Au Niger, l'immunité de l'ex-président Mohamed Bazoum levée par la Cour d'État    Accord de l'ANC, nouvelle attaque en RDC et exploitation pétrolière au Sénégal : l'hebdo Afrique    La RD Congo envisage des poursuites contre Apple en France et aux États-Unis    Afrique du Sud : l'ANC conclut un accord de dernière minute pour un gouvernement de coalition    Au Kenya, la découverte de gisements de coltan suscite l'espoir    Crise économique au Nigeria : Bola Tinubu défend ses réformes    Au Nigeria, une insécurité quotidienne et un regain d'activité du groupe État islamique    La musique au Cap-Vert : quand l'art devient un enjeu national    À Gaza ou au Soudan, l'ONU dénonce des "niveaux extrêmes" de violences contre les enfants    La Cour pénale internationale "extrêmement" préoccupée par la situation au Darfour    Le Sénégal fait son entrée dans le cercle des producteurs de pétrole    Soudan : fermeture du dernier hôpital d'El-Fasher au Darfour    Au Somaliland, bousculer les traditions à travers le basket : à la rencontre des filles de Hargeisa    Au Cameroun, Samuel Eto'o repart au clash avec le ministère des sports    Nouvelle attaque imputée aux paramilitaires FSR au Soudan    Cris de détresse d'une centaine de migrants sénégalais bloqués au Niger    Nouvelle montée de tension entre le Niger et le Bénin : 5 nigériens arrêtés à Sèmè-Kpodji    RD Congo : 53 accusés de "tentative de coup d'État" encourent la peine de mort    Égypte : hausse de 300% du pain subventionné    RD Congo : ouverture du procès de la "tentative de coup d'État"    Des inégalités à réduire dans la santé de la population mondiale    Attaque meurtrière au Soudan, l'ANC perd sa majorité absolue, opération Torch : l'hebdo Afrique    Au Soudan, le chef de l'ONU "condamne fermement" une attaque meurtrière de paramilitaires    "Opération Torch" en 1942 au Maroc et en Algérie : l'autre Débarquement    Cellou Dalein Diallo : la junte veut "rester au pouvoir" en Guinée    Bénin : sept soldats tués lors d'une attaque dans le nord du pays    Sergueï Lavrov poursuit sa tournée africaine en République du Congo    Au Congo, Sergueï Lavrov accuse l'Occident du chaos libyen    Neuf pays africains parmi les dix crises de déplacés "les plus négligées" en 2023    Le Nigeria paralysé par une grève générale pour une hausse du salaire minimum

Audiovisuel/René Bourgoin rassure : « Nous veillons sans état d’âme à la régulation de l’espace audiovisuel ivoirien »

Audiovisuel/René Bourgoin rassure : « Nous veillons sans état d’âme à la régulation de l’espace audiovisuel ivoirien »

Le Président de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), René Bourgoin a  reçu mercredi 15 mars 2023, des journalistes et communicateurs membres de l’ONG « Confrères Journalistes », au siège de l’institution. Il a saisi l’occasion pour présenter les missions et obligations de la HACA.

Les populations sont influencées par les médias audiovisuels notamment la télé mais plus fortement, ces dernières années, par les réseaux sociaux. La régulation de cet espace qui influence  la vie  des ‘‘usagers’’ s’avère capitale. C’est là tout le sens de l’existence de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), qui reste cependant, très peu connue. Evoquant le fonctionnement de son institution, le président de la HACA René Bourgoin.   S’est voulu rassurant : « nous veillons sans état d’âme à la régulation de l’espace audiovisuel ivoirien. Il est évident que nous ne pouvons pas avoir la connaissance de tous les manquements possibles. C’est pour cela que le rôle de la population est primordial. Nous pouvons être saisis par tous les moyens ».  Placée sous le thème : « les Missions, actions et obligations de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle, à la lumière de la loi », cette visite fut une belle  opportunité pour le président de la HACA, René Bourgouin qui était entouré pour l’occasion  de ses collaborateurs, d’insister sur les missions de la structure qu’il dirige. Selon lui, la loi fait obligation à la HACA de garantir et d’assurer la liberté et la protection de la communication audiovisuelle, un principe à valeur constitutionnelle.

Se réjouissant de cette initiative tout en saluant la présence des journalistes, Me Bourgoin s’est adressé à la population en ces termes : « Nous sommes là pour préserver la liberté de la télévision. Si quelqu’un veut regarder un film adulte, il a le droit. C’est à nous de faire que cela ne gêne pas les autres téléspectateurs. L’Etat a donc prévu des barrières tels que les programmes cryptés, les chaînes payantes, un code parental et aussi une heure de diffusion ».

Avant lui, Dr Karim Wally, Journaliste et membre de l’Ong Confrères Journalistes, représentant le président  Traoré Moussa, a exprimé ses chaleureux remerciements au président de la HACA pour cette opportunité. « Je voudrais dire mes chaleureux remerciements à notre aîné, le Président René Bourgoin, pour avoir accepté de nous recevoir dans ses locaux pour nous parler de l'institution qu'il dirige. On entend parler de la HACA généralement lorsqu'il y a attribution de fréquences radio et télé. Mais depuis quelques mois, quelques affaires médiatiques ont mis la HACA sur orbite. On se pose des questions. Comment fonctionne cette prestigieuse institution ? Comment gère-t-elle ces scandales médiatiques ? » A-t-il interrogé. 

Précisons que cette journée a débuté par une visite des locaux conduite par Mme Ouleon Tanguy Epse Kangha, Conseiller technique en charge des études et de la prospective.

Sur la question de la régulation des médias sociaux, la HACA prévoit organiser une table ronde avec les influenceurs, blogueurs et activistes. Il s'agira pour le premier responsable de l’institution de les sensibiliser afin de les amener à signer une charte de bonnes pratiques. Concernant le cas de la blogueuse « Lolo Beauté » qui a été officiellement bloquée des réseaux sociaux comme l’avait annoncé la HACA, et dont le compte continue à émettre, Me René Bourgoin a déploré le fait « qu’il n’y ai pas de possibilité d’imposer une sanction s’il n’y a pas de coopération des plateformes (Facebook, WhatsApp, TikTok) ». A cet effet, langue a été prise avec les différentes plateformes afin de créer un cadre de collaboration pour une meilleure régulation des médias visuels dans le pays.

Notons que, selon le président, la HACA réagi entre 3 ou 4 jours en moyenne en cas de manquement.

Pour finir retenons qu’à l’exception du président, les autres fonctions à la HACA ne sont pas permanentes. La structure comporte 5 directions avec 84 agents dont 47 hommes et 37 femmes.

 P.L avec Sercom

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut
xxx