Burkina Faso : au moins 50 morts dans des attaques imputées aux jihadistes    Burkina Faso : au moins 50 morts dans des attaques imputées aux jihadistes    Niger : attaque meurtrière contre un site de réfugiés maliens    Les artistes du continent africain unis contre la pandémie de Covid-19    RD Congo : une nouvelle épidémie d'Ebola déclarée dans le nord-ouest du pays    Burkina Faso : attaques meurtrières sur un marché et contre un convoi humanitaire    Burkina Faso : plusieurs civils tués dans une attaque attribuée aux jihadistes    Laurent Gbagbo autorisé à quitter Bruxelles sous conditions    En Côte d’Ivoire, Bouaké "la rebelle" veut regarder vers l’avenir    Au Cameroun, la lutte contre le Covid-19 ravive la guerre des chefs    Les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo assouplies par la CPI    La CPI allège les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé    Coronavirus, le défi africain : enquête sur l’évolution de la pandémie sur le continent    Pandémie de Covid-19 : les transferts de fonds vers l'Afrique diminuent    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France après la diffusion de documentaires sur le "Hirak"

SAKASSOU – Incendie de la Forêt sacrée / Le chef du village : «LES ANCÊTRES SONT FÂCHÉS»

SAKASSOU – Incendie de la Forêt sacrée / Le chef du village : «LES ANCÊTRES SONT FÂCHÉS»

A 48 heures de la visite du chef de l'Etat, Alassane Ouattara, à Sakassou, un terrible incendie s'est déclaré dans la forêt sacrée du royaume Baoulė. Face à cette situation désastreuse que pour la seconde fois, le royaume enregistre, le chef de village, Nanan Kouadio Koffi, est catégorique.

《Cette année, cela fait la 2ème fois que la forêt prend feu. Et je dois l'avouer, tout celà nous arrive car les ancêtres sont fâchés.

Le vrai problème de Sakassou, c'est l'entorse faite à la tradition. Depuis le temps de nos ancêtres, une femme ne s'est jamais assise sur le trône Oualebo. La reine mère, qui est la sœur du défunt roi, nanan Anougblé lll, veut, contre les règles qui régissent notre société, être reine au mépris des us et coutumes. Je ne peux admettre cette entorse à la tradition », s'est indigné le chef.

« La Reine mère, avec la complicité de mes notables qui m'ont tous abandonné, nous demande d'abandonner nos modes opératoires que sont les adorations et autres immolations dans la forêt sacrée tout de simplement parce qu'elle serait chrétienne. C'est inadmissible et je ne l'accepterai pas car je suis le gardien de notre tradition », affirme le chef.

Opposé à la nomination de la reine mère pour occuper le trône royal, nanan Kouadio Koffi désigné chef du village de Sakassou en 2012 aurait donc été destitué par ceux qu'il a en face, 《C'est son fils qui est le roi de Oualébo et non elle.

Si le président vient pour une visite privée, nous n'avons pas les vraies raisons de cette visite. Mais pour ma part, je ne cautionnerai jamais la forfaiture. Tout ce qui nous arrive avec ces incendies dénote de la colère des ancêtres et tout le monde le sait》a prévenu nanan Kouadio Koffi.

Source : Le Nouveau Réveil

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut