Présidentielle au Burkina Faso : Roch Kaboré réélu au premier tour    Burkina Faso : Roch Marc Christian Kaboré, président sortant, réélu dès le 1er tour    En Éthiopie, Abiy Ahmed ordonne l'offensive finale contre les autorités du Tigré    Décès de Maradona : l'Afrique célèbre le héros du football    Au Sénégal, le fléau de l'excision persiste malgré l’interdiction    Algérie : une peine de prison réduite pour un militant du Hirak accusé "d'offense à l'islam"    Conflit en Éthiopie : au moins 600 civils tués le 9 novembre au Tigré    Éthiopie : appels à protéger les civils du Tigré à l'approche de la bataille de Mekele    Présidentielle au Burkina Faso : le gouvernement met en garde contre "toute dérive"    L'ancien président du Niger Mamadou Tandja est décédé    Éthiopie : des miliciens du Tigré accusés d'avoir tué au moins 600 civils    Un navire turc en route vers la Libye inspecté par des soldats allemands    Le dirigeant du Tigré rejette l'ultimatum du gouvernement éthiopien    Burkina Faso : l'opposition réitère ses accusations de fraudes lors de la présidentielle    Sénégal : la tragédie de l'émigration clandestine vers les Canaries

Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid

Dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 octobre, la communauté musulmane de Côte d’Ivoire célébrera le Mahoulid ou la naissance du prophète Mohammad.

C’est l’information donnée par le président du Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques en Côte d’Ivoire (Cosim), Cheickhoul Aïma Mamadou Traoré, dans un communiqué daté du 23 octobre, publié sur le site du Cosim.

Le thème principal retenu, "Contribution de l'Islam pour des élections apaisées", sera animé par El Hadj Cissé Djiguiba, recteur principal de la mosquée Salam du Plateau.

Quant à la cérémonie officielle de cette fête musulmane, elle se tiendra à la mosquée de la Riviera Golf.

Comptant sur la grâce de Allah pour la tenue de cet important évènement, le président du Cosim a saisi l’occasion pour souhaiter une bonne fête à tous. "Qu'Allah le Tout-Puissant exauce nos vœux, nous accorde la paix du cœur, la paix dans notre pays, dans la sous-région et dans le monde", a-t-il imploré.

Le Mahoulid est la commémoration de la naissance du prophète de l’Islam. Elle se célèbre à la date du 12 de Rabi al Awal, le troisième mois de l’année musulmane.

Fratmat.info

Art culinaire/Les mets coréens s’offrent aux Ivoiriens

L'Ambassade de Corée en Côte d'Ivoire a tenu, en coopération avec le Ministère des Affaires Etrangères de la Corée, le Ministère de l'Agriculture de la Corée et le AT Center,  le vendredi 23 octobre "Saveurs de Corée", petite session de présentation et dégustation des produits agroalimentaires de la Corée. A l'occasion de cet évènement, l'Ambassade a présenté du riz coréen et des produits dérivés de riz (boissons, nouilles instantanées, desserts, etc ) ainsi que d'autres produits agroalimentaires qui sont de plus en plus appréciés de consommateurs du monde. Par ailleurs, les livres de recette de cuisine coréenne et les petites cartes indiquant les restaurants coréens et l'épicerie asiatique situés à Abidjan, ont été distribués aux invités pour qu'ils puissent continuent de découvrir la cuisine coréenne et de partager leurs expériences avec d'autres.

Des acteurs des domaines de l'agriculture et du commerce étaient présents en ce jour pour découvrir les saveurs de Corée. Ils ont montré leur reconnaissance à l'Ambassade de Corée pour avoir préparé une occasion intéressante ayant permis à des responsables dans ces domaines clés de connaître, déguster et s'inspirer des produits agroalimentaires de la Corée.

Cet évènement a été tenu sous respect des mesures barrières sanitaires.

Infos Sercom

 

 

Souffrant d’une insuffisance veineuse/ Kakou Agnini Roger a besoin d’aide

Cela fait 27 ans que Kakou Agnini Roger souffre d’une insuffisance veineuse. Une fois à l’hôpital, il a été décelé que le sang ne circule plus bien dans les veines d’où la formation d’un abcès au niveau des deux pieds. L’homme âgé de 59 ans aujourd’hui n’arrive plus à se déplacer. Le mal pernicieux qui le ronge ne lui permet plus de mener ses activités.

Il avait déjà subi une opération mais sans succès puisque le mal a ressurgi quelques années après. C’est le docteur Anne Bogui en service à la Polyclinique Internationale Sainte Anne Marie (Pisam) de Cocody, qui après des examens approfondis, a pu diagnostiquer le mal. Mais aujourd’hui dépourvu de moyen financier, Kakou Agnini Roger n’arrive plus à se traiter.

Ce père de famille de 9 enfants, tous scolarisés de la maternelle au secondaire a besoin d’aide. Non seulement il souffre physiquement mais à cause des soins, il est appauvri d’où la souffrance morale. Bien connu à Adjamé précisément au quartier 220 logements, Kakou Roger est le propriétaire du seul kiosque à café dans la cité où sont bâties les tours. Il ne vit que de cette activité pour s’occuper de sa famille.

Ces derniers jours, la situation de Kakou Agnini Roger a empiré à cause de l’évolution inquiétante de l’abcès au niveau des deux pieds. Il a vraiment besoin d’aide et appel les personnes de bonnes volontés à lui porter secours afin d’être guéri de ce mal qui lui fait passer des nuits blanches. En cette période électorale, certainement que le cri du cœur de Kakou Agnini Roger ne tombera pas dans des oreilles de sourds.

Avec l'héritage

NB : Pour tous ceux qui veulent bien apporter une aide à Kakou Agnini Roger

 Appeler au 07 06 36 49/ 40375721/ 05909560

Protection du droit de l’enfant Africain/ La fondation Joël Krasso au secours des enfants de la fondation Nelson Mandela du Mali

Le prophète Joël Krasso, Président Fondateur de la Fondation ‘’ Joël Krasso espoir de vie'', a déposé ses valises d’action sociale au Mali la semaine dernière. Présent dans le pays de Soundiata Keïta Keïta, dans le cadre d'un projet qui promeut l’Évangile holistique dans tous les pays, le fondateur de la mission de compassion des âmes, en a profité pour poser une série d'actions sociales . ‘’ Nous sommes investis dans la lutte pour le respect et la protection des droits des enfants. Cela n’a rien à avoir avec la religion, parce que cette mission nous conduit au milieu des gens qui sont musulmans et qui adhèrent à cette vision. A l’orphelinat Nelson Mandela de Bamako, nous avons par la grâce de Dieu, fait énormément de dons en nature et en espèce. Nous allons offrir des ordinateurs, et faire installer la connexion Internet. Dans cet orphelinat, nous avons rencontré une directrice qui se bat. Son ONG est reconnue, malheureusement, l’Etat Malien ne porte aucun regard sur ses activités’’, a-t-il affirmé au cours d'une entretien avec la presse.

La fondation Joël Krasso espoir de vie déplore le manque de soutien et de subvention aux Ong de défense de droit des enfants en difficulté dans la quasi-totalité des pays africains. Et que sa fondation qui intervient en Côte d'Ivoire plus précisément dans la ville de Divo, n'y échappe pas. ‘’ Nous n’avons aucune subvention, mais comme je le dis, la question de la prise en charge des enfants orphelins est une passion pour moi. J’essaie de me battre comme je peux pour venir en aide à ses enfants, qui méritent eux aussi de vivre heureux. A l’orphelinat Nelson Mandela, j’ai fais savoir à la directrice que j’adhérai entièrement à ce qu’elle fait pour l’avenir de l’enfant africain et c’est une obligation pour moi de l’épauler. Je l’ai encouragée à créer des connexions avec les autres villes du Mali, pour que cette ONG s’étende dans tout ce pays. Nous travaillons donc pour l’avenir de l’Afrique à partir des enfants'' a fait savoir Joël Krasso. Cette volonté d’aider vaille que vaille les orphelins et enfants en difficultés sur le plus vieux continent, trouve selon lui ces racines dans la bible et de son expérience personnelle. ‘’ La Bible déclare que la vraie religion sans tâche consiste à aider les orphelins et les veuves dans leur affliction. Le prophète Krasso est orphelin. Mais je ne pense pas qu’à moi. Je pense à cet orphelin abandonné qui, sans aucun soutien risque d’être un braqueur demain. Ma préoccupation, c’est l’avenir de l’enfant africain. Je ressens cela comme un fardeau. En Afrique, les orphelins sont privés de tout. Il est privé de ses droits, même de la nourriture. Or, dans la charte de l’enfant au niveau des Nations Unies, l’enfant a droit à la santé, l’éducation et beaucoup d’autres choses. Pour nous, les enfants doivent être intégrés dans leurs droits, parce que ce sont eux l’avenir de l’Afrique'', justifie-t-il.

Pour le prophète Joël Krasso, l’éducation reste une arme primordiale pour assurer un avenir certain aux enfants. Il exhorte donc les pays africains à rendre l'école obligatoire. ‘’ Si les Nations Unies veulent que l’Afrique se développe, il faut qu’elles soient plus regardantes sur la situation des enfants, car ce sont eux l’avenir.

Il faut préparer une génération qui soit capable de mettre l’éducation des enfants au centre de toutes leurs préoccupations'', conseille le Président de la fondation Joël Krasso espoir de vie. Et de lancer : ‘’ J’invite donc les présidents africains à sortir de leurs palais et à descendre dans les rues pour voir ce qui s’y passe avec les enfants. Il n’y a pas que les dirigeants africains, mais chaque africain doit s’investir dans la question de la restauration des enfants de la rue. La Bible déclare qu’il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. Nous devons nous battre pour sortir l’Afrique de toutes ces difficultés, et la situation des enfants sans soutien est au centre de ces difficultés. L’éducation est un impératif, sans cela, tout ce que nous faisons est nul''

Sercom

BOUAFLÉ / Les loteries nationales des pays membres du Conseil de l’Entente offre, un Centre de santé urbain à Garango

Le village de Garango, localité située à cinq kilomètres dans la commune de Bouaflé dispose désormais, un centre de santé urbain,  un bâtiment flambant neuf, doté de toutes les commodités. 

 

Cette infrastructure, fruit de la bonne coopération des loteries du Burkina Faso, du Niger, du Bénin, Togo et de la Côte d’Ivoire, réalisée à hauteur de près de 150 millions de Francs CFA, comprend un dispensaire et une maternité avec un personnel de 16 membres dont un médecin.

 

Le Directeur Général, M. Dramane Coulibaly, a remis les clés de ce don le samedi 17 octobre 2020, en présence des autorités administratives, le corps médical,  religieuses et coutumières.

 

Dans son mot de remerciement, M, Kouakou Yao Joseph 3ème adjoint, représentant le maire Dr Lucien LEHIE Bi, a traduit la sincère gratitude de la municipalité et du corps médical de la région de la Marahoué au Directeur Général de la LONACI et toute son équipe. 

‘’ Construire un centre de santé et loger un médecin à proximité de son lieu de travail est un atout. Il est beaucoup plus disponible, attentif et le centre résout  les problèmes de la santé des populations. 

 Il peut réagir plus promptement dans la gestion des urgences. Au-delà de ce don, ce sont des vies humaines que vous contribuez à sauver’’, a-t-il salué.

 

Le Directeur Général, M. Dramane Coulibaly, a rappelé que la construction de cette infrastructure entrait dans le cadre de la mission citoyenne de la société nationale des jeux. 

A savoir : la contribution au bien-être de la population.  Cette mission sociale, a-t-il précisé, engage la société à investir dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de la culture partout sur le territoire national. 

 

‘’ Cet engagement social nous a conduit à créer le lundi 18 mars 2019, la Fondation LONACI. En tant que première entreprise citoyenne, il s’agit pour la LONACI de rationaliser ses interventions et de leur consacrer plus de moyens.

‘’ Nous avons conscience que sur le chantier très exigeant du développement et de la lutte contre la pauvreté, a-t-il ajouté, les besoins sont énormes. C’est pourquoi le Conseil d’Administration, la Direction Générale et le personnel de la LONACI ne ménagent aucun effort pour être à la hauteur des attentes sociales, dans la droite ligne de la stratégie gouvernementale en la matière’’.

 

Réputée pour être un bastion du loto dit ghanéen, la Marahoué, une région où les produits de la LONACI piétinent. Devant donc les autorités administratives, religieuses et coutumières, le Directeur Général de la LONACI a exhorté les populations à faire reculer le loto dit ghanéen au profit du Loto Bonheur crédible, sécurisé et qui participe à la réalisation des œuvres sociales. 

‘’ Chers parents, je vous invite donc à emprunter la voie des paris officiels qui rapportent beaucoup d’argent et contribuent au développement de la Côte d’Ivoire’’, a-t-il lancé à l’assemblée.

Le don de la société nationale des jeux est une véritable bouffée d’oxygène pour le corps médical et les populations de Bouaflé et en particulier du village de Garango. 

 

M. Dramane Coulibaly a sollicité le soutien des autorités administratives dans la lutte que mène la LONACI contre les jeux clandestins qui pullulent dans la région de la Marahoué. 

 

« L’outil qui a permis à ces cinq sociétés nationales d’œuvrer ensemble à la réalisation de cette infrastructure est la Tranche commune entente (TCE). Il s’agit d’une loterie annuelle créée en 1970 par les Etats membres du Conseil de l’Entente et dont les gros lots sont tirés chaque année dans l’un des cinq pays membres du Conseil de l’Entente. Les bénéfices de cette loterie sont utilisés pour améliorer les conditions de vie des populations du pays qui accueille le tirage », a indiqué le directeur général de la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (LONACI), Dramane Coulibaly.

M. Coulibaly a exhorté les populations de Garango en particulier et toute la population ivoirienne en général, à s’approprier la TCE dont les tickets sont mis en vente chaque année dans l’optique d’améliorer les conditions de vie des populations. Il a exprimé la fierté de la LONACI de jouer sa participation dans cette solidarité qui contribue au renforcement de la cohésion et de la paix au sein des pays membres du Conseil de l’Entente.

Le directeur général de la LONACI a invité le personnel soignant et les populations de Garango à faire bon usage du centre de santé et du matériel mis à leur disposition, souhaitant que « cette infrastructure soit un maillon essentiel de la couverture sanitaire de Bouaflé, voire de toute la région de la Marahoué ».

Le préfet de la région de la Marahoué, préfet du département de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias a, au nom du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, exprimé sa gratitude aux loteries nationales des Etats membres du Conseil de l’Entente pour ce don de haute portée sociale qui permettra de promouvoir la santé maternelle, d’améliorer la couverture vaccinale et de faciliter la déclaration des naissances. Il a appelé les professionnels de santé et la population de Garango à une utilisation efficiente de ce centre de santé.

 

Y. K., correspondant régional 

Cité administrative : le Premier Ministre Hamed Bakayoko inaugure les Tours A et B réhabilitées

Le Premier Ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, a procédé le 15 octobre 2020 à Abidjan, à l'inauguration des Tours A et B de la Cité administrative.

Le Chef du gouvernement a exprimé au nom des fonctionnaires qui travaillent dans ces tours et des usagers, leur infinie gratitude au Président Alassane Ouattara, pour avoir mis fin à leur calvaire.

"Je remercie le Président Ouattara pour avoir entendu le cri de détresse de tous ces fonctionnaires qui travaillaient dans des conditions difficiles. Cet investissement important est la traduction du respect qu'il a pour chacun des travailleurs", a déclaré Hamed Bakayoko.

Pour le ministre de la Construction, du Logement et de l'urbanisme, Bruno Nabagnë Koné, avec la réhabilitation des tours, les fonctionnaires et agents de l'Etat ont un cadre de travail décent pour servir avec une plus grande efficacité les usagers de service public.

En marge de cette cérémonie d'inauguration, le Premier Ministre a lancé les travaux de réhabilitation de la Tour C. Il a effectué aussi une visite du chantier de construction de la Tour F.

La réhabilitation des Tours A et B s'inscrit dans le cadre d'un programme de mise aux normes techniques en vigueur des cinq immeubles de la Cité administrative, initié en 2015 par le gouvernement.

Les travaux ont démarré le 13 septembre 2017 pour un coût global de 79 milliards de FCFA avec la création de 550 emplois directs et 1200 emplois indirects. La Tour A abrite huit cabinets ministériels et deux secrétariats d'Etat. Quant à la Tour B, elle a été mise à la disposition des travailleurs de la Banque africaine de développement (BAD).

Le gouvernement ivoirien a signé avec Ivoire Facility Management, un contrat d'une durée de dix ans pour l'exploitation et la maintenance des deux tours avec des outils technologiques comme la gestion technique du bâtiment (GTB) et la gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO).

SOURCE : CICG
S'abonner à ce flux RSS