Le héros du film "Hôtel Rwanda" pensait se rendre au Burundi avant d'être arrêté    Crimes de guerre en Centrafrique : un ancien officier arrêté et écroué en France    Au Mali, l'ex-dictateur Moussa Traoré inhumé à Bamako après des obsèques nationales    Libye : le maréchal Haftar annonce la levée sous conditions du blocus pétrolier    Côte d'Ivoire : Guillaume Soro appelle l'opposition à "faire bloc" contre le président Ouattara    Niger : le groupe État islamique revendique l'assassinat de huit personnes, dont six Français    Libye : les multiples raisons du départ de Fayez al-Sarraj, "contesté" et "fragilisé"    Présidentielle ivoirienne : Soro appelle l’opposition à s'unir et dit sa candidature "irrévocable"    Mali : la junte affirme que le pays est sous la menace d'un "embargo total" de la Cédéao    Libye : le chef du gouvernement Fayez al-Sarraj prêt à démissionner d'ici fin octobre    Un projet d'oléoduc menace des communautés locales en Afrique de l'Est    Algérie : avalanche de protestations après la condamnation de Khaled Drareni à 2 ans de prison ferme    La Cour africaine demande le retour de Guillaume Soro dans la course à la présidentielle ivoirienne    Mali : la Cédéao exhorte la junte à mettre en place sans délai un gouvernement de transition    L'ancien dictateur malien Moussa Traoré est mort à l'âge de 83 ans

Sport

Tournoi Open intersaison de Tennis de table : /Les enfants retrouvent avec joie les tables

La Fédération ivoirienne de tennis de table (FITT) dirigée par Pr Karou Alfred a organisé un tournoi Open dit tournoi intersaison 2019-2020,   samedi 5  septembre dernier, au Palais des Sports, à Treichville. Après plus de six mois d’interruption consécutive à  la crise sanitaire liée à la maladie à coronavirus, les pongistes ivoiriens, des minimes aux vétérans, ont retrouvé,  à la grande joie du président,  les tables. C’était en présence de la représentante du ministère des sports, Djoman Emilie, du Directeur général de Panzani Afrique de l’Ouest et d’autres personnalités.  Après les éliminatoires,  place aux finales des catégories  poussins, minimes, cadets, juniors  (garçons et filles), seniors (hommes et dames)  et vétérans 1 et 2.  Dans la finale des  vétérans 1, Ziké  Ange  de Sodemi Sports a battu  3 manches à  1  Zattry Richard de Divo Tennis de table .Chez les Vétérans 2, Diarrassouba Abou de Tigre de Bouaké  a eu raison de Touvoli Hervé  de Sodemi Sports. Chez les Seniors dames, Leba Essevoh  Mireille de Sodemi Sports  a créé la surprise en dominant 3 manches à 1 Houngué Léa de CFKTT. Pour arriver à ce résultat, elle a dû travailler dur. « Je suis très heureuse d’avoir remporté ce tournoi Open. J’ai travaillé dur pour obtenir ce premier trophée  de ma carrière. Du coup je suis très heureuse », a-t-elle déclaré à l’issue de la compétition. Chez les Seniors hommes, Kouassi Ange qui se plaignait d’une douleur à l’épaule n’a pas fait le poids face à Kouassi Coba  de CFTTK. Le pongiste de la SODEMI s’est incliné 1 manche à 3 soit 4-11, 6-11, 11-8  et 8-11.  « C’est un sentiment de joie de voir  tous ses enfants se réjouir  autour de la table et même au-delà  des enfants,  les parents puisque le tournoi s’est étendu aux vétérans. Le samedi 17 octobre,  si tout va bien nous aurons l’ouverture de la saison. Nous prions Dieu  pour que la paix règne sur la Côte d’Ivoire  pour que  nous puissions nous  retrouver tous autour du sport  vu que 2019-2020 a été une saison blanche  en raison de la pandémie », a  plaidé le président à la fin de ce tournoi intersaison qui a pu se dérouler grâce au soutien du  Directeur Général de Panzani Afrique de l’Ouest, Hervé Adjodoua. Avant la cérémonie des récompenses, le président de la Fédération ivoirienne de Tennis de Table, Pr Alfred Karou a pris la parole pour remercier la représentante du ministère des sports ,les  partenaires   et les différents participants à ce tournoi qu’ils ont voulu Open c’est-à-dire ouvert à tous ceux qui aiment le tennis de table parce pendant 6 mois, ils sont restés cloitré  du fait de la Covid-19 même si chacun a essayé de garder la forme en s’entrainant à domicile. Traduisant ses vives félicitations au comité directeur de la FITT, le Dg de Panzani Afrique de l’ouest a dit espérer que ce premier pas  les inscrira dans un partenariat à longue durée. Quant à  Djoman Emilie, représentant le ministère des sports, elle a remercié la fédération pour avoir organisé ce tournoi intersaison.  Revenant aux récompenses, les trois premiers des différentes catégories ont reçu des lots du sponsor Panzani  composé d’un tee shirt, des pâtes alimentaires, des cahiers, des stylos et des règles. Les champions ont en plus reçu chacun un trophée et une enveloppe. Une belle soirée de tennis de table qui a  plu aux enfants et même aux parents  qui ne demandent qu’à  s’adonner dans la paix et la sécurité à leur passion.  

 Patricia Lyse

Tennis de Table/La saison s’ouvre le 5 septembre prochain

Après la suspension en  des activités sportives suite à la pandémie du coronavirus, les pongistes ivoiriens retrouvent. En effet, pour l’ouverture de la saison 2020-2021, la fédération ivoirienne de tennis de table, dirigée par PR Alfred Karou,  organise le samedi 05 septembre  prochain au palais des sports de Treichville  Un  tournoi Open. 14 tableaux sont prévus à ce tournoi de la catégorie poussins à la catégorie  des vétérans.  Selon  le   président du comité d’organisation,  Daleba Patrice, plus de 200 athlètes sont attendus à ce tournoi   sponsorisé entre autres par la structure R&D Engineer et la société alimentaire PANZANI. « Dans cette période difficile que nous vivons en ce moment, ce tournoi d’ouverture de la FITT se veut avant tout amical, dans un esprit d'échange et de convivialité cher et permettra à nos athlètes de renouer avec la compétition. Vous êtes tous invités ce samedi 5 au palais des sports », a déclaré le président d’organisation Patrice Daleba. Le tournoi va débuter dans la matinée par les éliminatoires  qui prendront fin autour de 16 heures. Suivront ensuite les finales et la cérémonie de récompense des athlètes. Pour cette ouverture de la saison  qu’il veut festif, le comité directeur de la FITT n’a pas lésiné sur les moyens et compte offrir  des  matches de qualité  au public. Pour rappel, l’entrée au Palais est gratuite. Tous les férus de tennis de table sont donc attendus samedi pour l’ouverture de la saison.

 P.L    

Election à la Fif/ Sory Diabaté présente son projet au ministre de la jeunesse

Sitôt revenu de  la 2ème étape de sa tournée qui  l’a conduit  du 10  au 14 août dernier à Dimbokro, Yamoussoukro, Bouaké,  Bouaflé ,  Daloa , Séguéla et Issia, le candidat à la candidature de la présidence de la Fif, Sory Diabaté accompagné d’une forte délégation dont Yssouf Falikou Fofana et Kouassi Kouadio Lucien ,  a rencontré le ministre de la jeunesse et de l’emploi Touré Mamadou , hier, à son  cabinet ministériel sis à l’immeuble de la Nouvelle CNPS, au Plateau .  C’était en présence des membres de son cabinet. Comme à son habitude, le candidat pour la grandeur du football ivoirien, a fait une présentation  succincte de ses  dix-huit (18) ans années au service du football ivoirien où il a gravi tous les échelons .De joueur au dirigeant qu’il est aujourd’hui, Sory Diabaté  a non seulement  senti les vestiaires mais également il est depuis 2002 dans les instances de la FIF et  de la FIFA. Un parcours  qui  montre bien qu’il n’est pas arrivé au football comme un cheveu sur la soupe. Il connait bien le football ivoirien .Raison pour laquelle, au lendemain de la décision de Sidy Diallo de ne pas se présenter à  nouveau,  des dirigeants de clubs et des groupements d’intérêt  l’ont sollicité le 1er mars 2020 pour être leur candidat à la prochaine élection à la présidence de Fif. Une requête à laquelle il accéderait si et seulement s’il  disposait des 8 parrainages dont il avait besoin pour être candidat à la candidature. « Mais au lieu de 8 parrainages,  j’en ai obtenu 45 », a-t-il indiqué avant de présenter les 11 axes de son programme dont  on peut noter pêle-mêle la refonte des statuts et règlement, l’assistance aux membres actifs, l’acquisition d’un car régie en vue de la diffusion en direct des matches des championnats nationaux pour offrir plus de visibilité aux athlètes  et surtout  le développement du capital humain qui est au centre  de l’activité de cette liste avec en prime  la formation des acteurs du football  sans oublier les anciens joueurs en vue de leur mise à  la disposition des sélections nationales . Lesquelles sélections, il entend rendre fortes à l’image de la sélection égyptienne qui,  en 24 participations, a remporté sept trophées de la Coupe d’Afrique des Nations. Un volet qui converge vers la vision du premier responsable de la jeunesse et de l’emploi en Côte d’Ivoire, Touré Mamadou qui a promis, dans le cadre d’un partenariat avec la Fif,   d’accompagner le nouveau président si cette formation a une visée insertion. « Nous sommes prêts à vous accompagner dans le cadre d’un programme de reconversion » a-t-il déclaré  avant de souhaiter à la liste  de Sory Diabaté d’avoir des initiatives qui permettent de ‘‘séréniser ‘’ l’environnement du football ivoirien  à l’issue de l’Assemblée générale élective  du 5 septembre prochain.  Avant de se retirer le candidat Sory Diabaté à remis une copie de son projet  pour la grandeur du football ivoirien au ministre Touré Mamadou.

Patricia Lyse

Election à la FIF /Les 7 axes du projet d’Idriss Diallo pour hisser haut le football ivoirien

La team Yacine, l’équipe qui rassemble a reçu mardi 11 août dernier à son siège  sis à Cocody, le bureau de l’Union nationale de la presse sportive de Côte d’Ivoire (UNPSCI) pour lui présenter sa vision pour le football ivoirien. C’était en présence d’Armand Gohourou, Ezoua Christine, Ali  Mouna, Ndri Koffi Romaric, Malick Toé, Cyril Domoraud, Diabaté Issa,  Koné Abackar et Ahmed Ouattara.   Présentant la vision de la Team, Malick Toé, le coordonnateur général  a indiqué que le  candidat déclaré à la présidence de la  fédération Ivoirienne de Football, Yacine Idriss Diallo ambitionne de rassembler pour développer le football avec 4 personnes d'expérience qui ont fait partie de l'ancien comité exécutif et des jeunes. « Dans sa philosophie, le candidat Idriss Diallo a voulu que chaque entité soit représentée sur sa liste des 18 », a-t-il précisé. Connu pour être un homme d'expérience,  Idriss Diallo, cadre financier de son état et ancien Directeur général de la LONACI dans les années 2000,  vient pour pacifier le football ivoirien enclin à des dissensions profondes qui ont plombé son essor. Raison pour laquelle, il promet en cas de victoire tendre la main aux autres candidats. Ensemble main dans la main, il envisage hisser le football ivoirien au firmament. Pour atteindre cet objectif, iI a élaboré un projet inclusif qui  prend en compte toutes les structures indispensables et qui s'articule autour de sept (7) axes. La pacification, le rassemblement et la solidarité,  la modernisation de la Fif et de la gouvernance, la construction d’une politique sportive  permanente et durable, la détermination des statuts des  groupements d’intérêts, l’accroissement et les divertissements des ressources financières, la mise en place d’une politique de communication et de marketing efficaces  et le repositionnement de la Côte d’Ivoire à l’international. Parlant  du 1er axe de leur programme, Malick Toé a déclaré qu’il s'agira de mettre sur pied une commission ad hoc d'une durée d'au moins un an qui se chargera de régler les conflits tout en évitant autant que peut se faire les sanctions. La modernisation de la Fif et de la gouvernance va essentiellement consister  à mettre les statuts et règlements en conformité avec ceux de la Confédération africaine de football (Caf) et de la Fifa. Par ailleurs, il s'agira de rendre les commissions juridictionnelles indépendantes et de mettre sur pied un comité de surveillance de gouvernance. La construction d'une politique sportive permanente et durable passe, selon le coordonnateur général de la team‘’Rassembler pour développer ‘’,   par la réhabilitation du centre technique national de football de Bingerville qui n'est pas digne de la Côte d'Ivoire qui mérite mieux. En outre, il s'agira de donner une identité de jeu aux Éléphants et de lutter contre la déscolarisation. Pour lui, iI faut plutôt faire la promotion du concept sport - études et construire une dizaine de terrains de proximité tout en renforçant l'existant. Par ailleurs, la Ligue professionnelle de football sera autonome et sa gouvernance renforcée. Pour la saison 2020-2021,  la Ligue passera de 14 clubs à 16 avec une coupe nationale tournante. Concernant le football féminin, il indique qu’il se jouera avec 10 clubs avec une subvention de 10.000.000 de FCFA. La Ligue 1  va passer d’une subvention de  75 000000 de FCFA à 100 000 000 quand la Ligue 2 de passera de  25 000 000 à 50 000 000FCFA et la D3 de 15 à 30000000Fcfa.la Ligue régionale démunie recevra 2 500 000FCFA et les groupements d'intérêt 1 500 000Fcfa.Tout ceci devrait permettre de bâtir une équipe compétitive pour ramener la Côte d'Ivoire au sommet du football africain car dira Malick Toé, la Can 2023 est notre objectif prioritaire de même que la Coupe du monde 2022. L’accroissement et la diversification des ressources financières passent par le renforcement du système de billetterie et de la mise en vente des billets en ligne et  commande d’avoir une boutique des gadgets.   Le repositionnement de la Côte d'Ivoire à l'international  consistera à faire en sorte que le pays soit représenté dans les instances de CAF  et  de la FIFA. Au total, la liste conduite par Yacine Idriss DIALLO veut remettre le football au centre de ses actions en pacifiant son environnement. Remerciant les membres du bureau exécutif de l’UNPSCI, la tête de liste du projet Rassembler pour développer a dit compter sur les journalistes pour ramener le football ivoirien au firmament avec des équipes locales performantes. Dans la foulée. Il a promis aider le secteur en vue de le rendre autonome et efficace.

 Patricia Lyse

Election à la FIF/ SAM Etiassé (Secrétaire de la commission électorale) : Je ne signerai aucun document si je ne suis pas d’accord

Alors que les Ivoiriens attendaient mardi dernier la publication de la liste des candidats retenus pour l’élection présidentielle à la FIF, la commission électorale présidée par le ministre René Diby, alors qu’elle avait arrêté une première décision le 6 août en conformité avec les textes de la Fédération et le code électoral, s’est rétractée le dimanche 9 août en fournissant au Secrétaire une nouvelle décision extra textuelle qui valorise la cohésion sociale et la paix. Ce que le secrétaire de la Commission électorale et par ailleurs Directeur exécutif de la Fédération ivoirienne de football, SAM Etiassé a refusé de signer. Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé hier au siège de la Fif, à Treichville, il a expliqué les raisons qui ont fondé son refus de signer la 2ème décision prise le dimanche 9 août par la commission électorale présidée par René Diby qui a valorisé la cohésion sociale et la paix alors qu’une première décision avait été prise le jeudi 6 août en conformité des statuts de la Fédération et du Code électoral. Face à cette manipulation, le secrétaire de la commission a refusé de signer le document.La décision qui a été prise jeudi 6 août a appliqué les textes. « On me demande d’appliquer les textes de la Fif. S’il y a un forum où on doit parler d’apaisement ou de cohésion sociale, ce n’est pas ici. On a dit à la commission, aller regarder les textes de la FIF, si les candidatures qui vous ont été déposés sont en adéquation avec les conditions d’éligibilité, vous valider ou vous invalider… Nous avons fait tout ce qui était en notre possibilité pour que la commission travaille en toute sérénité et en toute sécurité. Il y a des gens pour rétablir l’ordre public et il y a un médiateur qui a été nommé pour la cohésion sociale. Nous, on nous demande d’appliquer les textes. Oui ou non les textes ont été appliqués pour me permettre moi en tant que Secrétaire général de la commission électorale de contresigner la décision qui a été prise. C’est NON. La première décision qui a été prise jeudi 6 août a respecté totalement tous les textes. Mais Dieu merci il y a un double degré de juridiction à la FIF. Il y a la commission électorale et la commission de recours. Celui qui n’est pas content de la décision fait recours auprès de la commission de recours. On dit non, on laisse tout le monde et ceux qui ne sont pas d’accord peuvent aller à la commission recours C’est quoi ça ? C’est quand on se trompe qu’on peut faire recours. Mais en âme et conscience on dit d’appliquer les textes et on dit qu’on ne va pas appliquer les textes donc c’est aux membres de la commission recours que vous voulez laisser ces patates chaudes ? Je ne suis pas d’accord et je ne signerai pas », a expliqué le Secrétaire général de la Commission SAM Etiassé. « Deuxièmement, je leur ai dit puisque vous voulez aller dans ce sens, alors validez les quatre candidatures. Ils disent non que le premier candidat n’a pas de pièce donc sa candidature ne peut être retenue. Mais quelles sont ces histoires-là ? Puisque vous voulez mettre de côté les textes pour aller dans la cohésion sociale, alors retenez les quatre candidats. Ils disent non, ils mettent trois. Voici la décision éliminant le candidat Kouadio Koffi Paul parce que selon eux, il n’a pas déposé la liste des 17 membres du Comité exécutif et la caution de 5000000FCFA. Dans ces conditions, sa candidature est éliminée. Je dis que je ne suis pas d’accord. S’il est éliminé parce que son dossier n’est pas au complet vous éliminez aussi pour ceux dont les dossiers ne sont pas complets. Cohésion pour cohésion sociale, vous prenez les quatre c’est pourquoi j’ai dit non. Un garçon quand il n’est pas d’accord il doit dire non. Advienne que pourra », s’est voulu clair le secrétaire de la commission. « La décision de jeudi qui a respecté les textes de la FIF, je suis prêt à la signer mais les considérations extra textuelles, je ne signerai pas », a tranché le Secrétaire de la commission électorale. Quand dans la publication du mardi d’un confrère, certains ont tenté de se disculper en disant d’appliquer les textes, quatre membres sur sept de la commission Electorale, Boguinard Lucien, Me Gnamien Nguessan Anatole, Me Kouadio Alexandre et le joueur Irié BI Toh m’ont sorti un document au bas duquel ils ont écrit lu et approuvé. « Dans ce document, ils disent qu’eux ne peuvent prendre en compte que les travaux du jeudi 6 août qui ont respecté les textes », a-t-il indiqué avant de rappeler : « je ne suis contre personne. Quand les règles sont établies il faut les appliquer. Sous n’importe quelle pression, je ne signerai aucun document .Je veux être un exemple, je ne veux pas tomber dans la tricherie .On aime tous les quatre candidats. Quand j’ai décidé d’aller à une élection c’est que je suis convaincu que je remplis les conditions d’éligibilité », a fait savoir le directeur exécutif de la FIF qui a conclu « qu’il n’a pas bloqué un dossier aussi sensible qui risque de compromettre l’avenir de la FIF, qui risque de compromettre l’avenir de la Côte d’Ivoire et qui risque même qu’on lui retire l’organisation de la CAN 2023, vous pensez que mes épaules peuvent supporter ça ? » A-t-il interrogé avant de couper net. « Je ne signerai pas ». Patricia Lyse

Infrastructures sportives/La Piscine d’Etat de Treichville à nouveau opérationnelle

Fermée pour des travaux de rénovation depuis mai 2018, la piscine d'État de Treichville est à nouveau opérationnelle.  Elle a été testée par des athlètes, le jeudi 30 juillet 2020, en présence du Ministre des  Sports, Paulin Claude Danho au cours d'une cérémonie  marquée par le bilan du Ministre Paulin Claude Danho de 2018 à 2020, la présentation du projet immobilier de la Mutuelle des Agents du Ministère des Sports (MAMS) et la décoration de plusieurs proches collaborateurs du Ministre. Le nouveau bassin comprends dix (10) couloirs et mesure 50 m/ 25 m.

La nouvelle  Piscine d’Etat de Treichville est dotée d'équipements modernes tels  que des robots pour purifier l'eau.  10 pièces de plots de départ, 10 pièces d’Ancrage, 1 pièce de numéro de 1 à 10 haut de 100 m, 2 pièces d’échelle ARC 4 PPA, 2 pièces d’échelle ARC 5 PPA ; 20 pièces de crochet pour corde acier, 10 pièces de ligne d’eau complètes ; 04 pièces d’enrouleur ligne de nage  figurent  au nombre du matériel acquis par l'Office National des Sports (ONS). Représentant la Fédération Ivoirienne de Natation (FINS) et de Sauvetage, M. Damien (SG) a remercié le Président de la République, Alassane Ouattara, le Ministre des Sports, Paulin Claude Danho et Mme la Directrice Générale de l’ONS, Koné Mariame Yoda, pour la mise à disposition de cette piscine qui va égayer plusieurs enfants de la Côte d'Ivoire.

Quant au ministre des Sports, Paulin Claude Danho, il a invité la FINS à faire  bon usage de joyau. La piscine d'État de Treichville comprend désormais un bureau pour les maîtres-nageurs, une infirmerie, un magasin et une cafétéria.  A noter que la piscine municipale de Bouaké, à l'abandon depuis plusieurs décennies, sera également rénovée dans les prochains jours.

 SERCOM

S'abonner à ce flux RSS