Le Kenya vote pour élire un nouveau président    Mali : plusieurs morts dans une attaque jihadiste à Tessit    La justice marocaine favorable à l'extradition du Français Sébastien Raoult aux États-Unis    Tchad : la junte signe un accord avec des factions rebelles et lance un dialogue national    Kandy Guira, la voix du Burkina électro-pop qui défend le vivre-ensemble    Présidentielle au Kenya : l'heure du bilan pour Uhuru Kenyatta    Côte d'Ivoire : les ex-présidents Bédié et Gbagbo absents de la fête de l'indépendance    Diplomatie américaine : Antony Blinken en Afrique pour contrer l'influence russe    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara gracie l'ancien président Laurent Gbagbo    Présidentielle au Kenya : fin d'une campagne dominée par la crise économique    La région du Mont Kenya au cœur de la campagne présidentielle    Pour la RD Congo, "les dénégations du Rwanda ne valent plus rien" après le rapport de l'ONU    Pour Rached Ghannouchi, le référendum constitutionnel en Tunisie est "un échec"    Mali : l'ONU accuse des soldats maliens et "blancs" d'être impliqués dans la mort de 33 civils    Législatives au Sénégal : le camp présidentiel perd sa majorité absolue

Le Rhdp se vide de ses cadres/ Watchard Kedjebo accuse Adama Bictogo

Le Rhdp se vide de ses cadres/ Watchard Kedjebo accuse Adama Bictogo

« Pourquoi les gens claquent-ils successivement la porte au Rhdp ? » A cette épineuse question,les nombreux militants du Rhdp peinent à trouver une réponse, même avec toutes les hypothèses déposées sur la table. Suite à ces départs inexpliqués, des figures telles que Watchard KEDJEBO, secrétaire général de « Concorde », a tenté de secouer le cocotier du RHDP, non sans avoir déploré au passage la situation de sa formation politique qui dit-il, végète au RHDP en étant confiné à la périphérie du parti au pouvoir sans moyen ni responsabilité.

N’ayant sans nul doute pas accès au chef de l’Etat et aux autres dignitaires du RHDP, c’est par une vidéo postée le mardi 4 août 2020 sur Facebook, le moyen de communication le plus dynamique du moment, que Watchard KEDJEBO a exprimé son mécontentement. Avec certainement la bénédiction d’Alcide Djédjé, patron de « Concorde », KEDJEBO n’y est pas allé du dos de la cuillère. En effet, il a pointé carrément un doigt accusateur vers Adama BICTOGO, directeur exécutif du parti présidentiel qu’il accuse d’être la cause de la saignée au RHDP. Parce ce que, selon lui, ce dernier n’a pas « La parole prudente...».

On se souvient que récemment sur le plateau de TV5 Monde, Adama BICTOGO s’en était pris à Marcel Amon Tanoh, Daniel Kablan Duncan et Albert Mabri Toikeusse, proches collaborateurs de Ouattara en les qualifiant de quantité négligeable après qu’ils aient claqué la porte du RHDP.Avec la présidentielle qui approche à grands pas, KEDJEBO qui s'attendait à ce que les militants de son camp soient additionnés un par un, même si certains ne pèsent que 1 %, pour faire le nombre, se rend compte qu'ils sont stigmatisés. Pour lui , trop c’est trop. Et il a jugé qu’il était inadmissible de tenir : «des propos trop arrogants contre des personnalités qui ont occupé des hautes fonctions au sein du RHDP même si elles ne sont plus en phase avec ce parti…»

Aussi, poursuivant, il dira que le RHDP est pris en otage par « Un groupuscule de personnes qui veulent en faire un club d’amis » avant de conclure qu’il est temps pour Ouattara d’interpeller et de dire la vérité à ces caciques : « Car ce sont ces frustrations qui conduisent à la saignée humaine au sein du RHDP ».

une situation qui certainement va perdre le Rhdp à cause des intérêts personnels de certaines personnes qui sont en train de pousser le président Alassane Ouattara à un troisième mandat non constitutionnel.

IN L'HERITAGE

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut