Burkina Faso : la junte "contrôle la situation" et appelle à cesser les violences contre la France    Le Tchad prolonge de deux ans maximum la transition vers des élections    Putsch au Burkina Faso : incidents près de l'ambassade de France, situation confuse à Ouagadougou    Nouveau coup d'État au Burkina Faso : le chef de la junte démis de ses fonctions    "Nos silences" : raconter les avortements clandestins en Côte d'Ivoire    Karim Khan, procureur de la CPI, applaudit la tenue en Guinée du procès du massacre du 28-Septembre    Burkina Faso : des tirs nourris entendus à Ouagadougou    Soldats ivoiriens détenus au Mali : un contentieux diplomatique qui s'enlise    Ouverture du procès de Félicien Kabuga, financier présumé du génocide des Tutsis du Rwanda    Le procès de Félicien Kabuga à La Haye : l'attente des victimes du génocide au Rwanda    Guinée : un procès historique, 13 ans après le massacre du 28-Septembre    Génocide au Rwanda : ouverture du procès de Félicien Kabuga à La Haye    Guinée : justice pour les victimes du stade de Conakry ?    Procès du 28-Septembre en Guinée : Moussa Dadis Camara devant les juges    Burkina Faso : au moins 11 soldats tués et 50 civils portés disparus après une attaque

Signature de la trêve sociale 2022-2027 : les syndicats des fonctionnaires reconnaissants au Président de la République et au gouvernement

Signature de la trêve sociale 2022-2027 : les syndicats des fonctionnaires reconnaissants au Président de la République et au gouvernement
Le Gouvernement ivoirien et les organisations syndicales de la Fonction Publique ont signé, le lundi 08 août 2022 à Abidjan, un nouveau protocole d’accord portant trêve sociale sur la période 2022-2027, afin de permettre à l’État de mettre en œuvre le programme de travail du gouvernement dans un environnement social stable.
 
C’était sous la présidence du Premier Ministre Patrick Achi, de plusieurs membres du Gouvernement et des responsables des huit centrales syndicales de la Fonction Publique.
 
Le porte-parole des organisations syndicales, le secrétaire général de la centrale syndicale Humanisme, Mamadou Soro, a salué "ce bon accord". Au nom des huit organisations syndicales et des 254 000 fonctionnaires de Côte d'Ivoire, il a exprimé sa gratitude au Président de la République Alassane Ouattara pour sa générosité infinie manifestée à travers ses décisions prises le 06 août dernier, en faveur des fonctionnaires et agents de l'État.
 
Mamadou Soro a invité tous les fonctionnaires et agents de l'État à mériter ces acquis, à travers leur assiduité au travail, le travail bien fait et la lutte contre la corruption dans l'Administration publique.
 
Quant au secrétaire général de la Confédération ivoirienne des syndicats libres (CISL)-Dignité, Bli Blé David, il a apprécié à leur juste valeur toutes ces mesures prises par le Chef de l'État.
 
« L’élargissement de l’indemnité de logement à tous les fonctionnaires et agents de l’État, la prime de transport revalorisée en fonction des régions de résidence du fonctionnaire sont des mesures à saluer. L’allocation familiale qui triple en ces temps difficiles (de 2 500 FCFA à 7 500 FCFA par mois et par enfant) est une joie pour nous. Nous ne pouvons que féliciter le Chef de l’État qui répond favorablement à nos propositions. Aujourd’hui, la moisson est bonne. Ce qui est fait aujourd'hui est un geste très fort du gouvernement », a dit Bli Blé David.
 
Pour le président de la Plateforme des Organisations professionnelles des Secteurs publics et privés de Côte d’Ivoire, Théodore Gnagna Zadi, ces revalorisations sont à saluer. « L’extension de l’indemnité de logement à tous les fonctionnaires est la réparation d’une grande injustice. Mais ce qui nous enchante le plus, c’est l’instauration d’un nouveau droit, c’est-à-dire la prime exceptionnelle de fin d’année que nous appelons "Prime ADO". La joie qui m’anime est très grande. Cette prime ADO va permettre aux fonctionnaires de faire face aux problèmes incompressibles de fin d’année (janvier), souvent à la base de l’endettement. Aider le fonctionnaire, c’est exprimer la solidarité, c’est faire en sorte que les Ivoiriens, dans leur ensemble, soient touchés par ce pouvoir d’achat amélioré. C’est la joie de tout le monde », a-t-il déclaré.
 
Tout en remerciant l’État et le gouvernement, il a souhaité que le Président de la République s’appesantisse sur le cas des retraités.
 
Rappelons qu'en termes de revalorisation, l'indemnité de transport dans le public passe de 7 000 FCFA à 20 000 FCFA pour les fonctionnaires résidant à Abidjan, de 7 000 FCFA à 15 000 FCFA pour les fonctionnaires à Bouaké et dans les chefs-lieux de région et de 5 000 FCFA à 10 000 FCFA pour tous les autres fonctionnaires dans le reste du pays.
 

Source : CICG

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut