Le roi Mohammed VI gracie Hajar Raissouni, la journaliste condamnée pour avortement illégal    La diaspora africaine, un nouvel État ?    Sommet africain sur le climat : "Au Tchad, on enregistre déjà 48°C à l’ombre"    Élections au Mozambique : le nouvel eldorado africain du gaz (3/3)    L'Égypte voit descendre dans la rue "les enfants de la révolution de 2011"    Élections au Mozambique : une campagne d'une violence inédite (2/3)    L'analyse de notre correspondant Karim Yahiaoui à Tunis    Élections au Mozambique : des ONG musulmanes au chevet de la population (1/3)    Présidentielle en Tunisie : l'austère Kaïs Saïed porté au sommet de l'État    Kaïs Saïed donné gagnant de la présidentielle tunisienne, revivez la soirée électorale    Sans enthousiasme, les Tunisiens votent pour la troisième fois en un mois    Présidentielle en Tunisie : un concours de cuisine incite les femmes des zones rurales à voter    Attaque meurtrière contre une mosquée dans le nord du Burkina Faso    Le Nobel de la paix à l'Éthiopien Abiy Ahmed : un "encouragement" prématuré ?

Mouvement d’humeur en Côte d’Ivoire/ Soro est-il impliqué ?

Les complices d'hier sont-ils devenus des ennemis aujourd'hui? Les complices d'hier sont-ils devenus des ennemis aujourd'hui?

Pendant 4 jours (du 12 au 15 mai 2017), la Côte d’Ivoire a été secouée par un mouvement d’humeur de soldats revendiquant le paiement de leur prime d’ecomog. Au nombre de 8400, ils disent devoir percevoir 12 millions chacun. Au mois de janvier, ils prenaient les armes pour contraindre le gouvernement actuel à payer ce qu’ils réclamaient. 5 millions de FCFA ont été versés à chacun d’entre eux. Restant alors 7 millions. Cinq mois après, ces mêmes soldats paralysent le pays entier, armes lourdes au poing afin de percevoir le reliquat de ce que leur doit l’Etat de Côte d’Ivoire. C’est dans cette confusion totale, à la recherche de solution que des découvertes surprenantes seront faites. Des armes lourdes seront découvertes au domicile d’un proche du président de l’Assemblée Nationale, Soro Guillaume. A Bouaké, le domicile de Soul II Soul sera passé au scanner. Pendant ce temps, le Pan, selon des sources concordantes, recevait dans cette ambiance de feu, un groupe de diplomates africains accrédités en Côte d’Ivoire. Au conseil des ministres de ce mercredi 17 mai 2017, à la question d’en savoir plus sur les armes découvertes au domicile de ce proche du Pan, le porte-parole du gouvernement Koné Bruno a fait savoir que des enquêtes sont en cours pour situer les responsabilités et que tous les réseaux sont à contribution pour des fouilles sur chaque périmètre du territoire national. Quant à la rencontre du Président Soro Guillaume avec des ambassadeurs africains à son domicile, Koné Bruno dit ne pas  pouvoir se prononcer là-dessus parce que, le Pan, de par son rang, à des amitiés, donc cela pourrait être une rencontre amicale. Toutefois, des rumeurs feraient  état de ce que le Pan serait soupçonné par les autorités gouvernementales d’être parmi ceux qui tireraient les ficelles dans ce qui se passe en ce moment en Côte d’Ivoire.

Nina Coulibaly

 

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut