Mort de Johnny Clegg, symbole de la lutte anti-apartheid    Le patient atteint d'Ebola à Goma, en RD Congo, est décédé    La faim continue de progresser dans le monde    Pour le chef de la diplomatie malienne, "la principale menace est la menace terroriste"    L'ex-président Jacob Zuma prié de s'expliquer devant une commission anticorruption    Un premier cas d'Ebola confirmé à Goma en RD Congo    CAN-2019 : les Lions du Sénégal défiés par la Tunisie en demi-finale    Khartoum, Madani, Port-Soudan... rendent hommage aux manifestants tués    En Somalie, le bilan de l’attaque d'un hôtel de Kismayo s'alourdit    En Somalie, les Shebab revendiquent une attaque contre un hôtel de la côte    Nouveau vendredi de mobilisation en Algérie, à l'heure du vide constitutionnel    L’Érythrée ou l'intimidation sans frontières    Mariam, esclave sexuelle : "Son bourreau libyen ne risque rien"    Au Soudan, l'armée affirme avoir déjoué une "tentative de coup d’État"    Tripoli exige des explications sur les missiles français trouvés en possession du maréchal Haftar
Infosivoir

Infosivoir

MARACANA FESTIVAL 2019 /BOUAFLE ET GEMC PLANNENT SUR YAMOUSSOUKRO

La fête du partage fut tout simplement belle et grandiose à la mythique Place Jean-Paul 2 de Yamoussoukro les vendredi 12, samedi 13 et dimanche 14 juillet 2019 à l'occasion de la 7ème édition du Maracana Festival organisé par la Solidarité Maracana Club de Yopougon (SOMACY). Le PCA du club et Commissaire Général de cet événement sportif à forte coloration culturelle, Nguessan Blaise, et les membres de son Comité d'Organisation ont franchement réussi leur pari. En faisant déplacer des personnalités de haut rang. Il s'agit notamment de deux Ministres de l'actuel gouvernement ivoirien en qualité de co-présidents de cette manifestation. En l'occurrence le Ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des PME (Souleymane Diarrassouba) et celui de l'Equipement et de l'Entretien Routier (Amédée Kouakou). Sans oublier le Directeur Général du Port Autonome d'Abidjan et Maire d'Adiaké (Hien Sié Yacouba) en tant que Parrain. Très surpris par le décor sublime mis en place, ces différentes personnalités ont exprimé leur satisfaction et salué le dynamisme des organisateurs. Ils ont surtout mis un point d'honneur sur cette belle initiative qui a pour objectif de prôner la cohésion sociale à travers le sport (le Maracana) et la culture (prestation artistique et exposions d'articles artisanaux). Après donc la cérémonie protocolaire dans la matinée du samedi, place a été faite à la compétition sportive. 26 clubs ont répondu présents. Dont 12 dans la catégorie des Super Seniors (joueurs âgés de 45 ans et plus) et 14 chez les Seniors (35 ans et plus).  Après deux jours de prestation de haute gamme (samedi et dimanche), le Maracana Club de Bouaflé (en Super Seniors) et Génération Espoir Maracana Club (GEMC) de Yopougon-Toits Rouges (chez les Seniors, triple champion successif de Côte d'Ivoire) ont été les grands vainqueurs. Ces deux clubs ont respectivement battu en finales le Club des Amis du Maracana de Bouaké (CAMB) aux tirs au but et SOMACY (1-0). Plusieurs récompenses ont été distribuées aux différents lauréats. "Nous sommes largement satisfaits. Il y a eu un engouement populaire. Nous remercions toutes les personnalités qui ont distrait de leur temps pour venir nous soutenir. Sans oublier tous les clubs qui ont participé et ceux qui ne sont venus. Si Dieu le veut, nous reviendrons à Yamoussoukro l'année prochaine pour remettre le couvert" s'est réjouis le promoteur Blaise Nguessan.  A noter que plusieurs artistes (DJ Léo, Les Kamikazes du Zouglou, Kerozen DJ, Marechal DJ, Allah Thérèse….) ont mis le "feu" dans la place chaque soir (vendredi, samedi et dimanche). Au grand bonheur des mélomanes de la capitale politique ivoirienne.

J C D

Coopération/ Le président Alassane Ouattara a échangé avec les Ambassadeurs des Pays- Bas et de Belgique

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a échangé ce lundi 15 juillet 2019, au Palais de la Présidence de la République, avec les Ambassadeurs des Pays-Bas et de Belgique en Côte d’Ivoire, Leurs Excellences Robert Van Den DOOL et Hugues CHANTRY.

 Au terme des échanges, les Diplomates, qui sont tous deux en fin de mission, ont indiqué être venus faire leurs adieux au Chef de l’Etat.

 Ils ont relevé la qualité des relations bilatérales et de coopération entre leurs pays respectifs et la Côte d’Ivoire et ont remercié le Président de la République et le Gouvernement pour tout le soutien dont ils ont bénéficié tout au long de leur mandat en terre ivoirienne.

 Plus spécifiquement, l’Ambassadeur des Pays-Bas, S.E.M. Robert Van Den DOOL, a souligné avoir partagé avec le Président Alassane OUATTARA, ses expériences acquises dans l’exercice de sa mission depuis sa prise de fonction en septembre 2016 jusqu’à ce jour, et a salué le développement remarquable de notre pays ces huit (08) dernières années.

 A cet égard, il a précisé avoir noté une grande amélioration du climat des affaires en Côte d’Ivoire et a souhaité que cela se poursuive ; tout en ajoutant avoir constaté que le retour à la paix et à la stabilité a « fortement » contribué au développement des relations économiques entre son pays et la Côte d’Ivoire.

 Par ailleurs, au plan politique, S.E.M. Robert Van Den DOOL a indiqué avoir noté avec plaisir que le processus de préparation de l’élection présidentielle de 2020 est bien enclenché et a révélé qu’au niveau de l’Union Européenne, des discussions sont présentement en cours, en vue de mieux accompagner la Côte d’Ivoire dans ce sens. A ce propos, il a dit sa satisfaction au regard de tous les efforts déployés par le Chef de l’Etat et son Gouvernement pour promouvoir et consolider la paix et la stabilité, non seulement dans notre pays mais également dans la sous- région et en Afrique.

 Enfin, au niveau international, l’Ambassadeur des Pays- Bas a salué la collaboration « très étroite » entre son pays et la Côte d’Ivoire au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

 Quant au Diplomate belge, S.E.M. Hugues CHANTRY, il a précisé que les échanges avec le Président de la République ont essentiellement porté sur l’économie et, en particulier, sur la contribution des entreprises belges au développement de notre pays. Selon lui, les échanges entre les deux pays se sont intensifiés et le nombre d’entreprises belges investissant en Côte d’Ivoire a aussi augmenté.

 Par ailleurs, l’Ambassadeur de Belgique a révélé que la coopération militaire entre la Côte d’Ivoire et la Belgique a pu être relancée ces deux (02) dernières années, avec notamment la formation d’Officiers ivoiriens à l’école royale militaire de Belgique.

 Pour terminer, S.E.M. Hugues CHANTRY a annoncé l’ouverture prochaine à Abidjan, d’un Bureau Régional de la Banque de Développement Belge, le premier du genre en Afrique, ainsi que la mise en œuvre d’un programme de formation aux techniques d’exploitation du diamant.

Dircom

Candidat à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Tennis de table /Yao Thierry veut conduire le ping ivoirien dans une autre dimension

Après plusieurs années passées à la Fédération ivoirienne de tennis de table (FIITT)  en tant que Secrétaire Général,  Yao Kouadjo Thiery a décidé de briguer la présidence de cette association sportive.  Samedi 13 juillet 2019,  au cours d’un tournoi dénommé  Open PY 2019-203 à la Sodemi, à Cocody, il a dévoilé son programme d’action pour la période  2019-2023.C’était en présence   de nombreux présidents de club qui ont effectué  le déplacement à la salle de tennis de table de la Sodemi pour écouter leur champion qui a l’expertise nécessaire pour conférer  à cette fédération un dynamisme à nul autre pareil  et une direction forte   « au service du jeu, au service du tennis de table et à votre service », a déclaré le candidat Yao Thiery . Sur l’épineuse question du financement,   celui qui sollicite le suffrage de ses pairs présidents ne manque pas d’idées. Ainsi, il a déjà pris attache avec des partenaires locaux et internationaux. On peut citer pêle-mêle Sodemi, Gestoci, Orange-Ci  et Trammo CI SA au plan local   ainsi que Villiers tennis de table,  Saint Remi les Chevreuse, Ping Sans Frontières,  l’Amitié Ivoiro-chinoise, l’Ambassade d’Allemagne en Côte d’Ivoire, l’Ambassade du Japon, Nigeria Fédération… au plan international. Des partenaires qui vont l’accompagner dans sa volonté de former autant de jeunes pongistes afin de les amener au haut niveau et créer tout un environnement  favorisant leur insertion professionnelle. Le candidat Yao Thiery ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Tant et si bien qu’il promet, pour la vulgarisation du ping ivoirien qu’il veut conduire à une autre dimension, celle du progrès, de l’innovation et de l’exemplarité,   «organiser une ou deux compétitions par an au minimum et  construire une salle spécifique de tennis de table à Koumassi ou dans une autre commune ». La prospection,   la promotion auprès des établissements scolaires et notamment l’appui aux clubs occupent une place de choix dans son programme d’actions. « Nous prévoyons mettre en place un  fonds pour aider les clubs et associations à se développer », a-t-il indiqué. Grosso modo, « à travers PY 2019-2023, nous relèverons le défi de contribuer au rayonnement du sport ivoirien par notre organisation et nos résultats. Plus que jamais, le tennis de table ivoirien, outil d’intégration et de fraternité, voit loin et émergera dans l’environnement du sport africain et mondial ». Revenant à l’Open PY 2019-2023, il a  enregistré  cinq tableaux  à savoir Poussine à Cadette, Poussin et  Benjamin ; Minime et cadet,  Junior et Senior Fille  et Junior et Senior Garçons.  Adihéyé Awa Marie Osée (ASSTTCP)  a dominé  3 sets à 1 Gbêh Grâce (CSITT) dans la catégorie Poussine et cadette.  Chez les Poussins et Benjamin ,  Kouakou Manassé de ETTK n’a pas fait de cadeau à Kouamé Yannis (ASTTCP)  qui s’est incliné 3 sets à 0.  Bayala Jean Pierre du Club de la Sodemi a battu 3 sets à 1 Séri Ange de ETTK dans la catégorie des minimes et cadets. Kiabou   Soraya et Doumbia Cheick,  tous deux de la Sodemi,  ont dominé respectivement chez les juniors et seniors Filles et Garçons  leurs adversaires par le score de 3 sets à 1.  Tous les vainqueurs ont reçu des trophées et des diplômes de participation.

Affia Marie

4ème Rendez-vous de la Conférence des journalistes sportifs des radios privées de Côte d’Ivoire(CJSRPCI)/ Agui Mathieu (Président de la Fibb) « Les Eléphants vont surprendre la Chine en ouverture du mondial de basket »

Le 4ème Rendez-vous de la  Conférence des journalistes sportifs des radios  privées de Côte d’Ivoire(CJSRPCI) a eu lieu le jeudi  11 juillet 2019,  au studio Koné Mamadou  de la  Radio Jaune et Noir (RJN)  à Sol Béni (Riviera Mpouto). Après Karaboué Boubacari, président de la Fédération ivoirienne de handball (Fihb), Honoré Zolobé, président de la Fédération ivoirienne de Badminton (Fibad) et le rendez-vous manqué de Stéphane Ouégnin, président de la Fédération ivoirienne d’équitation (Fie), le 4ème rendez-vous de la conférence avait pour invité le président de la Fédération ivoirienne de Basketball (Fibb), Agui Miézan Mathieu qui avait  à ses côtés Blessy Philippe et Jean François Bro Grébé responsable d’une structure , chargée de rechercher des ressources additionnelles pour permettre  à la sélection masculine de basketball  d’aller le plus loin possible  à la  coupe du monde qui aura lieu à partir du 31 août prochain,  en Chine. Après l’époque glorieuse des Alphonse Bilé en 1981 et des Koré Moïse  en 1985, le Basket ivoirien est à la croisée des chemins. Fort heureusement,  ce sport qui faisait la fierté  des Ivoiriens se remet peu à peu  avec une participation en 2010 des Eléphants à la coupe du monde de basket en Turquie après avoir terminé vice-champions à l’Afrobasket 2009 en Libye. 10 ans plus tard, revoilà les Eléphants basketteurs à une coupe du monde  où ils disputeront   le match d’ouverture avec le pays hôte, la Chine. Une rencontre au cours de laquelle les Ivoiriens vont surprendre, au dire du président Agui Mathieu. Outre le président Xi Jinping,  ce match d’ouverture pourrait aussi,  selon le  représentant  du ministre des Sports Mansonday Maxime, enregistrer la présence du président de la République de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara. Pour cette campagne, sur un budget prévisionnel de 500 millions, l’Etat a alloué à la Fibb  la somme de 253 millions de Fcfa. Toutefois, a dit le président : «  je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort ». C’est pourquoi, il s’est attaché les services d’un expert pour rechercher des fonds additionnels et ils pourraient dépasser leurs attentes. Parlant de la préparation des Eléphants  qui commence en Côte d’Ivoire, le président a annoncé que le plus gros contingent devrait arriver hier soir. Après une bonne semaine au pays, cap sera mis sur Orlando où la sélection nationale passera dix jours avant d’entamer une tournée européenne. Deux rencontres amicales sont prévues avec l’Italie et l’Espagne pour  se retrouver  dans les mêmes conditions de la Coupe du monde. A côté de cette 4ème compétition mondiale de la Côte d’Ivoire, le président Agui Mathieu a abordé également  la question du développement du basket ivoirien dont le championnat se  déroule essentiellement à Abidjan notamment au Palais des Sports où il loue la salle à 65 000Fcfa  si les matches vont jusqu’à 20 heures et à 40 000 s’ils prennent fin à 18 heures. Une situation qu’il déplore  car il est arrivé une ou deux fois où les matches n’ont pu se dérouler, faute d’argent.  Bien que la parafiscalité s’amenuise au fil des ans et que les sponsors s’éloignent des parquets en raison des difficultés financières, la Fédération ne baisse pas les bras. Le championnat des jeunes est allé jusqu’à son terme et il ya une possible qualification du 3x3 pour les Jeux Olympiques de 2020. Par ailleurs,  le président  a informé que la fédération ivoirienne de Basketball compte à ce jour 7 ligues, mais dans quelques années, elles pourraient atteindre 10 et couvrir toutes les régions du pays.  Au terme de cette rencontre Mansonday Maxime s’est dit heureux d’être à cette rencontre avant de rappeler que le ministre Danho Paulin  s’est engagé à soutenir la Fédération ivoirienne de Basketball  car pour lui, il n’y a pas de petit sport. A noter qu’au nom du Pca de l’Asec Mimosas, Benoit You Directeur Général de Rjn a souhaité la bienvenue à ses hôtes. Quant au président de la  CJSRPCI, Arnaud Atsé, il n’a pas manqué de remercier l’invité du jour, Agui Mathieu pour l’honneur à eux fait et pour sa sollicitude.

 Affia Marie   

S'abonner à ce flux RSS