Cameroun : le parti de Paul Biya conserve la majorité absolue à l'Assemblée    Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés : "Les États du Sahel sont dans une situation dramatique"    Incident diplomatique : le Mali rappelle son ambassadeur et envoie un ministre à Paris    Un cas de coronavirus au Nigeria, le premier en Afrique subsaharienne    Guinée-Bissau : Umaro Sissoco Embaló "investi" président, malgré la contestation des résultats    Libye : les pourparlers politiques patinent à Genève, le bras de fer militaire se poursuit    Cameroun : la bataille pour le port de Douala    Le gouvernement tunisien d'Elyes Fakhfakh obtient la confiance du Parlement    Concert de Fally Ipupa à Paris : la superstar raconte les préparatifs    En Côte d'Ivoire, les innombrables abus contre les employées de maison    Le Mali promet des "lignes rouges" dans les négociations avec les jihadistes    L'Égypte se prépare à rendre les honneurs militaires à Hosni Moubarak    Premier cas de coronavirus en Algérie, les autorités en alerte    L'Algérie face à son premier cas de coronavirus    Kamel Abdat ou comment briser les tabous grâce à l'humour

Eglise catholique de Côte d'Ivoire /La Communauté du Chemin neuf recherche 1,4 milliard Fcfa pour bâtir son centre de retraite spirituelle

Père Sylvestre M'Bra Père Sylvestre M'Bra

Mobiliser des ressources financières et matérielles afin de construire son centre de retraite spirituelle, d’hébergement et de réinsertion professionnelle (Métiers de la main). Tel est l’objectif de la fête de charité qui a eu lieu le dimanche 04 novembre 2018 à Cocody, en présence d’éminents membres de ladite communauté catholique, dont l’ex entraineur des Eléphants footballeurs Martial Yéo. Après la messe célébrée par le père Gildas, le frère Sylvestre M’brah, responsable de la Communauté du chemin neuf en Côte d’Ivoire, a partagé le but du projet, avant de présenter les compartiments du futur édifice. Pour lui, ce centre qui sera bâti à Grand-Alépé (34 km d’Abidjan), sur un espace de 14 hectares,  est destiné à accueillir les retraites, des prières et les rassemblements de la communauté. Il comprendra une chapelle de 300 places, une grande salle, des appartements modernes (Pour les familles) et des chambres d’hébergement pour groupes et personnes de passage. Sur ce terrain obtenu il y a plus de 20 ans, il sera construit également, un réfectoire, un ferme agro pastorale (Mouton, poulet, porc), des ateliers de menuiserie, de plomberie et des espaces de vie communautaire.  Les travaux débuteront le premier trimestre 2019 et devront durer  jusqu’en 2024, soit cinq ans. « Le coût global des travaux est de 1,4 milliard Fcfa. Les formalités administratives ont commencé. Vous savez, c’est un terrain villageois donc elles peuvent être un peu longues mais il n’ya pas de souci », a-t-il dit optimiste.

Une correspondance particulière

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut