Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé Premier ministre de la RD Congo    En Algérie, le chef de l'armée appelle au respect du calendrier de la présidentielle    L'opposant Moïse Katumbi de retour en RD Congo, après trois ans d'exil    Au Soudan, reprise des négociations entre armée et contestataires pour le partage du pouvoir    En Égypte, une explosion près des pyramides de Gizeh fait 17 blessés    En Algérie, des interrogations autour de l'élection présidentielle    À Khartoum, la révolution donne naissance à une "petite république"    Manifestations en Algérie : "Ils sont des milliers à avoir investi les rues"    Treizième vendredi de mobilisation en Algérie contre le "système"    Au Soudan, la mobilisation se poursuit après la suspension du dialogue    Cellou Dalein Diallo : "Une candidature commune de l'opposition en Guinée n'est pas exclue"    Deux premiers ministres entendus au tribunal de Sidi M'Hamed d'Alger    Soudan : le Conseil militaire de transition suspend le dialogue    Au Soudan, l'armée suspend les discussions sur la transition politique
Infosivoir

Infosivoir

Côte d’Ivoire-Après Alassane Ouattara, échange fructueux entre le ministre Sidiki Diakité et son homologue Français Christophe Castaner

Le ministre français de l’intérieur, Christophe Castaner est arrivé à Abidjan, le dimanche 19 Mai 2019, pour une visite de travail et d’amitié de 48 heures. Après un entretien avec le président de la république Alassane Ouattara, ce même dimanche, l’émissaire du Président français Emmanuel Macron, a été reçu ce lundi 20 Mai par son homologue ivoirien Sidiki Diakité. Au sortir de la rencontre et répondant aux questions des journalistes, M. Christophe Castaner a d’abord remercié le ministre Sidiki Diakité pour son accueil. Avant de dire qu’ils ont abordé les sujets de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Ainsi que les projets que porte la Côte d’Ivoire pour le développement ; la constitution des frontières et le renforcement de celles-ci. Aussi, a-t-il ajouté, les questions migratoires ont été abordées. Parce ce que selon lui il existe une longue tradition et ces échanges sont réguliers, courants et importants pour la France et pour la Côte d’Ivoire. Et de poursuivre qu’il y a aussi des situations de migration irrégulière. Ils ont touché les sujets de lutte contre le terrorisme, d’échanges de renseignements, de méthode et de partenariat franc, car il s’agit d’un combat qui doit être mené tous les jours partout dans le monde. Un engagement commun a été pris entre les deux pays a fait savoir le ministre français de l’intérieur sur le sujet des enlèvements eu égard à la jeune française enlevée la semaine dernière. Sur ce sujet, M. Castaner a répondu favorablement à la demande du ministre Sidiki Diakité de doter la Côte d’Ivoire des meilleurs moyens en matière de formation, de technique et aussi de matériel afin de lutter contre ce fléau. Concernant la migration irrégulière, le ministre Français de l’intérieur et son homologue ivoirien ont planché sur le cas des mineurs non accompagnés qui généralement sont entre les mains des passeurs et se retrouvent dans les pays étrangers comme la France dans des situations désespérées, dans des conditions humaines inacceptables. Alors les deux hommes ont accentué leur échange sur ce sujet pour lutter activement contre les filières de passeurs qui ne font qu’exploiter la misère humaine et qui font rêver des choses qui en réalité n’existent pas, a déploré M. Castaner. Prenant la parole, le ministre Sidiki Diakité s’est honoré de la visite de son homologue qui a consacré à la Côte d’Ivoire, sa première sortie en Afrique. Selon lui, toutes les questions de sécurité intérieure ont été abordées, particulièrement celle consacrée à la migration irrégulière qui préoccupe énormément les pays Européens, mais également la Côte d‘Ivoire. Sur la question, poursuit le ministre Sidiki Diakité, les deux pays ont décidé d’intensifier leur coopération de manière à renforcer les mécanismes d’identification et de retour des ivoiriens irrégulièrement installés en France comme dans les autres pays. Il a rassuré que la France à travers son ministre de l’intérieur a promis apporter son concours pour appuyer la Côte d’Ivoire, non seulement au contrôle des frontières mais aussi à aider à mettre en place des projets pour permettre aux jeunes de rester sur place en Côte d’Ivoire. Le ministre Sidiki Diakité a expliqué que la Côte d’Ivoire a initié d’importantes actions contre les réseaux de passeurs qui ont permis l’arrestation de près de quarante (40) d’entre eux et l’interpellation de près de deux cent (200) autres et insisté sur le fait que la répression des passeurs va se poursuivre. Après cet entretien, le ministre Français de l’intérieur a procédé à la visite des locaux de l’école de police dans la commune de Cocody en compagnie du ministre Sidiki Diakité. Il s’est ensuite envolé pour le Sénégal, seconde étape de sa visite en Afrique.

Etienne Atta (In L’Héritage)

Fédération Ivoirienne de Tennis de table : Assemblée générale extraordinaire/ Le bureau obtient le quitus

 La Fédération ivoirienne de Tennis de table (Fitt) dirigée par Nzi Michel a tenu son assemblée générale extraordinaire ce samedi 18 mai 2019, au siège de ladite fédération sis aux II Plateaux. C’était en présence de Djaco Emile, représentant le ministère des sports et de 9 présidents de clubs sur 12.  Cette  assemblée, au dire du président Nzi Michel, leur a permis  de faire le bilan de l’année 2018. « Nous avons  dû prendre un peu de retard parce qu’il y avait un certain nombre de choses qui n’étaient pas encore prêtes. Il était donc  important  qu’à quelques trois mois de l’Assemblée générale élective, nous puissions faire cette Assemblée générale extraordinaire maintenant    puisque là-bas aussi il va falloir faire le bilan de tout notre mandat »,  a indiqué le président. Du Rapport moral et des activités, il ressort que de Février à Décembre 2018,  la fédération ivoirienne de tennis a organisé plusieurs activités au plan national. Il s’agit entre autres des  championnats  Poussins, Poussines, Benjamins, Benjamines, Minimes filles, Minimes garçons, Cadets, Cadettes, Juniors filles garçons, Seniors Messieurs et Dames , Double Juniors et Seniors Messieurs, la Coupe nationale , les finales nationales  et plusieurs tournois.  Au titre des compétitions internationales, la Côte d’Ivoire a pris part au  Circuit           mondial cadet et juniors, au      Championnat              D’Afrique     cadets              et         juniors ainsi que  Seniors           et         vétérans. Parlant du bilan technique qui concernait la préparation et la participation des pongistes ivoiriens aux compétitions nationales et internationales, le Directeur technique national  Coulibaly Papa Lamine, tout en livrant le nom des vainqueurs du championnat national, n’a pas manqué de faire le classement par équipe. Il ressort donc que le Centre de formation Koumassi Tennis de Table  Club (CFKTTC) est 1er avec 6 trophées.  Même s’il ressort du bilan financier que le solde de la Fédération est négatif, tous ont reconnu que des efforts ont été faits pour mener à bien toutes les activités auxquelles la Côte d’Ivoire s’est engagée surtout au niveau de l’organisation du circuit mondial et du championnat d’Afrique qui a généré un dépassement de 5 millions  sur  les 50 000 000Fcfa reçus du ministère . Mais pour Fattoh Charles Elleingand, commissaire aux comptes,  c’est une expérience qu’il faudra capitaliser.   « Pour l’année 2018, on a vu qu’énormément de frais ont été engagés pour le circuit mondial et le championnat d’Afrique .Ce  sont des frais engagés par le ministère qui sont passés dans des rubriques que la Fédération n’a pas géré. Mais  cela a permis à la fédération de voir quelle organisation il y a dans les compétitions internationales qui ne peuvent se faire sans l’apport des sponsors. C’est un vécu qui sera un acquis pour la fédération .A la longue donc, si la fédération veut organiser une telle compétition, les acquis financiers doivent être  présents. Tout ne doit pas reposer sur le ministère des sports.  Toutefois, en  tant que commissaire aux compte,  je note qu’il il y a une amélioration dans la gestion de la fédération par rapport à celle du précédent président. Quand je demande les preuves, on me produit  les factures, les reçus. Ce qui me permet de faire facilement mon travail et  vous constatez qu’il n’y a pas de palabre sur ces choses-là », a-t-il précisé. Après la lecture du rapport moral, technique et financier,  l’assemblée a  accordé par 6 voix pour  sur 9,  2 contre et 1 neutre  son quitus à l’actuel bureau pour sa gestion 2018. A l’issue de  cette assemblée,  le président de la Fédération ivoirienne de tennis de table (FITT) a déclaré que ça été un plaisir pour lui de présider  cette rencontre .Pour lui,  tout ce qu’on fait dans la vie peut ne pas être sanctionné par un succès mais tout ce qui compte c’est la volonté .Malheureusement les hommes ne regardent que les résultats et oublient très souvent tous les moyens humains et matériels qu’on met en œuvre pour arriver à ces résultats. « Je pense que nous avons travaillé utilement au cours de cette année 2018. Nous sommes à deux mois de la fin de notre mandat et je voudrais sincèrement remercier M.Niéré  qui a ouvert mers yeux sur un certain nombre de choses qui étaient et dont nous n’avions pas l’habitude de prendre en compte .On va les prendre en compte parce que nous allons aller vers une assemblée générale élective où on doit présenter les choses de façon claire sans qu’il n’y ait une volonté de vouloir dissimuler une information », a-t-il conclu.  Pour Djaco Emile représentant le ministère des sports, cette assemblée générale s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. « Cette Assemblée générale extraordinaire bilan s’est passée dans une atmosphère de famille. Tout le monde a eu à donner son avis sur le bilan moral et financier. Au sortir,  tous les acteurs ont  parlé d’’une même voix. Ce qui me réconforte et je transmettrai fidèlement cela à la tutelle », a-t-il déclaré.  Avant donc l’assemblée générale élective, la  fédération  ivoirienne de tennis de table a retrouvé sa quiétude.   

Affia Marie

 

Logements sociaux/La SICOGI et le groupe chinois China Railway Construction Corporation envisagent la construction de 50 000 logements

Au sortir d’une séance de travail avec le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, le vendredi 17 mai 2019 à Abidjan, le Directeur Général de la SICOGI, Bouaké  Fofana, et le Directeur Général du groupe chinois China Railway Construction Corporation (CRCC), Mo Wenhe, ont indiqué leur ambition de travailler à la construction de 50 000 logements en Côte d’Ivoire.
" Nous sommes en pourparlers avec le partenaire chinois pour la construction de 50 000 logements, sur une période de 3 ans. Cette opération va s’inscrire dans le cadre du programme des logements sociaux du gouvernement",  a dit Bouaké  Fofana.
 
Le Directeur Général de  CRCC, Mo Wenhe, s’est dit satisfait des discussions, et notamment de l’opération qui verra l’installation d’une usine de matériaux préfabriqués, devant alimenter la sous- région. Ce programme de logements devrait générer la création de 4 000 emplois.
 
 Dircom

Pour Se Débarrasser des Fourmis à la Maison/ Voici le Truc Qui Marche

Les fourmis vous envahissent ? Ne les laissez pas faire la loi ! Pour garder le contrôle, privilégiez cette astuce naturelle. Tout ce dont vous avez besoin, c'est de grains de maïs. Découvrez l'astuce sans attendre pour chasser les fourmis :

Ce dont vous avez besoin

- quelques grains de maïs

- mixeur électrique

Comment faire

1. Passez les grains 30 s. au mixeur et récupérez la poudre de maïs.

2. Faites des tas aux endroits où vous avez des fourmis.

3. En quelques jours, toutes les fourmis ont disparu ! Résultat Et voilà, vous n'avez plus de fourmis à la maison :-) Simple, économique et efficace ! En plus, c'est 100% naturel : aucun produit toxique dans cette répulsive anti-fourmi. C'est quand même pratique quand on a des enfants et/ou des animaux domestiques !

S'abonner à ce flux RSS