Démystifier les filières technologiques et rendre le numérique plus accessible aux filles    Les armées française et malienne éliminent une centaine de jihadistes dans le centre du Mali    Le président sud-africain fustige les "pays riches" qui "accaparent" les vaccins anti-Covid    Des centaines de Tunisiens manifestent près du Parlement barricadé    Centrafrique : 44 rebelles tués dans une offensive des forces armées    Au Mozambique, des milliers de personnes sans foyer après le passage du cyclone Eloïse    Ouganda : l'assignation à résidence de Bobi Wine levée par la justice    Révolution en Égypte : dix ans après, quel bilan ?    #Jan25 : dix ans après, le rêve révolutionnaire égyptien perdure sur les réseaux sociaux    Dix ans après la révolution égyptienne, les activistes dans le viseur du gouvernement    Dixième anniversaire de la révolution égyptienne : la crise économique dans les quartiers populaires    Mali : six soldats maliens tués par des jihadistes présumés à la frontière burkinabè    Présidentielle au Congo-Brazzaville : Denis Sassou-Nguesso candidat à sa réélection    Sahara occidental : le Front Polisario bombarde une zone sous contrôle marocain    Tunisie : manifestations contre la répression et couvre-feu prolongé

Foncier rural/Le Ministre Vagondo Diomandé s’imprègne du mode de fonctionnement de l’AFOR

Le ministre Vagondo Domandé accueilli à son arrivée pr le DG de l'AFOR, Bamba Cheick Daniel Le ministre Vagondo Domandé accueilli à son arrivée pr le DG de l'AFOR, Bamba Cheick Daniel

Le ministre de la sécurité et de l’administration territoriale, Vagondo Diomandé était, vendredi 8 janvier dernier,  pour la première fois,  dans les locaux de l’Agence Foncière Rurale (AFOR) sis à  Cocody-Angré où il a été accueilli par le Directeur Général de cette structure  Bamba Cheick Daniel, les directeurs centraux et le personnel. Situant l’objet de cette visite, le Directeur Général de l’AFOR a indiqué qu’il s’agissait d’imprégner le  ministre dans le processus de délimitation  des terres et  lui montrer comment  la structure fonctionne et les hommes qui l’animent.  « Il s’est agi ce  jour (Ndlr vendredi dernier) ,  comme cela doit être avec un  nouveau ministre qui a  en charge l’administration territoriale , bien  qu’il  ait déjà une idée précise de la question de la  sécurité nationale et spécifiquement de la sécurisation  foncière  ,  qu’il  vienne s’imprégner  du processus  et l’accompagner. Il nous appartenait, nous direction générale de l’AFOR, de lui  faire toucher du doigt tout ce qui a été mis en place  tant au plan logistique, au plan des procédures qui rassurent quant à la transparence et   à la fiabilité de ce processus. C’est un militaire  et  en tant que ministre en charge de l’administration territoriale, il est important de lui montrer que tout ce  qu’il signe comme  arrêté de délimitation  ne souffre d’aucune irrégularité. Donc, il devait venir voir  comment la structure est organisée, comment l’administration est conduite  et quels sont les hommes qui animent cette structure. Donc c’était  une opération pour mettre en confiance l’un des partenaires clés  du processus, le  ministre en charge de l’administration du territoire », a rappelé Bamba Cheick Daniel, directeur général de l’AFOR, pierre angulaire de la cohésion sociale. « Nous tenions à lui montrer un processus qui est parfois  la pierre angulaire de la cohésion sociale et du vivre ensemble. Tout le monde le sait, le nombre d’étrangers en Côte d’Ivoire avoisine les 30%. Nous avons également des migrations internes dans toutes les Régions de la Côte d’Ivoire. C’est vous dire que l’AFOR est la mémoire du foncier rural», a ajouté le DG qui a profité de cette occasion pour faire  visiter  le Conseil de Surveillance, les Directions Techniques et  les Services Spécialisés au ministre de tutelle qui a également puis suivre un film institutionnel. Le tout couronné d’une séance de travail durant laquelle a été présentée au ministre de tutelle l’application innovante de traçage du processus d'identification et d'immatriculation du patrimoine foncier rural ivoirien.

Emerveillé par tout le dispositif qu’il a vu, le ministre Vagondo Diomandé n’a pas manqué de féliciter la direction   pour cette organisation parfaite, l’ordre et la propreté qui y règnent. «Après tout ce que je viens de voir et d’entendre au sein des locaux de l’AFOR, je suis émerveillé. J’ai été marqué par l’ordre et la propreté qui règnent dans cette structure. La fin de l’exposé que j’ai suivi, m’a édifié. Je peux dire que l’AFOR est la mémoire de l’Administration territoriale en Côte d’Ivoire. Parce que pour moi, ce qui n’a pas de mémoire, n’existe pas. Ce qui n’a pas de mémoire est la source de conflits permanents parce qu’il n’existe aucune référence »,  a  déclaré le Général Vagondo qui poursuit en ces termes: «C’est pourquoi je considère que l’AFOR est un maillon essentiel de la stabilité de notre pays. C’est pourquoi en m’adressant au Directeur général et à tous ses collaborateurs, je voudrais vous féliciter pour cette parfaite organisation. A l’issue de cette visite, je vous assure que j’ai été édifiée. Désormais je vais signer les arrêtés concernant l’AFOR les yeux fermés».

 A noter qu’actuellement, ce sont plus de 3000 arrêtés qui ont été signés contre 200 avant l’arrivée de cette équipe de l’AFOR.  

Patricia Lyse

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut