Le roi Mohammed VI gracie Hajar Raissouni, la journaliste condamnée pour avortement illégal    La diaspora africaine, un nouvel État ?    Sommet africain sur le climat : "Au Tchad, on enregistre déjà 48°C à l’ombre"    Élections au Mozambique : le nouvel eldorado africain du gaz (3/3)    L'Égypte voit descendre dans la rue "les enfants de la révolution de 2011"    Élections au Mozambique : une campagne d'une violence inédite (2/3)    L'analyse de notre correspondant Karim Yahiaoui à Tunis    Élections au Mozambique : des ONG musulmanes au chevet de la population (1/3)    Présidentielle en Tunisie : l'austère Kaïs Saïed porté au sommet de l'État    Kaïs Saïed donné gagnant de la présidentielle tunisienne, revivez la soirée électorale    Sans enthousiasme, les Tunisiens votent pour la troisième fois en un mois    Présidentielle en Tunisie : un concours de cuisine incite les femmes des zones rurales à voter    Attaque meurtrière contre une mosquée dans le nord du Burkina Faso    Le Nobel de la paix à l'Éthiopien Abiy Ahmed : un "encouragement" prématuré ?

Santé communautaire / Les ESCOM réclament près de 3 milliards de FCFA à l’Etat et 4 mois de salaires impayés

Santé communautaire / Les ESCOM  réclament près de 3 milliards de FCFA à l’Etat et 4 mois de salaires impayés

Dans une lettre ouverte adressée au Président de la République, datée du 3 octobre 2019, M. Gui Sylvanne, président de la coordination des onze (11) Etablissements Sanitaires Communautaires (ESCOM) de la commune Yopougon porte à sa connaissance, le mauvais traitement dont les structures sanitaires et les agents sont victimes. ‘’La gratuité a engendré d’énormes manques à gagner pour nos structures sanitaires. En compensation, le ministère de la Santé et le ministère de l’Economie et des Finances ont décidé de reverser les redevances aux ESCOM, en prenant en compte les salaires des agents contractuels sous forme d’avance sur lesdites redevances. Malheureusement cette mesure que nous avons saluée est devenue très rapidement un cauchemar. Le paiement des salaires se fait avec une irrégularité acerbe’’, explique-t-il, au nom de ses pairs Pca des ESCOM. Pour soutenir ses propos, M. Gui Sylvanne affirme ‘’qu’en cette période de rentrée scolaire 2019-2020, les agents des ESCOM comptabilisent quatre (4) mois d’arriérés de salaire (juin, juillet, août et septembre)’’. Il s’indigne également du fait que le reste des redevances que l’Etat leur doit s’élève à deux milliards huit cent millions (2. 800.000.000) de francs CFA. Selon lui, cette situation ne leur permet pas de renouveler les plateaux techniques très usés. ‘’Voici donc la triste réalité que vivent les ESCOM depuis l’avènement de la gratuité. Je voudrais bien que vous portiez un regard sur cette en vue d’une solution idoine et durable’’, plaide-t-il auprès du Chef de l’Etat. Car, poursuit-il ‘’vue l’importance de votre programme social ainsi que la politique de gratuité des soins qui font le bonheur de la population ivoirienne, il est urgent d’accompagner convenablement les ESCOM qui réalisent 70% des prestations de premiers contacts dans le District d’Abidjan’’.

Nina Coulibaly

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut