Le roi Mohammed VI gracie Hajar Raissouni, la journaliste condamnée pour avortement illégal    La diaspora africaine, un nouvel État ?    Sommet africain sur le climat : "Au Tchad, on enregistre déjà 48°C à l’ombre"    Élections au Mozambique : le nouvel eldorado africain du gaz (3/3)    L'Égypte voit descendre dans la rue "les enfants de la révolution de 2011"    Élections au Mozambique : une campagne d'une violence inédite (2/3)    L'analyse de notre correspondant Karim Yahiaoui à Tunis    Élections au Mozambique : des ONG musulmanes au chevet de la population (1/3)    Présidentielle en Tunisie : l'austère Kaïs Saïed porté au sommet de l'État    Kaïs Saïed donné gagnant de la présidentielle tunisienne, revivez la soirée électorale    Sans enthousiasme, les Tunisiens votent pour la troisième fois en un mois    Présidentielle en Tunisie : un concours de cuisine incite les femmes des zones rurales à voter    Attaque meurtrière contre une mosquée dans le nord du Burkina Faso    Le Nobel de la paix à l'Éthiopien Abiy Ahmed : un "encouragement" prématuré ?

Célébration de la Fête du travail/ Ouattara appelle à une trêve sociale

Célébration de la Fête du travail/ Ouattara  appelle à une trêve sociale

Cherté de la vie, coût élevé des loyers, non respect du prix du transport , sécurité des biens et des personnes ,  réforme du permis de conduire, licenciement abusif des agents de la Sir, de la Rti et de la Sicogi, agrobusiness, la question du statut des dockers, la revalorisation du Smag  et la fameuse question du stock des arriérés de salaire des fonctionnaires et agents de l’Etat. Telles sont les revendications essentielles des principales  centrales Syndicales de la Côte d’Ivoire  (Humanisme , Unatrci, Fesaci, Dignité et Ugtci) lors de la cérémonie officielle de la célébration du 131ème anniversaire de la fête du travail en Côte d’Ivoire  qui s’est déroulé  le lundi 1er mai 2017 sur l’esplanade du Palais présidentiel comme il est de coutume. D’emblée, Jean Claude Kouassi, en sa qualité de ministre de l’emploi et la protection sociale a indiqué que  la fête du travail est un moment privilégié d’échange entre l’Etat et les travailleurs. A sa suite,  Soro Mamadou, tout puissant  Secrétaire général de la Centrale Syndicale humanisme  qui a indiqué que les syndicats  sont les régulateurs de l’ordre social, a égrené les revendications qui sont les siennes tout en invitant les autorités ivoiriennes à se pencher sur le cas des assistants sociaux qui risquent d’aller à la retraite sans avoir travaillé, des sapeurs-pompiers civils et des retraités.  Annonçant les progrès qui ont été réalisés,  le président Ouattara a appelé les travailleurs à observer une trêve sociale à partir de juillet. Concernant la question du stock des arriérés, il a ramené les différentes parties à poursuivre les négociations, le temps de bien voir clair dans cette affaire étant entendu qu’il lui a rapporté que des fonctionnaires avaient accepté de renoncer au stock des arriérés. Le président s’est également prononcé sur la question de l’agrobusines qu’il a qualifié de n’importe quoi. Mais les promoteurs ne resteront pas impunis puisque le président de la République  a promis les traquer. Il a terminé en invitant tout le monde à l’équité et à éviter les grèves sauvages pour ne pas mettre en péril tous les efforts de développement de la Côte d’Ivoire qui ont été réalisés.

 

Affia Marie 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut