Cameroun : le parti de Paul Biya conserve la majorité absolue à l'Assemblée    Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés : "Les États du Sahel sont dans une situation dramatique"    Incident diplomatique : le Mali rappelle son ambassadeur et envoie un ministre à Paris    Un cas de coronavirus au Nigeria, le premier en Afrique subsaharienne    Guinée-Bissau : Umaro Sissoco Embaló "investi" président, malgré la contestation des résultats    Libye : les pourparlers politiques patinent à Genève, le bras de fer militaire se poursuit    Cameroun : la bataille pour le port de Douala    Le gouvernement tunisien d'Elyes Fakhfakh obtient la confiance du Parlement    Concert de Fally Ipupa à Paris : la superstar raconte les préparatifs    En Côte d'Ivoire, les innombrables abus contre les employées de maison    Le Mali promet des "lignes rouges" dans les négociations avec les jihadistes    L'Égypte se prépare à rendre les honneurs militaires à Hosni Moubarak    Premier cas de coronavirus en Algérie, les autorités en alerte    L'Algérie face à son premier cas de coronavirus    Kamel Abdat ou comment briser les tabous grâce à l'humour

Hadj 2018/ 6.800 pèlerins ivoiriens attendus à la Mecque

Hadj 2018/ 6.800 pèlerins ivoiriens attendus à la Mecque

Le Ministre de l’intérieur et de la sécurité Sidiki DIAKITE a procédé le dimanche 04 mars 2018 à Abidjan, au lancement du Hadj 2018.D’emblée, il a félicité la communauté musulmane en Côte d’Ivoire pour son esprit de discipline qui permet à la Côte d’Ivoire d’être présentée comme un modèle dans l’organisation du Hadj. Aux futurs pèlerins et acteurs du Hadj, il a demandé de « respecter toutes les consignes de discipline pour une parfaite réussite de leur Hadj».

Au regard des défis à relever pour la réussite de ce Hadj 2018, le Ministre Diakité a exhorté tous les acteurs en charge de l’organisation, à plus de responsabilité, d’ardeur et surtout de rigueur pour œuvrer à la modernisation du Hadj. A l’endroit des candidats au Hadj, il  a réitéré la disponibilité du Président de la République, du Premier Ministre et de son Gouvernement, à accompagner l’organisation du Hadj afin que les Ivoiriens accomplissent cet important rite cultuel. Il s’est félicité du travail déjà accompli, et a exprimé les remerciements du gouvernement ivoirien au royaume d’Arabie saoudite pour toutes les facilités, mises à la disposition du pays pour permettre à ses organisateurs d’encadrer efficacement les pèlerins du Hadj. Le coût du Hadj 2017 reste inchangé  et est à 2 000 000 FCFA comme l’année dernière, a indiqué le Ministre Diakité. Cette année, le quota attribué à la Côte d’ivoire est de 6.800 places contre 5.600 en 2017. La répartition de ce quota est de 5.000 places pour l’organisation étatique et 1600 places pour les organisateurs privés.

Ont pris part à cette cérémonie de lancement, les Ministres Amadou Koné du Transport, le Ministre chargé de l`économie et des finances, Monsieur Adama Koné, Moussa Sanogo chargé du budget et du portefeuille de l'Etat, le Cheick Bouakary Fofana, de nombreuses personnalités et guides religieux. Au terme de la cérémonie de lancement, au nom du Gouvernement ivoirien, le Ministre Sidiki Diakité a promis «de continuer les efforts pour que le pèlerinage se déroule dans les meilleures conditions ». Chaque année, des millions de personnes convergent en Arabie Saoudite pour l’accomplissement du Hadj, le cinquième pilier de l’Islam.

N.C avec Sercom

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut