Le roi Mohammed VI gracie Hajar Raissouni, la journaliste condamnée pour avortement illégal    La diaspora africaine, un nouvel État ?    Sommet africain sur le climat : "Au Tchad, on enregistre déjà 48°C à l’ombre"    Élections au Mozambique : le nouvel eldorado africain du gaz (3/3)    L'Égypte voit descendre dans la rue "les enfants de la révolution de 2011"    Élections au Mozambique : une campagne d'une violence inédite (2/3)    L'analyse de notre correspondant Karim Yahiaoui à Tunis    Élections au Mozambique : des ONG musulmanes au chevet de la population (1/3)    Présidentielle en Tunisie : l'austère Kaïs Saïed porté au sommet de l'État    Kaïs Saïed donné gagnant de la présidentielle tunisienne, revivez la soirée électorale    Sans enthousiasme, les Tunisiens votent pour la troisième fois en un mois    Présidentielle en Tunisie : un concours de cuisine incite les femmes des zones rurales à voter    Attaque meurtrière contre une mosquée dans le nord du Burkina Faso    Le Nobel de la paix à l'Éthiopien Abiy Ahmed : un "encouragement" prématuré ?

Séminaire bilan sur le processus électoral 2016/ La CEI va améliorer le système électoral

Séminaire bilan sur le processus électoral 2016/  La CEI va améliorer le système électoral

La Commission Electorale Indépendante (CEI), avec l’appui financier et technique de IFES, a organisé du 06 au 09 mars 2017 à Grand-Bassam un atelier d’évaluation interne du processus électoral 2016.  A la clôture de ces assises, Benjamin Adegboye, représentant le chargé d’affaire de l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, a qualifié d’importantes les recommandations. « Les résolutions de cet atelier sont d’une extrême importance pour nous partenaires de la CEI, a affirmé celui qui représente également l’USAID. Elles nous permettront non seulement d’avoir une idée exhaustive des réalisations de la Commission mais surtout entrevoir les nouvelles perspectives stratégiques. La CEI est un acteur clé dans la consolidation   de la démocratie et la promotion de la bonne gouvernance. À ce titre, USAID prête une oreille attentive à ces initiatives notamment les évaluations techniques du processus ». Peu avant, en effet, Mme Jeannine Coulibaly, Rapporteur général, avait levé un coin de voile sur les résolutions du séminaire, en attendant leur validation par la Commission centrale de la CEI. Elle a ainsi révélé qu’après avoir passé en revue le système de communication, l’atelier a  proposé notamment, l’accès gratuit aux médias d’Etat de la CEI dans le cadre de l’éducation civique et électorale des populations.  Mais aussi, la réalisation d’une étude sociologique pour comprendre les causes du désintérêt des populations pour les opérations électorales afin de définir une meilleure stratégie de communication et de sensibilisation. En ce qui concerne la  liste électorale, l’atelier a procédé à un examen de la méthodologie de révision de la « liste électorale » et fait des propositions pour l’améliorer. La CEI devrait proposer un ajustement du code électoral pour la périodicité de sa révision. Cet ajustement devrait inclure l’élection des sénateurs et le référendum, et la modification de l’article 9 du code électoral comme suit : « tout Ivoirien peut s’inscrire (…) dans toute circonscription électorale de son choix, à condition d’y avoir son domicile ou sa résidence ». Pour ce qui est des finances, l’atelier s’est attardé sur  le mode de financement du processus électoral en insistant sur la nécessité de donner à la CEI les moyens d’assurer pleinement sa mission. « La synthèse des rapports des différentes commissions, a révélé que nous avons mené de bonnes réflexions et que nous sommes parvenus à des conclusions fort enrichissantes », s’est donc réjoui le Président de la CEI, M. Youssouf Bakayoko. Il s’est par conséquent engagé à faire en sorte que toutes ces résolutions ne restent pas lettre morte. « Je puis affirmer que je ne ménagerai aucun effort pour en assurer le suivi, et pousser les  réflexions en interne afin de les traduire en actes concrets, a assuré le Président Bakayoko. Il nous revient à tous de veiller à la bonne application des recommandations adoptées lors de ce séminaire. Pour cela, nous devons demeurer des gardiens de notre système démocratique pour que la CEI poursuive la mission qui lui est assignée et dont elle s’acquitte à la satisfaction générale ».

Nina Coulibaly

Info Sercom

 

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut