La France restitue à l'Algérie les restes de 24 combattants tués lors de la colonisation    Algérie : la justice libère Karim Tabbou, figure emblématique du "Hirak"    Procès d’une blogueuse pour blasphème : un test pour la liberté d’expression en Tunisie    Gabon : la dépénalisation de l’homosexualité divise l’opinion    Les jeunes Sud-Africains se mobilisent pour faire tomber les symboles de l’apartheid    En Éthiopie, l'armée déployée dans la capitale après des manifestations meurtrières    La mort d'un chanteur oromo mène l'Ethiopie au bord de l'embrasement    Le meurtre d'un chanteur oromo mène l'Éthiopie au bord de l'embrasement    RD Congo : 60 ans d'indépendance, quel bilan politique, économique et social ?    Éthiopie : plusieurs morts dans des violences après le meurtre d'un chanteur oromo    Emmanuel Macron et le G5 Sahel "convaincus que la victoire est possible contre les jihadistes"    À Paris, une vente controversée de statuettes nigérianes    Covid-19 : l'Algérie maintient ses frontières fermées jusqu'à nouvel ordre    La RD Congo célèbre le 60e anniversaire de son indépendance    Le G5 Sahel et la France se réunissent en Mauritanie pour lutter contre le jihadisme
Infosivoir

Infosivoir

Santé/ Dr. Jean Yves Diamana (Bio-médecin-chercheur) a vaincu les maladies incurables

Diamana Jean Yves, bio-médecin chercheur était l’invité du rendez-vous de l’Association des chefs d’entreprises de la presse numérique de Côte d’Ivoire (Acepnuci) le samedi 27 juin 2020. Le bio-médecin a entretenu les journalises sur le thème ‘‘La biomédecine face aux maladies dites incurables: Quelles solutions pour le bien-être des journalistes ?’’.

Devant un aréopage de journalistes rassemblés au siège de l’Acepnuci sis à Yopougon -Maroc, Dr. Diamana Jean Yves a d’abord défini la biomédecine comme une science qui s’appuie sur des éléments naturels, utilisant des instruments scientifiques autant utilisés en médecine classique notamment l’imagerie médicale, l’échographie... « La biomédecine est une science exacte n’utilisant que des éléments naturels qui s’appuie sur des ratios scientifiques en vue de venir à bout d’une pathologie », a-t-il défini. Pour le pratiquant de la biomédecine, ce qui diffère le bio-médecin du naturothérapeute ou tradipraticien, « c’est que dans sa structure, vous allez avoir une imagerie médicale. Il ne peut travailler sans résultat. Ce n’est pas une tentative, ce n’est pas une approche. Ce n’est pas des éléments approximatifs. Le bio-médecin est un individu (homme ou femme) qui exerce la médecine mais qui utilise les éléments naturels en s’appuyant sur des ratios scientifiques », a-t-il explicité. Abordant la thématique principale, Dr. Diamana a indiqué qu’une maladie dite incurable est une maladie décrétée par la médecine moderne comme non guérissable. Et pourtant, le chercheur dément cette thèse de la médecine classique. Sur ce point, il est formel. « Il n’y a pas de maladie incurable. Je refuse de soutenir une telle thèse. En Jésus, il n’y a pas de maladies incurables. Dieu ne peut jamais échouer », a-t-il clamé, s’appuyant sur le livre des Psaumes en son chapitre 101 verset 14. Selon lui, cette thèse est le business des « industries mafieuses ». En ce qui concerne les journalistes, le médecin a fait savoir que les hommes des médias sont avant tout une entité de la société qui est tout aussi exposé aux maladies. C’est pourquoi, il a estimé qu’ils doivent avoir   toute la plénitude de leur  capacité intellectuelle. Face aux occidentaux qui pensent toujours assujettir les africains, Dr. Diamana a été on ne peut clair. « Nous ne sommes pas un continent d’échecs et de rebellions », a-t-il déclaré. Du haut de la tribune qui lui a été offerte, il a lancé depuis le siège de l’Acepnuci, ce qu’il a lui-même dénommé « la Science Afrique » qui est selon ses explications, « l’exercice de la médecine par des africains s’appuyant sur des éléments naturels. Des valeurs existent dans ce continent et dans ce pays. Je plaide auprès des dirigeants pour dire que nous sommes capables », a-t-il dit pour conclure. Mais avant, dans son mot de bienvenue, Germain N’dri, président de la l’Association des chefs d’entreprises de la presse numérique de Côte d’Ivoire (Acepnuci) a justifié l’invitation du Dr. Diamana Jean Yves en affirmant que les membres de sa structure veulent faire « l’écho de ce nous avons entendu, lu et vu sur le jeune bio-médecin qui en si peu de temps, a fini par convaincre les plus sceptiques d’ici et d’ailleurs ».

 IN L'HERITAGE 

4 bienfaits incroyables du bain au bicarbonate.

Le bicarbonate de soude est un produit naturel indispensable. Ses utilisations sont multiples et incroyables. Mais connaissez-vous les bienfaits du bicarbonate dans votre bain ? Eh oui, même dans le bain, le bicarbonate est plein de ressources ! Pour vous relaxer, avoir une peau toute douce, apaiser les irritations ou détendre vos muscles, un seul produit suffit : le bicarbonate de soude. Voici 4 bienfaits du bicarbonate dans votre bain que vous devez absolument connaître.

1. Combat le stress et la fatigue

Savez-vous que le bicarbonate a des vertus relaxantes ? Un bain au bicarbonate vous permet de vous détendre après une longue et fatigante journée de travail. Ce sont ses propriétés alcanisantes qui vous apportent ce bien-être. Et pour en profiter pleinement, il suffit de verser 2 verres de bicarbonate dans un bain chaud... ...et de vous y plonger pendant 30 min. C’est simple, mais efficace.

  1. Hydrate la peau en profondeur

Le bicarbonate est un véritable soin de beauté naturel pour la peau. Comme il a un pH alcalin, il neutralise l'effet asséchant de l'eau, surtout si celle-ci est calcaire. Ainsi, non seulement il débarrasse la peau de ses impuretés, mais il facilite aussi l’hydratation de l'épiderme. Il resserre les pores de la peau et la rend plus tonique. Résultat, une fois sèche, votre peau est douce comme celle d’un bébé. Et elle retrouve tout son tonus. Une vraie cure de jouvence !

  1. Élimine les courbatures

Vous avez des courbatures ou vous risquez d'en avoir ? Un bain au bicarbonate vous aide à récupérer d’un effort physique ou sportif ! Les kinés et les sportifs vous le diront : le bicarbonate aide à soulager les courbatures, que ce soit des courbatures dans les cuisses, les mollets, les bras ou le ventre. Alors, n'attendez pas de souffrir ! Faites-vous vite couler un bain au bicarbonate et les courbatures ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Pourquoi ? Parce que le bicarbonate débarrasse les muscles des toxines qui s'y sont accumulées pendant l'effort.

  1. Soigne les problèmes de peau

 Un bain au bicarbonate apaise les démangeaisons et les irritations, notamment l'érythème fessier de bébé ou les coups de soleil. C'est un traitement idéal pour soulager et soigner les mycoses, l'eczéma ou encore le psoriasis. En plus, ce traitement est vraiment très simple. Il suffit de verser dans votre bain un verre (ou un demi-verre selon la taille de votre bain) de bicarbonate. Plongez-vous dans le bain et restez-y 20 min. C'est tout ! Pour un résultat optimal, alternez ce bain au bicarbonate avec un bain dans lequel vous avez versé 1 ou 2 verres de vinaigre blanc. Inutile de verser le bicarbonate et le vinaigre en même temps dans le bain. Les effets bénéfiques de ces 2 remèdes naturels ne se cumulent pas. Comme ces deux bains vont aussi vous relaxer, il vaut mieux les prendre le soir.

Résultat

Et voilà, vous connaissez maintenant les bienfaits d’un bon bain bicarbonaté. Facile, rapide et efficace, n'est-ce pas ? Un seul produit pour tous ces soins, c’est vraiment super économique et pratique, n’est-ce pas ?

 Astuce bonus

 Ce traitement au bicarbonate est non seulement excellent pour votre peau, mais il l’est aussi pour la baignoire. Grâce au bicarbonate, elle est plus facile à nettoyer et elle se salit moins. Et même les canalisations bénéficient des bienfaits du bicarbonate !

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 30 JUIN 2020

Le mardi 30 juin 2020, un Conseil des Ministres s’est tenu de 11h00 à 12h30, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.

 

 

L’ordre du jour de cette réunion comportait les points suivants : 

A/- Mesures Générales  Projets de décrets

 B/- Divers

A/–  MESURES GENERALES

 PROJETS DE DECRETS

 - Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de la Ville, le Ministère de l’Assainissement et de la Salubrité et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt N°6686-CI, d’un montant total de deux cent quatre-vingt-sept millions sept cent mille (287 700 000) euros, soit cent quatre-vingt-huit milliards sept cent dix-huit millions huit cent vingt-neuf mille neuf cents (188 718 829 900) francs CFA, conclu le 19 juin 2020 entre l’Association Internationale de Développement (AID) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Projet d’Assainissement et de Résilience Urbaine (PARU).

Ce projet vise, d’une part, à réduire les risques d’inondation dans les zones vulnérables du District Autonome d’Abidjan, ainsi que des principales villes de l’intérieur du pays et, d’autre part, à améliorer la gestion des déchets solides dans les municipalités concernées. Il comprend, notamment la construction de nouveaux systèmes de drainage primaire et secondaire, la réhabilitation de ceux existant, la réalisation de travaux routiers associés au drainage et le réaménagement de certaines zones de rétention d’eaux.

Le PARU permettra également de développer et de mettre en œuvre les meilleures pratiques en matière de réduction des déchets, de recyclage et d’économie circulaire, d’élaborer un programme de formation afin de développer les compétences des Petites et les Moyennes Entreprises (PME) portant sur les outils et les techniques de recyclage appropriées.

2- Au titre du Ministère des Affaires Etrangères, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de la

Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, le Ministère de l’Assainissement et de la Salubrité et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ; 

Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’accord de Prêt          n° 6659-CI d’un montant de cinquante-quatre millions huit cent mille         (54 800 000) euros, soit trente-cinq milliards neuf cent quarante-six millions quatre cent quarante-trois mille six cents (35 946 443 600) francs CFA, conclu le 19 juin 2020, entre l’Association Internationale de Développement (AID) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement additionnel du Projet régional d’Autonomisation des Femmes et de Dividende Démographique au Sahel (SWEDD).

Ce projet vise, non seulement, à accroître l’autonomisation des femmes et des adolescentes, mais également à faciliter leur accès à des services de santé reproductive, infantile et maternelle de qualité. 

Il comprend, notamment l’amélioration de l’accessibilité des contraceptifs et la performance de leur chaîne d’approvisionnement, ainsi que l’amélioration de la disponibilité des agents de santé génésiques dans les zones rurales par le renforcement des capacités des sages-femmes et des autres membres du personnel impliqués dans les services de prestation de Santé de la Reproduction Maternelle, Néonatale, Infantile et Nutritionnelle (SRMNIN).

3- Au titre du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation ;

Le Conseil a adopté un décret portant prorogation de la période de révision de la liste électorale.

Au moment où le deuxième délai accordé aux Ivoiriens pour l’inscription sur la liste électorale arrive à échéance, l’engouement qui avait justifié la première prorogation n’a pas faibli et de nombreux Ivoiriens ne pourront pas s’inscrire sur la liste électorale, si cette opération s’arrête définitivement à la date du 30 juin 2020.  

Aussi, à la demande des parties prenantes au processus électoral et soucieux de la participation massive des Ivoiriens aux élections, le Conseil des Ministres, sur proposition de la Commission Electorale Indépendante (CEI), a décidé de proroger, à nouveau, la période de révision de la liste électorale jusqu’au dimanche 05 juillet 2020 à 12 heures. 

B/- DIVERS

Au titre du Ministère de l’Assainissement et de la Salubrité ;

Le Conseil a été informé de la situation des inondations après les fortes pluies qui se sont abattues sur le District Autonome d’Abidjan et sur plusieurs villes de l’intérieur du pays.

Le Conseil des Ministres a exprimé ses condoléances aux familles des personnes décédées et sa compassion aux populations sinistrées. 

Le Président de la République a instruit l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de procéder à la libération des voies d’eau. 

Le Conseil invite, à nouveau, les populations vivant dans les zones à risque à les quitter sans délai.

Fait à Abidjan, le 30 juin 2020  Sidi Tiémoko TOURE Ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

PMU : Remise de chèques ce mardi au siège/Deux gagnants repartent avec 58 608 400 FCFA

 

Ce mardi 30 juin,  dans le hall de la direction générale à Marcory,  la LONACI a procédé à une remise de chèque de 58 608 400 FCFA à deux gagnants du Pari Mutuel Urbain(PMU) venus de Yopougon et Cocody.  Avant la remise des chèques, Soro  Seydou, chef du Pool PMU au sein de la Direction Marketing, a expliqué les conditions dans lesquelles ils ont  gagné. « La  cagnotte qui a été remportée exactement  le 23 juin était de 44 670 600 Fcfa sur l’ordre du quinté de la course Nationale 1 .C’est  la cagnotte qui était en jeu en mars et que nous avons suspendu  du fait de la fermeture des hippodromes français,  qu’on a remise en jeu dès que  la situation s’est plus ou moins normalisée. Aujourd’hui, nous avons deux gagnants. Normalement, chacun aurait dû recevoir exactement le même montant parce  l’ordre a payé 27 434 600 FCFA .Mais vous avez entendu les montants. Il y en a un qui a gagné 27 590 400FCFA  et l’autre  31 018 000FCFA », a-t-il rappelé avant de donner les raisons pour lesquelles leurs gains sont inégaux. «  Pourquoi cette différence de gains ? Ces deux parieurs ont utilisé  la formule que nous  appelons champ réduit qui consiste à fixer  une base et à associer   à cette base une sélection. C’est ce que les deux parieurs ont fait .Mais chacun y est allé de ses moyens et du niveau de risque qu’il voulait prendre. G.K a fait un champ réduit avec   trois (3) chevaux de base et deux inconnus, on dit généralement 2x .Ce qui lui a valu un rapport de l’ordre  plus un rapport du désordre. C’est cumulé .C’est ce qui fait que son gain passe à 27 590. 400 FCFA. A.K qui est un habitué de la maison, a beaucoup risqué et en a eu pour sa mise. Il a fixé un seul cheval, le 3 qui est arrivé en tête. Et il a mis 4X derrière. C’est coûteux. Mais ça paye. Voici pourquoi, il a eu une fois l’ordre puisque le 3 est arrivé en tête  et 23 fois le rapport du désordre .C’est le principe du Pari Mutuel. Donc, il a un ordre plus  23 désordres.  Ce qui lui a valu le montant de 27 434 600 pour l’ordre plus  3 652 400 pour les 23 désordres. Sa mise  de 1 512 000FCFA   a été donc plus que remboursée avec ce gain de 31 millions FCFA.  Voici pourquoi les gains  des deux  gagnants paraissent inégaux. L’un a eu 23 désordres et l’autre a eu un seul désordre », a précisé le chef de Pool PMU  qui a terminé  en invitant   tout le monde à prendre un pari lors de la cagnotte la plus proche, le samedi 4 juillet prochain. « Il  y a  des cagnottes encore en jeu. Le samedi  4 juillet, nous avons une cagnotte de 14 millions de FCFA. J’invite donc tout le monde à tenter sa chance. Nous sommes suivis sur notre site web www. Lonaci.net, sur nos page Facebook et YouTube pour toutes les informations et les cagnottes à venir », a-t-il  conclu en laissant la place au Directeur Général de la LONACI, Dramane Coulibaly   qui s’est, à l’entame de ses propos, incliné devant la mémoire de toutes les personnes arrachées à l’affection des leurs suites aux pluies qui se sont abattues  sur la Côte d’Ivoire   et  a prié pour le repos de leur âme. Non sans  demander à « chacun de nous d’observer une prudence extrême et respecter les recommandations du gouvernement, afin de se protéger et protéger les siens ». Par ailleurs,  il a dépeint la situation difficile que traverse la LONACI, depuis la survenue de la pandémie à Covid-19. Lesquelles difficultés ont entrainé la fermeture des hippodromes français quand l’arrêt des compétitions sportives  européennes  « a  aussi porté un coup sévère à Sportcash, notre jeu de paris sportifs ».   N’empêche, La LONACI n’a pas failli à sa mission de première entreprise citoyenne. Elle qui a participé au sens large du terme à l’élan de solidarité dans la lutte contre la Covid-19 et  qui demeure mobilisée aux côtés du gouvernement jusqu’à la maîtrise totale de la pandémie.  

Revenant aux deux  gagnants, le Directeur Général n’a pas manqué de dire toute l’émotion qui l’anime et  de de les féliciter. « Nous ressentons beaucoup d’émotions à vous accueillir ce matin pour renouer avec la traditionnelle cérémonie de remise de chèques à nos gagnants… Chaque fois que nous remettons un chèque à un gagnant, nous avons la conviction de contribuer à la réalisation de ses rêves et très souvent à changer sa vie de manière positive. Félicitations à vous chers gagnants pour les gros lots que vous avez remportés.  Cela donne ainsi la preuve que les cagnottes sont bel et bien de retour au PMU, les millions aussi !  »  A précisé les DG qui, comme le chef de Pool Pmu, a invité les parieurs à fréquenter tous  leurs points de jeu, en respectant les mesures barrières.

Patricia Lyse

 

S'abonner à ce flux RSS