RD Congo : au moins 131 civils tués par les rebelles du M23, selon une enquête de l'ONU    Commémorer les 80 ans de la rafle de Tunis pour ne pas oublier les juifs de Tunisie    Mondial-2022 : qualification historique du Maroc en quarts de finale    En Éthiopie, la capitale du Tigré de nouveau alimentée par le réseau électrique    Massacre de Kishishe : le gouvernement de RD Congo évoque un bilan "autour de 300 morts"    RD Congo : les autorités accusent le M23 de "crime de guerre" à Kishishe    Afrique du Sud : le vote sur une procédure de destitution du président Ramaphosa reporté    Anouar Kbibech : le projet de TotalEnergies en Ouganda est "mortifère et dévastateur"    Crise politique au Soudan : signature d'un premier accord entre militaires et civils    Le Gabon, champion de la biodiversité, abrite de nombreuses espèces menacées    La Cédéao veut créer une force régionale face au jihadisme et aux coups d'État    Éthiopie : les rebelles du Tigré affirment avoir "désengagé" 65 % de leurs combattants du front    TotalEnergies devant la justice pour son méga-projet d'oléoduc en Afrique de l'Est    Burkina Faso : la diffusion de RFI suspendue "jusqu'à nouvel ordre", FMM déplore cette décision    Tunisie : les législatives n'ont aucune raison d'être, critique le chef du syndicat UGTT

Consolidation de la paix /Nialé Kaba partage l’expérience ivoirienne devant le G7+

Consolidation de la paix /Nialé Kaba partage l’expérience ivoirienne devant le G7+

La Ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, s’est exprimée, le 23 septembre 2022, devant les dirigeants du Groupe des 7 (G7+). C’était en marge de la 77ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, où elle a partagé l’expérience ivoirienne en matière de rétablissement et consolidation de la paix.

 D’emblée, la Ministre du Plan et du Développement a rappelé que la Côte d’Ivoire est sortie de deux décennies de crises, fragilisée au plan politique, économique et social. Ce contexte aurait pu compromettre la paix et la cohésion sociale si des initiatives n’étaient pas prises dès l’ascension à la Magistrature Suprême du président Alassane Ouattara en 2011. Ainsi pour aboutir à la stabilité, le processus de réconciliation nationale et de consolidation de la paix a bénéficié de plusieurs initiatives dont la mise en place des réformes majeures portant sur les questions foncières et identitaires  ainsi que des institutions et structures appropriées  sans oublier la facilitation du retour des exilés politiques. Ce modèle reconnu en matière de stabilisation, de soutien au processus politique et de prévention de la violence a été rendu possible grâce à la restructuration de l’armée, la création du Conseil national de sécurité (CNS) et la mise en place en 2012 de l’Autorité pour la Démobilisation, le Désarmement et la Réinsertion (ADDR). Dans l’intervalle, l’approche ivoirienne en matière de consolidation de la paix, selon Nialé Kaba, a consisté à la mise en œuvre du  Programme national de cohésion sociale (PNCS), du Programme national de développement communautaire (PNDC) et le Programme d’Assistance Post Conflit (PAPC).

Pour finir, la ministre ivoirienne du Plan et du Développement a réitéré ses remerciements à la communauté internationale pour son appui dans le processus de consolidation de la paix en Côte d’Ivoire. Un pays qui « connait une multiplication de situation de changement de régime anti-démocratique à ses frontières, dans des pays où il y a des situations d’insécurité ». « Je voudrais renouveler la gratitude de mon pays à tous nos partenaires, qui nous soutiennent inlassablement dans la préservation des acquis en matière de stabilité et de paix, pour le bien-être de nos populations, mais qui œuvrent au retour de la paix dans la sous-région », a-t-elle affirmé.

Présente à New-york dans le cadre de la 77ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, la Ministre du Plan et du Développement a représenté le Président de la République a plusieurs rencontres, notamment à la cérémonie de lancement du Global Africa Business Initiative (GABI), dont le Thème était : « Promouvoir la croissance et le développement durable de l’Afrique ». Cette activité, soutenue par Afreximbank, Google, la Fondation Rockefeller et la Fondation Mastercard, a rassemblé les leaders dans les domaines de la politique, du développement économique, de la mode, du sport, des arts et de la musique. Nialé Kaba a aussi représenté le Chef de l’Etat, aux côtés du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Jean Luc Assi, au Dialogue des Chefs d’Etats et de Gouvernement et Investisseurs institutionnels, sur le thème : « Financement climatique : Présentation des projets d’investissement en matière d’infrastructures prioritaires dans le cadre de l’agenda 2063 ».

 

Avec Sercom

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut