La France restitue à l'Algérie les restes de 24 combattants tués lors de la colonisation    Algérie : la justice libère Karim Tabbou, figure emblématique du "Hirak"    Procès d’une blogueuse pour blasphème : un test pour la liberté d’expression en Tunisie    Gabon : la dépénalisation de l’homosexualité divise l’opinion    Les jeunes Sud-Africains se mobilisent pour faire tomber les symboles de l’apartheid    En Éthiopie, l'armée déployée dans la capitale après des manifestations meurtrières    La mort d'un chanteur oromo mène l'Ethiopie au bord de l'embrasement    Le meurtre d'un chanteur oromo mène l'Éthiopie au bord de l'embrasement    RD Congo : 60 ans d'indépendance, quel bilan politique, économique et social ?    Éthiopie : plusieurs morts dans des violences après le meurtre d'un chanteur oromo    Emmanuel Macron et le G5 Sahel "convaincus que la victoire est possible contre les jihadistes"    À Paris, une vente controversée de statuettes nigérianes    Covid-19 : l'Algérie maintient ses frontières fermées jusqu'à nouvel ordre    La RD Congo célèbre le 60e anniversaire de son indépendance    Le G5 Sahel et la France se réunissent en Mauritanie pour lutter contre le jihadisme

Faits divers

Inde/ Un homme de 179 ans : « La mort m’a oublié »

Une découverte surprenante a été faite récemment en Inde. Démontrant que l’homme peut vivre aussi longtemps que possible sur terre. Mahashta Mûrasi est un indien qui affirme être né en 1835. Il est non seulement l’homme le plus vieux du monde mais aussi l’homme qui a vécu le plus longtemps depuis l’histoire de l’humanité (d‘après le Guinness World Records).

Selon les infos transmises, l’homme serait né à Bangalore le 6 janvier 1835.De 1903, il a vécu à Varanasi, où il a travaillé jusqu’en 1957, jusqu’à sa retraite à 122ans.Selon WorldNewsDailyReport.com, tous les documents officiels permettant d’identifier cet homme soutiennent sa version.

Mes petits-enfants sont morts il y a quelques années“, a déclaré Mûrasi. “D’une certaine façon, la mort m’a oublié. Et maintenant, j’ai perdu tout espoir de mourir ! ” a fait savoir ce vieillard qui ne sait plus que faire sur terre.

Un fait qui montre encore les mystères de Dieu.

Source : WorldNewsDailyReport.com

Insécurité / Vol à mains armées à moto : Un redoutable gang arrêté par la police criminelle

Depuis plus de deux mois, des individus armés de pistolets automatiques et opérants à moto s'adonnent à des vols à mains armées au préjudice d'honnêtes citoyens dans le District d'Abidjan. Ces actes, pour la plupart, ont lieu lorsque des citoyens sortent des banques où ils y entrent pour des opérations bancaires. Ainsi, le vendredi 27 mars 2020, ces bandits, à moto, ont ouvert le feu sur deux employés de la société SABIMEX, sise Marcory. Ils se rendaient à la BACI à bord de leur véhicule pour y faire un versement.

Ils ont été grièvement blessés et les malfrats ont emporté la somme de 40 millions de FCFA de ladite société. Ils étaient recherchés par les services de Police lorsque le 29 avril 2020, ils ont dépossédé un ressortissant indien de la somme de 06 millions de FCFA qu'il venait de retirer dans une banque en zone 4, en face de AMORE. Pour couvrir leur fuite, ils ont ouvert le feu, atteignant un jeune homme qui tenait une cabine téléphonique non loin de là. La police criminelle, informée s’est donc mise en branle. Les recherches se poursuivaient lorsque les éléments du commissaire Elloh Raymond, directeur général de la police criminelle, exploitant une information, ont pu interpeller les nommés Ba Modibo alias ‘‘Sorcier’’, Diarra Aboubakar alias ‘‘Bouba’’, et Ouattara Sékou alias Habib.

Ces derniers ont reconnu unanimement leur implication dans les vols ci-dessus visés ainsi que dans plusieurs autres cas de vols à mains armées. Ils ont également reconnu qu’ils appartiennent à un gang dont le chef se nomme Ouédraogo Ali (Burkinabé) et dont deux autres membres actifs sont Chaka et Faa. Ces bandits disent être venus en Côte d'Ivoire à la demande du nommé Ouédraogo Ali pour perpétrer des vols à mains armées à moto.

A leur actif, plusieurs forfaits dont 20 millions de FCFA au préjudice d'un opérateur au Plateau qui revenait du siège de la SGBCI; 40 millions au préjudice de SABIMEX; 06 millions au préjudice d'un Indien; Des sommes d'argent arrachées à leurs propriétaires au terminus 81/82, Vallons et Adjamé marché.

L’opération minutieusement menée par le commissaire Elloh Raymond a permis de saisir 03 Pistolets automatiques, plusieurs munitions, 02 véhicules, 01 moto et plusieurs documents de transfert d'argent Western Union sur le Mali. Au terme de l'enquête, ils seront déférés devant les tribunaux pour répondre de leurs actes respectifs.

Avec l'héritage

Angola/Décès à 73 ans d’un père de 281 enfants avec 47 femmes

Surnommé Pai Grande ou encore Big Dad, l’Angolais Francisco Tchikuteny Sabalo, grand polygame africain, est décédé à l’âge de 73 ans. Il a eu 281 enfants avec 47 femmes, et 250 petits-enfants. Décédé la semaine dernière suite à un cancer de la prostate, le géant a quitté 156 enfants. 125 l’avaient déjà précédé dans la tombe. « Si Dieu l’appelle, au moins il mourrait à côté de ses enfants et leurs mères », déclara un de ses fils, raison pour laquelle il était retourné dans la province après que son cas  s’est aggravé dans la capitale, Luanda.

Décrit comme un être humain complet, défenseur de l’éducation, on révèle que Sabalo souhaitait que certains de ses enfants entreprennent une carrière dans les sciences et la technologie. « Je ferai n’importe quoi pour garder nos enfants en bonne santé et unis », c’est cette promesse qu’a fait l’une de ses femmes au moment de rendre un dernier hommage à cet homme qui « appréciait la famille et défendait l’éducation ».

Malheureusement, il ne pouvait avoir de grandes funérailles pour Francisco Tchikuteny Sabalo, parce que le président angolais interdit les grands rassemblements. Plus d’un millier de personnes sont actuellement en deuil.

Source : Tripfoumi

Abobo/ Fin de parcours pour des individus qui ont sectionné les mains d'un homme dans la nuit du samedi 28 mars 2020

Le samedi 28 mars 2020, tard dans la nuit, des individus se sont introduits dans une cour commune de neuf domiciles où ils ont sectionné les mains d'un homme. Suite à cette agression, le Commissaire de Police GNIZAKO MARIE-LAURE du 13ème arrondissement et ses collaborateurs ont mené immédiatement des investigations qui ont permis d'interpeller 05 individus dont l'âge varie entre 14 et 21 ans ce mardi 31 mars 2020.

En effet, le nommé GNOGOHI STÉPHANE, couturier le jour et cybercriminel (brouteur) la nuit, avait réussi à extorquer la Somme de trois millions cinq cent mille (3 500 000) FCFA à occidental. Après la perception de cette somme, il a refusé de partager avec ses acolytes malgré leurs insistances.

En réaction à ce refus catégorique, sous prétexte qu'il aurait "travaillé seul", ses acolytes se sont rendus chez lui pour lui réclamer de force leur part. C'est ainsi qu'ils ont, suite aux mésententes, sectionné ses deux mains.

Par ailleurs, face aux informations erronées qui ont circulé sur les réseaux sociaux suite à cette agression, il est important de signaler qu'aujourd'hui, grâce à l'opération EPERVIER, le phénomène des enfants en conflit avec la Loi est en régression.

Nina Coulibaly (Source Policière)

Insolite/ En Italie, l’eau du robinet se transforme en vin

Du vin pétillant a remplacé l'eau dans les canalisations de quelques maisons proches de l'usine où s'est produit l'incident.

L'eau du robinet s'est transformé en vin dans un village italien © Capture d'écran BFMTV L'eau du robinet s'est transformé en vin dans un village italien

Les habitants de Settecani ont eu une étrange surprise mercredi. Dans ce hameau du nord de l'Italie, l'eau du robinet s'est transformée en un vin mousseux. En cause, un incident technique dans une fabrique de Lambrusco à proximité, ont rapporté les médias italiens.

Pas de problèmes d'hygiène

"Une panne de valve du circuit de lavage de la ligne d'embouteillage" aurait causé l'incident, d'après le fabricant qui s'est expliqué sur sa page Facebook. La boisson pétillante italienne est produite par l'usine Lambrusco Grasparossa di Castelvetro.

Il n'y aurait rien à craindre en termes d'hygiène. "L'incident n'a pas entraîné de risques en termes d'hygiène ou de santé", a expliqué la commune. 

C'est une pression plus forte que celle de l'eau qui a permis au vin de circuler dans les canalisations. Seules les maisons proches de la cave auraient été touchées, même s'il est impossible d'évaluer le nombre de foyers pour le moment. 

Paris : Salon de l’agriculture / 3 plaintes déposées contre l’agresseur d’un activiste pro-Soro ; le ministre Adjoumani en difficulté ?

- les policiers français, présents sur les lieux "du tournage" (salon de l'agriculture) ont rédigé 2 plaintes :

 une plainte pour coups et blessures, et agressions sur agent assermenté *

une autre, cette fois, contre monsieur Adjoumani pour emploi fictif sur le territoire français, de personne en situation irrégulière.Vu que le prévenu est un sans-papiers.

- l'avocate de la victime (MAITRE AFFOUSSY BAMBA) a aussi porté plainte contre le loubard Touré Issiaka pour agression, coup et blessures avec préméditation, comme l'atteste leur propre vidéo.

Il faut rappeler que la victime était sur son lieu de travail, et par conséquent, sa société a décidé elle aussi de porter plainte contre l'employeur des loubards, donc contre Adjoumani. Le prévenu risque 15 ans de prison avec à la clé, un rapatriement après la peine.

Le loubard Touré Issiaka est toujours en garde à vue. Le ministre Adjoumani, selon des sources proches du dossier serait dans une vraie merde.

Pour rappel, la Fondation Ivoirienne pour les Droits de l’Homme et la vie politique du Dr Boga Sako Gervais, a condamné l'agression d'un activiste pro-Soro au salon international de l'agriculture à Paris sur ordre du ministre ivoirien de l'Agriculture Kobenan Kouassi Adjoumani et de l'Ambassadeur de Côte d'Ivoire en France Gomis. La Fidhop exige que justice soit faite dans cette affaire.

Affaire à suivre...

JMG

S'abonner à ce flux RSS