Ebola déclarée "urgence" sanitaire mondiale par l'OMS    Militaires et chefs de la contestation s'entendent sur un accord au Soudan    Mort de Johnny Clegg, symbole de la lutte anti-apartheid    Le patient atteint d'Ebola à Goma, en RD Congo, est décédé    La faim continue de progresser dans le monde    Pour le chef de la diplomatie malienne, "la principale menace est la menace terroriste"    L'ex-président Jacob Zuma prié de s'expliquer devant une commission anticorruption    Un premier cas d'Ebola confirmé à Goma en RD Congo    CAN-2019 : les Lions du Sénégal défiés par la Tunisie en demi-finale    Khartoum, Madani, Port-Soudan... rendent hommage aux manifestants tués    En Somalie, le bilan de l’attaque d'un hôtel de Kismayo s'alourdit    En Somalie, les Shebab revendiquent une attaque contre un hôtel de la côte    Nouveau vendredi de mobilisation en Algérie, à l'heure du vide constitutionnel    L’Érythrée ou l'intimidation sans frontières    Mariam, esclave sexuelle : "Son bourreau libyen ne risque rien"

Journée internationale de destruction des armes à feu/ La ComNat-ALPC commémore l'événement par une opération de destruction d'armes à Akouédo

S’inscrivant dans la dynamique de la Journée internationale de destruction des armes à feu, la Commission Nationale de lutte contre la Prolifération et la Circulation illicite des Armes Légères et de Petit Calibre (ComNat-ALPC) a procédé à une opération de destruction d’armes au 1er Bataillon d’Infanterie d’Akouédo.

La Journée internationale de destruction des armes, célébrée le 09 juillet 2019, rappelle les dangers que constituent la mauvaise gestion des stocks d’armes à feu et la circulation non contrôlée de ces armes au sein des communautés. Lorsqu’elles tombent entre de mauvaises mains, les armes causent d’innombrables souffrances humaines.

Les armes à feu tuent plus d'un demi-million de personnes chaque année, selon les Nations-Unies, qui rappelle la nécessité de contrôler et réguler la circulation des armes légères et de petit calibre, notamment par la destruction des armes illégales saisies par les forces de l’ordre ou encore des armes obsolètes.

Ainsi, depuis 2012, la ComNat-ALPC, conformément à ses missions et avec l’appui financier et matériel de ses partenaires nationaux et internationaux, a collecté près de 15 000 armements, rien que par le dialogue et la sensibilisation, marqué plus de 42 000 armes des Forces, réhabilité un grand nombre de sites de stockage d’armes et munitions et détruit plus de 19 000 armes obsolètes, saisies ou confisquées lors des opérations de collectes d’armes et munitions.

Il est à noter que la ComNat-ALPC a opté pour la destruction des armes à la découpe dont la fiabilité est certaine et non polluante. Cette découpeuse mobile, dotée d’un moteur à essence, munie d’un système de vérins double, peut détruire 500 armes par jour.

Les armes de poing, tels les pistolets, sont découpées en trois parties, tandis que les armes longues, tels les fusils, sont découpées en quatre parties. La machine les découpe dans leurs parties essentielles de sorte qu’elles ne puissent être réutilisées. Les restes métalliques de ces armes, qui sont, après découpe, entreposés dans une boite de récupération, sont recyclés et peuvent servir à la fabrication d’objets d’art ou à la refonte.

Créée par Décret n°2009-154 du 30 avril 2009, conformément aux dispositions de la Convention de la CEDEAO sur les Armes Légères et de Petit Calibre, la ComNat-ALPC a pour mission d’assister le Gouvernement dans la conception et la mise en œuvre de sa politique nationale de lutte contre la prolifération, la circulation illicite et l’usage abusif des armes légères et de petit calibre (ALPC).

 Département Communication et Sensibilisation 

ComNat-ALPC de Côte d’Ivoire

Sécurité/Le Gouvernement dote la Police Nationale de 174 véhicules

Quatre-vingt-dix-huit véhicules (98) sur un total de cent soixante-quatorze (174) et seize (16) motos, ont été remis par le ministre Sidiki Diakité à la Police Nationale ce jeudi 04 juillet 2019 au cours d’une cérémonie qu’il a présidé à l’Ecole de Police.

Cette dotation souligne les efforts consentis par le gouvernement en matière de sécurité, notamment de la vision prospective du Président de la République, Alassane Ouattara qui a décidé de faire de la sécurité, une priorité majeure en  apportant des solutions à la hauteur des attentes et exigences des populations.

Ce sont quatre-vingt-dix-huit  (98) véhicules de type Pick Up, de transport des troupes, des ambulances, des véhicules de commandement et de transport de matériel remis aux différents districts, commissariats et services de Police. 

Le ministre de l’intérieur et de la sécurité a souligné que l’essentiel aujourd’hui, est de consolider les acquis, afin, de rendre plus opérationnelle les services de Police du district d’Abidjan et des villes de l’intérieur dans la lutte contre toutes les formes de menaces sécuritaires.

Il faut intégrer cet appui du gouvernement, dans le cadre des objectifs de sécurisation fixé par le chef de l’Etat à travers la mise en œuvre de la loi de programmation de la sécurité intérieure qui vise à restaurer de façon efficiente la capacité opérationnelle de la Police Nationale, en fixant des orientations sur les priorités opérationnelles et les choix majeurs en matière d’organisation, de ressources humaines, d’infrastructure et d’équipements.

Au terme de la cérémonie, Sidiki Diakité a souligné que cette dotation, doit être perçu comme un encouragement du Président de la République, son Excellence Alassane Ouattara aux forces de sécurité, pour toutes les actions au quotidien qu’elles entreprennent avec toujours plus d’engagement pour renforcer et garantir la sécurité et les biens des ivoiriens.

PMU/ La Lonaci remet un chèque de 19 millions de Fcfa à O.M ce vendredi

La Loterie nationale de Côte d’Ivoire (Lonaci) continue de faire des heureux. Moins de deux mois après la dernière remise de chèque à 6  des 10 gagnants qui s’étaient partagés deux cagnottes de 44 et 73 millions de Fcfa,  la Lonaci a  encore procédé,  ce jour vendredi 5 juillet 2019, à  son siège à Marcory Zone 4,   à une remise de chèque de Pmu à O.M , fidèle parieur  qui empoche la rondelette somme de 19 043 000 Fcfa. Gain qu’il a remporté à la suite d’une mise unitaire de 300 Fcfa. Ce qui n’est pas fait pour déplaire au  Chef de produits Pmu, Soro Seydou qui a encouragé ceux qui jouent et ceux qui ne jouent pas à parier. Car avec la Lonaci, les gains sont effectifs. « C’est toujours avec un plaisir renouvelé que nous organisons les cérémonies solennelles de remise de chèque parce qu’il est question de rendre hommage aux gagnants et de montrer  à tous ceux qui jouent et ceux qui ne jouent pas encore que les gains sont effectifs.  Tous les jours,  il y a des cagnottes et nous nous arrêtons souvent sur les plus importantes. Alors,  demain samedi 6 juillet, il  y’aura une cagnotte de plus de 11 millions de Fcfa en jeu sur la course Nationale 1, la course de quinté  de France à 13h 10 mn. Le lendemain dimanche 7 juillet,  nous avons encore une cagnotte très élevée  de 33 millions de Fcfa  sur le quinté + qui passe aussi à 13h10 mn. Je demande donc aux parieurs de continuer à faire confiance à la Lonaci, de participer toujours au jeu notamment  au Pmu qui a cette particularité de permettre à tout le monde, même avec la plus petite des bourses, de jouer », a-t-il indiqué. Intervenant à sa suite, l’heureux gagnant du jour,  tout en bénissant la Lonaci, a précisé que cela fait la deuxième fois qu’il gagne. Il a reçu son chèque des mains de Mme M’bahia Dominique, Directeur du Contrôle et de l’Audit, représentant le Directeur Général Dramane Coulibaly. Au nom du Directeur Général de la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire, Mme M’Bahia Dominique a félicité le gagnant O M, venu de Treichville. « Je vous adresse les félicitations et les remerciements du Directeur Général. Vous avez fait confiance aux jeux de la Lonaci, notamment au PMU. Vous avez eu raison. Car nos jeux sont crédibles et sécurisés, car totalement informatisés.  Vous avez parié 300 francs, la chance vous a souri. Félicitations », a-t-elle déclaré  avant de renouveler l’engagement de la 1ère entreprise citoyenne à  mettre les joueurs au cœur de  ses préoccupations, de  sa vision et de ses stratégies.  C’est pourquoi, la Lonaci ne cesse  d’améliorer ces offres de jeux. La finalité de toutes les innovations, actuelles ou futures, selon Mme M’bahia Dominique représentant le Dg est de  leur permettre de maintenir, voire d’accélérer la croissance amorcée depuis quelques années pour le bonheur des joueurs qui en sont les  premiers bénéficiaires. Réitérant les félicitations de la direction à O.M, la représentante du Dg a conclu en ces termes :  « Nous vous attendons pour d’autres remises de gain. »

 Patricia Lyse

 

Assainissement/ La décharge d’Akouédo définitivement fermée

Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a procédé le 4 juillet 2019 à Abidjan à la fermeture définitive de la décharge d’Akouédo et lancé les travaux de construction d’un parc urbain sur le site.

« La fermeture de la décharge d’Akouédo s’accompagne d’un projet de réhabilitation de cet espace en un parc écologique urbain. La réalisation de ce projet, d’un coût global d’environ 96 milliards de FCFA intègre, un accompagnement social qui s’inscrit dans la continuité du soutien de l’Etat à la population villageoise d’Akouédo », a déclaré Amadou Gon Coulibaly.

Le parc urbain qui sera construit sur 100 hectares comprendra des zones de loisirs et de sports ainsi qu’un centre de formation aux métiers du recyclage et de l’environnement.

Pour le Premier Ministre, il s’agit à travers la construction de ce parc écologique, de remercier les populations qui, pendant cinquante-trois (53) ans ont vécu à proximité de la décharge d’Akouédo et en ont supporté les désagréments.

La fermeture de la décharge a été accueillie avec joie par les populations qui ont exprimé leur gratitude au Président Alassane Ouattara pour ce grand acte de soulagement et d’embellissement futur de leur cadre de vie.

Dircom

Transferts d’armes en Côte d’Ivoire / La Comnat-Alpc forme des experts des forces ivoiriennes sur la gestion électronique des données

Dans le cadre de la mise en œuvre du Traité international sur le Commerce des Armes (TCA), la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération et la Circulation Illicite des Armes Légères et de Petit Calibre (ComNat-ALPC) a initié un projet visant à mettre en place une base de données sur les transferts d’armes en Côte d’Ivoire. Financé par le Secrétariat du TCA à travers le Fonds d’affectation volontaire, ce projet a permis  de  concevoir un logiciel spécial visant à recueillir les données issues des différentes commandes d’armes passées par les structures étatiques ivoiriennes.  Pour permettre aux experts des Forces armées ivoirienne (Ministère d’Etat, Ministère de la Défense; Secrétariat du Conseil National de Sécurité (S-CNS); Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, Gendarmerie Nationale, Police Nationale et Douanes ivoiriennes) de mieux maitriser cet outil, un atelier de formation a été organisé à leur intention du 27 au 29 juin 2019 à Assinie Mafia. «La ratification par la Côte d’Ivoire, en 2015, du Traité sur le Commerce des Armes, a ouvert la voie à différents chantiers visant à la mise en œuvre dudit Traité. La mise en place d’une base de données électronique sur les transferts d’armes s’inscrit dans le cadre de la conformité aux dispositions du TCA, notamment celles relatives à l’importation des armes par les États parties», a indiqué le Secrétaire exécutif de la ComNat-ALPC, le Commissaire Divisionnaire-Major de Police, Léon Apauls Djokouehi, qui représentait le Président de la Commission à l’ouverture des travaux. Abondant dans le même sens, le représentant du S-CNS, M. Akpo Germain, Conseiller Technique chargé du suivi des ALPC, s’est réjoui de cette opportunité pour les experts des forces  en vue de renforcer leurs capacités «sur les outils et procédures de contrôle des transferts d’armes, conformément aux dispositions prescrites dans les articles 7, 8 et 9 du TCA, concernant notamment l’exportation, l’importation, le transit et le transbordement». Durant trois jours, les experts des forces ont pu s’imprégner des exigences du TCA et partager leurs connaissances, au travers notamment d’exposés sur la mise en œuvre du TCA et des échanges sur les procédures d’acquisition d’armes en Côte d’Ivoire. Ils ont ensuite eu droit à la présentation générale du logiciel de gestion des transferts d’armes qui a été suivie d’une formation pratique durant laquelle les participants ont pu s’exercer sur cet outil avant de faire diverses recommandations.

Lors de la cérémonie de clôture de l’atelier, le Colonel de Gendarmerie Ouattara Tiorna a, au nom des participants, exprimé toute sa satisfaction et félicité la ComNat-ALPC pour l’organisation de l’atelier et la mise à disposition de ce logiciel de gestion des transferts d’armes. Le représentant du S-CNS a, pour sa part, exhorté les experts à faire bon usage de cet important outil qui doit également permettre au Secrétariat du CNS de produire plus aisément les rapports annuels  qu’il transmettra au Secrétariat du TCA basé à Genève (Suisse).

Il est revenu au représentant du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, M. Kouassi Kouadio Bertin, de prononcer les mots de clôture de l’atelier, après avoir également félicité la ComNat-ALPC pour la parfaite organisation de cet atelier. Adopté le 02 avril 2013, et entré en vigueur le 24 décembre 2014, le TCA vise à réguler les transferts internationaux d’armes conventionnelles.

 P.L Avec  M.P de  la ComNat-ALPC

Assemblée générale extraordinaire de l’UPAPCI/ Les membres pour le développement de l’union

Le Samedi 22 juin 2019 dernier, s'est tenue l'Assemblée Générale Extraordinaire de l'Union Patronale des Agences Pharmaceutiques de Côte d’Ivoire (UPAPCI) à l’amphithéâtre de l'UFR des sciences pharmaceutiques de 9H30 à 12H45. L’ordre du jour était : Informations, point des adhésions et payements pour la cérémonie de lancement, préparation de la cérémonie de lancement, gestion des échantillons et divers. Le président de l’UPAPCI, Tondoh Guillaume, Directeur général de TKG Pharma, après avoir souhaité la bienvenue à tous, a présenté les documents officiels (journal officiel...) témoignant de l’existence légale de l’union, il a exhorté toute l'Assemblée à œuvrer au développement de l'union. Il ensuite fait un rappel des objectifs principaux de l'UPAPCI. L'Assemblée fut informée des différentes rencontres du bureau avec: La Direction de la Pharmacie du Médicament et des Laboratoires (DPML), l’Ordre des pharmaciens, l’UEMOA, la Directrice de la Police des Stupéfiants et des Drogue (DPSD) et de l’Ambassade de l'Inde. Les contentieux en cours entre les agences et les laboratoires en République de Côte d’Ivoire ont été présentés à l’Assemblée avec la conduite à tenir désormais en pareille situation. La volonté affiché de l'UPAPCI est d'éviter ce type de situation, mais s'il y en a, que cela se résolve à l'amiable. Le deuxième point a concerné les adhésions et cotisation pour la cérémonie de lancement. Suite à la communication de la trésorière, l'Assemblée a félicité le bureau pour le travail abattu et l'a encouragé à continuer sur cette bonne lancée. La préparation de la cérémonie de lancement était le troisième point à l’ordre du jour. Il a été retenu que la cérémonie de lancement se fera le 24 Octobre 2019 au Sofitel Hôtel Ivoire. Les organisateurs attendent 100 participants composés des membres de l'UPAPCI et d'invités constitués de partenaires. Les membres présents ont félicité le bureau pour cette belle initiative. Pour la gestion des échantillons, l’UPAPCI ayant été interpellé sur la gestion des échantillons médicaux lors des différentes rencontres, le bureau a présenté à l'Assemblée une procédure de gestion et d’utilisation des échantillons médicaux qui fut très appréciée par les participants. L’objectif est d'uniformisé la gestion des échantillons au sein de l'UPAPCI. Les participants ont fait des suggestions. Le bureau a promis en tenir compte. Il est donc prévu une session spéciale sur ce sujet avant la transmission du document finale à la DPML. En divers le logo de l’union présenté a été adoption. Des informations utiles ont été données sur la plateforme WhatsApp. Notons que l'UPAPCI ambitionne honorer les pionniers de la profession lors du lancement.

E. A

S'abonner à ce flux RSS