Les voisins de la RD Congo divisés par l’élection de Félix Tshisekedi    En RD Congo, l'Église catholique "craint que le système ne perdure avec le nouveau président"    Manifestations au Zimbabwe : le président Mnangagwa rentre à Harare    Heurts entre partisans de Martin Fayulu et Félix Tshisekedi à Kinshasa    Beth Koigi, la Kényane qui transforme l’air en eau potable    Attaque au Mali : "Aqmi conserve des capacités logistiques non négligeables"    Élections en RD Congo : l'Union africaine reporte sa mission à Kinshasa    Une base de l’ONU attaquée dans le nord du Mali    Israël renoue ses relations diplomatiques avec le Tchad    Le groupe jihadiste Aqmi revendique l'attaque d'une base de l’ONU au Mali    Visite historique de Benyamin Netanyahou au Tchad    Félix Tshisekedi proclamé président de la RD Congo par la Cour constitutionnelle    Des frappes américaines tuent plusieurs dizaines d'islamistes shebabs en Somalie    Au Burkina Faso, le gouvernement Thiéba a démissionné    À Goma, la population vit dans l'attente des résultats de la présidentielle

N’Guessankro (Bongouanou)/ Le meurtrier de dame Kouamé Yah retrouvé mort

N’Guessankro (Bongouanou)/ Le meurtrier de dame Kouamé Yah retrouvé mort

Les jeunes du village de N’guessankro n’ont pas voulu lâcher prise. Ils ont continué leur battue. Elle vient de porter ses fruits. Après avoir tiré à bout portant sur son épouse dans leur chambre conjugal, N’guetta Koua a pris la poutre d’escampette. Quatre jours après, le fugitif marquera un arrêt dans le campement de M.Akpangni Adjé. Le campement est à présent sans âme. Le maître des lieux et sa famille ont choisi de passer les fêtes de fin d’année au village. Cette aubaine va être saisie par N’guetta Koua pour y mettre fin à sa vie. Après avoir disposé des chaises dans la cuisine, il va se saisir d’une corde qui servait de séchoir. Puis, il monte et noue tranquillement cette corde à son cou. C’est dans un état de putréfaction avancée que les jeunes découvrent son corps le vendredi 4 janvier 2019 vers 8 heures. La chefferie ayant été saisie s’est référée à son tour à la gendarmerie. Samedi 5 janvier dernier, le corps a été enlevé puis, conduit au village au moyen d’un corbillard venu directement de Bongouanou. Pour rappel, la population de N’guessankro, dans le département de Bongouanou (Région du Moronou), n’a pas eu le temps de savourer paisiblement la Saint Sylvestre. Et pour cause, le lundi 31 décembre 2018 à 20h, au moment où chacun s’apprêtait pour la fête, une forte détonation a créé la débandade. Renseignements pris, le sieur N’guetta Koua âgé de 63 ans qui accusait depuis longtemps sa femme d’infidélité vient de l’abattre avec un fusil calibre 12. Dame Kouamé Yah née en 1970 et mère de 5 enfants, tous issus de son alliance avec son meurtrier époux, n’a pu survivre. Elle décédera des suites de sa blessure sur la route de l’hôpital, dans une mare de sang. La gendarmerie de Bongouanou a ouvert une enquête pour mieux cerner les contours de cette affaire macabre.

IN L’Héritage

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut