Le Kenya vote pour élire un nouveau président    Mali : plusieurs morts dans une attaque jihadiste à Tessit    La justice marocaine favorable à l'extradition du Français Sébastien Raoult aux États-Unis    Tchad : la junte signe un accord avec des factions rebelles et lance un dialogue national    Kandy Guira, la voix du Burkina électro-pop qui défend le vivre-ensemble    Présidentielle au Kenya : l'heure du bilan pour Uhuru Kenyatta    Côte d'Ivoire : les ex-présidents Bédié et Gbagbo absents de la fête de l'indépendance    Diplomatie américaine : Antony Blinken en Afrique pour contrer l'influence russe    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara gracie l'ancien président Laurent Gbagbo    Présidentielle au Kenya : fin d'une campagne dominée par la crise économique    La région du Mont Kenya au cœur de la campagne présidentielle    Pour la RD Congo, "les dénégations du Rwanda ne valent plus rien" après le rapport de l'ONU    Pour Rached Ghannouchi, le référendum constitutionnel en Tunisie est "un échec"    Mali : l'ONU accuse des soldats maliens et "blancs" d'être impliqués dans la mort de 33 civils    Législatives au Sénégal : le camp présidentiel perd sa majorité absolue

Lutte contre la vie chère / le gouvernement appuie les coopératives du vivrier

Lutte contre la vie chère / le gouvernement appuie les coopératives du vivrier

En vue de lutter efficacement contre la vie chère causée principalement par la pandémie à Covid-19 et par la guerre en Ukraine, le gouvernement ivoirien a arrêté d’importantes mesures à court et à moyen termes. Ces décisions ont permis d’apporter une réponse immédiate à la vie chère et de préserver le pouvoir d’achats des populations.

Entre janvier et mai 2022, le secteur pétrolier a bénéficié à une subvention de 200 milliards de FCFA afin de maintenir inchangé le prix du gasoil et, empêchant ainsi l'augmentation du coût du transport. Pour soulager les ménages, les prix de 21 produits de grande consommation ont été plafonnés.

D'autres mesures ont renforcé les deux premières, à savoir : l’équipement des coopératives productrices de vivriers en semences, engrais, et matériels roulants, la réactivation des comités locaux de lutte contre la vie chère, le gel, sur une période de trois mois, à compter de mai 2022, des droits de douane exigibles sur les importations de blé, afin de maintenir le prix du pain.

Dans cet élan contre la flambée des prix de la baguette de pain, l’État ivoirien a entamé le versement de la subvention destinée aux meuniers. Ce sont 6,4 milliards de FCFA au total qui leur ont été payés le 27 mai 2022.

Quant aux coopératives du vivrier, elles ont bénéficié d'un appui d'une valeur de 2,5 milliards FCFA. 

Déjà en mars 2022, le gouvernement avait procédé à la subvention partielle du prix des produits pétroliers tels que le gasoil pour freiner leur impact sur le coût de la vie. Cette mesure a demandé un effort de 55 milliards de FCFA. 

Pour promouvoir la consommation des produits locaux, les autorités ivoiriennes ont pris les dispositions nécessaires pour renforcer l’offre nationale de produits vivriers, et de protéines animales et halieutiques, afin de préserver le pouvoir d’achat des populations.

Le renforcement de la fluidité routière avec le démantèlement des barrages pour les ramener à 33, la construction de 53 marchés dont 40 marchés de proximité constituent des priorités de l’État ivoirien dans la lutte contre la vie chère.

Toutes ces mesures apparaissent comme un signal fort envoyé aux populations ivoiriennes sur la volonté manifeste du gouvernement de leur assurer un mieux-être. Elles ont permis de réduire l’inflation en Côte d’Ivoire, notamment dans les secteurs sensibles comme le transport, l'énergie et la grande distribution, surtout pour les produits de première nécessité. 

Source : CICG

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut