Après la Somalie, le Kenya et l'Éthiopie, les criquets s'attaquent au Soudan du Sud    Algérie : un an après, quel bilan pour le Hirak ?    Tripoli suspend les pourparlers de paix après "les violations" du camp Haftar    Massacre au Cameroun : l'ONU demande une enquête indépendante    Comment l’Afrique se prépare à faire face au Coronavirus    Une distribution d'aide tourne au drame dans le sud-est du Niger    Biens mal acquis : Téodorin Obiang suspendu à une décision de la Cour internationale de justice    Libye : l'Union européenne s'accorde pour bloquer les livraisons d'armes    "Suicide" de Kizito Mihigo, apôtre de la réconciliation rwandaise    Attaque meurtrière contre une église dans le nord du Burkina Faso    Un village du Cameroun anglophone cible d'une attaque armée, 14 enfants tués    En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation    Au Sénégal, Mike Pompeo reste prudent sur la présence américaine en Afrique    Tunisie : annonce d'un gouvernement au sort incertain    Algérie : le Hirak toujours mobilisé pour un 52e vendredi de manifestation

Santé communautaire / Les ESCOM réclament près de 3 milliards de FCFA à l’Etat et 4 mois de salaires impayés

Santé communautaire / Les ESCOM  réclament près de 3 milliards de FCFA à l’Etat et 4 mois de salaires impayés

Dans une lettre ouverte adressée au Président de la République, datée du 3 octobre 2019, M. Gui Sylvanne, président de la coordination des onze (11) Etablissements Sanitaires Communautaires (ESCOM) de la commune Yopougon porte à sa connaissance, le mauvais traitement dont les structures sanitaires et les agents sont victimes. ‘’La gratuité a engendré d’énormes manques à gagner pour nos structures sanitaires. En compensation, le ministère de la Santé et le ministère de l’Economie et des Finances ont décidé de reverser les redevances aux ESCOM, en prenant en compte les salaires des agents contractuels sous forme d’avance sur lesdites redevances. Malheureusement cette mesure que nous avons saluée est devenue très rapidement un cauchemar. Le paiement des salaires se fait avec une irrégularité acerbe’’, explique-t-il, au nom de ses pairs Pca des ESCOM. Pour soutenir ses propos, M. Gui Sylvanne affirme ‘’qu’en cette période de rentrée scolaire 2019-2020, les agents des ESCOM comptabilisent quatre (4) mois d’arriérés de salaire (juin, juillet, août et septembre)’’. Il s’indigne également du fait que le reste des redevances que l’Etat leur doit s’élève à deux milliards huit cent millions (2. 800.000.000) de francs CFA. Selon lui, cette situation ne leur permet pas de renouveler les plateaux techniques très usés. ‘’Voici donc la triste réalité que vivent les ESCOM depuis l’avènement de la gratuité. Je voudrais bien que vous portiez un regard sur cette en vue d’une solution idoine et durable’’, plaide-t-il auprès du Chef de l’Etat. Car, poursuit-il ‘’vue l’importance de votre programme social ainsi que la politique de gratuité des soins qui font le bonheur de la population ivoirienne, il est urgent d’accompagner convenablement les ESCOM qui réalisent 70% des prestations de premiers contacts dans le District d’Abidjan’’.

Nina Coulibaly

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut