Présidentielle en Côte d'Ivoire : voter ou ne pas voter, la voix de la société civile    Présidentielle aux Seychelles : victoire inédite de l'opposition    Au Cameroun, des terroristes assassinent des enfants dans leur salle de classe    Les légendes Roger Milla et Joseph-Antoine Bell s'engagent pour lutter contre la maladie du noma    Tensions autour d'un barrage entre l'Égypte et l'Éthiopie après des déclarations de Trump    Présidentielle en Guinée : Alpha Condé réélu avec 59,5 % des voix    Présidentielle en Côte d’Ivoire : à Duékoué, la question foncière alimente toujours les conflits    Les Égyptiens appelés aux urnes pour des législatives jouées d'avance    Présidentielle en Guinée : après les violences, l'armée réquisitionnée    #EndSARS : le cri de ralliement au Nigeria contre les violences policières et la répression    Libye : l'ONU annonce un accord de cessez-le feu "national et permanent"    Présidentielle en Côte d'Ivoire : Bouaké, fief des ex-rebelles en quête de renaissance    Violences au Nigeria : le président Buhari demande aux jeunes d'arrêter de manifester    Nigeria : une prison incendiée à Lagos, le président s'adresse aux manifestants    Présidentielle en Côte d'Ivoire : Korhogo, la "capitale du Nord"

Suspension de l’approvisionnement en produits pharmaceutiques par la Npsp/ L’ONG Comupasc appelle le ministre Aka Aouélé au secours

Le président de l'ong Comupasc, en costume marron entouré de ses partenaires lors de la conférence de presse Le président de l'ong Comupasc, en costume marron entouré de ses partenaires lors de la conférence de presse

Depuis trois mois, la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (NPSP) a suspendu son approvisionnement en produits pharmaceutiques à l’Ong Comité de Mutuelle et de Promotion des Agents de Santé Communautaires (Comupasc). Cela, suite à un litige qui l’opposait à la police sanitaire. Malgré les démarches pour un règlement à l’amiable, la situation perdure et les responsables de cette Ong ont décidé de s’en remettre au ministre de la santé et de l’hygiène publique, le Dr Aka Aouélé.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi 15 janvier dans un centre de santé membre de cette Ong à Abobo, les responsables de cette organisation non gouvernementale qui s’est fixé pour mission d’aider l’Etat de Côte d’Ivoire à lutter contre les médicaments de la rue, ont exposé le motif du conflit et ont souhaité l’intervention du ministre de la santé pour une solution heureuse.

Le président de l’ONG Comupasc, Déhéo Kohon Jérôme qui avait à ses côtés Djibi Ladji Magloire, directeur exécutif et Mme Toh Pascaline, a manifesté son mécontentement à l’égard de la police sanitaire qu’il accuse d’être à l’origine de cette situation.

Il s’est étonné du fait que pour une histoire de contrôle dans les centres de santé membres de l’Ong qui a mal tourné, la police sanitaire adresse un courrier à la NPSP pour suspendre l’approvisionnement en produits pharmaceutiques à l’Ong. Chose qu’exécute la Npsp depuis trois mois. « C’est un abus que nous dénonçons », a-t-il martelé. Et malgré les protestations auprès de la Direction des Etablissements Professionnels sanitaires (DEPS), la situation perdure.

C’est suite à cela que les membres de l’Ong Comupasc, par la voix de leur président Déhéo Kohon Jérôme, sollicite l’intervention du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Aka Aouélé pour le règlement rapide de cette situation afin de permettre que la NPSP leur rouvre ses portes pour ne pas encourager les structures sanitaires à s’approvisionner sur le marché noir. Cette situation, il faut le noter, a occasionné des conséquences graves à savoir que les produits déjà distribués ne pourront pas être recouvrés, le chômage du personnel, 10 millions de Fcfa restant à devoir à la Npsp sur plus de 25 millions de Fcfa qui ne pourront pas être remboursés.

Il faut noter que depuis sa création en 2001, l’Ong Comupasc n’a cessé d’accompagner l’Etat dans plusieurs programmes telles l’Assistance aux déplacés de guerre de Duekoué pendant la crise en 2004 et la participation à toutes les campagnes de vaccination.

Patricia Lyse

Contact du Site : 40 73 84 73

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut