Coronavirus : Au Nigeria, Lagos et Abuja entrent en confinement pour 14 jours    Les artistes africains donnent de la voix contre le coronavirus    Nigeria : face au coronavirus, Lagos et Abuja en confinement    En Algérie, le correspondant de Reporters sans frontières incarcéré    Les législatives au Mali maintenues malgré le coronavirus et l'insécurité    En RD Congo, les gestes barrières contre le coronavirus sont difficiles à respecter    La Libye en rangs divisés face à l'arrivée du coronavirus    En Guinée, la commission électorale proclame un "oui" massif à la nouvelle Constitution    La France et 12 autres pays forment la Task Force Nakuba pour combattre les terroristes au Sahel    Coronavirus en Afrique du Sud : 1 000 cas et confinement strict    "En Afrique, l’évolution de la pandémie de coronavirus est très rapide et très préoccupante"    Coronavirus au Maroc : "La réflexion se poursuit pour aider les travailleurs informels"    Coronavirus : l'Afrique du Sud, "en guerre contre l'ennemi invisible", déplore ses deux premiers morts    Coronavirus en Afrique : "Le plan de réponse à l’épidémie doit être adapté au contexte africain"    Mali : le chef de l'opposition Soumaïla Cissé a été enlevé

Côte d’Ivoire ; Etablissement de la carte nationale d’Identité : Le ministre Sidiki Diakité/ ‘‘Nous pourrons produire 50000 cartes par jour’’

Côte d’Ivoire ; Etablissement de la carte nationale d’Identité : Le ministre Sidiki Diakité/ ‘‘Nous pourrons produire 50000 cartes par jour’’

Sidiki Diakité, ministre de l’Administration du territoire a fait le point d’avancement du processus d’enrôlement élargi  au grand public,  à l’issue du conseil des ministres tenu  ce mercredi  26 février 2020 au Palais présidentiel à Abidjan-Plateau. Laquelle  opération a démarré le 17 février  dernier avec l’enrôlement du président de la république Alassane Ouattara en vue   de l’obtention de la nouvelle Carte nationale d’identité biométrique.

 Il a annoncé qu’à ce jour, sur le terrain, après une semaine d’activité couvrant la période du 17 février au 24 février, 20501 personnes ont été enrôlées. Parmi elles, 19270 enrôlements concernent  le renouvellement de carte nationale d’identité périmées et 1231 concernent les  nouvelles demandes. Ces différents chiffres représentent respectivement 94% pour les demandes de renouvellement et 6% pour les nouvelles demandes. À ce jour sur le terrain, 302 kits activés couvrent les 108 départements que compte le territoire national.

« Et nous avons également la couverture des 10 communes d’Abidjan. Nous avons quelquefois parlé de 118 centres, en réalité ces 118 centres sont constitués des 108 départements et des 10 communes d’Abidjan. Il ne s’agit pas de 118 kits d’enrôlement, il s’agit de 118 centres d’enrôlement étant attendu que la moyenne de kits d’enrôlement déjà  fonctionnels et dans les différents centres d’enrôlement varie entre 2 et 91. Quand vous évaluez,  cela donne une moyenne de 9 kits environ par centre d’enrôlement. Nous avons donc à ce jour, 118 lieux d’enrôlement  et 302 kits qui sont effectivement en fonctionnement, » a-t-il expliqué.

« Ce chiffre peut paraître insuffisant mais pour le lancement de cette opération qui se pratique avec du matériel de très haute technologie, il était nécessaire de nous assurer de la prise en compte de toutes les difficultés de terrain, et aujourd’hui, à l’épreuve, nous avons fait le constat que les kits d’enrôlement arrivent à prendre en moyenne 20 personnes par jour, au regard de leur vitesse d’exécution. Ce temps d’enrôlement de 20 minutes par personnes qui donne environ 20 personnes par jour va être sensiblement amélioré dans les jours à venir parce que des mises au point sont en train d’être faites en ce moment, » a ajouté le ministre avant de préciser que ces machines sont programmées pour être retouchées même à distance.

«  En terme de perspectives aujourd’hui,  en plus des 300 kits qui sont déjà activés et fonctionnels, nous aurons à partir du vendredi 28 février, 344 kits supplémentaires, cela va donc doubler la capacité d’enrôlement qui passera donc à 646 kits activés sur toute l’étendue du territoire national. Quelques jours plus tard, notamment le jeudi 6 mars prochain, 400 autres kits seront activés pour donner le chiffre de 1046 kits activés sur l’ensemble du territoire national. Avec ce chiffre, nous couvrirons déjà non seulement les 108 départements que compte le territoire national, les 33 régions, mais aussi les 475 sous-préfectures fonctionnelles et même les kits seront déployés dans les sous-préfectures qui ont été créées mais qui ne sont pas encore fonctionnelles, nous aurons dans les 509 circonscriptions administratives créées des kits d’enrôlement, et nous aurons dans les 201 mairies, des kits d’enrôlement également fonctionnels avec ces 1046 kits activés, à partir du jeudi 06 mars. A cette date, la capacité de traitement qui est en ce moment faite, sera multipliée déjà par 3. Mieux, le 15 mars prochain, en plus de ces 1046 kits activés,  le millier d’agents actuellement en formation sera  opérationnel.  Cela permettra de mettre également en circulation, 1000 autres kits d’enrôlement pour porter à 2.000 le nombre de kits d’enrôlement actifs sur le terrain. Cette opération qui a commencé par les 108 départements de Côte d’Ivoire est en train de s’étendre aux 509 sous-préfectures et aux 201 mairies et verra se multiplier de façon considérable le nombre de kits opérationnels. Ici nous parlons de kits fixes qui sont donc disponibles sur une table pour procéder à l’enrôlement des pétitionnaires. Mais autour de la même date du 15 mars,  de nouveaux kits vont donc faire leur apparition sur le terrain. Ce sont des kits mobiles ou  nomades qui sont tout-petits mais qui ont la même performance que les valises disposées en circonscription. 2000 de ses kits nomades vont être également mises en circulation. Ils vont nous permettre de procéder à l’enrôlement des pétitionnaires sur leurs lieux de travail, sur les marchés, dans les universités, dans les écoles,  supermarchés et  dans les villages. Aujourd’hui notre objectif est  de  nous rapprocher des populations. Nous aurons jusqu’au 15 mars prochain 4000 unités d’enrôlement sur le territoire national», a indiqué  le ministre de l’Administration du territoire qui précise que cette opération n’est pas  limitée dans le temps, pour dire  qu’elle est permanente.

«L’opération de la carte nationale d’identité est une opération permanente, elle a commencé, elle ne s’arrêtera plus sauf changement peut être de carte nationale d’identité, même là encore, l’opération va se poursuivre sous d’autres formes, donc les usagers n’ont pas besoin de se presser, parce qu’on nous apprend que certaines personnes s’alignent de 4h du matin jusqu’à 18 h, ce n’est pas vraiment nécessaire, il suffit de prendre un peu patience, des kits vont être suffisamment déployés, la capacité de traitement de ceux qui existent en ce moment va être également améliorée pour permettre d’enrôler tous les ivoiriens qui souhaitent se faire établir une carte nationale d’identité. Nous pourrons produire 50 000 cartes/jour » a-t-il conclu.

Patricia Lyse

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut