Démystifier les filières technologiques et rendre le numérique plus accessibles aux filles    Les armées française et malienne éliminent une centaine de jihadistes dans le centre du Mali    Le président sud-africain fustige les "pays riches" qui "accaparent" les vaccins anti-Covid    Des centaines de Tunisiens manifestent près du Parlement barricadé    Centrafrique : 44 rebelles tués dans une offensive des forces armées    Au Mozambique, des milliers de personnes sans foyer après le passage du cyclone Eloïse    Ouganda : l'assignation à résidence de Bobi Wine levée par la justice    Révolution en Égypte : dix ans après, quel bilan ?    #Jan25 : dix ans après, le rêve révolutionnaire égyptien perdure sur les réseaux sociaux    Dix ans après la révolution égyptienne, les activistes dans le viseur du gouvernement    Dixième anniversaire de la révolution égyptienne : la crise économique dans les quartiers populaires    Mali : six soldats maliens tués par des jihadistes présumés à la frontière burkinabè    Présidentielle au Congo-Brazzaville : Denis Sassou-Nguesso candidat à sa réélection    Sahara occidental : le Front Polisario bombarde une zone sous contrôle marocain    Tunisie : manifestations contre la répression et couvre-feu prolongé

Arrestation et incarcération des leaders de la région de la ME/ Des populations accusent le ministre Patrick Achi

Arrestation et incarcération des leaders de la région de la ME/ Des populations accusent le ministre Patrick Achi

Parmi les nombreuses victimes du pouvoir Rhdp figurent deux hauts cadres de l’opposition de la région de la région ME. Ce sont Yapo Valérie, originaire du village d’Agbaou à 4 km d’Akoupé, secrétaire exécutif du Pdci-Rda chargé de la culture et de la francophonie et Dr Anaman Yabo Narcisse médecin généraliste en activité, premier Vice- président du Bureau National de la JPDCI-RDA Urbaine, Conseiller municipal à Alépé et membre du Bureau Politique.

Si la première a été arrêtée au domicile du président Bédié le 3 novembre dernier, le second lui, a été mis aux arrêts le jeudi 22 octobre 2020 alors qu’il revenait à Abidjan, après que la jeunesse de l'opposition d’Alépé regroupée au sein de la plate-forme de l’opposition avait organisé une réunion d'information et de mobilisation suivie d'une marche pacifique puis d'un sit-in dans l'enceinte de la Préfecture de la ville afin de réclamer les conditions d'une élection inclusive, libre et transparente mais aussi d’interpeller les plus hauts responsables administratifs du département d’Alépé sur leurs rôles dans la préservation d'un climat de paix.

Au cours de ces manifestations démocratiques, aucun incident n'a été enregistré. Contre toute attente, alors que tous les manifestants sont rentrés libres chez eux, le Député suppléant d'Alepé, en dehors de tout mandat d’arrêt, a été pris en chasse par des éléments du CCDO, interpellé et écroué dans les services de la Préfecture de police d'Abidjan. Cette course-poursuite dont nous ignorons les raisons a provoqué un accident très grave entre le véhicule du Dr Anaman qui a été blessé et une bâchée. Depuis, Yapo Valérie et Dr Anaman Yapo Narcisse croupissent à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), sans aucune raison valable si ce n’est politique. Selon des indiscrétions, une main obscure serait derrière cette arrestation des cadres de l’opposition de la région de la ME.

Et des cadres et non des moindres n’hésitent pas à accuser le ministre Patrick Achi qui, incapable d’imposer l’image d’Alassane Ouattara dans la région, aurait décidé de se venger de tous ses adversaires politiques de la Mé. Notamment ceux du Pdci-Rda qui maitrisent mieux le terrain. A Alépé comme à Akoupé (Agbaou), des cadres sont convaincus que c’est le ministre Patrick Achi qui est derrière ces arrestations.

Si non, pourquoi n’intervient-il pas pour la libération de ses frères incarcérés injustement ? Aujourd’hui, selon un habitant de la région, ces arrestations ont terni l’image du ministre Patrick Achi et révoltent l’ensemble les populations de la ME même ceux qui ont fait le choix d’Alassane Ouattara. ‘’Autrefois ange, le ministre Achi Patrick est subitement devenu ‘’l’ennemi’’ de la ME’’, a fait savoir une jeune dame à Agou qui dit déplorer cette politique visant à museler les leaders de l’opposition de la région.

J M G avec l'heritage

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut