Enquête sur l'attentat de 1994 au Rwanda : Paris confirme un non-lieu    La mobilisation de la Jeunesse africaine pour le climat    Des villageois dogons victimes d'un nouveau massacre dans le centre du Mali    Les restes de 24 combattants tués lors de la colonisation française sont arrivés en Algérie    La France va restituer les crânes de résistants algériens    France : non-lieu confirmé dans l'affaire de l'attentat déclencheur du génocide rwandais    La France restitue à l'Algérie les restes de 24 combattants tués lors de la colonisation    Algérie : la justice libère Karim Tabbou, figure emblématique du "Hirak"    Procès d’une blogueuse pour blasphème : un test pour la liberté d’expression en Tunisie    Gabon : la dépénalisation de l’homosexualité divise l’opinion    Les jeunes Sud-Africains se mobilisent pour faire tomber les symboles de l’apartheid    En Éthiopie, l'armée déployée dans la capitale après des manifestations meurtrières    La mort d'un chanteur oromo mène l'Ethiopie au bord de l'embrasement    Le meurtre d'un chanteur oromo mène l'Éthiopie au bord de l'embrasement    RD Congo : 60 ans d'indépendance, quel bilan politique, économique et social ?

Insertion socio professionnelle/ Sylvestre Assoumou, cadre de Kotobi apporte son aide aux étudiants admis au Bts

Insertion socio professionnelle/ Sylvestre Assoumou, cadre de Kotobi apporte son aide aux étudiants admis au Bts

Lutter contre le chômage en aidant les jeunes à s’insérer dans le tissu socio professionnel à la fin de leurs études pour contribuer au développement de leur région, tel est l’objectif que s’est fixé Sylvestre Assoumou, originaire de Kotobi. Cette promesse faite a été tenue. Grâce à ce cadre, une vingtaine de jeunes, filles et garçons, intégreront très bientôt des entreprises pour un stage qui aboutira si possible à l’emploi.Ces jeunes qui ont tous obtenu le Brevet de Technicien Supérieur (Bts) dans diverses filières ont été conviés à une rencontre avec leur bienfaiteur le samedi 10 novembre 2019 dans un restaurant à Yopougon.

Selon Sylvestre Assoumou qui a confié le projet à Boni Romaric lui aussi présent à la rencontre, il était question pour lui de faire connaissance avec ces jeunes et de leur prodiguer de sages conseils afin de bien se comporter en entreprise. « C’est une façon pour moi d’aider mes jeunes frères dans la mesure de mes possibilités au moment où j’en suis capable », a-t-il fait savoir.

La rencontre qui s’est déroulée autour d’un repas offert aux nouveaux titulaires du Bts s’inscrivait dans un cadre familial selon Sylvestre Assoumou. « Une région, c’est une famille. Ce qui est important, c’est de s’entraider afin que chacun à son niveau puisse contribuer au développement de sa région, de sa sous-préfecture ou de son village. C’est pourquoi, les fils et filles d’une même région doivent comprendre qu’il faut travailler main dans la main pour développer leur région », a précisé Sylvestre Assoumou.

Il n’a pas manqué de conseiller à ces étudiants en fin de formation de ne pas baisser les bras, de travailler avec courage et abnégation, car c’est le travail bien fait qui paie.

Le porte-parole des étudiants, Adoubo Kouadio Guy, étudiant stagiaire en ressources humaines a remercié leur bienfaiteur Sylvestre Assoumou. Pour lui, c’est une grande première dans la région de voir un cadre aider des jeunes sans distinction de religion, de groupe ethnique et d’appartenance politique. « Vous êtes un véritable exemple pour nous les jeunes et nous souhaitons que les autres cadres de la région vous emboitent le pas », a fait remarquer le jeune homme.

Il faut noter que tous ces étudiants admis au Bts sont originaires de Kotobi et d’Abongoua.

Etienne Atta

Contact du site : 40375721

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut