Après la Somalie, le Kenya et l'Éthiopie, les criquets s'attaquent au Soudan du Sud    Algérie : un an après, quel bilan pour le Hirak ?    Tripoli suspend les pourparlers de paix après "les violations" du camp Haftar    Massacre au Cameroun : l'ONU demande une enquête indépendante    Comment l’Afrique se prépare à faire face au Coronavirus    Une distribution d'aide tourne au drame dans le sud-est du Niger    Biens mal acquis : Téodorin Obiang suspendu à une décision de la Cour internationale de justice    Libye : l'Union européenne s'accorde pour bloquer les livraisons d'armes    "Suicide" de Kizito Mihigo, apôtre de la réconciliation rwandaise    Attaque meurtrière contre une église dans le nord du Burkina Faso    Un village du Cameroun anglophone cible d'une attaque armée, 14 enfants tués    En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation    Au Sénégal, Mike Pompeo reste prudent sur la présence américaine en Afrique    Tunisie : annonce d'un gouvernement au sort incertain    Algérie : le Hirak toujours mobilisé pour un 52e vendredi de manifestation

Lancement officielle du Hadj 2019/ Le ministre Sidiki Diakité annonce un quota de 9000 places pour la Côte d’Ivoire

Lancement officielle du  Hadj 2019/ Le ministre  Sidiki Diakité  annonce un quota de 9000 places  pour la Côte d’Ivoire

Le Ministre de l’intérieur et de la sécurité Sidiki Diakité a procédé officiellement ce mercredi 20 février 2019, au lancement du Hadj, édition 2019.

Dans son allocution, le ministre a félicité et encourager la mission du Hadj de Côte d’Ivoire pour son respect scrupuleux des directives des autorités saoudiennes, mais aussi pour la qualité de l’encadrement dont ont bénéficié les pèlerins lors de l’édition 2018.

Cette année, ce sont 2.200 pèlerins ivoiriens de plus que la Cote d’Ivoire, au regard des satisfécits des autorités saoudiennes mais aussi ivoiriennes, qui s’ajouteront au quota des 6.800 pèlerins autorisés l’année dernière, soit 9.000 pour le Hadj 2019, a annoncé le ministre Diakité.

L’Etat ivoirien a rappelé le ministre de tutelle, le ministre Diakité, est soucieux d’une meilleure organisation du Hadj à la Mecque, mais aussi pour toutes les obédiences religieuses de Côte d’Ivoire. A ce propos, il va rappeler les efforts consentis chaque année par l’Etat en l’occurrence le Président  de la République pour permettre aux pèlerins ivoiriens d’accomplir leurs devoirs religieux dans des conditions appropriées.

Comme lui, le guide de la communauté musulmane en Côte d’Ivoire, Cheickhoul Aima Boikary Fofana aussi présent à cette cérémonie de lancement, se félicitant du modèle ivoirien dans l’organisation du Hadj, a encouragé les candidats au Hadj, les organisateurs et les opérateurs, a mérité encore plus la confiance des autorités ivoiriennes et saoudiennes qui ne ménagent aucun effort afin de faire de la Côte d’Ivoire, le 1er pays, meilleur organisateur du Hadj.

Le coût du Hadj 2019 reste inchangé et est à 2 000 000 FCFA comme l’année dernière a indiqué le Ministre DIAKITE.

En l’occurrence, le quota attribué à la Côte d’ivoire est de 9.000 places contre 6.800 en 2018. La répartition de ce quota est de 6.000 places pour l’organisation étatique et 3.000 places pour les organisateurs privés.

Ont pris part à cette cérémonie de lancement, les Ministres Amadou Koné du Transport, Adama KONE de l`économie et des finances, Moussa SANOGO chargé du budget et du portefeuille de l’Etat, de nombreuses personnalités et guides religieux.

Sercom

 Le titre et le surtitre sont de la Rédaction

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut