Démystifier les filières technologiques et rendre le numérique plus accessibles aux filles    Les armées française et malienne éliminent une centaine de jihadistes dans le centre du Mali    Le président sud-africain fustige les "pays riches" qui "accaparent" les vaccins anti-Covid    Des centaines de Tunisiens manifestent près du Parlement barricadé    Centrafrique : 44 rebelles tués dans une offensive des forces armées    Au Mozambique, des milliers de personnes sans foyer après le passage du cyclone Eloïse    Ouganda : l'assignation à résidence de Bobi Wine levée par la justice    Révolution en Égypte : dix ans après, quel bilan ?    #Jan25 : dix ans après, le rêve révolutionnaire égyptien perdure sur les réseaux sociaux    Dix ans après la révolution égyptienne, les activistes dans le viseur du gouvernement    Dixième anniversaire de la révolution égyptienne : la crise économique dans les quartiers populaires    Mali : six soldats maliens tués par des jihadistes présumés à la frontière burkinabè    Présidentielle au Congo-Brazzaville : Denis Sassou-Nguesso candidat à sa réélection    Sahara occidental : le Front Polisario bombarde une zone sous contrôle marocain    Tunisie : manifestations contre la répression et couvre-feu prolongé

Pluies diluviennes/ San-Pedro coupée du reste du monde

Pluies diluviennes/ San-Pedro coupée du reste du monde

Situation à la fois difficile et tragique pour la ville de San- Pedro, ses populations et pour tous ceux qui s’y aventure y aller ou sortir .Les trois principales routes menant à la deuxième ville portuaire de Côte d’Ivoire « ont été coupées » mardi « par la force des eaux de pluies », ont fait savoir les autorités de cette cité balnéaire. « La ville de San-Pedro n’est quasiment plus accessible par la route », a affirmé sur les antennes de la Rti, le préfet de région qui constatait sur place les dégâts. Précisant que les axes Abidjan-San-Pedro (Est), Soubré- San-Pedro (Nord-est) et Tabou-San-Pedro (Ouest), ont cédé sous les eaux de pluies. Des centaines de véhicules de voyageurs et de particuliers ont stationné de part et d’autre des voies effondrées, et les piétons étaient aidés par les pompiers civils. Situation oblige, les autorités de la ville ont interdit toute circulation, par précaution. Nina Coulibaly

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut