En Tunisie, un code électoral "taillé sur mesure pour éliminer certains candidats"    Journée mondiale des réfugiés : "Quand je joue au foot, je me sens grand"    Bénin : mesures coercitives à l'encontre de l'ancien président Thomas Boni Yayi    Soudan : la procureure de la CPI demande qu’Omar el-Béchir soit maintenant remis à La Haye    Premières inculpations pour le massacre de Garissa en 2015 au Kenya    À cinq mois de la présidentielle, la Tunisie durcit le code électoral    L'analyse de notre correspondante à Bamako    Des dizaines de morts dans de nouvelles attaques dans le centre du Mali    L'économie, enjeu du scrutin présidentiel mauritanien    Au Soudan, les lutteurs de retour sur le ring malgré les violences    L'ONU demande une enquête indépendante sur la mort de Mohamed Morsi    Bénin : retour au calme à Tchaourou    L'ex-président égyptien Mohamed Morsi meurt après un malaise au tribunal    Un attentat attribué à Boko Haram fait plusieurs dizaines de morts au Nigeria    Présidentielle en Mauritanie : les Haratines, descendants d'esclaves toujours discriminés

Région des grands ponts / Cohésion sociale Un cadre du Rhdp appelle à la contribution des leaders religieux

Dr Hyacinthe Metch Mel en compagnie de la communauté musulmane. Dr Hyacinthe Metch Mel en compagnie de la communauté musulmane.

Cadre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, (Rhdp) Dr Hyacinthe Metch Mel a affiché sa volonté de contribuer à la préservation de la paix et de la cohésion sociale dans la région des grands ponts. Natif de Dabou et ancien tête de liste Rhdp à l’élection municipale de ladite commune, il multiplie des rencontres de sensibilisation des populations, surtout des leaders religieux. Ainsi après les chefs de communautés musulmanes avec qui il a échangé lors de la fête de Ramadan, le mardi 4 juin dernier, Dr Hyacinthe Metch Mel a également demandé aux chefs des communautés chrétiennes de continuer à jouer leur participation pour que la sérénité règne toujours dans les départements de Dabou, Grand Lahou et de Jacqueville qui composent la région. En effet, au quartier Wrood, dans la commune de Dabou où s’est déroulée la prière de la fête de Ramadan, le radiologue à l’hôpital général de Koumassi a invité l’iman Sanogo, principal de la mosquée Mamourou a gardé le cap sur les conseils de paix et de vivre ensemble qu’il prêche à chacune de ses sorties. « Depuis six ans chaque ramadan je suis avec vous mes parents de la communauté musulmane. Je fais désormais partie de la famille. Même sans invitation, je serai avec vous pour apporter ma modeste contribution », a-t-il relevé. Parce que selon lui« seul la paix, la réconciliation vraie et la cohésion sociale peuvent apporter le développement et le bien-être social ». Aux leaders religieux chrétiens qu’il a reçus dimanche dernier, dans le village de Pass, village situé à 4 kilomètres de la ville de Dabou, Dr Hyacinthe Metch Mel a réitéré le même message. « Il nous faut créer un nouveau type de jeunes qui ne veut que l’intérêt de la commune, du département, de la région et du pays. Parce que le concept de l’ivoirien nouveau tel que voulu par le président Alassane Ouattara ne doit pas être un simple slogan », a-t-il soutenu. Ces invitations ont été bien accueillies par ses interlocuteurs qui ont promis relayer le message dans leurs mosquées, paroisses et temples. J. César Légende : Dr Hyacinthe Metch Mel en compagnie de la communauté musulmane.

J.C

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut