nations),

-Ambassadeur de l'ONU pour la Sécurité Routière,

-Commandeur dans l'Ordre du Mérite Sportif.

 

Un parcours impressionnant qui fait de Polozo (sobriquet de Cissé Cheick Sallah), pour l'heure, le Taekwondo in le plus titré et le plus honoré de toute l'histoire du Taekwondo africain à  31 ans. Vivement qu'une autre médaille olympique vienne couronner cette belle carrière sportive.

 

Me ANZOUMANA Siaka

Sercom Fondation Cheick Cissé.

Foot Jeunes : 2e Journée Mini Euro 2024/ L’Allemagne se qualifie pour le prochain tour, la Hongrie est en difficulté

Ouvert le samedi 11 mai dernier, le Mini Euro bat son plein dans le district autonome d’Abidjan. Dans la poule A, le centre de formation Espoir FC représentant l’Allemagne a obtenu son ticket pour le prochain tour. C’était le lundi 20 mai au terrain de Petit Bassam à Port Bouêt à l’occasion de la deuxième journée du tournoi. Dominant la formation de CFITA, représentant la Hongrie sur le score de 1 but à 0, l’Allemagne totalise 6 points en deux rencontres et se qualifie pour le prochain tour. Mais la tâche ne fut pas aisée.  En témoigne la déclaration à chaud d’Hermann  Gougnon capitaine du centre de formation Espoir FC représentant l’Allemagne. « Le match n’a pas étyé facile.  Le match n’a pas été facile .On a débuté avec beaucoup de difficultés. L’adversaire a commencé  avec beaucoup d’intensité ce qui a fait qu’on n’a pas pu se reprendre. C’est en deuxième période qu’on a haussé notre niveau et nous avons réussi à  mettre un but », a-t-il indiqué.

   En  deuxième rencontre de la poule A du tournoi mini Euro parrainé par Elye Wahi, l’attaquant de Lens en France,  Faras FC représentant la Suisse était opposé à Aqua-Lodge FC représentant l’Ecosse.  2 buts partout, c’est le score qui a sanctionné cette rencontre.  Au terme de ces deux matches, le responsable technique Apollinaire Kabby  de la structure organisatrice de la compétition, Sport Management Marketing et Communication (S2MC),  s’est dit surpris par  le niveau des enfants. « Il faut être sincère. J’ai été très surpris par le niveau de  ces enfants. Au niveau de la compétitive, j’ai vu qu’ils sont très bien préparés en ce début de tournoi. Je crois qu’ils veulent donner le meilleur d’eux-mêmes parce que ce sont eux qui sont à la page.  C’est un bon départ. Aux  populations, je voudrais leur dire que ce sont leurs enfants qui jouent ; qu’elles viennent les soutenir. Aux personnalités,  c’est l’occasion de venir voir leurs enfants car c’est pour eux que nous travaillons », a souhaité Kabby Apollinaire.

A noter que les huitièmes de finale  du Mini Euro 2024  ont lieu ce mercredi  29  mai sur les différents stades de la compétition.  

 Patricia Lyse

Constitution de l’équipe féminine du relais 4x100m/ Le président de la Fia dit tout

Le président de la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme Kouadio Kouamé Jeannot revient  sur  la mise sur pied de l’équipe féminine du relais 4x100 m qui s’est qualifiée le 5 mai dernier à Nassau, à Budapest  pour les JO Paris 2024 et ses chances à cette compétition. C’était lors  du Kids Athletics  et des championnats nationaux  des U14  qui se sont déroulés le 17 mai 2024, au stade Champroux de Marcory.

 Quel sentiment vous anime après la qualification de l’équipe féminine du relais 4x100 m aux JO 2024 ?

C’est un sentiment de joie. C’est un relais qu’on n’a pas improvisé. Il faut dire que depuis 2021,  nous avons mûri l’idée de pouvoir faire un relais. Et donc  en 2022, nous avons commencé à mettre en place cette équipe. Nous avions  en son  temps deux athlètes de très bon niveau, Ahouré Murielle et Ta Lou  Marie Josée.  Pour un relais, il faut  quatre personnes. Et donc, il fallait trouver deux autres athlètes pour les associer et chercher des remplaçantes. Et donc  nous avons approché Jessika qu’on a essayé de mettre dans un système de haute performance lorsqu’elle a fini l’université. Koné Maboundou aussi était en France  et elle est venue rester ici un peu avec moi pour booster sa performance.  Là,  elle a été sélectionnée à Oregon en 2022. Elle a été repêchée par ranking, elle a fait 23.27. Etant membre de la délégation, j’ai approché les filles pour leur partager l’idée que j’ai mûrie depuis 2020. L’idée c’était de constituer une équipe de relais 4x100 m.  Je leur ai fait savoir que la Grande France n’a pas pu se qualifier en individuel alors que  moi j’ai 4 filles qui sont qualifiées en individuel. Sur les 100 m, il y avait Murielle Ahouré  et  Ta Lou et sur les 200 m Jessika Gbai  et Koné Maboundou et Ta Lou. Et donc on peut constituer une équipe.  Les filles étaient d’accord et Murielle Ahouré a proposé de nous accueillir en Floride. C’est ainsi qu’on a mis en place une équipe. J’ai négocié une compétition en Californie en Avril 2023 et  nous avons réalisé un temps de 43.17. Avec cette  performance, on a pu négocier  la Diamond League de Lausanne  du 30 juin  2023. Et là- bas on a battu le record de Côte d’Ivoire en 42.23. C’est à partir de là que tout est parti.  

 

uel est l’objectif à atteindre aux prochains Jeux Olympiques ?

Après cette qualification, l’objectif à atteindre c’est une médaille. Si  vous partez sur le ranking, vous verrez qu’avec ce relais à Budapest, nous avons réalisé 41. 90. Et 41 .90  c’est   la 8e meilleure performance de tous les temps. Cela veut dire que depuis que l’athlétisme a commencé, nous sommes  meilleures performance. En 2023, on a eu la 3e meilleure performance mondiale. Et si on a la 3e meilleure performance mondiale  cela  veut dire que tout est jouable. Et donc  la suite  c’est de faire un bon camp d’entrainement que nous prévoyons  faire  à partir du 1er juillet jusqu’au 17 juillet. Parce que  le  village olympique s’ouvre le 18 juillet  2024.  On va donc faire un camp d’entrainement pour bien peaufiner la transmission.  Nous sommes qualifiés c’est beau mais en réalité  Il y a beaucoup de choses à régler au niveau des transmissions.  Si on avait bien réglé  on serait passé à la 1ere étape. Il a fallu la seconde pour qu’on  puisse  être qualifiée en  42. 63  avec  des jambes lourdes. Mais si vous voyez un peu, nous sommes   à la 4e meilleure performance actuellement. Et  donc  au relais quand vous êtes en finale, il faut   se dire que tout est jouable. Vous avez des chances de médaille comme tout le monde.  

 Patricia Lyse

S'abonner à ce flux RSS
xxx