Burkina Faso : au moins 50 morts dans des attaques imputées aux jihadistes    Burkina Faso : au moins 50 morts dans des attaques imputées aux jihadistes    Niger : attaque meurtrière contre un site de réfugiés maliens    Les artistes du continent africain unis contre la pandémie de Covid-19    RD Congo : une nouvelle épidémie d'Ebola déclarée dans le nord-ouest du pays    Burkina Faso : attaques meurtrières sur un marché et contre un convoi humanitaire    Burkina Faso : plusieurs civils tués dans une attaque attribuée aux jihadistes    Laurent Gbagbo autorisé à quitter Bruxelles sous conditions    En Côte d’Ivoire, Bouaké "la rebelle" veut regarder vers l’avenir    Au Cameroun, la lutte contre le Covid-19 ravive la guerre des chefs    Les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo assouplies par la CPI    La CPI allège les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé    Coronavirus, le défi africain : enquête sur l’évolution de la pandémie sur le continent    Pandémie de Covid-19 : les transferts de fonds vers l'Afrique diminuent    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France après la diffusion de documentaires sur le "Hirak"

Covid-19: 2 sociétés ivoiriennes capables de fabriquer la chloroquine attendent leurs autorisations

Covid-19: 2 sociétés ivoiriennes capables de fabriquer la chloroquine attendent leurs autorisations

L’effet de la chloroquine aiderait à guérir le coronavirus. La France a interdit son exportation après l’avoir autorisée pour certains patients. En Côte d’Ivoire, des entreprises capables d’en produire attendent toujours leurs autorisations.

Il serait maintenant opportun pour l’Autorité Ivoirienne de régulation Pharmaceutique de délivrer des autorisations à Africure et Pharmanova. Dans sa Newsletter 0327-06 du vendredi 27 mars 2020, le Village des technologies de l’information et de la biotechnologie de Côte d’Ivoire (VITIB) fait savoir que ces deux entreprises pharmaceutiques sont capables de fabriquer de la chloroquine, de l’Azithromycin ( 1 Million de comprimés (250mg et 500mg) par jour). Une nouvelle très rassurante quand on sait que ce médicament qui intervient dans la lutte contre le coronavirus est interdit d’exportation par certains pays, notamment la France.

Outre ces comprimés, ces entreprises sont également capables de produire des kits de tests du covid-19, du Paracétamol (60 millions de comprimés de 500mg) et bien d’autres médicaments génériques (Ibuprofen, Ciprofloxacin, etc.). ’’Vous l’aurez compris, il s’agit là de médicaments, tous impliqués dans la lutte contre le Coronavirus, notamment le fameux couple Chloroquine-Azithromycin, pressenti par plusieurs pays comme un traitement probable du Coronavirus’’, précise le texte.

Par ailleurs, les matières premières nécessaires à cette production sont actuellement stockées dans leurs entrepôts à Grand Bassam, en attente de production.

Seulement, apprend-t-on dans le communiqué, Africure et Pharmanova attendent depuis plusieurs mois l’autorisation pour commencer à exercer. Une autorisation qui se traduit par la certification de leurs installations. Cette certification échoit à l’Autorité Ivoirienne de Régulation Pharmaceutique (AIRP).

infosivoir avec afrikmag

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut